Rejoignez-nous

Culture

Le défi de la sixième enquête photographique valaisanne

Publié

,

le

Les images réalisées par les dix lauréats dans le cadre de la 6e enquête photographique valaisanne s'exposent à la Ferme Asile du 10 octobre 2021 au 2 janvier 2022. (© Keystone/Daniel Stucki)

La 6e enquête photographique valaisanne s'articule autour de la thématique du Défi. Les images réalisées par les dix lauréats s'exposent à la Ferme Asile jusqu'au 2 janvier 2022.

Tous les deux ans, l'enquête photographique valaisanne (EQ2) lance un appel à projets sur un thème spécifique. Le jury choisit les dossiers de dix participants qui ont alors une année pour réaliser quinze images. Bilan: "Nous sommes extrêmement satisfaits. Ils ont habilement, et c'est le cas de le dire, relever le défi", indique lundi à Keystone-ATS le président d'EQ2 Daniel Stucki.

Avec ce thème, les organisateurs ont souhaité donner une ligne tout en restant large "afin de provoquer des images moins clichées du canton, de montrer son patrimoine avec un autre regard". Ils ne s'imaginaient pas qu'une pandémie allait venir bouleverser le quotidien. "Tout s'est alors transformé en défi, tant pour les photographes qui devaient réaliser leurs images que pour nous qui devions les suivre et organiser l'événement", souligne-t-il.

Tout un tas de défis auxquels est ou sera confronté le canton sont ainsi thématisés: montagnes qui s'éboulent, voies de communication, agriculture en quête d'avenir, surpassements de soi.

L'exposition, qui montre les travaux de Jean-Luc Andrianasolo, Thomas Brasey, Maciej Czepiel, Nicolas Faure, Maxime Genoud, Anne Golaz, Olivier Lovey, Christian Lutz, Mathilda Olmi et Maurice Schobinger, est à voir jusqu'au 2 janvier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Enfin une étoile à Hollywood pour le rappeur Tupac, tué en 1996

Publié

le

California compte parmi les tubes mythiques de Tupac, qui aurait aujourd'hui 51 ans. (© KEYSTONE/EPA/CAROLINE BREHMAN)

Le rappeur américain Tupac Shakur a enfin été récompensé mercredi d'une étoile sur le "Walk of fame" d'Hollywood. L'artiste avait été tué il y a près de trente ans après une carrière aussi brève que fulgurante.

Légende du hip-hop, Tupac s'était hissé au sommet des artistes de la côte ouest américaine avant d'être abattu en septembre 1996 à Las Vegas, dans des circonstances qui demeurent floues. Il avait 25 ans.

"Tupac savait au plus profond de lui qu'un très grand avenir l'attendait", a déclaré lors de la cérémonie d'inauguration à Los Angeles sa soeur, Sekyiwa "Set" Shakur. "Je suis extrêmement honorée d'être là aujourd'hui pour représenter la famille Shakur", a-t-elle ajouté. "Comme petite soeur, j'ai eu le privilège de voir sa grandeur émerger".

Le rappeur, à l'origine des tubes "California", "Changes," "Dear Mama" et "All Eyez On Me", a vendu 75 millions d'albums. Tupac Shakur, qui aurait 51 ans, reste très influent dans le monde du hip-hop, de par ses paroles d'une émotion intense et son sens du théâtre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Macron affiche son entente avec le président italien

Publié

le

En posant devant la Joconde, une oeuvre commencée en Italie par Leonard de Vinci et terminée en France par l'artiste, les président italien Sergio Mattarella et français Emmanuel Macron ont voulu affirmer les liens qui unissent leurs deux pays. (© KEYSTONE/AP/Aurelien Morissard)

Emmanuel Macron a affiché mercredi à Paris une certaine complicité avec le président italien Sergio Mattarella. Une visite qui pourrait être suivie d'ici fin juin par la venue de la première ministre Giorgia Meloni. Avec elle, les relations ont été plus mouvementées.

Le chef de l'Etat français et son homologue ont visité, le jour de son inauguration, l'exposition "Naples à Paris" au musée du Louvre, qui a mêlé ses chefs-d'oeuvre de la Renaissance italienne avec les tableaux prêtés par le musée napolitain Capodimonte.

Devant la "Joconde" de Léonard de Vinci, ou "La Flagellation" du Caravage, présentée aux deux présidents comme "la Joconde de Capodimonte", Emmanuel Macron et Sergio Mattarella ont admiré cette installation qui, selon l'Elysée, "honore les liens historiques entre la France et l'Italie".

La présidence française a insisté sur la "relation de confiance et d'amitié" entre les deux hommes, mais aussi, au-delà, les "liens exceptionnels qui unissent" les deux pays.

Ces liens ont traversé quelques turbulences, notamment autour du dossier épineux de l'immigration, depuis l'arrivée au pouvoir à l'automne à Rome du gouvernement ultraconservateur dirigé par Giorgia Meloni, elle-même à la tête d'un parti post-fasciste.

Alors que la France a assuré avoir invité la cheffe du gouvernement italien depuis des mois, aucune date n'a été fixée, mais une visite est désormais évoquée d'ici la fin du mois, peut-être autour du sommet pour un nouveau pacte financier international organisé par Emmanuel Macron les 22 et 23 juin.

Mattarella cite De Gaulle

En attendant, la venue du président italien, qui joue à Rome un rôle constitutionnel de sage et de garant des institutions, semblait devoir permettre de démontrer la stabilité des relations entre les deux voisins, au-delà de l'identité de leurs dirigeants.

