Rejoignez-nous

Suisse

Un nouveau millionnaire en Suisse au tirage de l'Euro Millions

Publié

,

le

Personne n'a décroché le jackpot vendredi à l'Euro millions. Un ou une chanceuse en Suisse a tout de même gagné un peu plus d'un million de francs (archives). (© KEYSTONE/MONIKA FLUECKIGER)

Personne n'a trouvé la bonne combinaison à l'Euro Millions vendredi. Une personne en Suisse a tout de même trouvé cinq bons numéros et une étoile et empoché 1'035'368 francs.

Pour gagner, il fallait jouer les numéros 14, 17, 34, 35 et 42, ainsi que les étoiles 6 et 10. Lors du prochain tirage mardi, 63 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Les femmes appellent à une nouvelle Grève des femmes en juin 2023

Publié

le

Les Femmes socialistes dénoncent "une gifle pour toutes les femmes" (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Après le "oui" à la hausse de l'âge de la retraite des femmes dimanche, les femmes de gauche appellent à une manifestation lundi à 12h00 à Berne et à une nouvelle Grève des femmes en juin 2023. Les femmes paysannes plaident pour davantage d'égalité.

"Nous sommes en colère. Le oui d'aujourd'hui à l'augmentation de l'âge de la retraite des femmes n'est pas seulement un grand pas en arrière en matière d'égalité, c'est une gifle pour toutes les femmes. Nous ne laisserons pas passer ce résultat", ont indiqué les femmes socialistes dans un communiqué dimanche.

"Les femmes qui ne comptent que sur l'AVS pour vivre à la retraite paient le prix fort de cette réforme. Elles n'ont pas les moyens de prendre une retraite anticipée et certaines d'entre elles finiront leur vie professionnelle au chômage ou en arrêt pour des raisons de santé", a dit la militante neuchâteloise Léa Ziegler, responsable de la communication du syndicat des services publics (SSP), à Keystone-ATS.

Economiser sur le dos des femmes

"Nous avons pu constater une fois de plus à quelle vitesse on économise sur le dos des femmes et contre leur volonté. Notre mobilisation commence aujourd'hui pour une grève le 14 juin", a déclaré Lirija Sejdi du collectif bernois de la Grève des femmes dans un communiqué.

De son côté, l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) juge primordial de poursuivre sans relâche les efforts pour assurer une véritable égalité entre hommes et femmes. Il s'agit en particulier d'assurer l'égalité des salaires et une meilleure conciliation entre la famille et l'activité professionnelle.

L'accès au travail à temps partiel pour les hommes est un autre thème important pour cette organisation. Celle-ci attend du Parlement des améliorations claires dans le cadre de la réforme de la LPP.

Les femmes paysannes plaident encore pour une valorisation du travail de "Care" encore majoritairement effectué par les femmes et une répartition équitable des rôles pour l'accomplissement de ces tâches.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Vaud aura son Conseil de la magistrature

Publié

le

La justice vaudoise, ici avec le Tribunal d'arrondissement de Lausanne, sera désormais surveillée par un Conseil de la magistrature (photo d'illustration). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vaud va se doter d'un Conseil de la magistrature. Ses citoyens ont plébiscité dimanche dans les urnes la création de ce nouvel organe de surveillance de la justice cantonale.

C'est la fin d'une exception vaudoise: le canton de Vaud va se doter d'un Conseil de la magistrature. Le projet, à l'étude depuis environ dix ans et déjà en vigueur dans tous les autres cantons romands, a convaincu 65,2% des votants vaudois ce dimanche. La réaction de la présidente du gouvernement, et conseillère d'Etat en charge des institutions, Christelle Luisier Brodard.

Christelle Luisier BrodardPrésidente du Conseil d'Etat vaudois

Le Conseil de la magistrature entrera en vigueur le 1er janvier 2023. Ses missions: la surveillance administrative du Tribunal cantonal et du Ministère public, ainsi que la surveillance disciplinaire de l'ensemble des magistrats.  Il élaborera également des préavis lors des élections de juges cantonaux ou du procureur général. Le Conseil pourra aussi être saisi par quelconque citoyen pour dénoncer un dysfonctionnement d'une autorité judiciaire ou d'un magistrat.

Neuf membres

Le Conseil doit entrer en fonction le 1er janvier prochain. Quelle est donc la suite du processus? Explications de Christelle Luisier Brodard.

Christelle Luisier BrodardPrésidente du Conseil d'Etat vaudois

Ce nouvel organe regroupera donc neuf personnes: deux membres du Tribunal cantonal, un magistrat de première instance, deux représentants du Ministère public, deux avocats (dont un ancien bâtonnier) et deux membres de la société civile. Ils seront élus pour cinq ans par le Grand Conseil et rééligibles une fois. Mais comment choisir les membres de la société civile? On retrouve Christelle Luisier Brodard.

Christelle Luisier BrodardPrésidente du Conseil d'Etat vaudois

Ce Conseil de la magistrature doit permettre de renforcer la séparation des pouvoirs et de dépolitiser la justice. Il s'agit aussi de simplifier le système actuel, où plusieurs organes parlementaires sont chargés de garder un oeil sur la justice.

La création d'un tel cénacle était réclamée de longue date dans le canton de Vaud. Le besoin s'était particulièrement fait ressentir après l'assassinat de Marie par Claude D. près de Payerne en 2013, dans une affaire qui avait suscité de vives tensions entre les pouvoirs judiciaires et législatifs.

