Rejoignez-nous

International

Brutale hausse des tensions dans la péninsule coréenne

Publié

,

le

La Corée du Nord a procédé à de nombreux tirs de missiles ces dernières semaines (archives). (© KEYSTONE/AP/Ahn Young-joon)

La Corée du Nord a lancé mercredi au moins 23 missiles dont l'un est tombé près des eaux territoriales sud-coréennes, provoquant une brutale hausse des tensions avec son voisin du Sud. Séoul a riposté en lançant trois missiles vers la mer.

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a fustigé la "provocation" de Pyongyang, dénonçant une "invasion territoriale de fait".

Les Etats-Unis "condamnent" la salve de missiles envoyée par la Corée du Nord, a dit mercredi John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, et en particulier la "dangereuse décision" de Pyongyang de tirer un missile à proximité des eaux territoriales sud-coréennes.

En outre, Washington a accusé Pyongyang de "fournir de manière dissimulée une aide à la guerre de la Russie contre l'Ukraine".

M. Kirby a évoqué un "nombre important" de munitions d'artillerie que la Corée du Nord aurait expédié en Russie, ajoutant que Washington cherchait à savoir si cette aide militaire avait été réceptionnée.

La Russie a pour sa part appelé "tout le monde à garder son calme".

Comportement "agressif" et irresponsable"

"Toutes les parties de ce conflit doivent éviter de prendre des mesures susceptibles de provoquer une montée des tensions", selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. "La situation sur la péninsule est déjà assez tendue".

De son côté, le président du Conseil européen Charles Michel s'est dit "outré" par les tirs de missiles par la Corée du Nord, dénonçant le comportement "agressif" et "irresponsable" de Pyongyang.

L'armée nord-coréenne a également procédé à plus d'une centaine de tirs d'artillerie dans la "zone tampon" maritime entre les deux pays, au moment où la Corée du Sud et les Etats-Unis effectuent dans la région d'importantes manoeuvres aériennes dénoncées par Pyongyang.

Trois missiles balistiques nord-coréens de courte portée ont été lancés à 08h51 (00h51 GMT mardi), et l'un a franchi la "Ligne de limite du Nord", qui constitue de fait la frontière maritime entre les deux pays.

Ce tir a provoqué une rare alerte au raid aérien dans l'île sud-coréenne d'Ulleungdo, située à environ 120 km à l'est de la péninsule coréenne, où les habitants ont reçu consigne de se réfugier dans des bunkers.

Selon l'armée de Séoul, c'est "la première fois depuis la division de la péninsule" après la guerre de Corée en 1953 qu'un missile nord-coréen est tombé si près des eaux territoriales du Sud.

Tirs d'artillerie

M. Yoon a "souligné que la provocation nord-coréenne est une invasion territoriale de fait par un missile qui a franchi la Ligne de limite du Nord pour la première fois depuis la division" de la péninsule, a déclaré la présidence sud-coréenne dans un communiqué.

Avant et après ce tir, la Corée du Nord a lancé au cours de la journée de mercredi un total de 22 autres projectiles, dont des missiles balistiques à courte portée et des missiles sol-air, selon l'armée sud-coréenne.

Et en début d'après-midi, toujours selon Séoul, l'armée nord-coréenne a procédé à une centaine de tirs d'artillerie depuis la province de Kangwon, dans le Sud-Est du pays, vers l'intérieur de la "zone tampon" frontalière instaurée en 2018 dans l'espoir de réduire les tensions et les risques d'incident armé entre les deux pays.

Un des missiles lancés mercredi matin a terminé sa course en mer à seulement 57 kilomètres de la ville sud-coréenne de Sokcho, dans le Nord-Est de la Corée du Sud, a indiqué l'armée sud-coréenne qui a qualifié de "très rare et intolérable" cette salve inédite.

Elle a annoncé dans la foulée avoir tiré, pour sa part, trois missiles air-sol près de la frontière maritime intercoréenne.

Le président Yoon a convoqué une réunion du Conseil national de sécurité au sujet de cet incident, l'un des plus agressifs depuis plusieurs années estiment des analystes.

"Tempête vigilante"

Le président sud-coréen a en outre ordonné des mesures "rapides et sévères afin que la Corée du Nord paie un prix fort pour ses provocations".

