Rejoignez-nous

Culture

Coup d'envoi jeudi d'une 52e édition repensée de Visions du Réel

Publié

,

le

Si le grand public est invité à suivre Visions du Réel en ligne, cinéastes, professionnels et étudiants en cinéma se retrouveront dès jeudi à Nyon pour le festival, dans le respect des règles sanitaires (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La 52 édition de Visions du Réel débute jeudi. Pendant 10 jours, le festival repensé en version digitale proposera 142 longs, moyens et courts métrages originaires de 58 pays. Elle rendra hommage à l’auteur, cinéaste et scénariste Emmanuel Carrère.

Lors de cette édition hybride, le grand public assistera aux projections et aux masterclasses en ligne. Les rues et salles de cinéma de Nyon accueilleront en présentiel un large nombre de cinéastes, nationaux et internationaux et des étudiants en cinéma, a communiqué le festival.

"Le canton a accordé des dérogations pour accueillir les professionnels", a déclaré Martine Chalverat, directrice administrative à Keystone-ATS. "Les salles pourront accueillir jusqu'à 50 d'entre eux".

En matière de médiation culturelle, le festival attend également 700 écoliers. "Quelques salles pourront être ouvertes au public si le Conseil fédéral prend des décisions en ce sens", a ajouté Mme Chalverat.

L’offre présentielle proposera en outre des balades thématiques en présence de cinéastes. Elles sont ouvertes à tous dans la limite des places disponibles. Le Festival met par ailleurs à disposition un centre de tests rapides pour garantir la sécurité des projections, des accrédités et de ses collaborateurs.

Pré-ouverture

Si le coup d'envoi officiel sera donné jeudi, une pré-projection gratuite, destinée à l'origine aux habitants de la région, sera proposée mercredi déjà aux 1000 premières personnes connectées. Il s'agit du "chant des migrants", un très beau film de Cécile Allegra, a détaillé Mme Chalverat.

Jeudi, le festival ouvrira officiellement ses portes avec le premier long métrage de la Lausannoise Marie-Eve Hildbrand, "Les Guérisseurs", consacré au monde de la santé. Le conseiller fédéral Alain Berset et la ministre vaudoise de la culture Cesla Amarelle devraient assister à cette soirée inaugurale. A noter aussi que, pour la première fois, la RTS diffusera le film d'ouverture.

Création nationale

Pendant dix jours, pas moins de 82 films de la sélection officielle seront présentés en première mondiale et seize en première internationale. Avec 26 (co)productions helvétiques, la manifestation s’affirme, cette année également, comme un partenaire essentiel de la création nationale.

Lauréat du Prix d'honneur 2021, Emmanuel Carrère sera l'un des invités présents à Nyon, se réjouissent les organisateurs. Mardi prochain, il animera une masterclass retransmise en ligne, et son documentaire Retour à Kotelnitch (2003) sera diffusé.

Des ateliers seront aussi consacrés durant le festival à la réalisatrice mexicaine Tatiana Huezo et à son homologue italien Pietro Marcello. Visions du Réel continuera parallèlement de proposer son volet "Industry", une plateforme qui met en réseau et sélectionne des projets à toutes les étapes de leur développement.

Accès unique ou illimité

De son côté, le public aura la possibilité de choisir entre un accès unique (5 francs) ou un abonnement illimité à un tarif avantageux (25 francs). Les masterclasses, rencontres avec les cinéastes et les cérémonies sont diffusées en direct et en accès libre sur le site du Festival.

www.visionsdureel.ch

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

La 2e édition du Festival du dessin ouvre ses portes samedi

Publié

le

Dirigée par Frédéric Pajak, la 2e édition du Festival du dessin va débuter samedi à Arles (F) (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La 2e édition du Festival du dessin, fondé par Vera Michalski et Frédéric Pajak, débute samedi à Arles (F) dans des lieux emblématiques de la Ville. A l'honneur, les travaux de Tomi Ungerer et d'une quarantaine d'autres artistes, dont une dizaine de Suisses.

Une centaine de dessins révéleront "la virtuosité graphique, l'inépuisable imagination et l'engagement indéfectible" de Tomi Ungerer (1931-2019) pour la cause de l'humanité, relèvent les organisateurs du festival.

Affichiste, illustrateur, inventeur d'objets et auteur de génie, le Français a mené une fulgurante carrière internationale. Ses livres pour enfants ont fait le tour du monde. Il est par ailleurs l'un des rares artistes à qui un musée a été dédié de son vivant, à Strasbourg.

Autour de sa figure emblématique, 42 artistes seront mis en lumière, certains à la gloire posthume, à l'instar de Jean Dubuffet, Henri Michaux ou Oskar Kokoschka; d'autres comptent parmi les célébrités contemporaines (Wolinski, Kiki Picasso, Joseph Beuys). Le festival fait également découvrir des dessinateurs très jeunes, à la renommée encore confidentielle.

