Rejoignez-nous

International

Six morts dans une attaque au couteau à Sydney

Publié

,

le

Le centre commercial était bondé en cette fin d'après-midi. (© KEYSTONE/AP/Rick Rycroft)

Une attaque au couteau a fait six morts et plusieurs blessés, dont un bébé de 9 mois, samedi dans un centre commercial bondé de Sydney. Selon les autorités, qui atténuent la piste terroriste, l'assaillant semble avoir agi seul.

Une responsable de la police de l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud, Karen Webb, a précisé qu'il s'agissait de cinq femmes et d'un homme. Un bébé de neuf mois, blessé, a dû être opéré en urgence.

L'agresseur, non identifié, a été poursuivi et abattu par une policière saluée pour son héroïsme.

Huit blessés, y compris le bébé, ont été transportés à l'hôpital. "Ils ont tous des blessures traumatiques", a indiqué le porte-parole des services de secours de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud.

Selon la police, l'assaillant semble être un homme de 40 ans déjà connu de la police et de la justice, mais il n'a pas encore été formellement identifié.

Karen Webb a atténué des suppositions suggérant que l'attaque pourrait être un acte de terrorisme, soulignant que l'assaillant semble avoir agi seul. "S'il s'agit bien de la personne à laquelle nous pensons ... alors ce n'est pas un incident lié au terrorisme", a-t-elle dit.

Enquête complexe

"Je ne sais pas encore qui il est (l'assaillant, NDLR). Vous comprendrez qu'il s'agit d'une affaire très complexe. Les enquêtes sont très récentes et nous continuons à tenter d'identifier le coupable", a déclaré Anthony Cooke, commissaire adjoint de la police de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud.

La tragédie s'est produite dans le vaste complexe commercial Westfield Bondi Junction, qui était bondé de clients samedi après-midi. Les lieux ont été bouclés par la police qui a appelé la population à éviter le secteur.

L'assaillant semble avoir agi seul, a déclaré le premier ministre australien Antony Albanese lors d'une conférence de presse. "Pour nous tous ce soir, les scènes effroyables de Bondi Junction dépassent les mots et la compréhension", a-t-il ajouté.

Des images de caméras de surveillance diffusées par des médias australiens ont montré un homme muni d'un grand couteau courant dans le centre commercial et des personnes blessées gisant au sol.

"C'était effrayant"

Pranjul Bokaria sortait du travail et faisait quelques courses lorsque l'agression a eu lieu. Elle a couru jusqu'à un magasin voisin et s'est réfugiée dans une salle de repos. "C'était effrayant, il y avait des gens qui pleuraient", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Elle s'est ensuite échappée par une sortie de secours avec d'autres clients et employés, donnant sur une rue à l'arrière. "Je suis vivante et reconnaissante", dit-elle.

D'autres témoins ont raconté qu'il y avait eu un mouvement de panique, des personnes cherchant à se mettre à l'abri tandis que la police tentait de sécuriser la zone.

A la tombée de la nuit, des dizaines de policiers et d'ambulances se trouvaient encore à l'extérieur du centre commercial, les civières prêtes à transporter les blessés vers des hôpitaux voisins.

Charles III "horrifié"

Le roi Charles III, souverain britannique mais également chef d'Etat de l'Australie, s'est dit dans un communiqué "horrifié" par cette agression "insensée".

Le pape François a été "profondément attristé" par l'attaque "insensée". La Suisse a également fait part de sa compassion aux victimes et à leurs proches. "Nous sommes profondément attristés par les événements survenus aujourd'hui à Sydney Bondi Junction", a fait savoir l'ambassade de Suisse à Canberra.

Ce type d'attaque est extrêmement rare en Australie. En novembre 2018, un individu armé d'un couteau avait tué une personne et en avait blessé deux autres dans une rue de Melbourne avant d'être abattu par la police. Le crime avait été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

Boston arrache une première victoire contre Indiana

Publié

le

Le panier à trois points de Jaylen Brown à six secondes de la sirène finale a permis aux Celtics d'arracher une prolongation. (© KEYSTONE/AP/Charles Krupa)

Boston a pris les devants en finale de la Conférence Est mardi. Les Celtics ont remporté le premier match face à Indiana 133-128 mais ont eu besoin d'une prolongation.

Présents pour la sixième fois en huit ans en finale de Conférence, les Celtics font office de favoris après avoir éliminé Miami et Cleveland en cinq matches lors des tours précédents. Ils devront toutefois redoubler d'efforts pour venir à bout de Pacers décidément redoutables dans ces play-off NBA.

Boston a dominé l'équipe de Tyrese Haliburton (25 points) et Pascal Siakam (24 points) durant la majorité du temps réglementaire mardi, comptant jusqu'à 13 unités d'avance, avant de perdre pied au pire des moments. Les Celtics ont toutefois pu compter sur un panier à trois points de Jaylen Brown à 6 secondes de la sirène finale pour arracher une prolongation.

