Rejoignez-nous

Culture

Sidney Poitier, première star noire d'Hollywood, est mort

Publié

,

le

Sidney Poitier a été le premier acteur noir à recevoir l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans "Lillies of the Field" ("Le lys des champs") de Ralph Nelson (archives). (© KEYSTONE/AP/SS)

Sidney Poitier, acteur de légende et pionnier de la cause noire à Hollywood, est mort à 94 ans. Il a attiré vendredi des hommages unanimes, du gouvernement des Bahamas d'où il était originaire, à Barack Obama et aux acteurs de l'industrie du divertissement.

Le Premier ministre des Bahamas Philip Davis a convoqué la presse pour confirmer la mort d'une "icône culturelle, d'un acteur, metteur en scène, entrepreneur, militant des droits humains et diplomate". "Nous admirons l'homme pas seulement pour ce qu'il a fait, mais aussi pour ce qu'il était", a salué le chef du gouvernement des Bahamas.

Son Premier ministre adjoint Chester Cooper, qui avait annoncé dans la matinée le décès de Sidney Poitier n'a pas précisé la cause de la mort de l'acteur de "La Chaîne", de "Devine qui vient dîner" ou encore de "Dans la chaleur de la nuit". "Monsieur Sidney Poitier, reposez en paix. Il nous a montré le chemin des étoiles", a aussitôt tweeté la star américaine Whoopi Goldberg.

La comédienne et productrice multi-récompensée Viola Davis a également rendu hommage à l'acteur. "La dignité, la normalité, la force, l'excellence et la pure énergie que vous apportiez à vos rôles, nous ont montré, à nous personnes noires, que nous comptions!!", a déclaré l'actrice oscarisée sur son compte Instagram.

Né prématuré à Miami, en Floride, le 20 février 1927, à l'occasion d'un déplacement de ses parents venus des Bahamas voisines, Sidney Poitier obtient ainsi la double nationalité américaine et bahamienne.

Premier acteur noir oscarisé

En 1964, il est le premier homme noir à remporter l'Oscar du meilleur acteur pour "Le Lys des champs". "Le voyage a été long pour en arriver là", lançait-il très ému, en recevant la statuette dorée.

Grâce à ses rôles, le public a pu concevoir que des Américains noirs pouvaient être médecin ("La porte s'ouvre" - 1950) , ingénieur, professeur ("Les anges aux poings serrés" - 1967), ou encore policier ("Dans la chaleur de la nuit" - 1967).

Mais à 37 ans, lorsque l'acteur au sourire incandescent reçoit son Oscar, il est la seule star de couleur à Hollywood. "L'industrie cinématographique n'était pas encore prête à élever plus d'une personnalité issue des minorités au rang de vedette", décryptait-il dans son autobiographie "This Life".

"A l'époque,(...) j'endossais les espoirs de tout un peuple. Je n'avais aucun contrôle sur les contenus des films (...) mais je pouvais refuser un rôle, ce que je fis de nombreuses fois".

Dans "Devine qui vient dîner ?" en 1967, il campe le fiancé d'une jeune bourgeoise blanche le présentant à ses parents, un couple d'intellectuels qui se croient ouverts d'esprit. La rencontre est un choc, et donne un film majeur sur le racisme de l'époque.

Critiques de militants

Les militants de la cause noire critiquent cependant âprement Sidney Poitier pour avoir accepté ce rôle de médecin de renommée internationale, aux antipodes des discriminations dont souffrent ses pairs. Il est désigné comme le "Nègre de service", "fantasme de blanc". Ses qualités irréelles de gendre idéal masquent sa négritude et les problèmes racistes, estiment-ils.

Et aujourd'hui, nombre de professionnels aux Etats-Unis continuent de critiquer la place minoritaire et le manque de reconnaissance des personnes de couleur dans l'industrie du cinéma.

"Ouvrir des portes"

L'ancien président des Etats-Unis Barack Obama (2009-2017), premier Américain noir à ce poste, avait décoré en 2009 l'acteur de la médaille de la Liberté et a salué dans un tweet le fait qu'il "avait ouvert les portes à une génération d'acteurs" noirs.

Même formule pour la super star américaine Denzel Washington qui a déclaré dans un message à l'AFP que son "ami" Sidney Poitier "avait ouvert des portes qui nous étaient à tous fermées depuis des années".