Lou Doillon présidente

Les artistes suisses ne sont pas oubliés avec des oeuvres dessinées d'Alberto Giacometti, René Auberjonois et Félix Vallotton pour les plus anciens. Les visiteurs pourront découvrir les coups de crayon plus actuels de Jean-Michel Jaquet (1950-2022), Bernard Grandgirard, Thomas Ott, Jaqueline Oyex, Ronald Saladin ou encore Pascal Vonlanthen.

Au total plus de 1000 dessins sont à découvrir dans une quinzaine de lieux emblématiques d'Arles. Des débats, des rencontres, des projections de films et des concerts ponctueront cette édition qui sera présidée par l'actrice, chanteuse et dessinatrice Lou Doillon.

Parent pauvre

Le Festival du dessin a été créé à l'initiative de Vera Michalski, présidente du groupe Libella et de la Fondation Jan Michalski à Montricher (VD) et de l'écrivain-dessinateur franco-suisse Frédéric Pajak, qui en assure la direction artistique.

La manifestation a pour ambition de dévoiler toutes les facettes de cet art longtemps déconsidéré et tenu à l'écart des cimaises. S'y confrontent ainsi le dessin d'art, d'humour, de presse, d'art brut, ou encore les dessins parallèles d'écrivains, de cinéastes, d'architectes, des chefs gastronomiques et de grandes figures de la mode.

L'an dernier, la première édition avait comptabilisé quelque 66'000 entrées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Montreux Jazz Festival a levé le voile sur sa 58e édition

Publié

le

Comme en 2021, le Montreux Jazz Festival a misé sur la Scène du Lac et sa vue à couper le souffle, qui pourra accueillir 5'000 personnes. Et comme en 2021, Zucchero sera de la partie. © (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Sans le 2m2c, en travaux, mais avec la Scène du Lac et celle du Casino, le Montreux Jazz Festival a dévoilé sa programmation payante, entre légendes vivantes et stars montantes. Une édition hors cadre qui se déroulera du 5 au 20 juillet.

Lenny Kravitz, Sting, Deep Purple, Dionne Warwick ou encore Zucchero: des légendes de la musique seront à Montreux du 5 au 20 juillet 2024. Ils se produiront aux côtés d’artistes de la jeune génération, à l’image de Rag’n’Bone Man, Loreen ou James Arthur. Voire de la très jeune génération, avec Yamê, Tyla, Raye ou encore d4vd. Pour cette 58e édition, le Montreux Jazz Festival a dû faire face à un véritable défi, celui de pallier l'absence du 2m2c, en travaux.

Les concerts payants auront donc lieu sur la Scène du Lac (5’500 personnes dont 600 places assises et couvertes situées en haut de la place) et la Scène du Casino (1'300 places). Alors, sans la salle Stravinski et son acoustique légendaire, les artistes ont-ils montré le même engouement pour le MJF ? C’est un grand oui, pour les programmateurs Michaela Maiterth et Rémi Bruggmann.

Michaela Maiterth et Rémi BruggmannProgrammateurs du MJF

Deep Purple revient à Montreux, lieu chargé d’histoire pour le groupe rock: en 1971, l’incendie du Casino pendant un concert de Frank Zappa leur inspire le titre « Smoke on the Water », qui deviendra un tube planétaire, leur plus célèbre même.

Quant à la légende soul Dionne Warwick, souvent considérée comme la première pop star afro-américaine, elle n’a encore jamais foulé une scène du Montreux Jazz Festival. Et elle a accepté, à 83 ans, de se produire sur la Scène du Casino, qui ne permettra qu’à 1'300 personnes de suivre le show de la diva. La magie de Montreux ?

Mathieu JatonDirecteur du MJF

Pour la 58e édition du Montreux Jazz Festival, les programmateurs ont misé sur des double plateaux improbables ou complémentaires. On verra ainsi Rag’n’bone Man et Sting, Raye et Janelle Monae, James Arthur et Zucchero ou encore Alice Cooper et Deep Purple. Comment a-t-on pensé ces combinaisons tantôt logiques, tantôt improbables ?

Michaela Maiterth et Rémi BruggmannProgrammateurs du MJF

La première spécialité, c’est donc les plateaux à deux artistes. L’autre nouveauté de cette 58e édition, c’est bien sûr le setup, qui représentait un sacré défi sans le 2m2c, en travaux. Alors entre le 5 et le 20 juillet, c’est sur la Scène du lac, déjà mise sur pied en 2021, que se produira la tête d’affiche Lenny Kravitz par exemple.

Et sur la Scène du casino que chanteront Loreen, Asaf Avidan ou Yamê et Tyla. Si le retour au casino était une évidence, l’équipe du MJF le voulait différent, explique Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz Festival.

