Rejoignez-nous

Football

Dortmund leader provisoire

Publié

,

le

Haaland a signé un doublé samedi (© KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH)

Dortmund a pris provisoirement la tête de la Bundesliga samedi après une victoire 3-1 contre Mayence.

Le BVB, qui alignait Gregor Kobel et Manuel Akanji d'entrée, a forcé la décision sur un doublé de Haaland.

Au Borussia, Erling Haaland est revenu de blessure et le colosse norvégien a repris son histoire là où il l'avait arrêtée: avec neuf buts en six matches disputés, il reprend à Robert Lewandowski (Bayern) la tête du classement des buteurs, et place Dortmund tout en haut du classement avec 18 points.

Le podium pourrait être remanié dimanche, après le choc au sommet (15h30) entre les deux anciens co-leaders Leverkusen et Munich, tous deux à 16 points. Le vainqueur, s'il y en a un, prendra la tête avec un point d'avance. Dortmund restera seul leader en cas de match nul.

Dortmund a pris provisoirement la tête de la Bundesliga samedi après une victoire 3-1 contre Mayence. Le BVB, qui alignait Gregor Kobel et Manuel Akanji d'entrée, a forcé la décision sur un doublé de Haaland.

Au Borussia, Erling Haaland est revenu de blessure et le colosse norvégien a repris son histoire là où il l'avait arrêtée: avec neuf buts en six matches disputés, il reprend à Robert Lewandowski (Bayern) la tête du classement des buteurs, et place Dortmund tout en haut du classement avec 18 points.

Le podium pourrait être remanié dimanche, après le choc au sommet (15h30) entre les deux anciens co-leaders Leverkusen et Munich, tous deux à 16 points. Le vainqueur, s'il y en a un, prendra la tête avec un point d'avance. Dortmund restera seul leader en cas de match nul.

Mönchengladbach et sa colonie helvétique ont par ailleurs dû se contenter d'un nul (1-1) face à Stuttgart. La troupe d'Adi Hütter - lequel avait titularisé Sommer, Elvedi, Zakaria et Embolo - reste ainsi engluée dans le ventre mou, à 7 points de Dortmund.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Gérone, le petit club catalan qui défie les grands d'Espagne

Publié

le

Aleix Garcia (à gauche) et Cristhian Stuani, deux des joueurs de cet étonnant Gérone. (© KEYSTONE/EPA EFE/JULIO MUNOZ)

Le club de Gérone, racheté en 2017 par le City Football Group, maison mère émiratie de Manchester City, réalise le meilleur début de saison de son histoire en Liga, rivalisant avec le Barça.

Il côtoie également le Real Madrid, qu'il accueille samedi (18h30).

Quand ils ont coché ce match dans leur calendrier, les Catalans n'auraient jamais pu imaginer qu'ils accueilleraient, dans leur petit stade de Montilivi (14'500 places), le club merengue dans la peau du leader. Et pourtant, l'équipe promue en 2022 a profité d'un calendrier favorable pour enchaîner six victoires consécutives et prendre la tête de la Liga, avec 19 points en 7 journées.

Une situation "inespérée" tant pour le coach Michel - à ne pas confondre avec son homonyme passé notamment par Marseille - que pour le directeur sportif Quique Carcel.

"On profite de ce moment exceptionnel. On a un objectif très clair qui est de se maintenir, mais le fait d'avoir déjà 19 points nous donne beaucoup de sécurité" dit le second à l'AFP. "50% du travail est fait", s'est de son côté réjoui auprès du quotidien Sport le frère de Pep Guardiola, Pere, qui possède la moitié des parts du club.

Pas question de s'enflammer pour autant, poursuit Michel, pour qui "le seul objectif" reste "le maintien".

"Projet clair"

Ville moyenne de quelque 110'000 habitants située à proximité des Pyrénées et de la Costa Brava, à mi-chemin entre Barcelone et la frontière française, Gérone n'a pas le profil d'un premier de la classe.

Mais pour l'entraîneur du FC Barcelone Xavi Hernandez, le début de saison canon du petit voisin "n'est pas une surprise". "Ils ont beaucoup de mérite, c'est une équipe spectaculaire. Ils font bien les choses depuis plusieurs années, leur projet est très clair et ils ont un très bon entraîneur, Michel."

