Rejoignez-nous

Lausanne

Le Comptoir Suisse cherche encore à se réinventer

Publié

,

le

A la veille de sa 99e édition, le Comptoir Suisse cherche encore à se réinventer. La manifestation a perdu de l'argent ces dernières années et ce, pour différentes raisons, explique le directeur de MCH Beaulieu Lausanne.

"Nous le constatons aussi à la Muba à Bâle ou à la Züspa à Zurich, les foires généralistes ne correspondent plus aux demandes du public comme il y a 20 ans. Son comportement a complètement changé: plus personne n’achète un matelas ou un fer à repasser dans une foire", raconte Michel Loris-Melikoff, directeur de MCH Beaulieu Lausanne, dans une interview à 24 heures publiée vendredi.

Le groupe dit étudier plusieurs pistes pour aider les foires généralistes à aller de l'avant. Celles-ci "sont peut-être appelées à perdre leur aspect commercial au profit de quelque chose de beaucoup plus festif. Ou à devenir des sortes d’interfaces entre le monde réel et le monde virtuel", poursuit le directeur.

S'agissant de la 100e édition du Comptoir Suisse, qui devrait se tenir l'an prochain, il précise que son existence "dépendra du résultat de cette édition et de la présence ou non d’une volonté chez les collectivités, les exposants et, in fine, les visiteurs".

Rester à Lausanne

L'homme ajoute que le groupe bâlois ne prévoit pas de quitter Lausanne en 2021, lorsque le contrat avec la Fondation de Beaulieu sera à terme. Il estime en outre que l'emplacement du site, au centre de la capitale vaudoise, est un atout, car "les gens peuvent y venir à pied ou avec les transports publics en quelques minutes. Et ici, nous avons même un aéroport à trois minutes".

Selon lui, les difficultés rencontrées à Lausanne s'expliquent par les infrastructures "qui ne répondent pas aux besoins", mais également par le comportement des autorités. "On a l'impression qu'elles ont peur des réactions des riverains", lâche-t-il.

Et de conclure: "Il se passe beaucoup de choses à Lausanne, mais on n’a pas l’impression qu’il existe une véritable stratégie de l’événementiel. En tout cas, je n’ai jamais entendu parler d’une telle réflexion".

"A Bâle ou à Zurich, les villes ont défini ce qu’elles voulaient en termes de manifestations culturelles, sportives ou festives. Ensuite, elles ont renoncé à toutes les autres manifestations et mis des moyens pour disposer des infrastructures nécessaires à l’application de leur stratégie. Lausanne devrait aussi effectuer des choix".

 

(KEYSTONE-ATS / PHOTO : JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Panneaux publicitaires endommagés: un suspect arrêté à Lausanne

Publié

le

La police de Lausanne a arrêté un homme suspecté d'avoir endommagé plusieurs panneaux publicitaires. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON - Image d'illustration).

Suspecté d'avoir endommagé des panneaux publicitaires, un homme de 25 ans a été placé en détention provisoire à Lausanne. Il s'est mis en grève de la faim pour protester contre cette arrestation.

Cet homme, domicilié dans la région lausannoise, a été appréhendé mercredi dernier vers trois heures du matin. Il avait pris la fuite à la vue de la police avant d'être rapidement rattrapé, indique mardi la police lausannoise dans un communiqué.

En raison des investigations en cours, la police ne veut pas donner de détails supplémentaires sur cette affaire. Elle relève toutefois que le suspect a entamé une grève de la faim et qu'un "suivi adéquat a été mis en place."

Quelques personnes se sont réunies lundi soir devant l'Hôtel de police en soutien avec la personne arrêtée, sans provoquer de heurts. Dans un e-mail envoyé aux médias, les soutiens du suspect dénoncent l'absence de preuves et les "conditions inhumaines" de détention.

Continuer la lecture

Culture

L'Orchestre de Chambre de Lausanne est prêt à retrouver la scène

Publié

le

Le futur directeur artistique de l'OCL, violoniste et chef français Renaud Capuçon pose pour le photographe après la présentation à la presse de la saison 2021/2022 de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, à la salle de spectacle du Métropole à Lausanne. (©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

L’Orchestre de Chambre de Lausanne n’attend plus que le feu vert sanitaire pour reprendre ses concerts. A l’image de nombreux acteurs de la culture, il trépigne d’impatience à l’idée de remonter sur scène et de communier avec son public.

