Rejoignez-nous

Vaud

Vaud lance une plateforme pour encourager une économie durable

Publié

,

le

La conseillère d'Etat vaudoise en charge de l'économie Isabelle Moret et son département lancent une nouvelle plateforme digitale pour l'économie durable (Archives © Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le Canton de Vaud veut soutenir davantage l’économie durable. Pour se faire, il lance une plateforme digitale qui met à disposition des entreprises des ressources pour intégrer au mieux la durabilité dans leur quotidien.

Vaud offre de nouvelles ressources pour les enjeux de la durabilité pour les entreprises du canton. Une nouvelle plateforme digitale, Viva, devient ainsi un point d'entrée unique pour divers outils pratiques. Des ressources pour intégrer au mieux la durabilité au coeur de la stratégie des entreprises, des conseils, une cartographie des aides financières disponibles, etc.

Ce guichet virtuel se veut aussi être un rassembleur d’une communauté vaudoise d’entrepreneurs. Initié par le Service de la promotion de l'économie et de l'innovation ainsi que du Bureau de la durabilité, ce projet est également soutenu par d'autres acteurs du canton.

Isabelle MoretConseillère d'Etat vaudoise chargée de de l'économie, de l'innovation et de l'emploi

La plateforme se veut accessible à toutes les entreprises, peu importe leur avancée dans ce domaine. Elle sera également adaptative et évolutive

Mathias PaquierResponsable économie durable au Service de la promotion de l'économie et de l'innovation du canton de Vaud

Concernant les aides financières, Isabelle Moret, la conseillère d’Etat vaudoise en charge de l’économie, de l’innovation et de l’emploi, se réjouit des récents résultats de votations qui offriront plus de soutien financier à la durabilité.

Isabelle MoretConseillère d'Etat vaudoise chargée de de l'économie, de l'innovation et de l'emploi

Différents partenaires

Ce projet pionnier est notamment soutenu par la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie, la Fédération vaudoise des entrepreneurs, la Fédération patronale vaudoise, Prométerre, ainsi que les dix Associations régionales de développement économique vaudoises. A la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie, on voit d'un bon oeil le lancement d'un tel projet. Cette association regroupe plus de 3300 entreprises qui représentent près de 132’000 emplois.

Patrick ZurnResponsable économique à la Chambre vaudoise de commerce et d'industrie

Du côté des entreprises et des entrepreneurs aussi on voit les bénéfices d'une plateforme centralisée et de pouvoir faciliter les contacts entre les différents acteurs. Gilles Marmy est le directeur d'Ecomanif, une société de location de vaisselle réutilisable.

Gilles MarmyDirecteur d'Ecomanif

La plateforme est d'ores et déjà accessible, sur le site internet de Viva.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux olympiques

Adrien Briffod: "Je me dis que c'est une course comme une autre"

Publié

le

Adrien Briffod ne veut pas se focaliser sur un objectif, mais il vise un top 8 à Paris. ©KEYSTONE/DPA/Markus Scholz

Dans quelques jours, les meilleures triathlètes du monde s’élanceront sur le parcours parisien. Parmi eux, Adrien Briffod. Un rêve auquel il peut enfin accéder. Rencontre.

Adrien Briffod, 30 ans, vit son troisième cycle olympique. Mais ce sera sa première participation aux Jeux. C’est chez lui, à Clarens, qu’il m’a donné rendez-vous. Alors que certains triathlètes s’entraînent à l’étranger, le Veveysan préfère la beauté de la Riviera.

Adrien BriffodTriathlète

Le triathlète avait tout de même prévu de partir en camp d’entraînement à Tenero au Tessin pour “être plus focalisé sur la préparation finale”. Ainsi, tous les aspects externes sont pris en charge par le centre sportif, et “j’ai juste à me préoccuper de bien m’entraîner et me reposer.”

Mais faisons un pas en arrière.

Ce n’est pas par hasard qu’Adrien Briffod pratique aujourd’hui le triathlon. “Je pense que ce qui m’a donné envie de m’y mettre, c’est de voir mon père, quand j’étais jeune, qui faisait les petits triathlons locaux. Je faisais un peu d’athlétisme, surtout de la course à pied, on faisait beaucoup de VTT et d’autres activités à la montagne avec mes parents.”

Il s’essaie ensuite au triathlon, profite de la bonne ambiance à l’entraînement. Il a également commencé ce sport avec ses deux sœurs. Une manière d’avoir une activité familiale, même si elles ne font plus de sport à haut niveau.

