Rejoignez-nous

International

Situation périlleuse pour M. Macron, sans majorité absolue

Publié

,

le

Les prochains jours s'annoncent agités pour le président français Emmanuel Macron. Il va devoir manoeuvrer sur le front intérieur, avec un remaniement de son gouvernement. Plusieurs de ses ministres n'ont pas été élus dimanche aux législatives. (archives) (© KEYSTONE/EPA/MICHEL EULER / POOL)

Le président français Emmanuel Macron se retrouvait lundi privé de majorité absolue à l'Assemblée nationale, un revers qui ouvre une période d'instabilité et de délicates négociations politiques.

M. Macron, réélu en avril, a reçu à déjeuner au palais présidentiel la Première ministre Elisabeth Borne, nommée à la mi-mai, et les dirigeants de sa coalition, son ex-Premier ministre Edouard Philippe et son ancien ministre François Bayrou, pour examiner les conséquences de la perte par son camp de la majorité absolue aux élections législatives dimanche, a appris l'AFP dans leur entourage.

La coalition centriste libérale, qui s'est appuyée pendant le premier mandat de cinq ans d'Emmanuel Macron sur une confortable majorité absolue à la chambre des députés, ne conserve que 245 sièges sur 577, loin de la majorité absolue de 289.

Le reste de l'hémicycle se répartit principalement entre la droite radicale de Marine Le Pen, adversaire d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle d'avril, qui réalise une percée inédite avec 89 députés, la gauche unie à l'initiative de son tribun Jean-Luc Mélenchon (131 députés), et la droite classique.

Celle-ci se retrouve en position d'arbitre avec une soixantaine de députés, auxquels le camp présidentiel a immédiatement tendu la main.

Nouvelle constellation

"On nous trouvera toujours pour essayer d'embarquer avec nous, de convaincre surtout, les modérés qui sont présents dans ce Parlement, de nous suivre", a déclaré lundi la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire.

Concrètement, la coalition d'Emmanuel Macron devra soit conclure un accord de gouvernement avec d'autres partis, un scénario classique en Allemagne mais inusité en France, soit négocier ponctuellement sur chaque texte de loi pour combler les 44 sièges qui lui manquent pour atteindre la majorité absolue.

Cette configuration replace le Parlement au centre du jeu politique, une première sous la Ve République, un régime présidentiel créé en 1958 justement pour éviter l'instabilité du régime parlementaire antérieur.

"On n'est pas là pour bloquer mais on n'est pas à vendre", a affirmé le président de la région des Hauts-de-France (nord) Xavier Bertrand lors d'une réunion du parti de droite Les Républicains (LR), dont la direction a dit vouloir rester dans l'opposition.

Divergences à gauche

A gauche aussi, les manoeuvres ont commencé. Le leader de l'extrême gauche Jean-Luc Mélenchon a proposé aux partis socialiste, communiste et écologiste de créer un seul groupe à l'Assemblée, contrairement à ce qui était prévu dans leur alliance électorale sous la bannière de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes). Ses alliés lui ont opposé une fin de non-recevoir.

La coalition de gauche et le Rassemblement national (RN) de Mme Le Pen se disputent par ailleurs la stratégique présidence de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, dévolue depuis 2007 au premier groupe d'opposition.

Dans le même temps, les premiers députés ont commencé à arriver au Palais Bourbon, siège de l'Assemblée sur les bords de la Seine, avant de commencer officiellement leur mandat de cinq ans mercredi.

Remaniement en vue

Cour d'honneur ouverte, huissiers en rang d'oignon: ils sont venus "offensifs", "fiers" ou inquiets face aux résultats des législatives.

A quelques centaines de mètres de là, à l'Elysée, M. Macron doit décider qui conduira le gouvernement chargé de ferrailler avec le Parlement.

Formé le 20 mai, l'exécutif devrait au minimum être sérieusement remanié, en raison notamment de la défaite électorale de trois de ses membres, dont les ministres de la Transition écologique et de la Santé.

