Rejoignez-nous

Lausanne

Vaud: une deuxième meute de loups à la Vallée de Joux

Publié

,

le

Une deuxième meute de loups a été identifiée dans le canton de Vaud (photo d'illustration). (© KEYSTONE/PHOTPRESS/WWF/GIANCARLO MANCORI)

Le canton de Vaud abrite une deuxième meute de loups. Après celle du Marchairuz repérée en 2019, une autre a été identifiée dans le Jura vaudois dans le massif du Risoud à la Vallée de Joux, a annoncé vendredi le canton.

Des individus isolés avaient été observés l'an dernier dans la région. La présence d'une meute n'a toutefois été confirmée que "tout récemment", à la suite d'enregistrements et photographies d'un louveteau effectués par la fondation Kora, a expliqué Sébastien Beuchat, directeur des ressources et du patrimoine naturels à la Direction générale de l'environnement, contacté par Keystone-ATS.

La composition de cette nouvelle meute n'est pas encore connue. "Il y a une femelle et un mâle, et au moins un louveteau. Sur les photos, nous voyons à chaque fois un seul jeune mais ils pourraient aussi être plus nombreux", a-t-il remarqué.

Comme le secteur du Risoud se trouve à la frontière, les autorités françaises ont été informées. Un suivi coordonné a été mis en place pour en savoir davantage sur cette meute.

Selon M. Beuchat, les deux meutes vaudoises n'ont pas de lien entre elles et chacune dispose d'un "domaine suffisamment conséquent."

Aucune attaque sur des troupeaux n'a été annoncée dans le secteur de la nouvelle meute du Risoud. A l'inverse, celle du Marchairuz, qui compte une dizaine d'individus, a multiplié les attaques ces dernières semaines. Depuis le début de la saison d'estivage, onze bovins et quatre chèvres ont été attaqués, selon le bilan officiel du canton.

Pas encore de tirs

Pour mémoire, les autorités vaudoises ont obtenu fin août une autorisation fédérale pour effectuer un tir de régulation sur deux jeunes de cette meute du Marchairuz, une première dans le canton. "Les opérations sur le terrain ont déjà commencé, mais sans succès jusque-là", a indiqué M. Beuchat. L'autorisation de tir court jusqu'au 31 mars prochain.

Les deux meutes vaudoises sont actuellement les seules présentes sur l'ensemble de l'Arc jurassien franco-suisse, a précisé David Gerke, président du Groupe Loup Suisse. Il a toutefois relevé l'existence de plusieurs individus isolés, la plupart migrateurs, qui sillonnent la région.

Poursuite du dialogue

Vendredi également, le canton a annoncé avoir approché les éleveurs concernés pour fixer de nouvelles rencontres, prévues dans les semaines à venir. Un dialogue a aussi été entrepris avec des opposants aux tirs de régulation "afin de leur présenter la situation et le cadre légal fédéral", a ajouté le Département de l'environnement et de la sécurité (DES) dans son communiqué.

Au cours de ces différents échanges, le DES a notamment rappelé certaines mesures de soutien aux éleveurs, comme le financement de parcs sécurisés pour les veaux. Le département dirigé par Béatrice Métraux a aussi annoncé qu'il allait mener une analyse de la vulnérabilité des alpages jurassiens dans le courant de l'automne et de l'hiver.

A noter finalement que le canton de Vaud souhaite adresser une demande à l'Office fédéral de l'environnement pour pouvoir cibler à l'avenir des individus plus âgés. Avec l'autorisation obtenue pour la meute du Marchairuz, le canton ne peut tirer que deux jeunes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Lausanne

Nyon : un train routier renversé bloque l'autoroute

Publié

le

Le chargement d'un camion s'est renversé sur l'autoroute A1 près de Duillier (VD) erntraînant la fermeture de l'autoroute A1 à hauteur de Nyon (VD). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un train routier s'est renversé mardi matin vers 8h20 sur l'A1 près de Duillier, entre Nyon et Gland. Son chargement s'est répandu sur la chaussée. La conductrice, 31 ans, a été blessée. Le tronçon doit encore faire l'objet d'inspection avant une réouverture.

Le camion qui s'est renversé pour une raison encore inconnue a bloqué l'autoroute à hauteur de Duillier, provoquant un important bouchon. L'autoroute entre Nyon et Gland, direction Lausanne a été fermée, a déclaré à Keystone-ATS, Alexandre Bisenz, chargé de communication à la police cantonale.

