Rejoignez-nous

International

Canicules: des régions entières vont devenir invivables

Publié

,

le

Une mère éventant son enfant souffrant de désydratation au Pakistan. (© KEYSTONE/AP/SHAKIL ADIL)

Des régions entières du globe vont devenir invivables au cours des prochaines décennies. Cela en raison des vagues de chaleur qui seront plus fréquentes et plus intenses sous l'effet du changement climatique, ont averti l'ONU et la Croix-Rouge lundi.

A moins d'un mois de la COP27, qui doit se dérouler en novembre en Egypte, l'ONU et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) appellent dans un rapport conjoint à se préparer aux vagues de chaleur à venir pour éviter un nombre important de morts.

Ces organisations soulignent qu'il existe des limites au-delà desquelles les personnes exposées à une chaleur et une humidité extrêmes ne peuvent survivre et qu'il y a par ailleurs des limites au-delà desquelles les sociétés ne peuvent plus s'adapter.

Sahel, Asie du Sud et Asie du Sud-Ouest

"Selon les trajectoires actuelles, les vagues de chaleur pourraient atteindre et dépasser ces limites physiologiques et sociales au cours des prochaines décennies, notamment dans des régions telles que le Sahel, l'Asie du Sud et l'Asie du Sud-Ouest", écrivent-elles.

Une telle situation va se traduire par "des souffrances et des pertes de vies humaines à grande échelle, des mouvements de population et une aggravation des inégalités", avertissent les deux organisations.

Déjà des milliers de morts

Selon le rapport, presque partout où des statistiques fiables sont disponibles, les canicules constituent le danger météorologique le plus meurtrier.

Elles tuent déjà des milliers de personnes chaque année et vont devenir de plus en plus mortelles à mesure que le changement climatique s'accentue, indiquent dans le rapport Martin Griffiths, chef de l'agence humanitaire de l'ONU, et Jagan Chapagain, secrétaire général de la FICR.

Les vagues de chaleur sont à l'origine de certaines des catastrophes les plus meurtrières jamais enregistrées. Le rapport rappelle le lourd bilan de la canicule de 2003 en Europe qui avait fait plus de 70'000 morts. Une vague de chaleur en Russie en 2010 avait elle tué plus de 55'000 personnes.

Aussi létal que tous les cancers réunis

Selon le rapport, les experts prévoient des taux de mortalité en lien avec la chaleur extrême très élevés, "comparables en magnitude, d'ici la fin du siècle, à tous les cancers".

Cette année, des régions ou pays entiers d'Afrique du Nord, d'Australie, d'Europe, d'Asie du Sud et du Moyen-Orient ont suffoqué sous des températures records, mais aussi la Chine et l'ouest des Etats-Unis.

Système humanitaire dépassé

Le rapport rappelle que la chaleur extrême est "un tueur silencieux" dont les effets vont s'amplifier, posant d'énormes défis au développement durable tout en créant de nouveaux besoins humanitaires.

"Le système humanitaire n'a pas les moyens de résoudre seul une crise d'une telle ampleur. Nous manquons déjà de fonds et de ressources pour répondre à certaines des pires crises humanitaires en cours cette année", a souligné M. Griffiths, en conférence de presse.

Investissements nécessaires

Les organisations appellent à réaliser en urgence des investissements importants et durables pour atténuer l'impact du changement climatique et soutenir l'adaptation à long terme des populations les plus vulnérables.

Selon une étude citée par le rapport, le nombre de pauvres vivant dans des conditions de chaleur extrême en zone urbaine va bondir de 700% d'ici à 2050. Les augmentations les plus élevées devraient se produire en Afrique de l'Ouest et en Asie du Sud-Est.

"La crise climatique intensifie les urgences humanitaires dans le monde entier. Pour éviter ses effets les plus dévastateurs, nous devons investir de manière égale dans l'adaptation et l'atténuation, en particulier dans les pays les plus à risque", a déclaré M. Chapagain.

La climatisation, pas une solution

L'ONU et la Croix-Rouge soulignent qu'il est tout aussi important de reconnaître que l'adaptation à la chaleur extrême comporte des limites.

Certaines des mesures prises, comme l'augmentation de la climatisation à forte consommation d'énergie, sont coûteuses, ne sont pas viables sur le plan écologique et contribuent elles-mêmes au changement climatique.