"Un oui franc"

Porté par la conseillère d'Etat Christelle Luisier, le projet a été présenté en juin 2021, avant d'être débattu et validé en mai par le Grand Conseil. Une votation populaire était encore nécessaire, sachant que la création de cet organe implique une modification partielle de la Constitution.

Le Conseil de la magistrature est "très important" pour les institutions vaudoises et va entraîner "un grand changement de paradigme" en matière de surveillance de la justice, a ajouté la cheffe du Département des institutions, du territoire et du sport.

Isabelle Bertolini avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Suisse

Bang supersonique pour une mission d'interception

Publié

le

Les deux F/A-18 ont franchi dimanche le mur du son au cours de leur mission (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Deux F/A-18 des Forces aériennes ont passé le mur du son entre Payerne (VD) et Samedan (GR) au cours d'une mission de police aérienne. Les chasseurs ont intercepté et escorté un Pilatus PC-12 qui ne répondait pas aux appels radio.

Vers 10h41 dimanche, la Suisse a été informée par les autorités françaises qu'un appareil immatriculé aux Pays-Bas survolait Colmar et ne répondait pas aux appels radio. À 10h53, ce Pilatus PC-12 a franchi la frontière suisse vers Waldshut, indique le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports.

Les Forces aériennes ont fait décoller dix minutes plus tard deux F/A-12 de Payerne. Les jets ont rejoint l'avion fantôme à 11h13 dans la région de Samedan. Au cours du trajet, la patrouille a franchi le mur du son, causant des "bangs" supersoniques.

Les pilotes suisses sont parvenus à rétablir le contact radio avec leur homologue néerlandais. Ils ont ensuite escorté l'appareil jusqu'à l'espace aérien italien. Les F/A ont atterri à Payerne à 11h49.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La Suisse refuse d'interdire l'élevage intensif

Publié

le

Le peuple suisse a refusé dimanche l'initiative sur l'élevage intensif avec près de 63% de non (archives). (© KEYSTONE/JULIEN GRINDAT)

L'élevage intensif des animaux de rente ne sera pas interdit en Suisse. Le peuple a rejeté dimanche l'initiative populaire "Non à l'élevage intensif" par 62,9% des voix. Seul le canton de Bâle-Ville a dit "oui" à ce durcissement des règles.

En Suisse romande, le refus a été particulièrement net en Valais, avec 76,1%, à Fribourg (72,9%) et dans le Jura (72,4%). Vaud (65,6%) et Neuchâtel (63,9%) ont été un peu moins sévères. Le Tessin rejette également l'initiative, à près de deux contre trois.

Appenzell Rhodes-Intérieures est le champion du "non" avec 78,4% des voix, suivi d'Obwald avec 76,3% et de Schwyz avec 74,9%. Berne a aussi refusé par 61,5%.

Comme on a pu l'anticiper durant la campagne de votation, le texte a fait de meilleurs scores dans les zones urbaines. A Genève, le soutien à l'initiative a grimpé à près de 48%. Le même scénario s'est produit à Zurich (46,6%), alors que seule Bâle-Ville a dit "oui", par 55,2% des voix.

Au total, environ 1,8 million de personnes ont refusé l'initiative. Le camp du "oui" a lui réuni un peu plus d'un million de votes.

Moins de viande

Le texte voulait améliorer le bien-être animal en ancrant des normes bio dans la Constitution, et interdire les importations d'aliments qui ne seraient pas aux standards suisses. Lancée par une organisation antispéciste alémanique, l'initiative "Non à l'élevage intensif" était soutenue par la Fondation Franz Weber, des organisations comme Greenpeace et Bio Suisse, et une large partie de la gauche et des Vert'libéraux.

Au-delà des aspects éthiques et du rapport aux animaux, la cible affichée du texte était la consommation de viande en Suisse, beaucoup trop élevée aux yeux des initiants. Les initiants ont aussi livré à plusieurs reprises un plaidoyer en faveur des petites exploitations.

Prix en hausse

Confrontée à ces attaques, l'industrie agro-alimentaire a sorti l'artillerie lourde. En cas de "oui", le nombre d'animaux de rente aurait chuté drastiquement, entraînant une forte diminution de la production de viande. Les prix auraient pris l'ascenseur, selon ces milieux, soutenus par la droite et le centre.

Le Conseil fédéral avait lui mis en garde contre un texte qui s'attaquerait frontalement aux accords internationaux que la Suisse a signés auprès de l'OMC et avec ses partenaires économiques, notamment l'UE. La Suisse possède en outre déjà la législation la plus stricte au monde en matière d'élevage, selon le gouvernement.

La campagne a été moins agressive qu'en 2021, lors du vote sur les initiatives anti-pesticides. Certains paysans en faveur de l'initiative ont toutefois témoigné de leur crainte de militer à visage découvert, et des vols d'affiches appelant à voter "oui" ont été signalés. Ces derniers jours, des vidéos d'activistes tournées clandestinement dans des élevages de porcs ont fait surface sur les réseaux sociaux, ravivant la polémique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Votations fédérales

Votations du 25 septembre 2022: suivi en continu (Live-Blog)

Publié

le

De

;

 

 

 

Suivre en temps réel l'évolution des résultats :

Cartes des résultats :

Vaud

 


 

Vaud

 


 

 

Vaud

 


 

 

Vaud

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Vous aimeriez que votre vie change et, de son côté, votre Destinée attend que vous agissiez ! Ça peut durer longtemps !

Les Sujets à la Une

X