Rejoignez-nous

Culture

Roman policier: Nicolas Feuz reçoit le Prix de l'Evêché

Publié

,

le

Nicolas Feuz a reçu un prix important dans le domaine du roman policier (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le procureur et écrivain neuchâtelois Nicolas Feuz a reçu mercredi soir à Marseille le Prix de l'Evêché 2022. Cette récompense figure parmi les plus prestigieux prix français de la littérature policière.

Le Neuchâtelois a reçu cette récompense pour son roman "Heresix". Le prix a été remis par la police judiciaire et deux clubs Rotary de Marseille en présence de plus de 250 personnalités du monde policier et judiciaire des Bouches-du-Rhône, a expliqué l'écrivain dans un communiqué.

Le roman "Heresix" figurait parmi dix finalistes sélectionnés sur une soixantaine de romans policiers présentés. Parallèlement à son activité de procureur dont il a réduit le pourcentage, Nicolas Feuz a écrit 15 polars pour adultes, deux novellas (romans courts) publiées dans des recueils de littérature fantastique et des polars jeunesse pour les enfants de 10 à 12 ans.

Ecrivain "un peu par accident"

Dans un entretien à Keystone-ATS, Nicolas Feuz avait expliqué que ses débuts en tant qu'écrivain en 2010 étaient "un peu un accident. J'étais en vacances au Kenya et j'étais à court de lecture. J'avais dévoré 'Le vol des cigognes' de Jean-Christophe Grangé dont certaines scènes se passent en Suisse".

Nicolas Feuz commence alors à réfléchir à l'écriture d'un roman qui débute à Neuchâtel et dont l'autre moitié se passe au Kenya. En moins de deux mois, le Neuchâtelois, né en 1971, avait écrit le premier volume de sa trilogie massaï, qui sera auto-publiée en 2013. Dans la foulée, il ne s'arrête plus.

Si "Heresix" se passe en Occitanie, la marque de fabrique de ses premiers romans est d'ailleurs liée au fait que l'intrigue se déroule en région neuchâteloise. Le côté sanglant de ses oeuvres va perdurer.

"J'ai une volonté assumée d'écrire des scènes 'trash' en lien avec mes connaissances des scènes de crime. Je préfère surprendre le lecteur par des rebondissements que de l'émouvoir", avait expliqué Nicolas Feuz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

L'actrice Olivia Newton-John, star de "Grease", meurt à 73 ans

Publié

le

Olivia Newton-John, ici en 2018 à Los Angeles, luttait depuis 30 ans contre un cancer du sein (archives). (© KEYSTONE/AP Invision/RICHARD SHOTWELL)

L'actrice Olivia Newton-John, star de "Grease", est décédée, a annoncé lundi son mari dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. Elle avait à 73 ans.

La comédienne est "décédée paisiblement dans son ranch en Californie du Sud ce matin, entourée par sa famille et ses amis", précise John Easterling dans le communiqué. Elle luttait depuis 30 ans contre un cancer du sein.

Cheveux laqués et blousons de cuir, Olivia Newton-John s'était rendue mondialement célèbre en incarnant Sandy dans la comédie musicale culte "Grease", aux côtés de John Travolta.

"Ma chère Olivia, tu as rendu nos vies meilleures. Ton influence a été incroyable. Je t'aime tant", a réagi l'acteur de "Pulp Fiction" dans un communiqué.

Depuis que le cancer s'était abattu sur elle à la quarantaine - cancer du sein et mastectomie en 1992 puis deux récidives en 2013 et 2017, avec métastases - la star mettait toute son énergie et sa notoriété au service de la lutte contre la maladie.

"Olivia a été un symbole de triomphe et d'espoir depuis 30 ans en partageant son expérience sur le cancer du sein", a écrit son mari, précisant qu'un fonds à son nom avait été créé afin de financer la recherche sur les plantes médicinales et le cancer, le "Olivia Newton-John Foundation Fund".

Eurovision

Née le 26 septembre 1948 à Cambridge, celle que la reine Elizabeth II a titré "Dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique" est la petite-fille du physicien allemand Max Born, dont les travaux sur la théorie des quanta ont été couronnés du prix Nobel. Son père a lui combattu dans les forces britanniques durant la Seconde guerre mondiale, participant à l'arrestation de Rudolf Hess.

Celle qu'on surnomme "Livvy" a tout juste cinq ans quand sa famille déménage aux antipodes. Destination Melbourne, Australie. Passionnée de musique, elle remporte à 16 ans un concours local de chant. Sa mère la pousse à exploiter son talent et les voilà toutes deux reparties pour l'Angleterre.