M. Macron ne bénéficie pas d'une cote de popularité très élevée (56% des Français ne pensaient pas qu'il était un bon chef de l'Etat, selon un sondage Odoxa du 31 mai) après un premier quinquennat marqué par des épisodes clivants, comme le mouvement populaire des "gilets jaunes" en 2018-2019 et un contexte international tendu qui pèse sur la vie des Français avec une inflation élevée.

La candidate de droite (LR) à la présidentielle, Valérie Pécresse, a appelé M. Macron à "changer de ligne politique, changer de Premier ministre et de gouvernement", pour "tenir compte du résultat de ces élections".

La Première ministre Elisabeth Borne "est trop affaiblie pour pouvoir rester à Matignon, a également estimé Louis Aliot, le vice-président du RN.

Même avis de Manuel Bompard, un des lieutenants de M. Mélenchon, qui a jugé que "le gouvernement tel qu'il a été constitué par Emmanuel Macron ne peut continuer à gouverner comme si de rien n'était".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

La styliste Hanae Mori est morte à l'âge de 96 ans

Publié

le

Hanae Mori était l'une des rares Japonaises à la tête d'une entreprise internationale (archives). (© KEYSTONE/AP/REMY DE LA MAUVINIERE)

La styliste japonaise Hanae Mori est morte le 11 août à son domicile de Tokyo à l'âge de 96 ans, a rapporté jeudi l'agence de presse Kyodo. Elle était reconnue mondialement comme membre de l'élite de la haute couture.

Hanae Mori était surnommée "Madame Butterfly" pour les motifs de papillons qui avaient fait sa marque et au fil des décennies, ses luxueuses créations faites main ont été portées par Nancy Reagan, Grace Kelly et nombre de membres de la haute société japonaise.

Hanae Mori était l'une des rares Japonaises à la tête d'une entreprise internationale, et demeurait en cela une pionnière pour ses compatriotes. Sa carrière d'avant-garde l'a conduite de Tokyo - où elle avait débuté en confectionnant des costumes pour le cinéma - à New York et Paris où, en 1977, sa marque est devenue la première maison d'Asie à rejoindre les rangs de la haute couture.

Sa première collection à l'étranger - à New York en 1965 - célébrait le thème de la rencontre entre "l'Orient" et "l'Occident". Les grands noms de la mode japonaise comme Issey Miyake, décédée au début du mois, ont suivi ses pas.

Malgré la fermeture de son atelier parisien en 2004 à l'issue de son dernier défilé dans la capitale française, les boutiques Hanae Mori sont restées ouvertes à Tokyo et ses parfums continuent à être vendus dans le monde entier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Joseph 4e du 110 m haies, à 0''02 du bronze

Publié

le

Jason Joseph (tout à gauche) a échoué au 4e rang sur 110 m haies (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Jason Joseph a échoué à la pire des places, la 4e, en finale du 110 m haies mercredi aux Européens de Munich.

Le Bâlois, qui en a jeté son maillot de rage, a manqué le bronze pour deux centièmes. Deuxième Helvète présent en finale, Finley Gaio a terminé 5e.

La frustration de Jason Joseph, qui a couru en 13''35, est légitime. Le champion d'Europe M23 de 2019 avait en effet réalisé 13''20 à Langenthal sept jours plus tôt. Mais il ne parvient toujours pas à exprimer tout son potentiel dans l'adversité.

Repêché au temps pour cette finale, Finley Gaio peut en revanche avoir le sourire. Le champion de Suisse 2022 du décathlon a décroché une superbe 5e place en 13''50, à 0''04 de son record personnel établi lors des séries.

Le titre est revenu à l'Espagnol Asier Martinez (13''14), qui a devancé son dauphin français Pascal Martinot-Lagarde (13''14) pour... un millième de seconde. Un deuxième Français, Just Kwaou-Mathey, s'est paré de bronze en 13''33.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

L'argent pour Petrucciani sur 400 m

Publié

le

Ricky Petrucciani s'est paré d'argent sur 400 m à Munich (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Formidable Ricky Petrucciani!