A la télévision, il avait incarné des figures politiques noires américaines et internationales, comme l'ancien président sud-africain Nelson Mandela ou le premier juge noir de la Cour suprême Thurgood Marshall. Il fut même, dans la vraie vie, ambassadeur des Bahamas au Japon en 1997.

En 2002, Sidney Poitier avait reçu un Oscar d'honneur pour "ses performances extraordinaires, sa dignité, son style et son intelligence". Pour l'acteur afro-américain Jeffrey Wright, il était un "bel homme, gracieux, chaleureux et majestueux. Reposez en paix, Monsieur. On vous aime".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Immersion dans d'autres mondes à la Maison d'Ailleurs

Publié

le

Réalité virtuelle, des projections murales (comme ici avec les oeuvres créées via l'intelligence artificielle) ou des environnement immersifs sont à découvrir dans cette nouvelle exposition. (© Antón de Macedo et Paul Hegi)

La nouvelle exposition du musée yverdonnois de la Maison d'Ailleurs se consacre à l'immersion dans les mondes de fiction. Au travers de plusieurs salles, le parcours souhaite montrer la puissance des autres mondes et leur réflexion sur notre vie.

S’immerger dans des mondes de fictions, pour quels avantages ? C’est une des questions que se pose la nouvelle exposition de la Maison d’Ailleurs. Au travers de réalité virtuelle, de projections murales ou encore d’expériences sonores, le spectateur va pouvoir se questionner sur cette immersion.

Celle que certains définissent dans la fiction comme vivre une autre vie, dans une autre monde. Avec l’essor des films, des séries télévisées, des jeux vidéos, nous nous immergeons tous dans d’autres univers, au quotidien :

Marc AtallahCurateur de l'exposition Une autre vie ?

Si la Maison d’Ailleurs se veut être le musée de la science-fiction et des voyages extraordinaires, ce sont bien l’entier des mondes de fictions qui sont concernés par cette exposition.

Marc AtallahCurateur de l'exposition Une autre vie ?

Les visiteurs pourront s'immerger dans plusieurs formes d'oeuvres, allant de la réalité virtuelle à la projection murale, ou encore à des extraits sonores :

Marc AtallahCurateur de l'exposition Une autre vie ?

Cependant, selon le curateur de l'exposition, la frontière entre liberté grâce à l'immersion et à sa sortie et la propagande peut être fine :

Marc AtallahCurateur de l'exposition Une autre vie ?

Jouets des Eighties

Une autre exposition est également présentée, dans l'Espace Jules Vernes. Comme les deux années précédentes, cet espace est consacré à la présentation de jouets, cette fois si des années 80, liés à la pop culture. Une décennie prolifique, une époque où on pouvait encore exprimer des exubérances, sans retenues.

Deux expositions à découvrir dès le 24 février 2024 et qui dureront jusqu'au 5 janvier 2025.

Continuer la lecture

Culture

Après 2 jours d'audience, décision en délibéré pour Julian Assange

Publié

le

Comme la veille, des dizaines de manifestants se sont rassemblés sous la pluie devant la Haute Cour de Londres pour apporter leur soutien à Julian Assange. (© KEYSTONE/EPA/NEIL HALL)

Au terme de 2 jours d'audience, le fondateur de Wikileaks Julian Assange attend de savoir si la justice britannique lui accordera un dernier recours contre son extradition vers les Etats-Unis. Il y est poursuivi pour une fuite massive de documents.

A la clôture des débats devant la Haute Cour de Londres, auxquels l'Australien de 52 ans n'a pas assisté car il est souffrant selon ses avocats, les deux juges ont mis leur décision en délibéré, sans préciser de date.

Ils doivent décider s'ils accordent ou non au fondateur de WikiLeaks le droit de faire appel de son extradition vers les Etats-Unis, acceptée en juin 2022 par le gouvernement britannique.

En cas de défaite, Julian Assange saisirait la Cour européenne des droits de l'Homme dans l'espoir de faire suspendre l'extradition, selon son épouse Stella Assange.

Plus de 700'000 documents publiés

La justice américaine poursuit Julian Assange pour avoir publié à partir de 2010 plus de 700'000 documents confidentiels sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan.