En 1974, "I honestly love you" est son premier titre à se classer numéro un aux Etats-Unis. La même année, elle représente la Grande-Bretagne à l'Eurovision et termine 4e, s'inclinant derrière... Abba.

"You're the one that I want"

Cap alors sur la Californie, où elle se fait un nom sur la scène country et western. L'Anglo-australienne est même consacrée à deux reprises "chanteuse la plus populaire des Etats-Unis" et remporte un Grammy award face à la reine Dolly Parton.

John Travolta, auréolé de son succès dans "La Fièvre du samedi soir", souffle son nom pour "Grease". Sorti en 1978, le film est immédiatement un énorme succès mondial. En France, il fait 6 millions d'entrées... Plus que "Les Demoiselles de Rochefort" ou "West Side Story"! Tout le monde fredonne "Summer nights" et "You're the one that I want".

Et son final devient un mythe, avec la métamorphose de Sandy, la blonde et sage lycéenne, en femme fatale qui surgit au milieu de la fête foraine, cigarette au bec, perfecto noir, top aux épaules dénudées, pantalon lamé moulant et talons vertigineux... Sur un rythme endiablé, elle se déhanche et électrise Danny (John Travolta), le rebelle à la banane gominée.

La tenue originale a été adjugée en 2019 aux enchères pour... 405'700 dollars.

"Physical"

Malgré ce succès planétaire, Olivia Newton-John n'a pas poursuivi longtemps sur sa lancée au cinéma. Elle tourne avec Gene Kelly une autre romance musicale, "Xanadu", et un nouveau film avec John Travolta, "Two of a kind", mais la magie opère moins.

Hormis quelques rôles au cinéma et à la télévision, elle s'est consacrée surtout à la chanson et à son ranch californien où elle vivait entourée d'animaux. Elle sort une quarantaine d'albums country et pop rock - dont "Physical", énorme succès en 1981 - et donne des centaines de concerts à travers la planète.

Dans son combat contre le cancer, elle avait créé la Fondation Olivia Newton-John, suivi de près les progrès de la recherche, multiplié les levées de fonds et s'intéressait aux traitements alternatifs.

"J'ai la chance d'être mariée à un homme merveilleux qui connaît très bien les plantes médicinales. Il fait pousser du cannabis à usage thérapeutique pour moi", déclarait-elle en février 2021 dans le magazine People.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

La 38e édition du far° à Nyon (VD) incite à "faire connivences"

Publié

le

Le far° se déroule à Nyon du 10 au 20 août (archive). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La 38e édition du far° se tient dès mercredi à Nyon (VD), jusqu'au 20 août. Le festival d'arts vivants veut inciter à faire "faire connivences".

"Cultiver l'art de faire naître les affinités qui nous lient autant que les impulsions à agir ensemble, dans la joie et la confiance que procurent la certitude d'être portés par nos acolytes", c'est l'ambition de cette cuvée 2022, écrivent lundi les organisateurs dans un communiqué.

Le programme, qui comporte une vingtaine de projets, permettra de "réinventer notre rapport au son, à la lumière, à l'obscurité et au sommeil", s'exercer à "porter une attention renouvelée à l'autre", "se plonger en nature" ou encore "désapprendre à raconter".

Trois propositions sont gratuites: "Par la fenêtre orange", de Dream Teen, "..en jumelle · en chanté", de Laurent Pichaud et "Résilience corps fluide", un atelier de Shannon Cooney.

Le far° est dirigé depuis février dernier par Anne-Christine Liske, mais cette 38e édition porte encore essentiellement la marque de l'ancienne direction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Saint-Légier-La Chiésaz va vibrer au son du piano

Publié

le

Saint-Légier-La Chiésaz accueillera une semaine durant la fine fleur des touches noires et blanches (photo symbolique). (© KEYSTONE/DPA/A3912/_MARCUS BRANDT)

La 33e édition de la Semaine internationale de piano se tiendra à Saint-Légier-La Chiésaz (VD) du 13 au 20 août prochain. Des musiciens de renom feront le déplacement en terre vaudoise.

En ouverture, la pianiste chilienne Edith Fischer, cofondatrice du festival, interprètera un récital avec des oeuvres de Bach, de Beethoven et de Brahms, ont communiqué lundi les organisateurs. Le public la retrouvera ensuite lors de la soirée de clôture dédiée à Schubert.

