Rejoignez-nous

Vaud

Vaud se mobilise contre les braquages

Publié

,

le

Après le braquage de Daillens (VD), le Grand Conseil vaudois a accepté mardi une résolution demandant des mesures urgentes pour garantir la sécurité des convoyeurs de fonds (archives). (©Keystone/LAURENT GILLIERON)

Les braquages, ça suffit. Le Grand Conseil vaudois a voté mardi une résolution demandant au Conseil d'Etat de mettre en place des mesures dissuasives et efficaces pour garantir la sécurité des convois.

Le texte de l'UDC Yann Glayre a été accepté par 118 voix et 14 abstentions. Outre les mesures de sécurité, il demande notamment la mise en oeuvre de dispositifs exceptionnels de détachements d'appui de la gendarmerie ou du DARD afin de décourager les braqueurs. Il propose aussi de solliciter l'aide de la Confédération afin d'apporter des solutions à ce problème cantonal.

S'il a salué les décisions déjà prises par le Conseil d'Etat par voie d'arrêté, "il est temps de faire front commun et d'envoyer un signal fort", a-t-il estimé. Ces braqueurs doivent savoir qu'ils vont se faire recevoir dans le canton de Vaud.

Attentisme de Berne inacceptable

Des députés de tous bords ont salué les mesures fortes prises récemment par le Conseil d'Etat par voie d'arrêté: véhicules lourds blindés avec deux équipiers au minimum, pas plus de 10 millions transportés, un dispositif de destruction automatique des valeurs. Ils ont été tous aussi nombreux à saluer les interventions du conseiller national PLR Olivier Feller, qu'à fustiger le Conseil fédéral et son attentisme inacceptable.

"Nous avons maintes fois frôlé le drame. Nous sommes contents qu'il n'y ait pas de mort. En France il en a fallu pour que des mesures soient prises", a déclaré le socialiste Arnaud Bouverat.

Les employeurs aussi doivent assumer leur responsabilité, a-t-il ajouté. Ils n'ont demandé pour l'heure qu'une seule mesure, le transport de nuit avec des véhicules blindés. Seules un ensemble de mesures seront valables (d'horaires, techniques, etc.) et il faudra les contrôler. Pour son collègue, Alexandre Rydlo, la recette serait d'éviter l'argent physique.

Personnel assermenté

Il est important de protéger les citoyens et les convoyeurs. Toutefois, on pourrait exiger que le personnel soit assermenté, fixe et non temporaire, a lancé le PLR Guy Gaudard. Les trajets et les équipes devraient être tirés au sort une demi-heure avant le départ, a-t-il proposé. Le personnel doit en plus être formé pour répondre à une attaque.

L'UDC Yvan Pahud se félicite des escortes par la police, une mesure concrète qui a des effets sur le terrain. Il a également fustigé Schengen "qui a supprimé la sécurité à nos frontières".

Le Vert Vassilis Venizelos a souligné que pour l'heure des escortes aléatoires sont prévues. Mais, selon lui, les acteurs privés doivent prendre des mesures.

Six attaques

Si le canton réagit fortement, c'est qu'il a fait l'objet de six attaques depuis 2017, dont trois ces six derniers mois. Le mode opératoire est presque à chaque fois le même: les braqueurs menacent les convoyeurs avec des armes à feu, font exploser le fourgon pour s'emparer du magot, boutent le feu aux véhicules et prennent la fuite vers la France.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Des vols de courrier bancaire dans les boîtes aux lettres

Publié

le

Suite à plusieurs fraudes, la police vaudoise recommande de ne pas glisser ses ordres de paiement dans une boîte aux lettres extérieure, mais de les porter directement au guichet de la banque ou de la Poste. (Photo prétexte - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La police vaudoise a constaté récemment une recrudescence des escroqueries de type "zairean connection". Suite à plusieurs plaintes pénales de victimes, elle mène l'enquête sur de faux ordres de virements bancaires effectués suite à des vols de courrier dans les boîtes aux lettres ou postales.

