Rejoignez-nous

International

La première ministre néo-zélandaise officiellement remplacée

Publié

,

le

Jacinda Ardern a transmis son poste à son ministre de la santé Chris Hipkins (archives). (© KEYSTONE/AP/Mark Mitchell)

La première ministre néo-zélandaise démissionnaire Jacinda Ardern a été officiellement remplacée mercredi, avec l'investiture de son successeur Chris Hipkins. La cérémonie s'est déroulée à Wellington, la capitale.

"C'est le plus grand privilège et la plus grande responsabilité de ma vie", a déclaré M. Hipkins, 44 ans, en se disant "motivé" et "enthousiaste" face aux "défis qui se présentent".

Chris Hipkins a été salué pour son mandat de près de deux ans en tant que ministre en charge de la lutte contre le Covid-19, dans un pays qui a fermé ses frontières pour conjurer la pandémie et ne les a rouvertes qu'en août 2022.

Jacinda Ardern a stupéfié la Nouvelle-Zélande en annonçant son retrait abrupt du pouvoir, moins de trois ans après avoir obtenu un second mandat à l'issue d'une victoire électorale écrasante.

Popularité en baisse

Mme Ardern, 42 ans, a affirmé la semaine dernière n'avoir "plus assez d'énergie" pour continuer à exercer ses fonctions, après cinq années marquées par une éruption volcanique meurtrière, le pire attentat jamais perpétré dans le pays et la pandémie de Covid-19.

"Je pars avec un sentiment de gratitude après m'être acquittée de ce merveilleux rôle pendant tant d'années", a-t-elle affirmé mardi à la presse à Ratana (nord) lors de son dernier déplacement public en tant que cheffe du gouvernement.

La popularité de son gouvernement travailliste s'est dégradée ces derniers mois en raison d'une récession menaçante et d'une résurgence de l'opposition conservatrice.

Sa démission a déclenché un débat à l'échelle nationale au sujet du dénigrement des femmes dirigeantes, particulièrement sur les réseaux sociaux. Chris Hipkins a qualifié d'"absolument odieuses" les attaques qu'elle a subies lorsqu'elle était à la tête de l'Etat.

Jacinda Ardern a cependant affirmé mardi qu'elle "détesterait" que son départ soudain soit perçu comme une critique envers son pays.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Le bilan du séisme en Turquie et en Syrie continue d'augmenter

Publié

le

Les opérations de sauvetage se sont poursuivies pendant la nuit, notamment à Iskenderun, en Turquie. (© KEYSTONE/EPA/ERDEM SAHIN)

Le violent séisme qui a secoué le sud-est de la Turquie lundi a fait 2921 morts et 15'834 blessés, a annoncé mardi matin l'AFAD, organisme officiel de secours turc. Ce nouveau décompte porte à 4365 morts le nombre total de morts en Turquie et en Syrie.

Le bilan ne cesse de s'alourdir, un grand nombre de personnes restant piégées sous les bâtiments effondrés. Les répliques du tremblement de terre, la neige, le froid et la nuit compliquent les opérations de secours.

Dans ce pays, épicentre du séisme qui s'est produit près de Gaziantep, non loin de la frontière syrienne, le bilan a monté à 2379 morts et près de 15'000 blessés, selon un bilan officiel provisoire. En Syrie voisine, il s'élève à au moins 1444 morts et plus de 3500 blessés, selon le gouvernement et les secouristes.

Le déploiement des secours a permis d'extraire 7840 personnes des décombres en Turquie, où près de 5000 bâtiments sont complètement effondrés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Islamabad ordonne le déblocage de Wikipédia

Publié

le

Le blocage de Wikipédia a été levé au Pakistan. (© KEYSTONE/AP/Anjum Naveed)

Le premier ministre pakistanais a ordonné lundi le déblocage de l'encyclopédie en ligne Wikipédia, trois jours après que le site a été bloqué dans le pays pour "contenu blasphématoire". Le blasphème est une question sensible au Pakistan.

Les géants d'Internet, comme Facebook et YouTube, ont déjà été interdits pour avoir publié des contenus jugés sacrilèges.

Vendredi, Wikipédia avait été bloqué dans le pays "après avoir omis de répondre à notre demande répétée concernant la suppression d'un contenu blasphématoire et n'avoir pas respecté le délai" imparti pour ce retrait, avait indiqué un porte-parole de l'autorité des télécommunications pakistanaises (PTA), sans toutefois préciser quel était ce contenu jugé blasphématoire.