“C’est un sport qui m’a beaucoup plu pour ses aspects techniques, notamment à vélo, se souvient le Vaudois. On faisait un peu des jeux pour bien se tenir sur le vélo, bien prendre des virages en descente ou on essayait d’attrapper des choses par terre pour l’équilibre.” Cette vision-là du sport, axée sur le plaisir, est importante pour lui. “Je pense que des fois, les jeunes se focalisent trop vite sur la compétition alors qu’il faut garder cet aspect ‘venir jouer avec ses amis’.”

Le triathlon, c’est donc une affaire de famille, d’amitié, mais aussi de partage et d’entraide.

Adrien BriffodTriathlète

 

Vers le top 8

Depuis ses premières compétitions, Adrien Briffod s’est constitué un joli palmarès. Des podiums en Coupe du Monde, une médaille de bronze aux championnats d’Europe l’an dernier et une aux Jeux Européens, entre autres. Et aujourd’hui, ce ticket pour les Jeux Olympiques.

Une sélection qui n’a pas été de tout repos.

Adrien BriffodTriathlète

Ces blessures lui ont beaucoup appris sur l’aspect mental. “Après ma blessure à l’ischio l’été passé, j’ai dû travailler pour comprendre mon corps et accepter de me remettre dans le mal, admet-il. À chaque fois que j’avais une petite appréhension quelque part, je me disais ‘faut que je fasse attention’. Maintenant j’ai appris à passer au-dessus.” Il fallait donc se prouver qu’il est possible de revenir au plus haut niveau malgré les blessures.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Adrien Briffod (@adrienbriffod)

De par ses résultats, la sélection officielle, il s’y attendait un peu. “J’étais le seul garçon suisse à avoir validé les critères”, souffle-t-il. Mais il a fallu attendre le 6 pour qu’on le lui annonce. “C’était un relâchement. J’ai pu profiter avec mes amis proches un peu avant qu’on donne l’info publiquement.” Et à quelques jours du début de la compétition, le Veveysan est serein.

Adrien BriffodTriathlète

Bientôt, il s’élancera en individuel et sur le relais parisien. Est-ce que participer aux JO a toujours été un rêve pour le Veveysan ?

Adrien BriffodTriathlète

S’émerveiller devant la télé en regardant les JO, ça passe aussi par des athlètes que l’on admire. Et on se retrouve, plus vite qu’on ne le pense, à courir à leurs côtés.

Adrien BriffodTriathlète

Ce rêve olympique, Adrien Briffod l’a déjà effleuré deux fois. De quoi tirer quelques enseignements.

Adrien BriffodTriathlète

Une mauvaise passe dont il a tourné la page. Il apprécie maintenant de pouvoir vivre de sa passion, de pouvoir faire des courses, de profiter pleinement de sa carrière. Et cette année à Paris, il pourrait viser un top 8.

Adrien BriffodTriathlète

Pour bien performer, il faut aussi gérer le fait que, les JO, c’est l’événement sportif le plus regardé au monde. Et pour ça, le secret, c’est de voir la compétition comme n’importe quelle autre.

Adrien BriffodTriathlète

Reste à savoir si les triathlètes pourront nager dans la Seine. Si les médias en font tout un plat depuis des mois, la problématique de la qualité de l’eau n’est pas nouvelle chez les pros. Il arrive régulièrement que l’épreuve soit amputée de sa partie nautique. “On est prêt à toutes les solutions. Je me prépare à faire un triathlon, mais si ce sera un duathlon, ce sera un duathlon et c’est comme ça”, sourit Adrien Briffod.

Les courses individuelles auront lieu les 30 et 31 juillet. Les athlètes s’élanceront ensuite sur le relais le 5 août.

 

Continuer la lecture

Vaud

Les trains circulent à nouveau entre Nyon et Trélex (VD) dès samedi

Publié

le

Le train circule à nouveau entre Nyon et Trélex dès samedi (Image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La ligne entre Nyon et Trélex (VD) sur la ligne de chemin de fer Nyon-St-Cergue-Morex (NStCM) sera finalement rétablie samedi. La circulation des trains avait été interrompue sur ce tronçon le 9 juin dernier à la suite d'un violent orage.

Le trafic sera entièrement rétabli sur la ligne dès la première course samedi, a annoncé la compagnie. Les courses entre Nyon et Genolier circuleront toutefois avec un horaire différé de quelques minutes, précise un communiqué.

