Rejoignez-nous

International

Volvo Cars et Mercedes plus rentables en pleine pénurie

Publié

,

le

L'incertitude reste élevée pour Volvo. Bien que la pénurie de composants se soit quelque peu atténuée, la chaîne d'approvisionnement devrait rester un facteur restrictif. (Archives) (© KEYSTONE/AP Volvo Cars)

Vendre moins, mais plus cher: chez Volvo Cars et Mercedes-Benz, la pénurie de semi-conducteurs a limité la production et les ventes de voitures mais la rentabilité a progressé.

Le constructeur suédois, propriété du chinois Geely, a continué de souffrir au quatrième trimestre de l'effet des pénuries d'approvisionnement: les ventes ont reculé de 20% en volume, à 168.000 véhicules vendus, selon des résultats présentés vendredi.

Mais la baisse du chiffre d'affaires a été moindre (-6% à 80 milliards de couronnes, soit environ 8 milliards de francs) en raison de "la forte demande" qui a eu "un effet positif sur les prix et la vente de voitures plus chères", a expliqué Volvo.

Pour l'ensemble de l'année 2021, Volvo Cars a affiché de solides résultats, avec une hausse du chiffre d'affaires de 7,3%, à 282 milliards, et un fort rebond du bénéfice net. Ce dernier a atteint 14,2 milliards, contre 7,8 milliards en 2020, marqué par les effets économiques de la pandémie.

Sa rentabilité s'est aussi affermie, la marge opérationnelle progressant de 4 points à 7,2%.

En Allemagne, Mercedes-Benz a dépassé les attentes en 2021, affichant une rentabilité record de 15% au quatrième trimestre pour sa branche automobile grâce là encore à "une tarification solide" -- comprendre: des ventes de voitures plus chères.

Selon un communiqué du groupe allemand vendredi, les ventes totales ont baissé de 5% l'année passée mais les ventes de la limousine Classe S ont progressé de 40% et celles de la très luxueuse marque Maybach de 50%, pour atteindre un nouveau record.

Le bénéfice opérationnel de l'activité "Cars and Vans" devrait alors se situer pour l'année 2021 "dans l'ordre de grandeur de 14 milliards d'euros" contre 6,8 milliards en 2020 et 6,2 milliards en 2019, selon le groupe qui présentera ses résultats complets le 24 février.

L'annonce a été saluée en Bourse, où l'action du groupe allemand, qui s'est récemment séparé se sa division poids-lourds, prenait 6,02% à 73,95 euros vers 13H20 GMT.

'Incertitude' pour Volvo

L'action de Volvo Cars perdait de son côté 3,6% à 71 couronnes, le bénéfice net de 2,3 milliards d'euros au quatrième trimestre, en baisse de 60%, décevant les analystes.

Après une année 2020 touchée par le Covid-19, "le marché s'attendait à ce que la demande refoulée stimule la croissance des ventes en 2021", a noté le groupe dans son rapport.

Avec 698.700 voitures produites en 2021, le groupe n'est pas parvenu à battre son record de production de 2019 (705.452 voitures).

"Pour l'avenir, l'incertitude reste élevée. Bien que la pénurie de composants se soit quelque peu atténuée, nous pensons que la chaîne d'approvisionnement restera un facteur restrictif", a prévenu le PDG du constructeur suédois, Håkan Samuelsson, dans un communiqué.

Volvo Cars, qui ambitionne de sortir du moteur à combustion et veut être tout électrique d'ici 2030, investit actuellement pour augmenter ses capacités de production dans l'électrique.

Plus tôt cette semaine, le groupe a annoncé investir près d'un milliard d'euros dans son usine historique de Göteborg en Suède pour basculer vers la production de voitures électriques.

Le constructeur prévoit également un autre grand projet avec la construction avec le spécialiste suédois des batteries Northvolt d'une usine commune, également près de Göteborg.

Cette dernière doit à terme employer 3.000 personnes, et s'ajoutera à un centre de Recherche et développement dans le cadre d'un investissement d'environ 3 milliards d'euros.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Une aide très attendue pour l'Ukraine franchit une étape clé au Congrès américain

Publié

le

La Chambre des représentants a accepté une aide de plus de 60 milliards de dollars en faveur de l'Ukraine (archives) (© KEYSTONE/EPA/MICHAEL REYNOLDS)

Après de longues et difficiles tractations, la Chambre américaine des représentants a adopté samedi un grand plan d'aide à l'Ukraine. Les élus ont adopté la très attendue enveloppe de 61 milliards pour venir en aide à ce pays en guerre contre la Russie.

Dans l'hémicycle, des parlementaires ont agité des drapeaux ukrainiens en signe de soutien à Kiev, sous les huées d'élus trumpistes.

