Rejoignez-nous

International

La mine de Lützerath à nouveau calme après une manifestation agitée

Publié

,

le

L'activiste Greta Thunberg faisait partie samedi des manifestants anti-charbon à Lützerath, en Allemagne. (© KEYSTONE/dpa/Henning Kaiser)

Une manifestation de milliers de militants anti-charbon dans l'ouest de l'Allemagne s'est achevée samedi soir après une journée de colère contre l'extension d'une mine à ciel ouvert et des échauffourées en marge du rassemblement. Greta Thunberg était présente.

Le face-à-face tendu avec les policiers sur le site aussi spectaculaire que dangereux de cette mine de lignite s'est poursuivi jusqu'à la nuit tombée malgré la pluie, la boue et vent soufflant en tempête, ont constaté des journalistes de l'AFP. En début de soirée, le site retrouvait son calme, les manifestants quittant peu à peu les lieux plongés dans l'obscurité.

"La manifestation est terminée", a déclaré un porte-parole de la police à l'AFP. "Il y a des blessés des deux côtés, mais nous ne savons pas encore combien et à quel point", a ajouté cette source.

En marge d'une manifestation qui a rassemblé 15'000 personnes selon la police - 35'000 selon les organisateurs -, des groupes de militants anti-charbon avaient cherché à s'approcher du précipice, une zone interdite et dangereuse, ont déploré les forces de l'ordre.

"Les barrières de police ont été brisées. Aux personnes devant Lützerath: 'Sortez de cette zone immédiatement!'", avait tweeté la police dans l'après-midi. "La police a dû avoir recours à des canons à eau", avait indiqué la police à l'AFP, faisant état de "violences".

Engins pyrotechniques et pierres

Dans l'après-midi, des journalistes de l'AFP avaient assisté à des échauffourées avec la police, visée par des tirs d'engins pyrotechniques. Des médias faisaient état de jets de pierres.

Sur des images de télévision, une rangée de policiers en tenue anti-émeute, casqués et équipés de boucliers, protégeait les bords de la fosse de plusieurs dizaines de mètres, face à une foule de manifestants. Un journaliste de l'AFP a vu un jeune homme blessé à la tête dans l'après-midi.

"Certaines personnes sont entrées dans la mine. Eloignez-vous immédiatement de la zone de danger!", a encore tweeté la police. Les forces de l'ordre protégeaient également l'accès au hameau de Lützerath, fermé par des grilles et occupé par plusieurs dizaines d'activistes en cours d'évacuation par les forces de l'ordre depuis le milieu de semaine.

"Honteux"

C'est en soutien à cette occupation que la manifestation avait été organisée samedi et symboliquement menée par l'activiste suédoise Greta Thunberg. Le site de Lützerath, situé dans le bassin rhénan, entre Düsseldorf et Cologne, doit disparaître pour permettre l'extension de la mine de lignite exploitée par l'énergéticien allemand RWE.

"Il est honteux que le gouvernement allemand conclue des accords et des compromis avec des entreprises telles que RWE", a lancé Greta Thunberg en bonnet et blouson noir, depuis une tribune. "Le charbon de Lützerath doit rester dans le sol", a-t-elle lancé aux manifestants, appelant à ne pas sacrifier le climat "à la croissance à court terme et à l'avidité des entreprises".

Face à elle, la foule des manifestants formant une mer d'anoraks et de parapluies bariolés tendait des pancartes affichant "Stop au charbon", "Lützerath vit!".

A l'intérieur du camp de l'ancien hameau de Lützerath, les forces de l'ordre poursuivaient samedi les travaux de démantèlement et d'évacuation, déjà très avancés. Moins de cinquante militants se trouvent encore sur place, selon une porte-parole de leur mouvement à l'AFP.

Des arbres ont été abattus, de nombreuses cabanes construites en hauteur par les activistes ont été vidées de leurs occupants, tout comme les bâtiments dans lesquels ils vivaient retranchés depuis deux ans.

Tunnel

L'opération d'évacuation mobilise des renforts de police venus de toute l'Allemagne et s'était à ce stade déroulée sans incident notable. Les secours ont fait sortir environ 470 militants du hameau occupé, rapporte la presse allemande citant la police. Deux militants se sont retranchés dans un tunnel sous terre, laissant augurer d'une intervention à risque pour les en sortir.

L'opération d'évacuation à Lützerath est politiquement délicate pour la coalition du social-démocrate Olaf Scholz qui gouverne avec les écologistes, dont le parti est accusé par les activistes d'avoir trahi ses engagements. Le gouvernement juge nécessaire l'extension de la mine pour la sécurité énergétique de l'Allemagne qui doit compenser l'interruption des livraisons de gaz russe, un motif impérieux que contestent les opposants, au nom de la lutte contre les énergies fossiles.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Culture

Bruce Springsteen entre dans le club des musiciens milliardaires

Publié

le

Bruce Springsteen, 74 ans, poursuit actuellement une tournée mondiale, qui doit se prolonger jusqu'en 2025 (archives). (© KEYSTONE/AP/Magnus Lejhall)

La légende du rock américain Bruce Springsteen, 74 ans, fait désormais partie du club des musiciens dont la fortune dépasse le milliard de dollars, estime vendredi le magazine économique Forbes. Il rejoint Rihanna, Jay-Z ou Taylor Swift.