Depuis la mi-juin 2021, une quinzaine de cas ont été constatés dans le canton. A savoir, cinq escroqueries ayant occasionné un préjudice total de plus de 200'000 francs et une dizaine de tentatives ayant porté sur plus d'un million de francs, décrit la police mercredi dans un communiqué.

Les escrocs font partie de gangs internationaux bien organisés et rôdés à ce mode opératoire. Ils volent dans les boîtes aux lettres et postales des enveloppes adressées aux établissements bancaires contenant des ordres de paiement. Par divers procédés, ils modifient ou changent les coordonnées du bénéficiaire, par exemple en remplaçant l’ordre de paiement original par un autre en leur faveur.

Les fonds sont ainsi détournés et sont virés sur le compte bancaire ou postal géré par un complice ou par une autre personne sous l’influence ou le contrôle de ces escrocs. Le montant de la fraude peut être considérable.

Les victimes ne constatent le délit qu’à réception d’un rappel de paiement ou après consultation de leurs relevés de compte. À ce stade, l’argent n’est en principe plus récupérable, ayant déjà été débité.

La police cantonale recommande vivement à la population de ne pas recourir pour les courriers importants aux boîtes aux lettres et aux boîtes postales installées dans la rue. Il faut impérativement déposer les enveloppes destinées au trafic des paiements à l'intérieur des bâtiments de la poste ou des établissements bancaires, idéalement directement au guichet.

Continuer la lecture

Hockey

L'attaquant tchèque Jiri Sekac rejoint le LHC

Publié

le

Jiri Sekac (à gauche) est international tchèque à 80 reprises (archives). (© KEYSTONE/EPA/TATYANA ZENKOVICH)

Le Lausanne HC complète son contingent de joueurs étrangers. Il a bouclé la signature pour trois ans de l'attaquant tchèque Jiri Sekac, âgé de 29 ans.

International tchèque à 80 reprises, champion de KHL avec l'Avangard Omsk, ce puissant ailier de 189 cm pour 91 kg compte 115 matchs de NHL et 409 matchs de KHL à son actif. Natif de Kladno en République tchèque, il y a fait ses gammes en juniors.

Jiri Sekac a poursuivi sa formation dans les ligues mineures nord-américaines (Peterborough Petes en Ontario Hockey League, puis Youngstown Phantoms en USHL) avant d'entamer sa carrière professionnelle en KHL (Lev Poprad, Lev Prague, Sparta Prague).

Il est engagé par les Canadiens de Montréal en 2014 et y dispute 50 matchs. Il a ensuite été échangé aux Ducks d'Anaheim, puis aux Chicago Blackhawks et aux Coyotes d'Arizona, avant de retourner en KHL, au sein de la formation AK Bars Kazan, où il a joué trois ans et remporté le titre. Le Tchèque a enfin disputé les deux dernières saisons avec le CSKA Moscou, puis l'Avangard Omsk.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Condamné après avoir détruit des nids de corbeaux freux

Publié

le

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation d'un Bernois qui avait décroché des nids de corbeaux freux (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Tribunal fédéral rejette le recours d'un Bernois condamné à des jours-amendes avec sursis pour avoir dérangé des corbeaux freux hors de la période de chasse. A l'aide d'une nacelle, l'homme avait décroché entre quatre et cinq nids d'un platane en ville de Berne.

Le sexagénaire avait agi en mars 2018, pendant la période de répit qui s'étend du 16 février au 31 juillet. Il avait écopé de 10 jours-amendes à 100 francs avec sursis pour infraction à la loi sur la chasse. Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral constate que l'homme a effrayé les corbeaux par son comportement et le bruit de sa machine.

Pour sa défense, le Bernois soulignait qu'il avait veillé à détruire uniquement des nids inoccupés. Mais les juges ont considéré qu'il savait que des volatiles étaient déjà sur place et avaient pondu dans le même arbre. Il pouvait donc supposer que les corbeaux seraient dérangés.