Une fois toutes les mesures adoptées, elles devraient être rapidement examinées par le Sénat, qui pourrait se pencher sur les textes dès mardi, a indiqué le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer.

Ces mesures sont le fruit de mois de tractations acrimonieuses, d'allées et venues du président ukrainien Volodymyr Zelensky à Washington et de pressions d'alliés à travers le monde.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Un texte menaçant d'interdire TikTok adopté aux Etats-Unis

Publié

le

La plateforme de vidéos est accusée par des responsables américains de permettre à Pékin d'espionner et de manipuler ses 170 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis (archives). (© KEYSTONE/AP/J. SCOTT APPLEWHITE)

La Chambre des représentants a adopté un texte samedi lançant un ultimatum à TikTok, qui prévoit l'interdiction de l'application aux Etats-Unis. Les élus exigent que le réseau social coupe ses liens avec sa maison-mère ByteDance, et plus largement avec la Chine.

La plateforme de vidéos est accusée par des responsables américains de permettre à Pékin d'espionner et de manipuler ses 170 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis. Cette interdiction doit désormais être validée par le Sénat.

La Chambre américaine des représentants a adopté un autre texte pour tenir tête à la Chine sur le plan militaire en investissant dans les sous-marins, et venir en aide à Taïwan. Cette enveloppe d'environ 8 milliards de dollars doit désormais être approuvée au Sénat, où un premier vote pourrait avoir lieu dès mardi.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Garbine Muguruza met un terme à sa carrière

Publié

le

Garbine Mugutuza: un sourire qui va manquer au tennis. (© KEYSTONE/EPA/JUANJO MARTIN)

Eloignée des courts depuis janvier 2023, Garbiñe Muguruza a dit stop. L'ancienne no 1 mondiale a annoncé mettre un terme à sa carrière à 30 ans.

Titrée à Roland-Garros en 2016 et à Wimbledon en 2017, l'Espagnole explique que "le moment est venu de dire au revoir." "Cela a été une longue et belle carrière, poursuit-elle. Mais je sens que le moment est venu de prendre ma retraite."

La native du Venezuela, dont le dernier titre de gloire est une victoire finale au Masters fin 2021, a effectué cette annonce à l'approche de la cérémonie de remise des prix Laureus du sport, prévue lundi à Madrid, fondation auprès de laquelle elle jouera à l'avenir un rôle d'ambassadrice. "Garbine peut célébrer une carrière que la plupart des joueuses peuvent seulement rêver d'avoir", a réagi l'ancienne championne américaine Martina Navratilova, citée dans un communiqué de Laureus, fondation dont elle est également membre.

Durant ses 10 années au plus haut niveau, Garbine Muguruza, qui a notamment eu pour coach l'ancienne championne Conchita Martinez, a remporté dix titres au total. Sa dernière apparition avant qu'elle ne s'éloigne des courts remontait à janvier 2023, au tournoi WTA 250 de Lyon (défaite au premier tour). Elle avait auparavant connu une saison 2022 difficile pour terminer l'année au-delà de la 50e place (WTA 55) pour la première fois depuis 2012.

En Grand Chelem, outre ses deux titres à Roland-Garros et Wimbledon, l'Espagnole avait atteint la finale de l'Open d'Australie en janvier 2020.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Erdogan rencontre le chef du Hamas et appelle "à l'unité"

Publié

le

Erdogan a appelé les Palestiniens à l'unité (archives) (© KEYSTONE/AP/FRANCISCO SECO)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé samedi les Palestiniens "à l'unité" face à Israël, au terme de sa rencontre avec le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh à Istanbul.

"Il est vital que les Palestiniens agissent dans l'unité dans ce processus; la réponse la plus forte à Israël et le chemin vers la victoire passent par l'unité et l'intégrité", a déclaré le chef de l'Etat selon un communiqué de la présidence turque.

Après les tensions récentes entre Israël et l'Iran, M. Erdogan a souligné que "ce qui s'est passé ne devait pas faire gagner du terrain à Israël et qu'il est important d'agir de façon à conserver l'attention sur Gaza", poursuit le texte.

Enfin, toujours selon le communiqué, le chef de l'Etat a également assuré que la Turquie "poursuivrait son aide humanitaire à la Palestine afin de soulager autant que possible les souffrances" de la population de Gaza.

La Turquie est l'un des principaux pays à envoyer de l'aide à la population du territoire palestinien. M. Erdogan a également rappelé que son pays avait pris "un certain nombre de sanctions contre Israël, y compris des restrictions commerciales", ces dernières depuis le 9 avril.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Vous êtes digne de confiance. Vos amis et vos proches sont extrêmement satisfaits de pouvoir se tourner vers vous lors des moments délicats.

Les Sujets à la Une

X