Né dans le New Jersey ouvrier, voix de l'Amérique des prolétaires et bourreau de travail, le Bruce Springsteen a "amassé une fortune substantielle" pendant des décennies "en chantant ses racines de col bleu", écrit Forbes, qui estime sa richesse à 1,1 milliard de dollars (978 millions de francs au cours actuel).

Depuis son premier opus "Greetings from Asbury Park, N.J." (1973), le "boss" a vendu quelque 140 millions d'albums dans le monde et ses mémoires ont été un succès en librairie. Il a remporté 20 Grammy Awards et un Oscar pour son tube "Streets of Philadelphia" (1994).

Droits vendus à Sony

Le chanteur de "Born in the USA" et "Dancing in the Dark" a aussi pu élargir sa fortune en 2021, quand il a vendu les droits de son catalogue musical à Sony, pour environ 500 millions de dollars, peu après une série de concerts à guichets fermés à Broadway.

Fidèle à son groupe d'origine, l'"E Street Band", il poursuit en ce moment une tournée mondiale qui doit se prolonger jusqu'en 2025. Tout au long de sa carrière, il a offert des concerts fleuves à ses fans, le plus long s'étalant sur plus de quatre heures, à Helsinki en 2012.

Il sera aussi incarné au cinéma dans un biopic à venir, avec la vedette de la série "The Bear", Jeremy Allen White, pour jouer son rôle.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Trump promet à Zelensky de "mettre fin à la guerre" en Ukraine

Publié

le

Donald Trump affirme fréquemment qu'il serait capable de mettre un terme au conflit en Ukraine très rapidement à son retour au pouvoir, mais sans jamais dire comment. (© KEYSTONE/AP/Efrem Lukatsky)

L'ex-président américain Donald Trump, qui a parlé au téléphone avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a promis de "mettre fin à la guerre" entre l'Ukraine et la Russie en cas de retour à la présidence. "Je vais apporter la paix dans le monde", a-t-il assuré.

"En tant que votre prochain président des Etats-Unis, je vais [...] mettre fin à la guerre qui a coûté tant de vies" en Ukraine, a déclaré le candidat républicain à la présidentielle américaine de novembre sur sa plateforme Truth Social.

Donald Trump affirme fréquemment qu'il serait capable de mettre un terme au conflit en Ukraine très rapidement à son retour au pouvoir, mais sans jamais fournir de détails, comment il y parviendrait.

Ses fréquents éloges appuyés au président russe Vladimir Poutine, de même que ses critiques des autres pays membres de l'OTAN, suscitent l'inquiétude parmi les alliés occidentaux de l'Ukraine.

Aide militaire américaine

Les Etats-Unis de Joe Biden représentent de loin le premier donateur d'aide militaire à Kiev. Une victoire de Donald Trump pourrait mettre toute aide future en péril et affaiblir la position de l'Ukraine sur le champ de bataille.

M. Zelensky a confirmé l'appel téléphonique, au cours duquel il a félicité le milliardaire pour son investiture officielle la veille en tant que candidat du parti républicain à la présidentielle.

"J'ai souligné le soutien vital des deux partis et des deux chambres du congrès américain pour protéger la liberté et l'indépendance de notre nation", a-t-il déclaré sur le réseau social X (ex-Twitter).

"Nous nous sommes mis d'accord avec le président Trump pour discuter, lors d'un entretien en personne, sur les mesures à prendre en vue d'une paix juste et durable" en Ukraine, a-t-il ajouté.

Le président ukrainien a également condamné la tentative d'assassinat "choquante", qui a visé Donald Trump samedi en Pennsylvanie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le Chicago Fire invente le "Messi ou remboursé"

Publié

le

Le public de Chicago sera partiellement remboursé si Messi ne joue pas face au Fire le 31 aoûr (© KEYSTONE/AP/REBECCA BLACKWELL)

Les supporters du Chicago Fire possesseurs d'un billet pour le match du 31 août contre l'Inter Miami de Lionel Messi auront droit à un avoir si la star argentine, actuellement blessée, ne joue pas.

La franchise de MLS, qui compte dans son effectif Xherdan Shaqiri, l'a annoncé vendredi.

Le Fire compte bien remplir son stade d'une capacité de 62'000 places pour la venue de l'Inter Miami. Mais l'équipe de Chicago veut rassurer les fans qui craignent l'absence de Messi, blessé à la cheville droite lors de la finale de la Copa America remportée dimanche contre la Colombie (1-0 ap).

L'ancien Barcelonais et Parisien a annoncé qu'il manquerait les deux prochains matches de MLS à cause de cette blessure mais, loin de se réjouir du potentiel affaiblissement de leur adversaire, les dirigeants de Chicago se sont dits "confiants" dans sa présence dans six semaines.

