Rejoignez-nous

Culture

Inauguration du nouveau Conservatoire de l'Ouest vaudois à Morges

Publié

,

le

Le Conservatoire de l'Ouest vaudois à Morges a inauguré vendredi ses nouveaux locaux (photo d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le nouveau Conservatoire de l'Ouest vaudois (COV) a été officiellement inauguré vendredi à Morges, sur le site de Beausobre. L'ancien bâtiment de 950 m2 a été rénové et un autre a été construit.

Cette nouvelle construction, de 450 m2, accueille notamment cinq salles permettant le travail individuel ou collectif, une salle d'étude, un auditoire avec 50 places, un nouveau piano de concert Bechstein et plusieurs pianos droits, indique le dossier de presse.

Pendant les travaux, qui ont démarré en février 2020, le Conservatoire s'était délocalisé au centre-ville de Morges. Les premiers cours dans les locaux rénovés (COV 1) et nouvellement construits (COV 2) ont démarré en février dernier.

Ces travaux font partie d'un chantier qui a concerné l'ensemble du site de Beausobre, dont le théâtre. L'investissement pour l'ensemble du projet se chiffre à environ 50 millions de francs.

Le COV enseigne à 1200 élèves, dont 414 à Morges. Il compte 63 professeurs, dont 26 travaillent à Beausobre. Une journée "portes ouvertes" et un week-end musical sont programmés les 21 et 22 mai.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Lausanne: 5000 visiteurs pour le retour de la Nuit des images

Publié

le

Plateforme 10 a accueilli samedi la dixième édition de la Nuit des Images. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Nuit des images a attiré samedi quelque 5000 visiteurs sur le site de Plateforme 10 à Lausanne. La manifestation signait son grand retour après cinq ans d'absence.

Le public a bravé une météo froide et pluvieuse pour découvrir le programme concocté par Photo Elysée. Plus de 65 artistes nationaux et internationaux y ont présenté des projets inédits ou revisités, à l'image d'une animation monumentale de Damjanski.

Après des années dans les jardins de l'ex-Musée de l'Elysée, le Quartier des arts de Plateforme 10 servait pour la première fois de décor à cette fête de la photographie. Pour l'occasion, les trois musées du site - MCBA (Beaux-arts), mudac (design) et Photo Elysée - étaient exceptionnellement ouverts jusqu'à 01h00, avec entrée libre.

Tirages décalés

Plusieurs activités ludiques et créatives étaient proposées. Plus de 400 personnes sont ainsi reparties avec un tirage conçu dans le cadre de l'installation "Exquisite Corpse" de Jaap Scheeren et Luke Stephenson. Et une voiturette transformée en petite discothèque a accueilli environ 150 curieux, détaille lundi un communiqué.

La Nuit des images a également permis au public de rencontrer des artistes de renom. Le photographe Antoine d'Agata, membre de Magnum Photos, est revenu sur son travail avec un diaporama dévoilant 30 ans de carrière. Debi Cornwall, lauréate du Prix Elysée 2023, est venue présenter "Citoyens modèles", qui examine la mise en scène de la réalité et la citoyenneté aux Etats-Unis.

En 2019, la dernière édition de la Nuit des images, avant le déménagement de Photo Elysée sur le site proche de la gare, avait attiré quelque 7500 personnes. La manifestation avait atteint une fréquentation record en 2015, avec 11'000 personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

A Paris, le Moulin Rouge accueille de nouvelles ailes provisoires

Publié

le

Le mythique Moulin Rouge à Paris avance dans ses travaux. (© KEYSTONE/DPA/THOMAS BANNEYER)

Le cabaret parisien le Moulin Rouge, qui avait vu ses ailes tomber fin avril, a accueilli lundi matin quatre nouvelles pales provisoires, qui vont être montées une à une avant une inauguration prévue le 5 juillet.

Les quatre pales rouges, mélange d'aluminium et d'acier, sont arrivées au petit matin par camion devant ce lieu mythique situé au pied de la butte Montmartre, au coeur du quartier de Pigalle, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le nouveau dispositif est provisoire et ne permet pas aux ailes de tourner, selon l'établissement, qui souhaitait avoir de nouvelles ailes pour le passage de la flamme olympique devant le célèbre établissement le 15 juillet. "De nouvelles ailes, définitives et qui pourront tourner, sont prévues mais à une date encore inconnue", selon cette source.