La meilleure équipe de la saison régulière s'est ensuite reposée sur son joueur all-star Jayson Tatum. Ce dernier a inscrit 10 points en "overtime" (36 au total), dont deux tirs primés qui ont fait chavirer le public du Massachusetts.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Vietnam: To Lam confirmé comme nouveau président

Publié

le

To Lam marche à l'extérieur du bâtiment de l'Assemblée nationale à Hanoï. (© KEYSTONE/AP/Hau Dinh)

L'Assemblée nationale vietnamienne a confirmé mercredi la nomination du ministre de la Sécurité publique To Lam au poste de président du pays, après que son nom a été proposé par le parti communiste au pouvoir.

A bulletin secret, 472 des 473 députés vietnamiens ont approuvé ce choix, selon la télévision d'Etat, à l'issue de la démission forcée du président sortant dans le cadre d'une vaste campagne anticorruption.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Une centaine de touristes évacués de Nouvelle-Calédonie

Publié

le

Des touristes ont embarqué sur un avion de l'armée australienne à Nouméa. (© KEYSTONE/AP/LAC Adam Abela)

Une centaine de touristes ont été évacués de Nouvelle-Calédonie, archipel français du Pacifique plongé dans une crise politique et sécuritaire depuis une semaine, a annoncé mercredi le représentant de l'Etat sur place.

L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont commencé la veille, mardi, à procéder à de premiers vols d'évacuation de leurs ressortissants qui se sont retrouvés bloqués sur l'île au moment où ont éclaté lundi dernier de violentes émeutes qui ont conduit à la mort de six personnes, dont deux gendarmes.

"Une centaine de touristes ont déjà regagné leurs territoires grâce à des vols affrétés par leurs autorités", a dénombré mercredi le Haut-commissaire de la République Louis Le Franc dans un communiqué.

"Ces opérations se prolongeront jusqu'à la réouverture de l'aéroport international de La Tontouta", fermé au moins jusqu'à samedi, a-t-il précisé dans son communiqué.

Par ailleurs, la nuit de mardi à mercredi "a été plus calme que la précédente, malgré deux incendies dans l'agglomération de Nouméa", a écrit le Haut-commissaire.

Le président Emmanuel Macron est attendu jeudi en Nouvelle-Calédonie, où il a prévu d'installer une "mission" aux contours encore flous.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

La police de Los Angeles va enquêter sur la mort de Matthew Perry

Publié

le

Matthew Perry incarnait le personnage de Chandler dans la série Friends. (© KEYSTONE/AP Invision/BRIAN ACH)

La police de Los Angeles a annoncé mardi enquêter sur les circonstances de la mort de l'acteur Matthew Perry, acteur vedette de la série "Friends" décédé en octobre des "effets aigus" d'une prise de kétamine.

Agé de 54 ans, Matthew Perry a été retrouvé inconscient le 28 octobre par son assistant dans un jacuzzi à son domicile de Los Angeles.

Selon le rapport du bureau de médecine légale du comté de Los Angeles, celui qui incarnait "Chandler Bing" dans la sitcom "Friends" était décédé des "effets aigus" d'une prise de kétamine. Sa mort avait été déterminée comme étant un "accident", mais fait l'objet d'investigations.

Dans un communiqué, la police de Los Angeles indique ainsi "continuer son enquête sur les circonstances de la mort de Matthew Perry", avec l'aide de la police fédérale antidrogues (DEA) et de la police des postes américaines (USPIS), "sur la base du rapport de médecine légale".

La kétamine, anesthésiant parfois détourné à des fins stimulantes ou euphorisantes, était prise par l'acteur de manière supervisée dans le cadre de sessions de thérapie pour dépression.

La question de savoir comment Matthew Perry -- qui n'avait pas eu de session supervisée d'injection plusieurs jours avant sa mort -- s'est procuré la kétamine est désormais au coeur de l'enquête.

Matthew Perry luttait depuis des années contre son addiction aux analgésiques et à l'alcool. Dans ses mémoires publiés l'année dernière, il avait confié avoir suivi 65 séances de sevrage, dépensant plus de neuf millions de dollars.

Il avait aussi subi plusieurs opérations chirurgicales liées à ses problèmes d'addiction à la drogue, dont une intervention durant sept heures au niveau du colon en 2018, allant jusqu'à affirmer un jour: "Je devrais être mort".

Sa mort inattendue avait suscité une pluie d'hommages, allant de grandes figures de Hollywood au Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Sur le plan professionnel, déterminez bien quelles sont vos visées… Une fois ceci établi, vous les atteindrez avec une adresse peu commune !

Les Sujets à la Une

X