Rejoignez-nous

Football

Football: le PSG et Chelsea s'imposent en Ligue des Champions

Publié

,

le

Kylian Mbappé a inscrit deux buts face au Bayern. (©KEYSTONE/AP/MATTHIAS SCHRADER)

Le Paris Saint-Germain peut croire pouvoir aller enfin au bout de son rêve en Ligue des champions. En quart de finale aller, il a réussi l'exploit de gagner 3-2 à Munich contre le Bayern.

Ce succès face au tenant du trophée, son bourreau de la finale de Lisbonne en août dernier, est sans prix pour les Français. Trois hommes ont été à la base de cette grosse performance dans cette partie très vivante et ouverte malgré la neige.

Mbappé et Navas décisifs

D'abord Kylian Mbappé, auteur d'un doublé (3e/68e) et dont les courses ont fait vivre un cauchemar à la défense allemande. Comme à Barcelone au tour précédent, le champion du monde a fait preuve d'une grande efficacité.

Ensuite, le gardien costaricien Keylor Navas, qui a sauvé la baraque à plusieurs reprises au plus fort de la domination adverse. Enfin, Neymar, passeur décisif sur l'ouverture du score et sur le 0-2 signé Marquinhos (28e) peu avant que le capitaine parisien ne soit contraint de sortir sur blessure.

Le Bayern, souvent impressionnant dans les manoeuvres offensives, a par contre laissé trop d'espaces à son adversaire. Le "Rekordmeister" a certes réussi à revenir au score grâce à deux buts de la tête signés Choupo-Moting (37e) et Müller (60e), mais il n'a pas été capable d'enchaîner.

Le PSG a démontré un réalisme aussi froid que la neige qui est tombée sur la pelouse bavaroise. La statistique des tirs est édifiante: 31 essais pour le Bayern, dont 12 cadrés, et 6 pour les Français (4 cadrés)! Cela donne une idée précise de la physionomie de la partie

Les prouesses du dernier rempart du PSG ont aussi contrasté avec l'erreur inhabituelle de Neuer sur l'ouverture du score de Mbappé. Le gardien allemand a totalement manqué son intervention sur le tir de l'attaquant, certes puissant, mais qui arrivait droit sur lui.

Reste que l'issue de ce duel n'est pas encore gravée dans le bronze. Les Bavarois sont capables de venir rendre la monnaie de leur pièce aux Parisiens lors du match retour. Même si Lewandowski, leur arme fatale, ne sera toujours pas là.

Chelsea bien parti

Dans l'autre rencontre de la soirée, disputée à Séville, Chelsea l'a emporté 2-0 face au FC Porto, qui évoluait "à domicile" dans la ville andalouse. Les Portugais ont souvent fait le jeu, mais ont pêché à la conclusion.

Les Londoniens, bien remis de leur crash contre West Bromwich Albion, ont démontré une maîtrise certaine. Ils ont marqué sur un exploit de Mount (32e) et sur une percée de Chilwell (85e), qui profitait d'une grossière erreur de Corona pour donner un bel avantage aux Blues, qui "recevront" les Portugais également à Séville le mardi 13.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Alex Frei: une défaite qui fait mal

Publié

le

Alex Frei: il jouera peut-être son avenir ce mercredi... (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

La fin de l'hiver s'annonce particulièrement rude pour Alex Frei. La défaite 3-2 concédée au Parc St. Jacques devant le FC Lucerne fragilise encore davantage la position de l'entraîneur du FC Bâle.

Après un nul jugé "encourageant" à St. Gall qui avait été arraché à dix contre onze, le FCB est tombé de haut. Il s'incline à domicile pour la première fois devant le FC Lucerne depuis le 26 avril 2015. Les Lucernois ont raflé la mise grâce à la réussite de Benjamin Kimpioka à la 89e minute. Prêté par l'AIK Solna, l'attaquant suédois n'a eu qu'à pousser le cuir dans la cage après une passe magnifique de Max Meyer.

Déjà à l'origine du 2-1 de son capitaine Ardon Jashari à la 74e, le stratège allemand s'est régalé devant les largesses de la défense adverse. Sa vista a conduit les siens vers une victoire qui n'est pas imméritée.

A Bâle, l'unique motif de satisfaction réside dans l'allant témoigné par Zeki Amdouni, auteur d'un but et d'un assist. Mais à lui seul, le Genevois ne peut pas gommer tous les manques d'une équipe qui n'est pas loin de basculer dans la crise. Elle le sera sûrement si elle est éliminée de la Coupe de Suisse mercredi par les Grasshoppers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Toujours pas de victoire pour Yann Sommer

Publié

le

Trois matches et trois fois 1-1 pour Yann Sommer avec le Bayern Munich. (© KEYSTONE/DPA/HENDRIK SCHMIDT)

Toujours pas de victoire pour Yann Sommer sous les couleurs du Bayern Munich ! Comme à Leipzig et face à Cologne, les Bavarois n'ont cueilli qu'un point à domicile devant l'Eintracht Francfort (1-1).

Le Bayern avait pourtant ouvert le score en première période par Leroy Sané (34e). Mais Randal Kolo-Muani, l'homme qui aurait pu donner le titre mondial à la France, pouvait tromper Yann Sommer à la 69e. Le transfuge du FC Nantes a abusé son compatriote Dayot Upamecano sur cette action pour marquer du gauche.