La Corée du Sud a fermé plusieurs routes aériennes au-dessus de la mer du Japon, conseillant aux compagnies aériennes d'effectuer un détour pour "assurer la sécurité des passagers sur les routes en direction des Etats-Unis et du Japon".

Séoul et Washington organisent le plus grand exercice aérien conjoint de leur histoire, baptisé "Tempête vigilante" (Vigilant Storm), auquel participent des centaines d'avions de guerre des deux armées.

Pak Jong Chon, maréchal et secrétaire du Parti des travailleurs au pouvoir en Corée du Nord, a qualifié ces exercices d'agressifs et provocants, a rapporté mercredi la presse officielle nord-coréenne. "Les Etats-Unis et la Corée du Sud devront (...) payer le prix le plus horrible de l'histoire", a menacé le maréchal.

Possible nouvel essai nucléaire

Les missiles tirés mercredi par la Corée du Nord constituent "la plus agressive et menaçante démonstration (de force) contre le Sud depuis 2010", a déclaré à l'AFP Cheong Seong-chang, chercheur à l'institut Sejong.

En mars 2010, un sous-marin nord-coréen avait torpillé une corvette sud-coréenne, tuant 46 marins. En novembre de la même année, le Nord avait bombardé une île frontalière sud-coréenne, causant la mort de quatre personnes, deux civils et deux militaires.

Washington et Séoul avertissent de manière répétée que Pyongyang pourrait effectuer un nouvel essai nucléaire qui serait le 7e de son histoire.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Économie

Musk veut créer un supercalculateur pour accompagner xAI (médias)

Publié

le

Elon Musk accélère le développement de sa start-up dédiée à l'IA. (© KEYSTONE/AP/Susan Walsh)

Le milliardaire Elon Musk a annoncé lors d'une présentation à des investisseurs qu'il prévoit de créer d'ici à l'automne 2025 un supercalculateur pour développement de sa start-up xAI dédiée à l'intelligence artificielle, selon des informations de presse.

"Lors d'une présentation aux investisseurs en mai, Musk a déclaré qu'il souhaitait que le supercalculateur soit opérationnel d'ici l'automne 2025 et qu'il se tiendrait personnellement responsable de sa livraison à temps", indique samedi le site spécialisé The Information.

"Elon Musk a déclaré publiquement que sa start-up d'intelligence artificielle xAI aura besoin de 100'000 semi-conducteurs spécialisés pour former et exécuter la prochaine version de son IA conversationnelle Grok", souligne le site.

Il est ainsi précisé qu'Elon Musk a déclaré aux investisseurs qu'"une fois terminés, les groupes de puces connectés" du fabricant Nvidia "seraient au moins quatre fois plus grands" que ce qui existe actuellement, comme ceux "construits par Meta Platforms pour entraîner ses modèles d'IA". xAI pourrait s'associer au géant de la tech Oracle, croit également savoir The Information.

Ce supercalculateur "nécessiterait de dépenser des milliards de dollars et d'avoir accès à suffisamment d'énergie. Mais cela pourrait aider la start-up d'un an à rattraper ses rivaux plus âgés et mieux financés.

Début novembre, Elon Musk a présenté "Grok", un chatbot d'IA générative comme ChatGPT ayant un accès en temps réel "aux connaissances du monde via la plateforme X", un "avantage unique et fondamental" selon le site de xAI.

Le dirigeant de Tesla, SpaceX, X (anciennement Twitter) et Neuralink a créé xAI en juillet 2023, en réaction notamment à l'ascension d'OpenAI, qui a popularisé l'intelligence artificielle (IA) générative.

Il avait pourtant cofondé OpenAI en 2015 avec Sam Altman et d'autres personnes, avec des statuts d'organisation à but non lucratif et dans le but de faire de la recherche dite "open source", et de ne pas laisser Google dominer cette technologie majeure. Mais il avait ensuite claqué la porte, et fait désormais partie des plus virulents critiques de la société.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le PSG s'offre le doublé pour la dernière de Mbappé

Publié

le

Les Parisiens ont signé un nouveau doublé Coupe/Championnat. (© KEYSTONE/EPA/MOHAMMED BADRA)

Le Paris Saint-Germain a remporté samedi la Coupe de France en battant en finale l'Olympique lyonnais en finale à Lille (2-1). Il s'agit du 15e sacre du club recordman du nombre de victoires.