Un plan Delesta qui vise le report de la circulation sur un autre itinéraire a été mis en oeuvre. Les véhicules bloqués sur l'autoroute ont été évacués petit à petit, faisant demi-tour vers la sortie de Nyon.

La conductrice du train routier a été désincarcérée. Souffrant de blessures sans trop de gravité, elle a été hospitalisée, a précisé le porte-parole.

Des travaux de déblaiement ont été entrepris afin d'évacuer le chargement du camion qui contenait divers déchets, parmi lesquels du papier et du carton. La chaussée a été nettoyée. Une grue devrait évacuer le camion accidenté.

En fin d'après-midi, le tronçon Nyon-Gland n'avait toujours pas été rouvert à la circulation. L'état du bitume devait être inspecté avant une éventuelle réouverture de la voie. Des travaux de remise en état sont de toute façon prévus sur la chaussée durant la nuit de mardi à mercredi entre 22h00 et 5h00, a précisé la police vaudoise dans un communiqué.

Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances exactes de l'accident. La police indique en outre que de nombreux automobilistes circulant sur la voie opposée ont filmé la scène alors qu'ils circulaient. Ces personnes seront dénoncées à la préfecture.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Plusieurs coups de feu et un blessé sur les hauts de Lausanne

Publié

le

Un homme interpellé ce matin à Lausanne. (Photo prétexte © KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Un homme a été blessé à une jambe à la suite de plusieurs coups de feu tirés lundi matin vers 08h00 dans les hauts de Lausanne. Le tireur a été interpellé en ville peu après. Les deux protagonistes se connaissaient.

Lundi matin, la police est intervenue au chemin de Maillefer, près de la Blécherette, où des personnes signalaient des détonations. Sur place, les agents ont découvert un homme blessé à une jambe à la suite de coups de feu tirés avec une arme de poing.

La victime a été emmenée à l'hôpital en ambulance. Ses jours ne sont pas en danger, a indiqué lundi la police lausannoise.

L'auteur des faits, un ressortissant turc de 40 ans, a été interpellé peu après par les membres du groupe d'intervention de la Police de Lausanne (GIPL) et du détachement d'action rapide de la police vaudoise (DARD). Au total, plus d'une trentaine de policiers ont été engagés dans l'opération.

La police judiciaire mène les investigations afin de déterminer les causes et le déroulement des faits. "L'homme a ciblé spécifiquement sa victime, sans mettre en danger d'autres personnes", a précisé un porte-parole à Keystone-ATS.

Continuer la lecture

Lausanne

Les Vert'libéraux souhaitent un labo d'innovation à Lausanne

Publié

le

Selon le parti Vert'libéral lausannois, la capitale vaudoise aurait le potentiel d'être une des villes leader en matière d'innovation (Photo d'illustration © KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Selon les Vert'libéraux lausannois, la capitale vaudoise a le potentiel d'être parmi les villes leaders en matière d'innovation. Ils souhaitent la création d'un laboratoire.

Lausanne est une ville réputée pour ses hautes écoles, son école polytechnique ainsi que ses nombreuses start-ups. Mais leurs avancées n'aident que trop peu la ville, selon le parti Vert'libéral lausannois. Il dépose un postulat qui souhaite étudier l'idée de la création d'un "laboratoire d'innovations" à Lausanne. Un projet qui permettra, justement, de mieux intégrer les start-ups et stimuler l'innovation urbaine. Pour le conseiller communal Vert’libéral Mathias Paquier, il y aurait tout à gagner de miser davantage sur les nouvelles technologies :

Mathias PaquierConseiller communal Vert'libéral - Lausanne

L'idée de la "Smart City" n’est pas nouvelle : elle est notamment déjà intégrée à Barcelone. Un exemple qui parle à Mathias Paquier, conseiller communal Vert’libéral lausannois qui dépose ce postulat :

Mathias PaquierConseiller communal Vert'libéral - Lausanne

Le projet d'un laboratoire d'innovation pourrait, par exemple, permettre de meilleures interactions entre les collectivités publiques et les start-ups. Cela permettrait notamment, selon Mathias Paquier, de stimuler l'innovation urbaine, qui pourrait déboucher sur des solutions concrètes, comme l'éclairage public par exemple :

Mathias PaquierConseiller communal Vert'libéral - Lausanne

Le postulat a donc été déposé auprès de la Municipalité de Lausanne et l'invite à se pencher sur ce dossier.