Avec ce début d'année bien laborieux, le Bayern ne compte plus qu'un point d'avance sur Union Berlin. Avec un troisième tour de Coupe à Mayence mercredi et un déplacement à Wolfsburg dimanche, la semaine qui s'annonce ne sera pas de tout repos pour ce champion en souffrance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un point bien heureux pour le FC Lugano

Publié

le

Le Luganais Allan Arigon (au premier plan) devance Felipe Carvalho. Une image presque trompeuse... (© KEYSTONE/TI-PRESS/Samuel Golay)

Le FC Lugano n'a pas réussi la passe de quatre. Après trois succès de rang, les Tessinois ont été tenus en échec dans leur antre du Cornaredo par les Grasshoppers (1-1).

Les dauphins des Young Boys ne peuvent pas nourrir de grands regrets. Menés au score à la 42e minute sur une réussite de Hayao Kawabe, ils ont arraché l'égalisation à la 88e grâce à Ignacio Aliseda. L'Argentin a bénéficié d'une très belle remise de Zan Celar pour battre le portier Moreira sur le premier tir cadré de son équipe...

Dans le temps additionnel, les Zurichois auraient pu forcer la décision sans la parade de Sebastian Osigwe sur une frappe de Kawabe. Avec ce point sans doute heureux, Lugano devance de deux longueurs le Servette FC et le FC St. Gall. Les Tessinois comptent toutefois deux matches de plus que les Genevois et un que les Saint-Gallois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un festival offensif pour Silvan Widmer et Edimilson Fernandes

Publié

le

Un but pour Silvan Widmer. (© KEYSTONE/DPA/TORSTEN SILZ)

Grand absent du 1/8 de finale de la Coupe du monde contre le Portugal, Silvan Widmer a été l'un des buteurs de la 18e journée de la Bundesliga. L'Argovien a participé au festival offensif de Mayence.

Sur sa pelouse, la formation de Silvan Widmer et d'Edimilson Fernandes s'est imposée 5-2 devant Bochum. Widmer a inscrit le 2-0 dans une rencontre qui a vu l'Autrichien Karim Onisiwo signer un triplé.

Cette journée a également souri à Jonas Omlin, qui a fêté son premier succès avec le Borussia Mönchengladbach, victorieux 4-1 à Hoffenheim. Enfin, l'Union Berlin d'Urs Fischer est revenu à la hauteur du Bayern Munich à la faveur de sa victoire 2-0 dans le derby face à Hertha. Le Bayern reçoit Eintracht Francfort en début de soirée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Une effigie de Vinicius pendue à un pont de Madrid

Publié

le

Vinicius Junior a été victime d'un acte raciste jeudi à Madrid (© KEYSTONE/AP/Alvaro Barrientos)

Un mannequin revêtu du maillot de l'attaquant du Real Madrid Vinicius Junior a été retrouvé pendu à un pont de la capitale espagnole avant le derby face à l'Atlético jeudi en Coupe du Roi.

Une bannière accrochée dans la nuit de mercredi à jeudi sur le même pont, non loin du camp d'entraînement du Real, portait elle l'inscription "Madrid déteste le Real".

Les médias espagnols ont dénoncé cette pendaison factice du jeune joueur brésilien de 22 ans comme une "attaque raciste" et une "menace sérieuse" contre l'attaquant du Real Madrid. La police a indiqué à l'AFP qu'elle avait ouvert une enquête sur l'incident, sans apporter plus de précisions.

Condamnation

"Nous exprimons notre plus ferme condamnation face à ces évènements qui violent les droits fondamentaux et la dignité des personnes et qui n'ont rien à voir avec les valeurs que représentent le football et le sport", a réagi le Real Madrid dans un communiqué. Le club se félicite du soutien qu'il a reçu "après l'acte raciste et xénophobe malveillant et répugnant dont a été victime notre joueur Vinicius" et "espère que les responsables seront punis".

L'Atlético a pour sa part estimé que "de tels actes sont absolument répugnants et inadmissibles et embarrassants pour la société". Le club ajoute que "la rivalité entre les deux clubs est forte mais le respect mutuel également".

De son côté, la Fédération brésilienne (CBF) "espère que les responsables seront identifiés et punis" et a exprimé son dégoût "face aux actes racistes auxquels est de nouveau confronté Vinicius". "L'intolérance et la discrimination n'ont pas leur place dans le sport et doivent être éradiquées de la société", écrit la CBF.

"Nous devons le protéger"

Les supporters de l'Atlético Madrid ont par le passé utilisé le slogan "Madrid déteste le Real" à l'encontre des Merengue. En septembre dernier, certains avaient été filmés chantant des paroles racistes hostiles à Vinicius Jr avant le match de championnat opposant les deux équipes. L'enquête menée alors par la police n'a pas permis d'identifier les auteurs de ces chants racistes.

"Nous devons le protéger", a commenté l'entraîneur du Real, Carlo Ancelotti en s'exprimant au sujet de Vinicius lors d'une conférence de presse mercredi. "Le football a besoin de lui. Il a un talent extraordinaire et nous devons le protéger à la fois physiquement et mentalement."

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

À ceux qui affirment qu’on ne peut rien vous dire, vous ripostez qu’ils n’ont qu’à être plus sympas. Faites-en donc autant !

Les Sujets à la Une

X