Si les émissions des gaz à effet de serre qui sont responsables du changement climatique ne sont pas réduites "de manière agressive", le monde va faire face à "des niveaux de chaleur extrême inimaginables jusqu'à présent", mettent en garde les deux organisations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Euro 2024: la Hongrie est prête pour affronter la Suisse

Publié

le

Marco Rossi, le sélectionneur italien de la Hongrie (© KEYSTONE/AP/Tibor Illyes)

C’est une équipe de Hongrie qui regorge de confiance que la Suisse défiera samedi à Cologne. "Elle n’a cessé de grandir au fil des mois", affirme son sélectionneur italien Marco Rossi.

"Notre premier but est d’apporter de la joie et du bonheur à nos supporters, dit-il. Nous y étions parvenus il y a trois ans même si nous n’étions pas sortis de la phase de poules." A la lutte avec le Portugal, la France et l’Allemagne, les Hongrois avaient échoué sur le fil.

Cette année, au sortir d'une série vertueuse de 14 matches sans défaite, ils espèrent un autre destin dans un groupe plus abordable. "Mais la Suisse est une équipe très forte. Très solide en défense. Parfaitement armée en ligne médiane avec Granit Xhaka. Et percutante en attaque, souligne le technicien italien. Nous avons étudié son jeu. Mes joueurs savent ce qu’ils doivent faire demain sur le terrain. La pression sur leurs épaules sera très grande. Mais je veux croire qu’ils sauront comment l’évacuer."

Cette confiance presque sans limite, on la retrouve dans les propos de Loïc Nego. Né à Paris il y a 33 ans et international hongrois depuis l’automne 2020, le défenseur du Havre lâche tout simplement qu’il "veut aller au bout dans cet Euro". "La Suisse impose un immense respect en raison de ses résultats depuis dix ans et en raison de la présence dans ses rangs de grands joueurs, dit-il. Mais nous avons également des atouts. Nous avons beaucoup travaillé sur nos forces, sur ce que nous devons faire pour gagner ce premier match."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Poutine exige la capitulation de l'Ukraine, refus de Zelensky

Publié

le

Le président russe a réclamé que Kiev renonce à rejoindre l'Otan et se retire des régions de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijjia. (© KEYSTONE/EPA/STRINGER)

Le président russe Vladimir Poutine a de facto fixé vendredi une capitulation de l'Ukraine comme condition pour des pourparlers. Son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky a aussitôt rejeté un "ultimatum" à la "Hitler", à la veille du sommet du Bürgenstock (NW).

L'Ukraine, les Etats-Unis et l'Otan ont immédiatement rejeté ces conditions du maître du Kremlin. "Ces messages sont des messages d'ultimatum (...) Hitler faisait la même chose, quand il disait 'Donnez-moi une partie de la Tchécoslovaquie et on en reste là', mais non, ce sont des mensonges", a commenté Volodymyr Zelensky dans un entretien à la chaîne d'information italienne SkyTG24.

Le président russe, dont l'armée a repris depuis plusieurs mois l'initiative sur le front face à des forces ukrainiennes en manque d'hommes et de munitions, a réclamé que Kiev renonce à rejoindre l'Otan et se retire des régions de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijjia que la Russie occupe déjà partiellement et prétend annexer en plus de la Crimée.

"Dès que Kiev (...) commencera le retrait effectif des troupes et notifiera l'abandon de son projet d'adhésion à l'Otan, nous donnerons immédiatement, à la minute même, l'ordre de cesser le feu et d'entamer des négociations", a dit M. Poutine face aux cadres du ministère russe des Affaires étrangères.

Reddition

Remplir ces conditions constituerait de facto une reddition de l'Ukraine, dont l'objectif est de rétablir son intégrité territoriale et sa souveraineté dans les frontières internationalement reconnues.

Si l'armée russe a l'initiative sur le front, elle y a subi des pertes considérables depuis deux ans et ne parvient pas à prendre un avantage décisif.

Le Kremlin avait proclamé dès septembre 2022 l'annexion de quatre régions de l'est et du sud de l'Ukraine, en plus de celle de la Crimée en 2014.

"Manipulation"

Vladimir Poutine a insisté vendredi sur le fait que l'Ukraine devait remettre à la Russie la totalité de ces territoires, alors même que Moscou ne les occupe que partiellement et que les combats y font toujours rage.

Le président russe a dénigré également le sommet pour la paix, dont la Russie a été exclue, prévu en Suisse les 15 et 16 juin à l'initiative de l'Ukraine. Kiev espère que les quelque 90 délégations présentes, malgré l'absence notamment de la Chine, y aboutiront à un consensus pour accroître la pression sur le Kremlin.