Grâce au football offensif de son entraîneur, Gérone avait terminé la saison passée à la 10e place, à seulement quatre points d'Osasuna, qualifié pour les barrages de Ligue Europa Conférence.

"C'est vrai qu'on se sent bien plus forts que lors de notre première montée (en 2017). On doit rester humbles mais aussi avoir l'ambition de franchir un cap cette saison", affirme Quique Carcel.

Selon le directeur sportif, c'est la continuité dans l'effectif de l'an passé qui explique ce succès. "Même si l'on a perdu quatre titulaires indiscutables, on a gardé 15 ou 16 éléments (...), qui ont désormais un bagage, des automatismes et qui croient en l'idée de l'entraîneur."

Recrutement malin

Contraint de laisser filer Oriol Romeu au Barça et Santiago Bueno à Wolverhampton, les Catalans ont recruté malin, grâce notamment à la structure du City Football Group et son réseau de recrutement et de scouting tentaculaire.

Le club, dont le City Group du Cheikh Mansour, vice-président des Emirats arabes unis, possède 47% des parts, a ainsi pu s'offrir les renforts de l'attaquant ukrainien Artem Dovbyk, recrue la plus chère de son histoire (7,5 millions d'euros), du milieu vénézuélien Yangel Herrera, acheté cinq millions à ManCity, et de l'ailier brésilien Savio, prêté par Troyes (L2 française), autre membre du groupe.

Ces trois joueurs sont les protagonistes de ce début de saison réussi, avec trois buts et deux passes décisives pour Herrera et Dovbyk, et deux buts et quatre passes pour Savio (19 ans), intenable sur son côté gauche.

Gérone a également fait signer libre le défenseur néerlandais Daley Blind et le gardien argentin Gazzaniga, et s'est fait prêter l'ex-défenseur de City Eric Garcia par le Barça.

Suffisant pour construire une équipe compétitive, "belle à voir jouer, qui veut avoir le contrôle du ballon, de la personnalité" et qui a "un avantage compétitif" sur ses concurrents traditionnels grâce au soutien du City Football Group, "au niveau des infrastructures, du scouting, des soins ou de la nutrition" ajoute Quique Carcel.

Sur le terrain, "la magie" opère, selon lui, car Michel dispose ainsi d'"assez de talents" pour développer son projet de jeu: "ne pas trop se soucier du résultat, et attaquer, attaquer pour mettre des buts". Une recette qui fonctionne pour le moment: Gérone a la meilleure attaque de Liga avec 18 buts.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Lille condamné à payer deux millions d'euros à Bielsa, son ex-coach

Publié

le

Marcelo Bielsa touchera moins que ce qu'il demandait au LOSC. (© KEYSTONE/EPA/Jose Jacome)

Le club de Lille a été condamné vendredi par la cour d'appel de Douai (Nord) à verser deux millions d'euros à son ex-entraîneur Marcelo Bielsa, écarté en 2017.

L'Argentin bénéficiait d'une "clause parachute" qui le protégeait en cas de licenciement, même pour faute grave.

"Le Losc a été condamné à verser deux millions d'euros" sur les 19 que réclamait Marcelo Bielsa, a indiqué à l'AFP Benjamin Cabagno, avocat de l'entraîneur, ce qu'a confirmé Bertrand Wambeke, conseil du club de Ligue 1.

Tous deux ont été notifiés de la décision de la cour mais n'ont pas encore reçu l'arrêt.

"D'un point de vue prud'hommal, on a gagné", a encore estimé Me Wambeke, car "la cour d'appel a confirmé la faute grave" invoquée pour justifier ce licenciement.

En première instance, en juillet 2021, le conseil des prud'hommes de Lille avait débouté de toutes ses demandes l'entraîneur argentin de 68 ans, licencié pour faute grave en décembre 2017.