Si l'Argentin ne peut finalement pas jouer, les spectateurs recevront une compensation partielle sous différentes modalités, par exemple une ristourne de 100 dollars pour l'achat de billets pour au moins deux autres matches. Le Fire a prévu un programme spécial autour du match et notamment un concert de Jason Derulo après la rencontre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Des élections chaotiques à l'Assemblée nationale française

Publié

le

La macroniste Yael Braun-Pivet, réélue la veille au perchoir, mène la série d'élections de postes-clefs au parlement. (© KEYSTONE/EPA/TERESA SUAREZ)

Un "bourrage d'urnes" au Parlement français: l'élection des vice-présidents de l'Assemblée nationale a donné lieu aux premières passes d'armes de la 17e législature vendredi. Un vote a été annulé en raison d'un trop grand nombre de bulletins par rapport aux votants.

A l'issue des deux tours, six vice-présidents ont été élus, dont deux de la France insoumise mais aucun du Rassemblement national. Les trois postes de la questure sont revenus dans la soirée à Brigitte Klinkert (Renaissance), Christine Pirès Beaune (PS) et Michèle Tabarot (LR).

Mais les premières opérations de vote se sont déroulées de manière houleuse, un scrutin ayant dû être annulé, après l'apparition suspecte de dix enveloppes surnuméraires dans les urnes.

Une source parlementaire a confié à l'AFP n'avoir "aucun précédent en tête" d'une telle situation. "Honte à ceux qui ont pratiqué cette fraude", a tonné dans l'hémicycle le député PS Jérôme Guedj, demandant une enquête et la révision des modalités de vote.

"Triste du spectacle qu'on donne"

Salle des Quatre-colonnes, où les députés rencontrent la presse, les élus se montraient désabusés. "Je suis un peu triste du spectacle qu'on donne", a réagi Jean-René Cazeneuve (Ensemble pour la République, ex-Renaissance). "Le soupçon par rapport au bourrage d'urnes existe", a relevé le porte-parole de la droite républicaine, Vincent Jeanbrun.

Après un nouveau vote, quatre des six vice-présidents ont été élus au premier tour: les Insoumises Nadège Abomangoli et Clémence Guetté, qui sera la première vice-présidente, la candidate d'Horizons et vice-présidente sortante Naïma Moutchou, et Xavier Breton (droite républicaine).

Au second tour, le ministre de l'industrie démissionnaire Roland Lescure et la députée LR Annie Genevard ont été élus, le RN ne parvenant pas à faire gagner ses deux vice-présidents sortants, Sébastien Chenu et Hélène Laporte.

Chantre d'une représentation équilibrée de chaque force politique dans les instances de l'Assemblée nationale, le groupe de Marine Le Pen avait annoncé qu'il voterait pour Mmes Abomangoli, Guetté, Moutchou, Laporte et MM. Breton et Chenu.

"Magouilles" dénoncées

"Toutes les forces politiques doivent être représentées au bureau", a souligné autour de minuit Mme Le Pen, dénonçant les "magouilles" des autres groupes qui se sont "accaparé l'intégralité des postes". Elle a annoncé que son groupe ne participerait pas à l'élection des secrétaires.

"Le RN avait perdu. Ce qu'il a cherché à faire là avec son pseudo-coup d'éclat", c'est "masquer le fait qu'ils sont perdants d'office, laisser entendre qu'il pourrait y avoir des retours d'ascenseur", a commenté la députée LFI Sarah Legrain.

Dans l'hémicycle, la macronie n'a pas manqué de relever ce soutien inattendu du RN à La France insoumise. "LFI étant élue avec les voix du Rassemblement national, ils pourraient au moins leur serrer la main", a lancé le ministre de l'intérieur démissionnaire Gérald Darmanin.

La macronie, qui avait en 2022 concédé deux vice-présidences au RN, dans le souci d'une représentation équitable des groupes, a cette fois-ci fait le choix de s'entendre avec la droite pour permettre l'élection de Yaël Braun-Pivet. Les deux camps briguant au passage un nombre de postes disproportionnés par rapport à leurs poids à l'Assemblée nationale.

"Matchs différents"

Le risque pour le camp présidentiel est de se mettre à dos l'ensemble des oppositions, en échange d'une alliance avec LR loin de lui assurer une majorité absolue, l'ensemble pesant 213 députés (contre 289 nécessaires).

Selon des sources concordantes, la droite demande également la commission des finances, qui se jouera samedi. Pour que ce poste revienne à la droite républicaine, il faudra que la majorité sortante prenne part au vote, ce qui est contraire aux usages. "Une honte", a dénoncé Manuel Bompard (LFI).

Pour le président français Emmanuel Macron, cette alliance pour le perchoir est le premier pas vers la constitution d'un gouvernement qui aurait le soutien de la droite, ce qui permettrait de doucher les espoirs de gouverner de la gauche.

Les responsables du Nouveau Front populaire semblaient toutefois ne pas vouloir renoncer vendredi. "Ce sont des matchs différents ([entre l'Assemblée et Matignon]. On est là, on continue et on y croit", a assuré la patronne des écologistes Marine Tondelier sur franceinfo.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Les turbulences émotionnelles sont apaisées vous laissant savourer la complicité avec l'être cher et profiter d'échanges harmonieux avec les autres.

Les Sujets à la Une

X