M. Poutine a dénoncé un "stratagème pour détourner l'attention de tout le monde" des vraies responsabilités dans le conflit à savoir, dans sa lecture, celles de l'Ukraine et des Occidentaux.

Mykhaïlo Podoliak, conseiller à la présidence ukrainienne, a martelé, lui, que les revendications russes se "heurtent au bon sens" et constituent "une offense au droit international".

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a dénoncé des "déclarations manipulatrices", et estimé que Vladimir Poutine avait tenu ces propos à la veille du sommet en Suisse car "la Russie a peur d'une véritable paix".

"Pas de bonne foi"

Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin, dont le pays est le principal soutien militaire et financier de Kiev, a jugé que M. Poutine n'était "pas en position de dicter à l'Ukraine ce qu'elle doit faire pour parvenir à la paix".

Enfin, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a estimé que le dirigeant russe n'agissait pas de "bonne foi".

Le chef de la diplomatie russe y est allé de sa pique, en disant que ceux qui "ont des oreilles entendront (Poutine) et ceux qui ont un cerveau le comprendront".

"Mais je ne suis pas sûr que ces organes du corps humain fonctionnent correctement " en Occident, a lâché Sergueï Lavrov à la télévision russe.

"Vol" des actifs russes

Vladimir Poutine a aussi dénoncé la décision jeudi du G7 de garantir un prêt de 50 milliards de dollars à l'Ukraine avec les futurs intérêts des actifs russes gelés depuis le début de l'offensive russe "Même si on enjolive les choses, le vol ça reste du vol et ça ne restera pas impuni", a t-il dit.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lui réclamé la confiscation pure et simple des 300 milliards d'euros d'actifs de la banque centrale russe gelés par les Occidentaux depuis deux ans, ce à quoi ils se refusent pour des raisons juridiques.

L'Ukraine résiste

Sur le terrain, les forces ukrainiennes continuent de résister aux multiples assauts, en particulier dans l'est du pays, où Moscou grignote du terrain depuis le début de l'année.

"Presque quotidiennement, nous repoussons deux, trois attaques", a dit cette semaine à l'AFP Maxime, commandant d'une compagnie de tankistes dans la 59ème brigade qui combat dans la zone de Pokrovsk.

"Il y a eu une nette augmentation du nombre de soldats ennemis et ils ont apporté des véhicules blindés ainsi que de l'artillerie à longue portée", a ajouté ce militaire de 38 ans.

Enfin, l'Ukraine continue d'être contrainte de rationner l'électricité, son infrastructure énergétique ayant été ravagée par les frappes russes. Vendredi, des coupures sont prévues de 14H à 22H à travers le pays.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Borussia Dortmund: Nuri Sahin nommé entraîneur

Publié

le

Nuri Sahin célèbre un but avec Dortmund en 2016 (© KEYSTONE/EPA DPA/BERND THISSEN)

Borussia Dortmund n'a pas tardé pour trouver son nouvel entraîneur. Au lendemain de l'annonce du départ d'Edin Terzic, le BVB a annoncé que Nuri Sahin reprenait la direction de l'équipe.

Sahin (35 ans), ancien joueur du club (223 matches, 21 buts), était depuis le début 2024 assistant de Terzic. Il a signé un contrat jusqu'à fin juin 2027. "C'est un grand honneur pour moi de pouvoir entraîner Borussia Dortmund", a-t-il déclaré dans un communiqué du club.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Afrique du Sud: la DA (opposition) annonce un accord de gouvernement avec l'ANC

Publié

le

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a prêté serment comme membre du parlement vendredi matin. Il devrait être réélu à la tête du pays. (© KEYSTONE/AP/Jerome Delay)

Le dirigeant du premier groupe d'opposition en Afrique du Sud a annoncé vendredi être parvenu à un accord avec le Congrès national african (ANC) au pouvoir, en vue de la formation d'un gouvernement d'unité nationale.

Joh Steenhuisen, leader de l'Alliance démocratique (DA, centre libéral), a annoncé être "parvenu à un accord sur la déclaration d'intention pour la formation d'un gouvernement d'unité nationale", qui comprendra l'ANC, la DA, ainsi que le parti nationaliste zoulou (IFP) lors d'une déclaration en marge de la première séance de l'Assemblée.

Le président Cyril Ramaphosa, 71 ans, devrait être reconduit à la tête du pays bien que son parti, le Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis trente ans, ait perdu sa majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Un besoin intense de quiétude vous envahit… Eloigner vos activités habituelles serait bien pour vous, en particulier celles liées à l’environnement du travail.

Les Sujets à la Une

X