Le lendemain de l'opération, le garde-faune avait trouvé des coquilles d'oeuf sous l'arbre. Cela montrait bien que le platane était déjà occupé par des corbeaux freux qui couvaient. (6B_370/2020 du 14 juillet 2021)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Vevey renonce à organiser les festivités du 1er août cette année

Publié

le

Vevey (VD) n'organisera pas de festivités pour le 1er août cette année. (Images d'archives - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Municipalité de Vevey (VD) renonce à organiser cet été les festivités liées à la Fête nationale, en raison de l’incertitude liée à la situation sanitaire actuelle. Le traditionnel petit-déjeuner patriotique et la partie officielle du 1er août sont annulés.

Après avoir évalué plusieurs pistes, l'Exécutif de la Ville d’images regrette de ne pas pouvoir aller à la rencontre de la population lors de la Fête nationale, indique-t-il mardi dans un communiqué. En guise d’alternative à la partie officielle, des capsules vidéo seront enregistrées et diffusée le 1er août sur le site internet de la ville, sur les réseaux sociaux et sur sa chaîne YouTube.

La présidente du Conseil communal fera la lecture du pacte de 1291 et les trois municipales veveysannes prendront la parole à tour de rôle en réponse au "Grütli des femmes". Cette initiative vise à donner la parole aux citoyennes de ce pays le 1er août afin de marquer le 50e anniversaire de l’introduction du droit de vote et d’éligibilité des femmes en Suisse.

APPENDICE: Vevey (VD) n'organisera pas de festivités pour le 1er août cette année (archives).
CREDIT: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Continuer la lecture

Vaud

L'UDC Michaël Buffat se lance dans la course au Conseil d'Etat

Publié

le

Le conseiller national UDC Michaël Buffat, 42 ans, se lance dans la course au Conseil d'Etat vaudois. (Image d'archives - ©KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le conseiller national UDC Michael Buffat brigue un siège au Conseil d'Etat vaudois. Il est pour l'heure le seul candidat de son parti à être sorti du bois. Le congrès d'investiture aura lieu le 7 octobre.

"J'ai annoncé aux instances de mon parti que je souhaitais être candidat à la candidature pour l'élection de mars prochain au Conseil d'Etat vaudois", a déclaré Michaël Buffat à Keystone-ATS. Le parlementaire UDC revenait sur une information publiée mardi par 24 heures.

Le parti a d'ores et déjà validé l'option d'un candidat unique. "Cela correspond à notre force politique dans le canton (entre 15% et 20% de l'électorat)", a noté M. Buffat. Les prétendants ont jusqu'au 1er septembre pour s'annoncer. "A ce jour, aucun autre candidat n'est sorti du bois", a indiqué pour sa part Kevin Grangier, président de l'UDC Vaud.

Urbain et campagnard

Le conseiller national, âgé de 42 ans, estime avoir un profil qui peut ratisser large. Elu au Grand Conseil en 2007, ce fils de paysan aujourd'hui responsable d'une agence bancaire dans l'Ouest lausannois a été chef de groupe et président de la commission des finances, avant son élection au Conseil national en 2015.

Parlementaire le plus à droite de la députation vaudoise à Berne selon le rating Sotomo, Michaël Buffat veut défendre au Conseil d'Etat les idées et les valeurs de l'UDC. "Notamment sur la fiscalité des personnes physiques: il y a beaucoup à faire", relève-t-il. Il se profile également sur les relations canton-communes, qui sont "au bord du gouffre".

De l'avis de Kevin Grangier, la candidature de Michaël Buffat est la plus apte à faire le plein de voix dans les campagnes, mais aussi à chercher les votes dans les villes, ce qui a manqué à l'UDC lors des dernières élections cantonales. Il est le meilleur pour synthétiser la réalité vaudoise: un arc lémanique urbanisé et un arrière-pays campagnard, estime-t-il.

Seule au premier tour

Depuis le décès de Jean-Claude Mermoud en 2011, l'UDC a échoué à quatre reprises dans ses tentatives de réintégrer le gouvernement. Cette fois-ci, le parti change de stratégie: l'UDC ne reconduira pas la liste commune avec le PLR au premier tour. "Nous voulons tester nos forces", a souligné Michael Buffat. "Au deuxième tour, une discussion autour d'une alliance avec le PLR pourra être envisagée".

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X