Un but d'Ousmane Dembélé de la tête (22e) et une réussite en deux temps de Fabian Ruiz (34e) ont mis les Parisiens sur les bons rails au stade Pierre-Mauroy. Mais une tête rageuse de Jake O'Brien sur corner a permis à Lyon de réduire le score peu après le retour des vestiaires (55e).

Cela n'a toutefois pas fait douter les coéquipiers de Kylian Mbappé, titulaire pour son dernier match sous le maillot du PSG. Les champions de France ont géré leur avantage en fin de match grâce à leur supériorité technique.

Privé de ce trophée depuis 2021, le Paris Saint-Germain a signé le doublé Coupe/Championnat pour la cinquième fois de son histoire. Les Parisiens l'avaient déjà réalisé en 2015, 2016, 2018 et 2020.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Granit Xhaka offre la Coupe à Leverkusen

Publié

le

Une frappe majestueuse de Granit Xhaka a offert la Coupe à Leverkusen. (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

Leverkusen a signé le doublé en remportant samedi la finale de la Coupe à Berlin face à Kaiserslautern (1-0). Une frappe fantastique de Granit Xhaka a suffi au bonheur des champions d'Allemagne.

Ce ne sont pas les trois titres espérés mais tout de même deux trophées historiques qui viennent couronner la saison historique du "Werkself". L'équipe entraînée par Xabi Alonso n'aura finalement perdu qu'un seul de ses 53 matches.

Granit Xhaka n'aurait pas pu rêver mieux pour conclure sa première année exceptionnelle à Leverkusen. A la 17e minute, à 25 mètres du but adverse, le Bâlois a envoyé une frappe du gauche dans la lucarne.

Malgré l'expulsion d'Odilon Kossounou peu avant la mi-temps, pour un deuxième carton jaune, Granit Xhaka et Cie ont bien géré leur avantage en deuxième période pour offrir à Leverkusen une deuxième Coupe après 1993. Jamais le club de Rhénanie-Westphalie n'avait réalisé le doublé Coupe/Championnat.

Un Suisse avec Kaiserslautern

Pour Kaiserslautern, qui jouait avec le défenseur central zurichois Jan Elvedi et qui n'a terminé qu'à la 13e place de la deuxième division allemande, la tâche s'est avérée trop difficile, même à 11 contre 10. L'équipe de Friedhelm Funkel, qui n'a dû éliminer qu'un seul club de Bundesliga au cours de la compétition, le FC Cologne, n'a été que trop rarement dangereuse et devra encore patienter avant de retrouver la victoire en Coupe (dernier succès en 1996).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Beatrice Chebet bat le record du monde du 10'000 m

Publié

le

Beatrice Chebet a battu le record du monde du 10'000 m samedi (© KEYSTONE/EPA/NOUSHAD THEKKAYIL)

Beatrice Chebet a battu le record du monde du 10'000 m samedi au "Prefontaine Classic" de Eugene, meeting de la Ligue de diamant. La Kényane s'est imposée en 28'54''14.

Double médaillée mondiale sur 5000 m et double championne du monde de cross, Beatrice Chebet (24 ans) a surpassé une marque établie en juin 2021 par l'Éthiopienne Letesenbet Gidey. Cette dernière avait couru en 29'01''03 à Hengelo aux Pays-Bas.

Chebet se positionne ainsi comme une des favorites pour l'or aux Jeux olympiques de Paris cet été, pour lesquels elle vient de se qualifier. Le 10'000 m de Eugene avait en effet été choisi par la fédération kényane comme course de sélection olympique.

Samedi, le 10'000 m féminin était programmé en ouverture du "Prefontaine Classic" sans faire partie du programme de Ligue de diamant. Chebet a pu profiter du travail de trois meneuses d'allure jusqu'à la mi-course, et des diodes de la "wavelight" donnant le tempo du record en bord de piste.

Elle a aussi tiré parti du gros travail d'un quatrième "lièvre", non officiel, en restant dans le sillage de la championne du monde éthiopienne Gudaf Tsegay jusqu'à trois tours de l'arrivée. La course avait en effet été construite pour que Tsegay batte le record, mais Chebet a su tenir l'allure avant de relancer au moment opportun. Tsegay a coupé la ligne en 29'05''92, troisième chrono de l'histoire.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Les autres se perdent facilement dans le dédale de vos propos, cherchant à retrouver leur chemin. Montrez-vous plus explicite dans vos propos…

Les Sujets à la Une

X