Formidable Ricky Petrucciani! Le Tessinois de 22 ans s'est paré d'argent sur 400 m aux Européens de Munich, grâce à un impressionnant finish. Le champion d'Europe M23 en titre a couru en 45''03, à 0''04 du record de Suisse.

A la peine en début de saison estivale, Ricky Petrucciani offre une troisième breloque inattendue à la délégation suisse dans ces joutes. Le Tessinois est simplement le deuxième Helvéte à conquérir une médaille européenne sur le tour de piste, 28 ans après le bronze cueilli par le recordman de Suisse Mathias Rusterholz à Helsinki.

Deuxième Suisse en lice dans cette finale, le "rookie" Lionel Spitz (21 ans) s'est classé 7e en 45''66. L'or est revenu au Britannique Matthew Hudson-Smith, qui a survolé les débats en 44''53, et le bronze à un autre Britannique, Alex Haydock-Wilson (45''17).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Heptathlon: Kälin 5e après quatre épreuves

Publié

le

Annik Kälin pointe au 5e rang de l'heptathlon après 4 épreuves (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Annik Kälin pointe au 5e rang de l'heptathlon des Européens de Munich au terme de la première journée, après quatre épreuves.

La Grisonne de 22 ans a cumulé 3725 points, soit 99 de moins que la 3e du classement provisoire Anouk Vetter. La grandissime favorite Nafissatou Thiam mène le bal avec 4063 points.

Solide 6e aux récents Mondiaux, Annik Kälin a connu une première journée solide, amassant néanmoins 28 points de moins qu'à Eugene il y a tout juste un mois. Elle devra sortir le grand jeu pour se mêler à la lutte pour les médailles jeudi, où la longueur, le javelot et le 800 m figureront au menu.

Annik Kälin avait bien commencé son heptathlon, remportant le 100 m haies en 13''23. Elle a ensuite passé 1m74 à la hauteur, avant de lancer le poids à 13m56. La Grisonne de 22 ans a conclu sa journée en signant le 2e meilleur temps sur 200 m (24''14) pour relancer pleinement ses actions.

Angelica Moser a par ailleurs échoué dans sa quête de médaille mercredi soir. La Zurichoise, 4e des Mondiaux en salle l'hiver dernier, a échoué une nouvelle fois au pied du podium. A la peine dès sa première barre (4m40, effacés au troisième essai), elle n'a pu faire mieux que 4m55 dans ce concours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le rappeur américain A$AP Rocky plaide non coupable

Publié

le

L'artiste avait été arrêté en avril à l'aéroport de Los Angeles, à sa descente d'un jet privé en provenance de la Barbade. (© KEYSTONE/AP/Andy Kropa)

Le rappeur américain A$AP Rocky a plaidé non coupable mercredi devant un tribunal de Los Angeles, en Californie. Il est inculpé pour son rôle dans une fusillade en novembre dernier.

Le musicien de 33 ans, inculpé pour deux chefs d'accusation pour agression avec une arme semi-automatique, a été laissé libre moyennant une caution de 550'000 dollars (523'000 francs) et doit comparaître à nouveau devant un tribunal le 2 novembre.

Rakim Mayers, de son vrai nom, est soupçonné d'avoir pointé son arme vers un ancien ami lors d'une dispute en novembre dernier, puis, plus tard, d'avoir tiré sur lui à deux reprises, lui infligeant une "blessure légère" selon la police. Le rappeur réfute ces accusations.

L'artiste avait été arrêté en avril à l'aéroport de Los Angeles, à sa descente d'un jet privé en provenance de la Barbade, d'où est originaire sa compagne Rihanna et avec qui il a eu un enfant en mai.

Rihanna, immense star à l'origine des tubes "Diamonds" et "Umbrella", est "l'amour de ma vie" et "l'unique", avait confié le chanteur au magazine GQ en mai 2021.

A$AP Rocky avait été condamné en août 2019 à une peine de prison avec sursis pour violences après une rixe à Stockholm.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Ceux qui se mêlent de vos histoires sentimentales vont être mal reçus ! Vous ne demandez rien, donc, qu’on vous fiche la paix !!!

Les Sujets à la Une

X