Rejoignez-nous

Culture

L'aide financière pour la culture se concrétise

Publié

,

le

Les artistes ne sont pas épargnés par les conséquences de la pandémie: ils peuvent désormais déposer des demandes auprès des cantons et Suisseculture Sociale. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
L'aide au secteur culturel, fortement touché par la pandémie, entre dans une phase concrète. Les artistes et les entreprises culturelles peuvent déposer des demandes d'aide financière dès lundi.

Les artistes qui se trouvent dans une situation de détresse financière avec la pandémie de coronavirus peuvent faire une demande d'aide d'urgence sur le portail en ligne de Suisseculture Sociale, indiquent l'Office fédéral de la culture et Suisseculture dans des communiqués lundi. Certains d'entre eux ne peuvent plus assumer leurs frais d'entretien immédiat.

Le dépôt d’une demande d’aide d’urgence auprès de Suisseculture Sociale est soumis à une condition: une demande d’allocation pour perte de gain (perte de gain APG) doit déjà avoir été déposée auprès de la caisse cantonale de compensation. conformément à l’ordonnance Covid-19 dans le secteur de la culture.

Les entreprises culturelles peuvent elles s'adresser aux services culturels des cantons, qui sont compétents pour les aides d’urgence et les indemnisations des pertes financières. Les différents cantons pourront procéder aux premiers versements après avoir signé avec la Confédération la convention de prestations qui précise les modalités.

280 millions de francs débloqués

Le 20 mars, le Conseil fédéral annonçait la mise à disposition pour le secteur culturel d'une première tranche de 280 millions de francs pour deux mois. Selon le contrat de prestations conclu avec l'Office fédéral de la culture et Pro Helvetia, Suisseculture Sociale ne pourra pas accepter de demandes déposées après le 21 mai.

Ainsi 100 millions sont prévus pour les aides d'urgence aux entreprise culturelles et 25 millions pour les artistes. Encore 145 millions vont être versés à titre d'indemnisations pour pertes financières et 10 millions pour les associations culturelles d'amateurs.

Durant ces deux prochains mois, l'OFC et Pro Helvetia suivront en permanence l'évolution de la situation: ils le feront en collaboration avec les cantons et les organisations culturelles. Suisseculture a également créé une task-force.

Celle-ci se tient à la disposition des autorités en tant qu'organe consultatif: elle rassemble les indications des associations si des difficultés devaient survenir pour les entreprises et les acteurs culturels lors de la mise en oeuvre des mesures. La liste des différents interlocteurs se trouvent sur le site de l'Office fédéral de la culture.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Méga

    6 avril 2020 à 16:33

    En gros: t'es fourni t'es cuit, t'es cigale t'as la martingale ...

Laisser un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Décès d'Eddie Van Halen, fondateur du groupe du même nom

Publié

le

Eddie Van Halen est décédé des suites d'un cancer à l'âge de 65 ans (Image d'archive - ©KEYSTONE/AP/Greg Allen)

Eddie Van Halen est mort mardi après "un long combat" contre le cancer à l'âge de 65 ans, a annoncé son fils Wolf. Il était un guitariste et fondateur du légendaire groupe de hard rock des années 1980 Van Halen.

"Mon père, Edward Lodewijk Van Halen, a perdu son long et difficile combat contre le cancer ce matin", écrit Wolf Van Halen sur Twitter.

Figure du hard rock des années 1980, le groupe Van Halen avait été fondé à Pasadena, près de Los Angeles par Eddie et son frère aîné Alex (batterie), avec le chanteur David Lee Roth. Le groupe a été rendu populaire par son tube "Jump" vendu à des millions d'exemplaires dans le monde.

Eddie Van Halen était né aux Pays-Bas mais avait grandi à Pasadena. Il était considéré comme un guitariste virtuose et s'était notamment illustré par un solo de guitare mythique sur le "Beat It" de Michael Jackson, en 1983.

