Rejoignez-nous

Football

Ligue des champions: pas de nouvel exploit pour YB

Publié

,

le

Pessina inscrit le seul but du match (© KEYSTONE/AP/Luca Bruno)

Les Young Boys n'ont pas réussi un deuxième exploit dans le groupe F de la Ligue des champions. A Bergame, les Bernois se sont inclinés 1-0 contre l'Atalanta après avoir été dominés sans relâche.

La seule réussite de la rencontre a été inscrite par Pessina à la 68e, servi par Zapata qui avait profité d'une erreur d'appréciation de Lauper. YB n'a que très peu pu se montrer dangereux: la seule occasion notable a été pour Elia à la 28e, mais sa frappe frôlait le poteau de Musso.

Pressing étouffant

Le succès des Italiens répond à une parfaite logique au vu du scénario du match. Ils ont fait l'essentiel du jeu contre des champions de Suisse qui ont dû se résoudre à défendre presque constamment sous l'étouffant pressing de Remo Freuler et ses coéquipiers.

David Wagner et ses protégés ont livré une belle prestation défensive face à un adversaire de qualité. L'Atalanta, il ne faut pas le nier, est une formation très difficile à jouer. Au fil des minutes, surtout après le repos, les Italiens ont mis une énorme pression sur les Bernois, allant les chercher très haut dans le terrain.

Longs ballons

YB n'a que très rarement pu garder le ballon et élaborer son jeu. Les Suisses ont souvent dû se résoudre à balancer de longs ballons en avant pour Elia et Siebatcheu, mais avec bien peu de succès.

Il a aussi fallu un excellent David von Ballmoos pour maintenir un score aussi serré. Le portier s'est interposé notamment sur des essais du puissant Zapata (5e/82e), de l'omniprésent capitaine Toloi (55e) et de Muriel (89e).

Malgré la défaite, David Wagner trouvait du positif à relever. "Nous sortons la tête haute. Nous avons joué contre un adversaire très fort. Atalanta a été plus actif et plus dangereux, mais nous avons défendu de manière grandiose", a déclaré l'entraîneur bernois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Brésil-Croatie et Pays-Bas - Argentine pour ouvrir le bal

Publié

le

Neymar, l'atout no 1 des Brésiliens. (© KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Le Brésil, qui a récupéré Neymar, affrontera la Croatie de Luka Modric vendredi à Doha (16h00) pour une place dans le dernier carré lors du premier choc des quarts de finale du Mondial.

Il sera suivi par le classique entre l'Argentine et les Bays-Bas (20h00).

Vainqueurs autoritaires de la Corée du Sud à laquelle ils n'ont laissé que des miettes (4-1), les quintuples champions du monde avancent dans leur quête de nouveau sacre avec un Neymar affamé. Forts de leur puissance offensive (quatre joueurs différents ont marqué contre la Corée) ils trouveront sur leur route une équipe de Croatie qui a su se montrer résiliente tout au long de son parcours.

Autour de leur métronome Luka Modric, les "Vatreni" (Flamboyants) arrivés sur la pointe des pieds ont déjoué tous les pronostics pour se hisser parmi les huit meilleures nations de la planète. Face aux attaquants auriverdes cependant, l'équipe de Zlatko Dalic devra surmonter la fatigue née de son duel homérique contre le Japon qu'elle a écarté grâce aux exploits de son gardien Livakovic, auteur de trois arrêts dans la séance décisive des tirs au but (1-1, 3-1 tab). Le Brésil part toutefois favori avec dèjà deux succès en autant de confrontations en Coupe du monde (3-1, 1-0).

Avec un Depay au top

Plus tard dans la soirée, l'Argentine de Leo Messi entrera en piste pour défier les Pays-Bas qui semblent monter en puissance après un début de compétition peu emballant. Le sélectionneur batave Louis van Gaal peut désormais compter sur Memphis Depay, dont la condition physique s'est nettement améliorée au fil du tournoi.

Il sera surtout question de revanche, l'Albiceleste ayant éliminé les Oranje en demi-finale du Mondial 2014 à Sao Paulo (0-0, 4-2 tab). Outre un billet pour les demies, les deux sélections vont se disputer la suprématie dans ce véritable classique de la Coupe du monde au bilan parfaitement équilibré (deux victoires de chaque côté pour cinq matches nuls).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Luis Enrique démis de ses fonctions de sélectionneur

Publié

le

Luis Enrique a été démis de ses fonctions de sélectionneur de l'équipe d'Espagne. (© KEYSTONE/EPA/Friedemann Vogel)

Le sélectionneur de l'Espagne Luis Enrique a été démis de ses fonctions jeudi, deux jours après l'élimination de la Roja en huitièmes de finale du Mondial 2022 contre le Maroc aux tirs au but.

Nommé à la tête de l'Espagne en juillet 2018, il avait fait une parenthèse entre mars et novembre 2019 pour faire le deuil de sa fille, puis a hissé l'Espagne en demi-finale de l'Euro et en finale de la Ligue des Nations, finissant par être critiqué pour son style de jeu de possession stérile.

Luis de la Fuente a été nommé nouveau sélectionneur de l'Espagne, a annoncé la fédération espagnole jeudi dans la foulée du limogeage de Luis Enrique.