Une première pale a été montée par une grue, devant quelques habitants du quartier, curieux et contents. Les trois autres devaient être hissées une par une, sur la terrasse. Il faudra environ quatre jours pour que les ailes soient fixées et que les raccordements électriques soient finalisés, selon l'établissement. Quatre autres jours seront nécessaires pour enlever la bâche et les échafaudages.

Le 25 avril, le célèbre cabaret, qui fêtera ses 135 ans en octobre, s'était réveillé sans ses ailes, tombées dans nuit, vers 1H45, pour une raison inconnue, sans faire de blessés. Les lettres M, O et U, situées sur la façade étaient également tombées.

"Notre petit Moulin Rouge revient ! On est super contentes", s'est exclamée Raymonde Rogojarski, qui habite "juste derrière" et emmenait lundi matin sa fille Gabrielle, 8 ans, à l'école. "C'est très touchant de voir revenir les ailes aussi vite", a-t-elle confié à l'AFP.

Mathieu Feltz, autre habitant du quartier, est descendu de vélo pour prendre en photo la montée de la première aile par la grue. "J'avais été interloqué de voir que les ailes étaient tombées. Ce matin, je passais par là pour aller au travail. C'est intéressant de voir la repose", a-t-il témoigné.

Fin avril, la direction avait affirmé pouvoir exclure tout "acte malveillant".

Ce lieu mythique, temple du cancan, connu dans le monde entier et immortalisé notamment par le film éponyme de Baz Luhrmann, est depuis le 25 avril, resté ouvert aux spectateurs.

La direction a promis, pour le 5 juillet au soir, une inauguration des nouvelles ailes avec un "happening sons et lumières, en présence d'une vingtaine de danseuses qui sortiront faire un french cancan" devant l'établissement

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une nouvelle directrice pour le Château d'Aigle

Publié

le

Le Château et les musées d'Aigle ont une nouvelle directrice (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Sophie Menghini prendra les rênes du Château d'Aigle et de ses musées à partir du 1er août prochain. La nouvelle directrice, 51 ans, est actuellement directrice adjointe du Château de Chillon.

Diplômée de l'Ecole hôtelière de Lausanne (EHL), Sophie Menghini a grandi et fait ses classes à Aigle. Elle apporte "une riche et longue expérience dans le tourisme, la gestion d'événements et la direction d'un monument historique", annonce lundi le comité de l’Association du Château d’Aigle et de ses Musées (ACAM).

Son expertise constitue "un atout important" pour promouvoir le Château en tant que lieu historique, culturel et oeno-touristique "incontournable", note le communiqué. En mars, l'association avait annoncé qu'elle souhaitait mieux mettre en valeur l'édifice, afin qu'il ait "la place qu'il mérite". Elle veut aussi renforcer Aigle dans son rôle de capitale mondiale du chasselas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Lucens Classique revient du 28 au 30 juin pour une 4e édition

Publié

le

La Philharmonie de Berlin planera sur la 4e édition du festival Lucens Classique, avec la présence du flûtiste suisse Sébastian Jacot (archives). (© Keystone/DPA/JÖRG CARSTENSEN)

Le festival Lucens Classique revient la semaine prochaine pour une quatrième édition. De vendredi à dimanche, la manifestation broyarde propose trois concerts avec la pianiste italienne Vanessa Benelli-Mosell, le flûtiste suisse du Berliner Philharmoniker Sébastian Jacot et un spectacle musico-gourmand, "La Comédie Musicale Improvisée".

Ce dernier, d'une durée de 80 minutes, accompagnera en effet un brunch préparé par le chef Xavier Bats, précisent les organisateurs dans un communiqué. Le festival - qui aime répéter qu'il souhaite mettre en lumière "l'écrin enchanteur" du Château de Lucens - mêle toujours aussi volontiers musique, gastronomie, dégustation de vins, poésie, exposition et visites pour un "récital des sens".

S'agissant du volet gastronomique, des mets élaborés sont servis avant et après les concerts. A cela s'ajoute une exposition de Thierry Raboud, poète, musicien et journaliste littéraire, Prix Leenaards 2023. A noter que le public peut aussi passer une ou deux nuits sur place, au sein de la ferme du Château.

Lucens classique festival 2024

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Une approche plus distancée vous assure la tranquillité et le contrôle nécessaires pour mener à bien certains projets que vous désirez garder discrets…

Les Sujets à la Une

X