Le pianiste russe Boris Berman, le violoncelliste brésilien Matias De Oliveira Pinto et le pianiste hongrois Peter Nagy seront aussi de la partie, entre autres grands noms. Du côté des artistes locaux, le Lausannois Cédric Pescia se produira au festival pour la première fois. Il présentera, en duo avec la violoniste israélienne Nurit Stark, qui n'est autre que son épouse, des oeuvres de Bartok et d'Enesco, après avoir interprété en solo douze Préludes de Debussy.

Les master class, qui n'avaient pas pu avoir lieu en 2020 et 2021 en raison de la pandémie, sont de retour. Vingt-cinq étudiants feront le déplacement des quatre coins de la planète pour apprendre des meilleurs.

www.sipiano.com

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Dernière étreinte entre Rock Oz et ses arènes avant de se séparer

Publié

le

Le festival va migrer dans un nouveau lieu pendant les travaux de rénovation des arènes d'Avenches (archive). (© KEYSTONE/MAXIME SCHMID)

Rock Oz'Arènes s'ouvre mercredi à Avenches (VD) pour une 30e édition particulière. Alors que le festival de musique revient dans son format habituel après deux ans de pandémie, il se tient pour la dernière fois dans l'amphithéâtre romain avant sa rénovation.

"Nous sommes très excités et très heureux", a déclaré lundi à Keystone-ATS l'attachée de presse Laura Briand. "Comme tous les festivals, nous sommes contents que le Covid soit derrière nous. Mais dire au revoir aux arènes, ça va nous faire quelque chose!".

Les travaux dureront au moins cinq ans. Pendant ce temps, Rock Oz migrera dans un nouveau lieu, qui sera dévoilé prochainement.

Pour marquer le coup, la soirée de clôture dimanche sera consacrée exclusivement à des artistes suisses, avec notamment Stephan Eicher, Gjon's Tears et l'humoriste Yann Lambiel. Il s'agit d'un clin d'oeil à la toute première journée du festival en 1992, qui était également à 100% helvétique.

Aucune annulation

Pour le reste, l'événement reste fidèle à son éclectisme. Le rock côtoiera de la pop, du rap, de la chanson française et de l'électro. Placebo, Status Quo, Robin Schulz, Louane ou encore Gims sont à l'affiche. Les organisateurs n'ont dû composer avec aucune annulation pour l'instant.

La soirée du samedi, avec Placebo et Louane, est quasiment complète et le sera sans doute d'ici là, selon Laura Briand. Il reste davantage de billets pour les autres jours.

Les tickets prévus pour le 12 août 2020 sont valables pour une soirée à choix de l'édition 2022. Tous les autres billets 2020 sont valables pour le jour correspondant en 2022 et les abonnements achetés en 2020 sont valables les 11,12 et 13 août 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Les cinémas d’Afrique à l'honneur à Lausanne

Publié

le

L'actrice Rokhaya Niang et le réalisateur Moussa Sene Absa avaient été récompensés à Berlin pour le film "Madame Brouette", qui fait l'ouverture du festival lausannois (Archives © KEYSTONE/AP/MARKUS SCHREIBER)

La 16e édition du Festival cinémas d’Afrique débute mercredi prochain au casino de Montbenon et à la Cinémathèque suisse. Une édition qui retrouve sa grandeur d’avant pandémie et promet même quelques nouveautés.

Du 17 au 21 août, l’évènement proposera plus de soixante films provenant de vingt-cinq pays africains et accueillera de grands noms de la scène africaine, comme le confirme Sam Genet, responsable de la coordination du festival.

Sam GenetResponsable coordination du Festival Cinémas d'Afrique

Des longs-métrages, des courts-métrages, de la fiction ou des documentaires, des films expérimentaux et d’animation, le Festival cinémas d’Afrique offre un riche panorama de mercredi à dimanche. En plus de la projection de films et des performances artistiques, l’édition se veut festive et variée. 

Sam GenetResponsable coordination du Festival Cinémas d'Afrique

Le Festival propose également une partie Focus sur le Bénin, un pays qui peine à acquérir une visibilité cinématographique au-delà de ses frontières. Une génération de cinéastes dynamique propose pourtant des œuvres courtes et percutantes, dans la fiction et le documentaire.

Si l'on se fie aux chiffres de 2019, avant la pandémie, les organisateurs espèrent près de 6’000 visiteurs entre mercredi et dimanche.

Informations et réservations sur le site internet du Festival.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X