Mathieu JatonDirecteur du MJF

« Là pour faire vivre des moments de communion »

Cette programmation est le fruit du travail d’une équipe de sept passionnés et parmi eux, Michaela Maiterth, qui a débuté au Festival en 1976 comme bénévole, avant que Claude Nobs ne lui propose, en 1990, de rejoindre la coordination artistique du MJF. Et en plus de trois décennies, l’excitation est intacte. Même son de cloche du côté de Rémi Bruggmann, programmateur depuis 2018.

Michaela Maiterth et Rémi BruggmannProgrammateurs du MJF

La communauté du Montreux Jazz Insider aura l’opportunité de prendre ses billets Early Bird le 18 avril dès 14h00. La billetterie de la 58e édition du Montreux Jazz Festival est ouverte dès ce vendredi midi. Quant à la programmation gratuite, elle sera dévoilée plus tard ce printemps.

Toute la programmation ici.

 

 

 

Continuer la lecture

Culture

Duran Duran, Diana Krall, Lenny Kravitz, Sting sur la Scène du lac

Publié

le

Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz a dévoilé jeudi la programmation payante de l'édition 2024 qui se déroulera hors les murs, sur la Scène du lac et au Csino. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le Montreux Jazz Festival (MJF) a dévoilé jeudi le programme de sa 58e édition hors les murs. Parmi les têtes d'affiche attendues sur la Scène du lac et au Casino du 5 au 20 juillet, Deep Purple, Massive Attack, Duran Duran, Sting, Dionne Warwick ou encore Raye.

Dans une configuration inédite en raison des travaux au Centre de congrès, le MJF a voulu préserver ses marqueurs: des scènes à taille humaine, ainsi que son ADN musical, mêlant héritage et nouvelles tendances, a déclaré le patron du festival Mathieu Jaton, à l'heure de détailler le menu 2024 devant la presse réunie à Crissier (VD).

La Scène du lac, qui permettra d'accueillir 5500 personnes sur la pente douce de la Place du marché, verra défiler des artistes majeurs. "Plus que jamais, nous avons accentué cette année la construction de soirées doublement fortes et complémentaires, des plateaux magiques", a souligné le responsable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le nouveau directeur de l'Opéra de Lausanne entre en scène

Publié

le

Claude Cortese a présenté mercredi sa première saison à la tête de l'Opéra de Lausanne. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'Opéra de Lausanne entre dans une nouvelle ère. Son nouveau directeur Claude Cortese, qui succède au règne de 20 ans d'Eric Vigié, a dévoilé mercredi les contours de sa première saison. Les airs de Carmen et du Songe d’une nuit d’été feront vibrer la capitale vaudoise.

L’Opéra de Lausanne a présenté sa saison 2024-2025 et il y aura des œuvres très connues, mais surtout des compositeurs célèbres. Il s’agit en fait de la toute première programmation de Claude Cortese, qui succèdera à Eric Vigié à la tête de l’Opéra dès le 1er juillet. Le Marseillais nous explique le défi.

Claude CorteseDirecteur de l'Opéra de Lausanne dès le 1er juillet 2024

Claude Cortes a décidé de faire la part belle à cinq ouvrages qui n’ont jamais été représentés à Lausanne, malgré la célébrité de leurs compositeurs. C'est le cas du Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten, de La Liberazione di ruggiero dall'isola d'Alcina de Francesca Caccini (1587-1641), la première femme compositrice de l'histoire.

Claude CorteseDirecteur de l'Opéra de Lausanne dès le 1er juillet 2024

Il y aura aussi Guillaume Tell de Rossini, qui ouvrira la saison en octobre. Deux autres oeuvres inédites figurent au programme: Fortunio de Messager et Le Docteur Miracle de Bizet.

Joué pour la dernière fois à Lausanne en 2007, Carmen de George Bizet clôturera la saison en apothéose en mai 2025. Avec six mois seulement à sa disposition pour établir son premier calendrier, le futur directeur a voulu miser sur des classiques. Les précisions de Claude Cortese.

Claude CorteseDirecteur de l'Opéra de Lausanne dès le 1er juillet 2024

Trois opéras feront leur retour après plusieurs années d'absence à Lausanne: Don Pasquale de Donizetti, Mitridate de Mozart et Carmen de Bizet en fin de saison. Une production sera proposée au jeune public: Petite Balade aux enfers d’après Orphée et Eurydice de Gluck. Il y aura également un récital de Sabine Devieilhe et Raphaël Pichon pour La Passion selon Saint Jean de Bach.

La billetterie de l’Opéra de Lausanne sera ouverte le 19 avril pour les abonnés, le 27 pour le tout public. A noter encore que le 24 avril aura lieu une présentation publique de la nouvelle saison dans la grande salle de l'Opéra.

Lena Vulliamy avec Keystone ATS

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X