Dans un communiqué, la fondation Wikimédia, qui gère Wikipédia, avait estimé que ce blocage "empêchait la cinquième nation la plus peuplée au monde d'accéder au plus grand référentiel de connaissances gratuit".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Économie

52'000 propriétés détenues de façon opaque au Royaume-Uni

Publié

le

Transparency International a identifié plus de 6,7 milliards de livres de biens immobiliers au Royaume-Uni achetés avec des fonds suspects (archives). (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Près de 52'000 propriétés sont détenues de façon anonyme au Royaume-Uni, certaines par "des kleptocrates et des oligarques", a dénoncé mardi Transparency International dans un rapport. Des règles les obligeant à dévoiler leur identité sont pourtant entrées en vigueur.

L'organisation a identifié "plus de 6,7 milliards de livres de biens immobiliers au Royaume-Uni achetés avec des fonds suspects", dont une majorité détenue via des sociétés offshore opaques, en particulier des propriétés de luxe dans les quartiers chics de Londres.

Plus de 20% de cette somme provient de Russie, notamment au bénéfice de personnes "faisant l'objet de sanctions et proches du Kremlin", précise l'ONG. Elle cite aussi l'ancien vice-président angolais Manuel Domingos Vicente ou encore le couple de dirigeants azerbaïdjanais Ilham Aliev et Mehriban Alieva.

Les autorités britanniques, régulièrement accusées d'en faire trop peu contre l'afflux d'argent douteux dans le pays, avaientles avaient notamment adopté une loi pour obliger les propriétaires de biens immobiliers à se dévoiler.

"Argent sale" russe

Mais "près de la moitié des entreprises tenues de déclarer leur propriétaire ne l'ont pas fait" à la date butoir du 31 janvier dernier, dénonce Transparency International. Elles "ont soit complètement ignoré la loi, soit soumis des informations qui empêchent le public de savoir à qui elles appartiennent".

Certaines ont, par exemple, déclaré que le propriétaire était une autre société "bien que cela soit contraire aux règles dans de nombreux cas". D'autres disent être détenues via des trusts, "des structures opaques". D'autres encore ont tout simplement affirmé n'avoir aucun bénéficiaire effectif, déplore l'organisation.

Un rapport parlementaire avait étrillé l'été dernier l'échec du gouvernement britannique à lutter contre l'afflux d'"argent sale" russe au Royaume-Uni, en dépit de l'intransigeance affichée.

"La transparence sur l'identité des véritables propriétaires [au Royaume-Uni] est essentielle pour résoudre la question du rôle [du pays] en tant que plaque tournante mondiale de l'argent sale", a commenté Duncan Hames, un responsable de Transparency International, dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Des glissements de terrain font au moins 15 morts au Pérou

Publié

le

Les premiers glissements de boue et de rochers sont survenus dimanche en raison de pluies torrentielles (cliché symbolique/Keystone archives). (© KEYSTONE/AP/RODRIGO ABD)

Une série de glissements de terrain dans la région méridionale d'Arequipa, au Pérou, ont fait lundi au moins 15 morts, 20 blessés et deux disparus, selon un premier bilan des autorités. Les sinistrés se comptent déjà par milliers.

"Le nombre de personnes décédées jusqu'à présent est de 15", a déclaré l'institut national de défense civile à Arequipa. Les premiers glissements de boue et de rochers sont survenus dimanche en raison de pluies torrentielles.

La zone la plus touchée est le district de Nicolas Valcarcel, dans la province de Camaná, à l'ouest d'Arequipa. Quatre localités du district et de la région voisine du Rio Grande ont été particulièrement touchées.

Mines

"La situation dans ces quatre villages est très défavorable [...] tant à Rio Grande qu'à Nicolas Valcarcel", a déclaré le gouverneur régional Rohel Sanchez à la télévision locale Canal N. Il a expliqué qu'il y a beaucoup d'activités minières dans les collines entourant ces villages. "Nous avons probablement des gens là-bas qui n'ont pas pu sortir et qui ont été emportés par les coulées de boue", a-t-il ajouté.

Le nombre total de sinistrés à Arequipa est actuellement de 12'000 personnes, selon la même source.

Les glissements de terrain à Nicolas Valcarcel ont endommagé 310 maisons et en ont détruit dix autres. Ils ont également touché un centre de santé et trois routes rurales, a fait savoir la défense civile.

Les autorités d'Arequipa ont demandé au gouvernement central de Lima de déclarer l'état d'urgence pour catastrophe naturelle dans la région.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Votre situation financière compliquée vous prend une bonne partie de votre vitalité. Vous devez absolument relativiser, ça va évoluer.

Les Sujets à la Une

X