A quelques jours du Paléo - qui ouvre mardi - , le transport des festivaliers est assuré. La compagnie promet "une capacité supérieure de 10% par rapport à 2023".

Depuis l'orage du 9 juin dernier, des bus remplaçaient les trains entre Nyon et Trélex. Les intempéries avaient provoqué l'inondation du sous-sol du nouveau dépôt-atelier de la compagnie à Trélex, dont le chantier était en cours d'achèvement. Les installations de sécurité nécessaires à l'exploitation de la portion de ligne entre Nyon et Trélex avaient été impactées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Les foyers pour femmes tirent la sonnette d’alarme

Publié

le

Image d'illustration. (© KEYSTONE/LUIS BERG)

L'organisation faîtière des maisons d'accueil pour femmes de Suisse et du Liechtenstein l’affirme : il n’y pas assez de place pour accueillir les victimes de violence. La situation est également tendue dans le canton de Vaud.

La Conférence des directeurs cantonaux des affaires sociales préconise pour les centres d'accueil pour femmes un taux d’occupation de 75%. Un taux largement dépassé par la plupart des maisons d'accueil en Suisse. L'organisation faîtière des maisons d'accueil pour femmes de Suisse et du Liechtenstein tire donc la sonnette d'alarme. Dans le canton de Vaud, le Centre d’accueil MalleyPrairie est lui aussi débordé. L’année dernière, le taux d’occupation moyen était de 97%. Ce premier semestre, la situation a même connu une nouvelle vague de demandes. Philippe Bigler, directeur du Centre MalleyPrairie et du Centre Prévention de l’Ale.

Philippe Biglerdirecteur du Centre MalleyPrairie et du Centre Prévention de l’Ale

Comment expliquer comme situation ?

Philippe Biglerdirecteur du Centre MalleyPrairie et du Centre Prévention de l’Ale

Augmenter la prévention

L'organisation faîtière des maisons d'accueil pour femmes de Suisse et du Liechtenstein demande aux autorités plus de places financées et un renforcement de la prévention contre les violences domestiques. De son côté, le Centre MalleyPrairie a lancé un appel à l’aide au Canton.

Philippe Biglerdirecteur du Centre MalleyPrairie et du Centre Prévention de l’Ale

On vous rappelle les numéros d’urgence : le 117 ou 144.

Continuer la lecture

Lausanne

L'élu lausannois Mountazar Jaffar visé par une dénonciation pénale

Publié

le

Le conseiller communal lausannois Mountazar Jaffar est visé par une dénonciation pénale pour des "likes" controversés sur les réseaux sociaux (photo prétexte). (© KEYSTONE/DPA/MONIKA SKOLIMOWSKA)

La Communauté israélite de Lausanne et du canton de Vaud (CILV) a déposé une dénonciation pénale pour antisémitisme à l'encontre de l'élu socialiste lausannois Mountazar Jaffar. La section vaudoise de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) va faire de même ces prochains jours.

Le Ministère public a reçu le 10 juillet la dénonciation pénale visant M. Mountazar Jaffar, "pour avoir liké des messages antisémites sur un réseau social", a déclaré jeudi à Keystone-ATS son porte-parole Vincent Derouand, revenant sur une information publiée par le média Watson. La dénonciation fait actuellement l'objet d’un examen afin de déterminer de la suite à y donner, a-t-il précisé.

La Licra Vaud s'apprête à faire de même. Son président Antoine Reymond a expliqué à Keystone-ATS qu'il agissait avec l'intention de "calmer les choses pour sortir du ressenti" en tirant au clair si l'infraction de discrimination et incitation à la haine (art. 261bis du Code pénal) s'applique ou non.

"Beaucoup de choses se passent sur les réseaux sociaux. Il est bien que les gens puissent se dire: si je dis ceci sur les réseaux sociaux, c'est condamnable ou pas", a-t-il ajouté.

Avertissement du PS Vaud

Le Parti socialiste vaudois (PSV) avait ouvert une procédure disciplinaire à l'encontre de son élu en mai dernier dans le cadre de cette affaire. Comme l'avait par la suite expliqué son président Romain Pilloud, M. Jaffar avait présenté "des regrets et des excuses" et avait indiqué que ces "likes" ne reflétaient pas sa pensée.

M. Jaffar s'était en outre engagé à faire plus attention sur les réseaux sociaux. Le PSV avait estimé que cette procédure avait fait office d'avertissement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X