"Il était le meilleur père dont on pouvait rêver. Chaque moment que j'ai partagé avec lui sur scène et en dehors était un cadeau", a ajouté Wolfgang "Wolf" Van Halen. Ce dernier avait remplacé le bassiste original du groupe (Michael Anthony) en 2007, lorsque David Lee Roth avait retrouvé Van Halen pour une tournée, après une séparation de plus de vingt ans.

Après le départ de David Lee Roth, Van Halen avait continué à sortir des albums et à se produire avec les chanteurs Sammy Hagar puis Gary Cherone. Il n'avait toutefois jamais retrouvé la popularité de la première période.

Continuer la lecture

Culture

Le créateur de Mafalda est décédé

Publié

le

Le créateur de la fameuse Mafalda, la petite fille espiègle aux questions dérangeantes, est décédé. (Image d'archive - ©KEYSTONE/AP/VICTOR R. CAIVANO)

Le dessinateur argentin Joaquin Salvador Lavado, dit Quino, le créateur de Mafalda, la petite fille espiègle à la tignasse noire, est décédé mercredi à l'âge de 88 ans, a annoncé son éditeur, Daniel Divinsky.

"Quino est mort. Toutes les bonnes personnes du pays et du monde entier le pleureront", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Entré à l'école des Beaux-Arts de Mendoza à 13 ans, la région argentine qui l'a vu naître le 17 juillet 1932, ce fils d'Andalous avait tôt arrêté ses études pour se consacrer à sa passion: illustrateur d'humour.

Sa plus célèbre création, l'irrespecteuse Mafalda (publiée pour la première fois en 1964), deux points pour les yeux et une petite boule en guise de nez, est la fille d'une femme au foyer et d'un agent d'assurances argentins totalement dépassés par sa maturité.

Ses demandes d'explication sur la condition féminine, la dictature, la surpopulation, la guerre atomique ou encore Fidel Castro sont en réalité l'expression d'une indignation constante contre le monde des années 60.

A sa sortie en Espagne, alors sous Franco, Mafalda est réservée aux adultes. Elle est censurée en Bolivie, au Chili et au Brésil. Après le coup d'Etat de 1976 en Argentine, Quino s'exile en Italie, puis en Espagne.

Continuer la lecture

Culture

Festival de films comiques: place au rire en octobre à Vevey

Publié

le

Vevey accueillera en octobre un festival de films comiques. (©UNSPLASH/ALEX LITVIN)

Besoin de rire en ces temps de crise? Le Vevey International Funny Film Festival (VIFF) se tiendra du 22 au 25 octobre dans la ville lémanique. Les films seront projetés en salle, en public et en présence d'invités.

Une sélection de films concourront pour des prix dans les catégories longs et courts métrages. Le programme comprend aussi un hommage à Lynn Shelton, "reine du Mumblecore", mouvement américain réunissant des films aussi fauchés qu'audacieux, explique jeudi un communiqué.

Jean-Luc Bideau, acteur suisse aux plus de 150 films et séries, sera l'invité d'honneur de cette sixième édition. Il viendra présenter quelques-uns de ses films durant les quatre jours de festival. Lors d'une masterclass, il reviendra sur ses 55 ans de carrière. Le programme complet du festival sera dévoilé début octobre.

Continuer la lecture

Culture

Eugène Burnand en exposition à Aigle

Publié

le

Ses scènes rurales lui permettent d'humaniser et de glorifier ses paysages. (©MUSEE EUGENE BURNAD/VILLE DE MOUDON)

L'Espace Graffenried à Aigle (VD) consacre une exposition au peintre vaudois Eugène Burnand (1850-1921). "A travers champs" propose de découvrir les différentes techniques et sujets de prédilection de l'artiste. L'exposition est à voir jusqu'au 7 mars 2021.

L'artiste à la renommée nationale et internationale a passé son enfance dans le Jorat. Il débute sa carrière à Paris dans les années 1870 puis se spécialise dans la peinture de paysage et l'art animalier, rencontrant un vif succès.

Le peintre et dessinateur réalise de grands formats, traditionnellement réservés à la peinture d'histoire. Il a une prédilection pour les scènes religieuses. Et pratique le portrait, un moyen de s'intéresser à la diversité de l'espèce humaine, qui le fascine.