Après plusieurs revers dans cette bataille judiciaire au long cours, les avocats de Julian Assange se sont efforcés de convaincre les magistrats de la Haute Cour de Londres que ces poursuites contre lui étaient "politiques", et qu'une extradition mettrait sa santé et même sa vie en danger.

Le fondateur de WikiLeaks risque 175 ans de prison dans cette affaire érigée en symbole des menaces qui pèsent sur la liberté de la presse.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le Venoge révèle la deuxième vague de sa programmation

Publié

le

Deux tiers de la programmation du Venoge Festival est désormais connu du grand public. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le festival, qui aura lieu du 14 au 17 août à Penthaz, a dévoilé un deuxième tiers de programmation. Le Venoge révèle 14 shows supplémentaires.

Après avoir annoncé mi-décembre une partie du menu, le Venoge festival lève le voile sur le deuxième tiers de sa programmation. On sait aujourd'hui que Djadja & Dinaz, Soolking et Favé rejoindront Dadju & Tayc, SDM et Luther lors de la soirée Urban du mercredi. Parmi les 14 nouveaux shows annoncés pour faire vibrer le Venoge du 14 au 17 août, beaucoup animeront la soirée du vendredi. Aux côtés de Robin Schulz et Trinix, il y aura aussi Tchami X Malaa, Oliver Heldens, Claptone, Apashe & Brass Orchestra ou encore The Avener. On écoute le président du Venoge Festival, Greg Fischer. 

Greg FischerPrésident du Venoge Festival

Quant au jeudi, ça va danser sous les sunlights du Venoge. En plus des revivals de Earth Wind and Fire et Imagination, le festival annonce qu'il fera également la part belle à Gilbert Montagné et accueillera un show spécial années 90, "We’ve Got The Power - The Ultimate 90’s Show !", avec Haddaway, Dr. Alban, Londonbeat, Indra, Snap !, Kelly O Former Capella, Milli Vanilli’s Fab Morvan.

Greg FischerPrésident du Venoge Festival

Enfin, ce sera plutôt pop et famille le samedi. Gossip et The Kills rejoignent Mc Solar, Aliose et Jain. La troisième et dernière partie de la programmation du Venoge festival sera annoncée le 19 mars.

Continuer la lecture

Culture

Singapour subventionne Taylor Swift pour qu'elle s'y produise

Publié

le

Les bénéfices de la tournée de Taylor Swift sont estimés à 2 milliards de dollars (archives). (© KEYSTONE/EPA/JOEL CARRETT)

Singapour a révélé mardi avoir accordé une subvention à la chanteuse américaine Taylor Swift pour qu'elle s'y produise. La cité-État est la seule étape en Asie du sud-est de la star planétaire de la pop lors de sa tournée The Eras.

Dans un communiqué commun, le ministère de la culture et l'office de tourisme de Singapour ont indiqué que les autorités avaient travaillé directement avec les organisateurs de la tournée pour mettre au point les modalités de cet événement.

La semaine dernière, le premier ministre thaïlandais, Srettha Thavisin, avait affirmé que la cité-Etat avait conclu un accord d'exclusivité avec Taylor Swift afin qu'elle ne se produise qu'à Singapour dans la région du sud-est asiatique.

Les autorités de Singapour se sont refusé à révéler le montant de la subvention et n'ont pas indiqué si un accord d'exclusivité avait été conclu, s'abritant derrière la confidentialité des contrats d'affaires.

Six concerts à Singapour

Elles ont souligné que les concerts de la chanteuse devraient "générer des bénéfices significatifs pour l'économie de Singapour".

Un vétéran de l'industrie du spectacle, qui n'a pas souhaité être nommé, a expliqué à l'AFP qu'il "n'était pas inhabituel de demander" des contrats d'exclusivité, mais qu'il "n'était pas si habituel que des artistes accèdent à cette demande".

Après la pandémie de Covid-19, Singapour a attiré de nombreux artistes d'envergure internationale, dont le groupe sud-coréen féminin de K-pop Blackpink, les chanteurs et musiciens britanniques Harry Styles et Ed Sheeran et le groupe pop rock britannique Coldplay.

Taylor Swift doit donner au début mars six concerts à guichets fermés au stade national de Singapour, où plus de 300'000 spectateurs sont attendus.

Après Singapour, la chanteuse poursuivra sa tournée en Europe. Les bénéfices de cette tournée sont estimés à la somme astronomique de 2 milliards de dollars.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X