Rejoignez-nous

Suisse

Connexion rétablie sur le réseau mobile de Salt, après une panne

Publié

,

le

Les clients de Salt ont connu des problèmes de connexion jeudi. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

L'opérateur de téléphonie Salt a connu une panne sur son réseau mobile jeudi. Pendant quelques heures, des milliers de clients n'ont pu ni téléphoner, ni envoyer de textos, ni surfer sur Internet via leur téléphone portable.

Une erreur de système dans le service de localisation du réseau est à l'origine de la panne, a expliqué Salt à Keystone-ATS. Elle s'est produite lors de travaux de maintenance. Les clients ont eu des difficultés à se connecter au réseau mobile.

Les techniciens de l'entreprise ont pu rétablir la situation en début d'après-midi, après plusieurs heures d'efforts. La perturbation a touché toute la Suisse mais pas tous les clients, a précisé Salt.

Dans un premier temps, plusieurs milliers de personnes avaient signalé des problèmes avec Salt sur le site de surveillance du réseau Allestoerungen.ch.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

La CITraP contre un moratoire sur l’extension du réseau ferroviaire

Publié

le

La Communauté d'intérêts pour les transports publics demande des corrections à l'offre révisée pour le trafic ferroviaire à longue distance pour 2035 (photo symbolique). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Communauté d'intérêts pour les transports publics (CITraP) Suisse est contre un moratoire général sur les projets d'extension du réseau ferroviaire. Elle réitère ses critiques à l'encontre du concept 2035, craignant des détériorations massives de l'horaire.

La CITraP rejette les demandes de moratoire général sur les projets d'extension telles qu'elles ont été esquissées par les médias ces derniers jours, écrit-elle samedi dans un communiqué. Un arrêt de l'extension du réseau ferroviaire nuirait aux transports publics et provoquerait "un tas de ruines".

Par ailleurs, la communauté d'intérêts réitère ses critiques à l'encontre du concept d'offre révisé de l'Office fédéral des transports (OFT) pour le trafic ferroviaire à longue distance pour 2035. Elle exige de rendre public l'état actuel des bases de planification afin qu'une évaluation globale soit possible, craignant des détériorations "qui ne sont pas présentées aujourd'hui de manière transparente sur la table".

Améliorations

Le groupe se réjouit que "de premières améliorations aient été apportées par rapport à la situation d'il y a un an". Mais dans plusieurs régions de Suisse, des détériorations subsistent pour la clientèle des transports publics, telles que des ruptures de correspondances et des allongements sensibles de la durée du trajet, souligne-t-il.

La CITraP juge particulièrement incompréhensible que les temps de parcours prolongés de l'horaire 2025 soient maintenus dans le projet d'offre révisé 2035, entre autres sur les lignes Berne – Genève et Bienne – Genève. Elle demande une correction. Idem pour la liaison Rail-Jet Zurich-Sargans-Innsbruck-Vienne qui, détournée via Saint-Gall, serait allongée de 30 minutes.

Côté trafic international, la CITraP demande des améliorations rapides, notamment vers les n½uds de correspondance importants comme Lyon et Munich.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage de l'Euro Millions mardi, 166 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 2, 13, 16, 24 et 32 et les étoiles 1 et 7.

Lors du prochain tirage mardi, 166 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Des milliers de personnes manifestent dans les rues genevoises

Publié

le

La grève féministe a rassemblé des milliers de personnes dans les rues genevoises. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, des milliers personnes ont défilé vendredi en fin de journée à l'appel du collectif de la grève féministe. Les manifestants ont revendiqué un féminisme intersectionnel, inclusif, décolonial et sans frontière.

"Le féminisme: c'est l'espoir!" a lancé Françoise Nyffeler, membre du collectif, devant une foule rassemblée dans le parc des Bastions, devant le Mur des Réformateurs. Elle a encouragé à pousser un cri de colère, juste avant que le cortège ne se mette en marche. La clameur a résonné jusqu'en haut de la vieille-ville.

Pendant tout l'après-midi, les prises de paroles se sont succédé pour revendiquer l'égalité salariale, la fin des discriminations, une protection sérieuse contre les violences sexistes ou des assurances sociales équitables et dignes. La montée de l'extrême-droite en Europe a été fustigée. "On ne lâche rien!", ont martelé plusieurs personnes sur la scène.

De nombreuses associations ont exprimé leur soutien aux peuples opprimés. Des performances musicales, dont un "Bella ciao!" revisité, ont fait monter l'ambiance. Le cortège est parti des Bastions peu après 18h30. "Solidarité avec les femmes du monde entier!" ont scandé les manifestants au son des tambours. Ou encore "Patriarcat tu es foutu, les féministes sont dans la rue".

Selon le collectif de la grève féministe, entre 25'000 et 30'000 personnes ont exprimé vendredi leur colère dans les rues genevoises. L'estimation fournie par la police se situe entre 6000 et 8000 personnes. La manifestation s'est déroulée sans incident.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a atterri à Zurich

Publié

le

L'avion de Volodymyr Zelensky a atterri peu après 17h00 à l'aéroport de Zurich. Le président ukrainien est ensuite monté dans un hélicoptère pour se rendre directement au Bürgenstock (NW). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a atterri vendredi après-midi à l'aéroport de Zurich, a constaté un photographe de Keystone-ATS. Il a ensuite poursuivi son voyage en hélicoptère jusqu'au Bürgenstock (NW) où débute samedi la conférence de paix sur l'Ukraine.

L'avion ukrainien transportant Volodymyr Zelensky a atterri peu après 17h00, comme l'a constaté un photographe de Keystone-ATS sur place. Le président ukrainien a été accueilli notamment par l'ambassadeur suisse en Ukraine, Felix Baumann, et par l'ambassadrice ukrainienne en Suisse, Iryna Wenediktova.

Au total, 92 pays seront représentés par 57 chefs d'Etat et de gouvernement à la conférence du Bürgenstock. La vice-présidente des Etats-Unis Kamala Harris et le président français Emmanuel Macron y sont attendus, de même que le chancelier allemand Olaf Scholz, le premier ministre canadien Justin Trudeau et son homologue japonais Fumio Kishida.

La conférence de deux jours entend créer les conditions d'un sommet pour la paix avec participation russe. Elle doit aussi traiter de sujets humanitaires comme la sécurité de l'approvisionnement en denrées alimentaires.

La Russie, qui mène une guerre d'agression contre l'Ukraine depuis février 2022, n'est pas représentée au Bürgenstock. Moscou a qualifié la conférence d'événement de propagande occidentale. La Chine a également refusé d'y envoyer une représentation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X