L’Orchestre de Chambre de Lausanne trépigne. Privé de son public depuis de nombreux mois à cause de la pandémie, il présentait ce matin son programme pour la saison prochaine. Et il n’a qu’un espoir: que les promesses de reprise des concerts soient effectives bientôt. Car en septembre, sont agendées les premières représentations en Suisse et à l’étranger. Outre cette projection réjouissante, cette saison sera aussi la première de l’OCL sous la direction artistique du célèbre violoniste Renaud Capuçon. A cause ou grâce au Covid - c'est selon - qui a annulé des impératifs, le chef français a d’ores et déjà pu travailler avec l'orchestre lausannois. Une opportunité qui l’a ravi. Renaud Capuçon:

Renaud Capuçon
Futur directeur artistique de l'OCL
Renaud CapuçonFutur directeur artistique de l'OCL

Renaud Capuçon interviendra notamment pour la série des "Grands Concerts", où il dirigera – parfois du violon – des œuvres telles que les concertos pour violons n°1 et n°2 de Bach ou la Symphonie n°4 « italienne » de Mendelssohn. Le natif de Chambéry partira également sur la route avec l'OCL. Quelle est sa patte sur cette saison 21/22 ? C’est la question qu’on lui a posée:

Renaud Capuçon
Futur directeur artistique de l'OCL
Renaud CapuçonFutur directeur artistique de l'OCL

Celui qui succédera officiellement à Joshua Weilerstein en septembre admet que la pandémie a aussi influencé la manière dont il a construit cette saison. Renaud Capuçon:

Renaud Capuçon
Futur directeur artistique de l'OCL
Renaud CapuçonFutur directeur artistique de l'OCL

La Fondation Perceval à Saint-Prex et la Fondation Gianadda seront aussi parties prenantes de ce projet. Parmi ses autres projets originaux, l'orchestre lausannois va jouer à plusieurs reprises pour les enfants, et même pour les tout-petits. La saison 2021/2022 devrait aussi ravir les mélomanes avec plusieurs invités de haut vol, à l’image de Daniel Barenboim. Quels seront les points forts de cette saison ? On écoute Renaud Capuçon:

Renaud Capuçon
Futur directeur artistique de l'OCL
Renaud CapuçonFutur directeur artistique de l'OCL

Le Covid qui force à se réinventer

Egalement présent devant la presse à la salle Métropole de Lausanne, le directeur exécutif Antony Ernst a souligné "l'impatience" de l'OCL de "retisser des liens" avec le public après de nombreux mois de huis clos. Car la saison 2020/2021 n’a ressemblé à aucune autre. C’est ce qu'il confirme:

Antony Ernst
Directeur exécutif de l’OCL
Antony ErnstDirecteur exécutif de l’OCL

Et bien que fortement impactée par la crise, l'institution dit se trouver dans une situation financière saine. La crise a même permis de tirer des enseignements pour l’avenir selon Antony Ernst:

Antony Ernst
Directeur exécutif de l’OCL
Antony ErnstDirecteur exécutif de l’OCL

Le covid n’a pas manqué d’influencer la manière de travailler sur la saison 2021/2022. Antony Ernst, directeur exécutif:

Antony Ernst
Directeur exécutif de l’OCL
Antony ErnstDirecteur exécutif de l’OCL

Quels sont les coups de coeur de la programmation du directeur artistique?

Antony Ernst
Directeur exécutif de l’OCL
Antony ErnstDirecteur exécutif de l’OCL

Toute la programmation est à retrouver sur ocl.ch

Continuer la lecture

Lausanne

La Ville de Lausanne lance sa bière "officielle"

Publié

le

La Bière de Lausanne est née. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Lausanne avait son vin ou encore son chocolat. Et il y a désormais la bière de la Ville. Au terme d’un concours réunissant 4 candidats, c’est la Brasserie du Lance Pierre qui a été désignée pour brasser la toute nouvelle “Bière de Lausanne”.

Fondés en 2014 par trois amis d’enfance, les locaux de production du Lance Pierre sont situés à la Rue de la Tour.

La Bière de la Ville de Lausanne, une première pour une cité en Suisse, sera donc blonde et non-filtrée. 12’000 litres devraient être produits en 2 ans. Afin de favoriser les circuits courts, tous les ingrédients, orge ou autres levures, sont “made in Lausanne”, ou presque.

La Municipale Natacha Litzistorf :

Natacha Litzistorf
Municipale lausannoise
Natacha LitzistorfMunicipale lausannoise

La Bière de Lausanne se veut “fruitée”, “rafraîchissante” et “légèrement houblonnée”.