Continuer la lecture

Culture

Un festival sur le thème de la haine au palais de Rumine

Publié

le

Le palais de Rumine accueille, vendredi et samedi, un nouveau festival consacré à la thématique de la haine (Photo d'illustration © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La question de la haine sera au coeur d'un festival d'un nouveau genre, vendredi et samedi au palais de Rumine à Lausanne. Cette thématique sera déclinée sous la forme de débats, projections, performances artistiques et autres promenades.

L'événement a été imaginé par l'association Disputons-Nous, fondée en mars dernier et présidée par Charles Kleiber. "Ecran contre écran, croyance contre croyance, nous sommes à une époque où, plus que jamais, la haine circule. Il faut oser la questionner pour mieux la comprendre et éviter qu'elle ne soit refoulée", explique-t-il à Keystone-ATS.

C'est donc pour mettre la haine "en lumière" que l'ancien secrétaire d'Etat à l'éducation et à la recherche a créé cette 1ère édition de la Dispute. "La crise du Covid a agi comme un révélateur, même si j'avais déjà cette idée en tête depuis plusieurs années", relève-t-il.

Le festival proposera plusieurs débats (haine sur les réseaux sociaux, dans les religions, haines de demain, etc). Des promenades seront aussi organisées dans la bibliothèque et les musées du palais de Rumine, en compagnie de personnalités romandes comme Yves Daccord (l'ancien directeur du CICR) ou Marc Atallah (le directeur de la Maison d'Ailleurs à Yverdon).

Parmi les autres temps forts, le réalisateur Barbet Schroeder viendra présenter son documentaire "Le Vénérable W", sorti en 2017 et traitant du massacre des Rohingyas en Birmanie. L'écrivain, dramaturge et scénariste Antoine Jaccoud déclamera un monologue à partir de textes de Thomas Bernhard, accompagné d'un pianiste.

Charles Kleiber indique avoir voulu "ce mélange de regards" en faisant appel à des intervenants de différents milieux (politique, art, science, économie, philosophie ou encore journalisme).

Deuxième édition à Genève

Deux "disputes participatives" clôtureront samedi soir le festival. Il y sera question de la régulation de la haine, avec notamment l'exemple de la démocratie suisse. L'objectif consiste à revenir à une vieille tradition de joutes oratoires, souligne Charles Kleiber, citant la Dispute de Lausanne de 1536 (entre réformés et catholiques).

L'ensemble du programme est gratuit. Et s'il faudra montrer son certificat Covid, il n'est pas nécessaire de s'inscrire préalablement aux différentes activités.

Cette première édition de la Dispute est financée par la Société académique vaudoise et la Loterie romande. Charles Kleiber indique qu'il souhaite pérenniser l'événement, qui pourrait revenir dès l'année prochaine à la Comédie de Genève.

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne domine Bienne et ravit son public

Publié

le

Le défenseur lausannois Fabian Heldner inquiète le portier biennois Elien Paupe. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Dans un match décalé de National League, Lausanne a battu 4-2 le HC Bienne et a ainsi réalisé un carton plein ce week-end.

Les Vaudois, qui avaient perdu leurs trois derniers matches à domicile, ont enfin offert un spectacle plein à leur public avec les trois points au bout.

Les joueurs de John Fust ont mérité leur succès moins de 20 heures après avoir triomphé sur la glace d'Ajoie. Ils ont su exploiter leurs chances et n'ont jamais été menés au score. Philip Varone, le grand gagnant du week-end, a ouvert la marque après 8 minutes en infériorité numérique. Joel Genazzi a inscrit son premier but de la saison d'une frappe de bûcheron à 5 contre 4 (2-1/22e). Le but de la victoire est sorti de la canne du Tchèque Jiri Sekac, très insistant devant le portier Elien Paupe. Cette réussite est tombée deux minutes après l'égalisation de Toni Rajala.

Ainsi en dix jours, les Vaudois ont battu à deux reprises les Seelandais, qui se retrouvent désormais à cinq points du leader Fribourg-Gottéron avec le même nombre de matches. Les deux équipes s'affronteront mardi.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 18/41 (59-39). 2. Bienne 18/36 (57-43). 3. Davos 16/34 (58-41). 4. Zoug 15/31 (51-36). 5. Zurich Lions 16/29 (50-39). 6. Rapperswil-Jona Lakers 17/25 (46-49). 7. Ambri-Piotta 17/24 (44-44). 8. Lausanne 16/23 (44-42). 9. Lugano 18/23 (49-54). 10. Langnau Tigers 18/20 (58-63). 11. Berne 17/17 (46-52). 12. Genève-Servette 17/15 (43-65). 13. Ajoie 15/9 (28-66).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X