L'exposition, qui revient sur les différentes facettes de son oeuvre, est le fruit d'une collaboration avec le Musée Eugène Burnand à Moudon. L'Espace Graffenried a été inauguré en 2018 dans l'ancienne Maison de ville d'Aigle, datant du 16e siècle. Il possède 167 m2 de surface d'exposition, sur deux étages. L'accès est libre.

Continuer la lecture

Culture

Opéra de Lausanne: un retour masqué après six mois de fermeture

Publié

le

L'Opéra de Lausanne est prêt à rouvrir ses portes, dans le respect des normes sanitaires. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

L'Opéra de Lausanne rouvre ses portes le 23 septembre après six mois de fermeture. Il redémarre en douceur, proposant onze représentations d'ici la mi-octobre. Le tout selon un protocole sanitaire strict.

"On commence piano piano", résume jeudi le directeur Eric Vigié. La salle accueillera jusqu'à 600 personnes, soit 60% de sa capacité. "On préfère être prudents et observer comment la situation évolue. C'est un bon début. Il faut aussi voir si le public vient. On a prévu des modules de pas plus d'01h30", ajoute le directeur.

La première grosse production de la saison, "Eugène Onéguine" de Tchaïkovski, avec 40 choristes et 55 musiciens, a été annulée. A la place, l'Opéra fait une série de propositions plus réduites.

Le 23 septembre, Marina Viotti interprétera un florilège de chansons jazz et d'airs d'opéra. Le lendemain, la pianiste Maria João Pires jouera avec l'OSR. Avant un récital "russe" le 27 septembre avec deux artistes lyriques qui auraient dû chanter dans Eugène Onéguine. Enfin, la troupe Béjart Ballet dansera du 2 au 11 octobre.

Masques et caméra thermique

L'Opéra a élaboré un plan sanitaire. Les masques seront obligatoires dès l'entrée dans le théâtre et il n'y aura pas d'entracte. Les portes seront ouvertes et bloquées. Le public sera invité à conserver son manteau pour éviter les files d'attente aux vestiaires.

La traçabilité est assurée, puisque l'institution recueille depuis des années déjà les numéros de téléphone ou de messagerie de ses spectateurs, en cas d'annulation d'un spectacle. Comme dans les aéroports, une caméra thermique sera installée dans l'entrée.

Depuis des années, un médecin de garde est présent au premier rang, avec un défibrillateur. "Il verra discrètement sur son écran si une personne présente de la fièvre", explique M. Vigié. Il pourra alors intervenir. "C'est une sécurité supplémentaire. On met tous les atouts de notre côté pour que le public se sente rassuré".

Période d'expérimentation

"La situation est évolutive. On est dans une période d'expérimentation, de mise au point. On a mis les spectacles à la vente récemment. Cela commence tranquillement. Je pense qu'on devrait remplir petit à petit. C'est un premier pas", dit-il.

Le deuxième pas devrait être la reprise de la saison 2020/2021, début novembre, avec une création pour enfants tirée du "Petit Chaperon rouge". Puis l'opérette "L'Auberge du cheval blanc" de Ralph Benatzky, en fin d'année. "On verra si on peut accueillir un peu plus de public, 700-800 personnes", confie M. Vigié.

Les répétitions devraient démarrer vers le 20 novembre, avec force tests de dépistage à la clé. Un chanteur contaminé pourrait entraîner la mise en quarantaine de la troupe, et de fait l'annulation du spectacle. Avec des pertes à la clé, car "il n'y a pas d'assurance possible", ajoute le directeur.

La prochaine grosse production de la saison est "Norma" de Vincente Bellini, prévue en juin 2021. "On verra ce qui se passe d'ici là", conclut Eric Vigié.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Scorpion

Vous exercerez une autorité incontestée dans votre milieu professionnel. Vous pouvez décrocher LE poste que vous convoitez.

Publicité

Les Sujets à la Une

X