Jusqu'ici entraîneur de la sélection espagnole des moins de 21 ans, Luis de la Fuente sera officiellement présenté lundi et fera ses premiers pas en mars avec les matches de qualifications pour l'Euro 2024 en Allemagne.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

La fédération portugaise dément les menaces de départ de Ronaldo

Publié

le

Cristiano Ronaldo, ici aux côté du Suisse Eray Cömert, a-t-il menacé de quitter la sélection ? (© KEYSTONE/EPA/JOSE SENA GOULAO)

La fédération portugaise de football (FPF) a démenti que Cristiano Ronaldo, seulement remplaçant lors du dernier 1/8 de finale contre la Suisse (6-1), avait menacé de quitter la sélection.

"Une information publiée ce jeudi rapporte que Cristiano Ronaldo a menacé de quitter l'équipe nationale lors d'une conversation avec Fernando Santos, l'entraîneur national", écrit la FPF dans ce communiqué.

"La FPF précise qu'à aucun moment le capitaine de l'équipe nationale, Cristiano Ronaldo, n'a menacé de quitter l'équipe nationale lors du stage au Qatar", ajoute la fédération.

Le démenti de la FPF intervient en réponse à un article du quotidien sportif portugais Record, qui écrit ce jeudi que "Cristiano Ronaldo a menacé de partir".

Selon Record, le joueur de 37 ans aurait eu un échange houleux avec son sélectionneur après avoir appris qu'il commencerait la rencontre contre la Suisse sur le banc, ce qui l'aurait amené à menacer de quitter la sélection, avant de finalement changer d'avis et de se calmer.

"Cristiano Ronaldo se construit chaque jour un palmarès unique au service de l'équipe nationale et du pays, qui se doit d'être respecté et qui atteste d'un degré d'engagement incontestable envers l'équipe nationale. Ainsi, le degré d'engagement du joueur le plus capé de l'histoire du Portugal a encore été démontré - s'il le fallait - lors de la victoire face à la Suisse, en 1/8 de finale de la Coupe du monde 2022", écrit encore la FPF.

Plus remplaçant depuis 2008

Lors de ce 1/8 de finale, Ronaldo n'était que remplaçant, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2008 en sélection. Il est entré à la 75e minute sans influer sur le match. A la fin de la rencontre, il a brièvement salué les supporters portugais et a rapidement rejoint les vestiaires.

Après le match, "CR7" avait reçu le soutien de ses proches et notamment de sa compagne Georgina Rodriguez.

"Pendant que les 11 joueurs chantaient l'hymne, tous les objectifs étaient fixés sur toi. Quel dommage de ne pas avoir pu profiter du meilleur joueur du monde pendant les 90 minutes. Les fans n'ont pas arrêté de te réclamer et de crier ton nom", a-t-elle écrit sur Instagram.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Raheem Sterling va rejoindre la sélection anglaise vendredi

Publié

le

Raheem Sterling (à droite) figurera sans doute sur le banc au début de France - Angleterre. (© KEYSTONE/AP/Ashley Landis)

Rentré en Angleterre pour soutenir sa famille après un cambriolage dans sa maison au sud de Londres, l'attaquant anglais Raheem Sterling rejoindra la sélection au Qatar, vendredi.

Il rentrera ainsi à la veille du quart de finale contre la France, a annoncé la fédération anglaise (FA).

Le joueur de 27 ans avait quitté le groupe dimanche, avant le huitième de finale remporté contre le Sénégal (3-0).

Des informations diffusées par la presse anglaise affirmaient que la famille de l'attaquant de Chelsea était présente lorsque des hommes armés étaient entrés par effraction dans sa demeure située dans le Surrey.

Mais la police locale avait précisé dans un communiqué que le cambriolage avait été constaté après le départ des voleurs et qu'aucune personne n'avait été menacée.

Joueur le plus capé des 26 Anglais, avec 81 sélections (20 buts, 27 passes décisives), Sterling figurera peut-être sur la feuille de match, mais il est peu probable qu'il joue contre les champions du monde en titre après quatre jours sans s'entraîner avec le groupe dirigé par Gareth Southgate.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Allemagne: le sélectionneur Hansi Flick maintenu

Publié

le

Hansi Flick reste à la tête de l'équipe d'Allemagne (© KEYSTONE/EPA/Ronald Wittek)

Le sélectionneur allemand Hansi Flick (57 ans) restera en poste jusqu'à l'Euro 2024, organisé en Allemagne. Il a été maintenu malgré l'élimination de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial 2022.

"Nous sommes ensemble convaincus que le championnat d'Europe 2024 dans notre pays représente une grande chance pour le football en Allemagne. (...) Nous avons pleinement confiance en Hansi Flick pour relever ce défi", a déclaré le président de la Fédération (DFB), Bernd Neuendorf, à l'issue d'une rencontre à huis clos avec le sélectionneur.

Deux fois sortie au 1er tour

Après une piteuse sortie au 1er tour du Mondial 2018 en Russie alors qu'elle était tenante du titre, l'Allemagne a été éliminée au même stade de la compétition au Qatar. Elle y a obtenu une défaite contre le Japon (2-1), un match nul contre l'Espagne (1-1) et une victoire contre le Costa Rica (4-2).

"Mon équipe et moi envisageons avec optimisme le championnat d'Europe dans notre pays", veut toutefois croire Flick. "En tant qu'équipe, nous pouvons faire beaucoup mieux que ce que nous avons montré au Qatar", assure l'ancien entraîneur du Bayern Munich.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X