Devant de jeunes diplomates mardi soir à Paris, Sergio Mattarella a ainsi cité des propos tenus en juillet 1943 par le général De Gaulle. Juste après "la chute du fascisme" en Italie, alors qu'il s'agissait d'une "période tourmentée", a-t-il rappelé, "De Gaulle évoqua un 'voisinage étroit' et une 'interdépendance des deux grands peuples latins'".

"Les relations entre l'Italie et la France sont, nous le savons tous, séculaires. Votre tâche sera de continuer à les alimenter", a dit le président italien aux jeunes diplomates.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Après Genève, le Festival d'Avignon déprogramme Krystian Lupa

Publié

le

La Comédie de Genève avait déprogrammé la création de Krystian Lupa à cause de divergences de vue entre le metteur en scène et les équipes du spectacle (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Festival d'Avignon (5-25 juillet) a annoncé mercredi avoir déprogrammé pour raisons "logistiques" la création de Krystian Lupa, "Les Émigrants", emboitant le pas à la Comédie de Genève après des "incidents" et une "réaction violente" du metteur en scène avec ses équipes.

L'institution suisse avait évoqué des "divergences sur la philosophie de travail entre la direction artistique du projet d'un côté et la direction générale et les équipes permanentes et temporaires de l'autre".

Krystian Lupa a reconnu dans le journal Libération lundi "deux incidents" et une "réaction très violente à l'interruption inattendue de la traduction par la traductrice Agnieszka Zgieb - en privé une amie et une collaboratrice de longue date".

"Je tiens à présenter officiellement mes excuses, cette fois-ci auprès de toutes les personnes en présence desquelles cela s'est produit", poursuivait-il dans le quotidien français.

Le Festival d'Avignon déprogramme à son tour sa création, après avoir "dialogué avec les théâtres partenaires de cette production, l'équipe artistique et technique du spectacle et le metteur en scène Krystian Lupa", indiquent les responsables de la manifestation dans un communiqué adressé à l'afp.

Grande figure du théâtre contemporain européen, habitué du Festival d'Avignon, Krystian Lupa est un des précurseurs de l'adaptation romanesque à la scène, utilisant la lenteur du récit pour sonder l'âme humaine.

"Les Émigrants, est coproduite par la Comédie de Genève, le Festival d'Avignon, l'Odéon-Théâtre de l'Europe à Paris, Le Triennale di Milano, Le PCM/Cité du théâtre à Montpellier et le Maillon Théâtre de Strasbourg.

Né en Silésie en 1943, influencé par le peintre, réalisateur et homme de théâtre Tadeusz Kantor et par le cinéaste russe Andreï Tarkovski, Krystian Lupa s'est formé aux arts graphiques à l'Académie des Beaux-Arts de Cracovie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Bons Plans LFM

Coup d'envoi du Caribana Festival, édition 2023

Publié

le

Caribana Festival
Crédit photo : @Keytone Laurent Gilliéron / Le Caribana Festival a lieu du 7 au 10 juin 2023.

Traditionnellement premier festival de l'été sur sol vaudois, le Caribana Festival débute ce mercredi et se poursuivra, pour sa 31ème édition, jusqu'à samedi.

Christophe Willem, MC Solaar, Tryo, Gjon's Tears, Lost Frequencies, Bob Sinclar, Hyphen Hyphen, et Mosimann sont quelques-uns des artistes phares de cette édition 2023 du Caribana Festival ayant lieu à Crans du 7 au 10 juin prochain.

Le «plus petit des grands festivals» proposera une vingtaine d'artistes se produisant sur la grande scène et la scène du lac pour cette 31ème édition. Une édition 2023, annoncée en février dernier, lors de la conférence de presse de la manifestation, «éclectique et variée, jonglant entre légendes de la musique et stars montantes».

Dans le détail, le festival débutera le mercredi avec une soirée rock. Au programme : les Finlandais de Blind Channel, se définissant comme un groupe de «Violent pop». Du côté des Suisses, on retrouvera les Fribourgeois de Dirty Sound Magnet, récemment élu meilleur groupe rock au Swiss Live Talent et les métalleux tessinois de Dreamshade.

Jeudi, se côtoieront la nouvelle génération d'artistes de la scène pop francophone, à l'image du Suisse Gjon's Tears, qui viendra présenter son nouvel album,  et ceux bien établis comme le Français Christophe Willem. Le pionnier du rap français MC Solaar viendra avec un big band jazz revisiter ses plus grands titres. Tryo, le plus célèbre des groupes de reggae français, sera aussi de la partie.

Changement radical de registre le vendredi avec de la musique urbaine et le rappeur marseillais SCH. 3 artistes suisses se produiront également sur la scène du lac : la soul de Chelan, Maraet et ses textes audacieux, et du hip-hop anglophone avec Captains Of The Imaginations.

Samedi, soirée électro avec avec le DJ Genevois LyOsun. Puis le groupe Hyphen Hyphen, réputé pour leur live déjanté et festif,  prendra le relais, suivi notamment par l’electro funk de Bomel. Ensuite, ce sont les hits de Bob Sinclar, entres autres, mais aussi la techno du claviériste Mezerg, suivi par le DJ Belge Lost Frequencies ou encore les titres du DJ franco-suisse Mosimann qui concluront cette édition 2023.

Plus d'infos : 2023.caribana-festival.ch

Tony Lerch, Directeur du Caribana Festival était l'invité de la matinale LFM le 1er mars au micro d'Evan Kangni et de Guillaume Gétaz afin de présenter la 31ème édition de l'événement :

Présentation en images et en musique de l'édition 2023 du Caribana Festival :

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

On va vous proposer des choses nouvelles dans le cadre de votre job… Votre esprit créatif va immédiatement s'enflammer et vous allez vous en donner à cœur joie !

Les Sujets à la Une

X