Recruté dans la foulée du rachat du club nordiste par l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois Gérard Lopez début 2017, Marcelo Bielsa, passé par le banc de l'OM, devait permettre au Losc de "changer de dimension". Mais il avait fait long feu, et mis à pied après 13 matches alors que le Losc était avant-dernier de Ligue 1.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Flamengo limoge Sampaoli, cinq mois seulement après son arrivée

Publié

le

Jorge Sampaoli a encore connu un court engagement à Flamengo. (© KEYSTONE/AP/Jorge Saenz)

Flamengo, le célèbre club de Rio de Janeiro, a annoncé le limogeage de son entraîneur argentin Jorge Sampaoli, cinq mois seulement après son recrutement.

Il fait suite à son échec en finale de Coupe du Brésil contre Sao Paulo (0-1, 1-1).

"L'entraîneur Jorge Sampaoli et son staff ne dirigeront plus l'équipe Rouge et Noir", a indiqué le club carioca sur son compte X (anciennement twitter), en souhaitant "bonne chance" au technicien argentin "pour la suite de sa carrière".

Alors que le contrat de Sampaoli courait jusqu'à fin 2024, Flamengo devrait lui verser 1,8 million d'euros d'indemnités, ont rapporté les médias locaux.

D'après les mêmes sources, le club de Rio cherche désormais à recruter Tite, l'ancien sélectionneur du Brésil.

Tensions dans le vestiaire

Déjà contestés, Jorge Sampaoli et son staff n'ont pas résisté à l'échec dimanche en finale de la Coupe du Brésil: après une défaite 1-0 à l'aller au Maracana, le "Fla" n'a pu faire mieux qu'un nul 1-1 sur le terrain de Sao Paulo.

Avant cela, le club de Rio avait été éliminé, en août, dès les 8es de finale de la Copa Libertadores par l'équipe paraguayenne d'Olimpia, et il n'occupe actuellement qu'une modeste 7e place au championnat, à 11 points du leader Botafogo.

Des médias brésiliens avaient par ailleurs rapporté l'existence de tensions au sein du vestiaire et dans les couloirs du club.

En juillet notamment, un de ses adjoints, le préparateur physique Pablo Fernandez, avait été accusé d'agression par l'attaquant vedette de l'équipe, Pedro.

Jorge Sampaoli avait été recruté en avril, peu après son limogeage du Séville FC, où il n'avait également tenu que cinq mois à la tête de la formation espagnole.

Ex-sélectionneur du Chili (2012-16) et de l'Argentine (2017-18), le bouillant technicien argentin avait déjà dirigé des formations brésiliennes - Santos FC, de décembre 2018 à décembre 2019, puis l'Atletico Mineiro, de mars 2020 à février 2021 - avant de rejoindre l'Olympique de Marseille lors de la saison 2021-2022.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le Genoa humilie l'AS Rome

Publié

le

Les joueurs du Genoa peuvent rigoler, ils ont joué un bon tour à l'AS Roma. (© KEYSTONE/AP/Tano Pecoraro)

L'AS Rome a pris une leçon sur le terrain du Genoa: l'équipe de Jose Mourinho a concédé face au promu sa troisième défaite de la saison (4-1) dans le cadre de la 6e journée du Championnat d'Italie.

A l'image de son futur adversaire Servette en Ligue Europa jeudi prochain, la Roma ne respire pas la sérénité. Elle a été surprise d'entrée par un tir d'Albert Gudmundsson (5e).

Les Romains pensaient avoir réussi le plus difficile en égalisant rapidement par Cristante (22e), mais le Genoa est repassé en tête juste avant de regagner les vestiaires sur une superbe combinaison entre Gudmundsson et Morten Thorsby, conclue par une demi-volée de Mateo Retegui.

Thorsby (74e) et Junior Messias (81e) ont profité des largesses de la défense romaine pour alourdir le score.

Présent dans la tribune d'honneur du stade Luigi-Ferraris, la légende de la Roma Francesco Totti a quitté le stade après le quatrième but du Genoa.

Son ancienne équipe qui visait un retour en Ligue des champions la saison prochaine, se retrouve à lutter pour son maintien dans l'élite.

La Roma est en effet 16e au classement avec cinq points, soit dix de moins que le leader, l'Inter, et seulement deux de plus que l'Udinese qui occupe actuellement la 18e place, synonyme de relégation.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Le flair ne vous manquera pas et quelques Natifs dégoteront judicieusement, et à moindre prix, ce qui leur manquait pour faire avancer un projet lié à leur domicile.

Les Sujets à la Une

X