Simon Good, co-fondateur de la brasserie du Lance Pierre et à l’origine de cette Bière de la Ville :

Simon Good
Brasseur et co-fondateur de la Brasserie du Lance Pierre
Simon GoodBrasseur et co-fondateur de la Brasserie du Lance Pierre

12’000 litres de cette Bière de Lausanne seront donc produits ces deux prochaines années. L’opération pourrait être renouvelée. Le breuvage sera commercialisé directement par la Brasserie du Lance Pierre. Cette bière sera aussi proposés dans certains bars et restaurants, mais aussi dans tous les édicules gérés par la Ville. Pas encore définitif, son prix devrait tourner autour des CHF 4,50.

De gauche à droite : Simon Good, Brasseur du Lance Pierre, Ana Leni Frei, Graphiste qui a réalisé l'étiquette, Lucien Genoud, co-fondateur de Levatura et Natacha Litzistorf, Municipale lausannoise. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Continuer la lecture

Lausanne

Les tl renforcent leur présence dans l’Ouest lausannois

Publié

le

Les tl améliorent leur desserte de l'Ouest lausannois en 2021. ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON - Image prétexte).

Dès lundi, les Transports publics de la région lausannoise (tl) améliorent la desserte dans l’ouest de l'agglomération. Les lignes 31, 32 et 33 circulent désormais toutes les 15 minutes de 5h30 à minuit, sept jours sur sept et offrent des connexions optimisées avec les gares de Renens et de Prilly-Chasseur (LEB).

Avec 25% d’offre en plus et des horaires simples et faciles à mémoriser pour la clientèle, les tl entendent renforcer l’attractivité globale des transports publics à l’Ouest et inciter au changement d’habitude de mobilité, écrivent-ils lundi. Les lignes concernées sont les 31 (St-Sulpice, Venoge sud – Renens, gare sud), 32 (Prilly, Galicien - Mex VD, Faraz) et 33 (St-Sulpice, Venoge nord–Prilly, Mont-Goulin).

Les tl intégreront également plusieurs lignes nouvelles: dès le mois d’août, la ligne régionale 58 (Bussigny – Cossonay-Penthalaz) assurera la desserte du nouveau gymnase de Bussigny. Les lignes urbaines 17 et 19 qui relient Lausanne à Renens et Bussigny verront leur capacité se renforcer.

Au changement d’horaire de fin d’année, l'entreprise exploitera également la ligne 56 entre Bussigny et Mex ainsi que la ligne urbaine 35 qui desservira Bussigny sur l’axe nord-sud. Enfin, un nouveau point de vente ouvrira ses portes en fin d’année à proximité de la gare de Renens.

Continuer la lecture

Lausanne

Fête du travail: Simonetta Sommaruga à Lausanne, interview

Publié

le

Simonetta Sommaruga était de passage vendredi matin à Lausanne pour rencontrer des vendeuses d'un grand magasin et des libraires. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI).

Ce samedi 1er mai a lieu la fête du travail. Comme de coutume, la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est allée à la rencontre de travailleurs. Après avoir visité un EMS dans le canton de Neuchâtel l’année passée, c’est à Lausanne que la socialiste s’est rendue vendredi. 

Simonetta Sommaruga a pour tradition d’aller à la rencontre de travailleurs à l’occasion de la fête du travail. Un casque pour visiter un chantier valaisan en 2017, une charlotte sur la tête en 2018 pour rencontrer des chocolatiers à Glaris, puis direction une crèche en 2019 à Fribourg. La pandémie est ensuite passée par là et en 2020, la Conseillère fédérale s’est rendue dans un EMS du canton de Neuchâtel.

Cette année, la socialiste a choisi Lausanne. La ministre a entendu des libraires, ainsi que des vendeuses et vendeurs d'un centre commercial du centre-ville.

Pourquoi ce choix? Ecoutez Simonetta Sommaruga:

Simonetta Sommaruga
Conseillère fédérale
Simonetta SommarugaConseillère fédérale

Pour améliorer la situation, Simonetta Sommaruga estime qu’il faut surtout des conditions de travail claires:

Simonetta Sommaruga
Conseillère fédérale
Simonetta SommarugaConseillère fédérale

Et Simonetta Sommaruga a mis en avant l’importance de la formation dans un métier chamboulé par la numérisation. On rappelle que le commerce de détail représente plus de 300'000 emplois en Suisse. 

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X