Rejoignez-nous

International

4x100 m dames: Kambundji pas alignée en séries

Publié

,

le

Mujinga Kambundji ne disputera pas les séries du 4x100 m à Munich (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Mujinga Kambundji ne disputera pas les séries du 4x100 m des Européens de Munich vendredi matin. Comme aux Mondiaux de Eugene, la Bernoise sera laissée au repos pour le 1er tour.

Le coach Adrien Rothenbühler a décidé d'aligner en séries un quatuor composé de Géraldine Frey, Ajla Del Ponte, Salomé Kora et de la Vaudoise Melissa Gutschmidt. Celle-ci effectuera à 20 ans ses premières foulées dans un grand championnat élite.

La finale du 4x100 m dames est prévue dimanche soir à 21h22, en clôture de ces joutes. Le relais helvétique espère bien enfin accrocher une médaille, et effacer sa déconvenue des Mondiaux de Eugene où le quatuor Frey-Kambundji-Kora-Del Ponte avait terminé 7e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Russie: le "cuisinier" de Poutine admet avoir créé le groupe Wagner

Publié

le

Une fresque représentant des mercenaires du groupe Wagner sur un mur à Belgrade, où on peut lire "Le groupe Wagner - les chevaliers russes" (© KEYSTONE/AP/Darko Vojinovic)

Evguéni Prigojine, un homme d'affaires proche du Kremlin, a reconnu lundi avoir fondé en 2014 le groupe paramilitaire Wagner, présent dans de nombreux conflits dans le monde, le qualifiant de "pilier" de la défense des intérêts russes.

Celui qu'on surnomme le "cuisiner de Poutine" -- car sa société de restauration a approvisionné le Kremlin -- admet ainsi ce que puissances occidentales et médias affirmaient depuis longtemps.

Wagner, dont la présence a été documentée depuis huit ans en Ukraine, en Syrie, en Libye ou encore en Centrafrique et au Mali, est perçu par ses détracteurs comme l'armée de l'ombre de Vladimir Poutine, promouvant les intérêts russes en fournissant des combattants, mais aussi des instructeurs militaires et conseillers.

Le président russe avait démenti, en octobre, que le groupe réalisait ses basses-oeuvres et servait les intérêts de l'Etat russe.

L'aveu de M. Prigojine intervient après la diffusion ce mois-ci sur les réseaux sociaux d'une vidéo semblant le montrer en train de recruter des prisonniers dans un pénitencier de Russie pour aller se battre dans les rangs de Wagner sur le front ukrainien.

L'armée russe y est en difficulté, et Vladimir Poutine a ordonné la semaine dernière une mobilisation de centaines de milliers de réservistes pour tenter de reprendre la main.

"Pilier de notre patrie"

Dans une publication sur les réseaux sociaux de son entreprise Concord lundi, M. Prigojine dit avoir fondé le groupe afin d'envoyer des combattants compétents au Donbass ukrainien en 2014, où Moscou a orchestré l'émergence d'un mouvement séparatiste armé.

"C'est à ce moment-là, le 1er mai 2014 qu'est né un groupe de patriotes qui a pris le nom de Groupe tactique de bataillon Wagner", dit-il dans ce communiqué.

"Et maintenant un aveu (...) ces gars, des héros, ont défendu le peuple syrien, d'autres peuples de pays arabes, les démunis africains et latino-américains, ils sont devenus un pilier de notre patrie", a-t-il encore affirmé.

M. Prigojine, regard perçant et crâne rasé, est à 61 ans une des figures les plus troubles du système poutinien, sanctionné notamment par l'Union européenne pour son rôle dans le groupe Wagner.

En Russie, il a poursuivi en justice l'opposant numéro un du Kremlin, Alexeï Navalny, aujourd'hui incarcéré.

Il est aussi accusé d'être derrière au moins une "usine à trolls" qui a participé aux efforts d'ingérence dans la présidentielle américaine de 2016 qui avait vu la victoire de Donald Trump. M. Prigojine a été sanctionné par les Etats-Unis.

S'il est aux finances de Wagner, les commandes opérationnelles sont, selon des médias russes, entre les mains de Dmitri Outkine. Peu de choses sont connues de cet homme d'une cinquantaine d'années qui serait passé par le renseignement militaire russe.

En décembre 2016, il est reçu au Kremlin pour une cérémonie en hommage aux "héros" de Syrie. Il est même pris en photo avec le président Vladimir Poutine.

Centrafrique

Les opérations de Wagner sont au coeur de nombreux scandales, de tensions diplomatiques et d'exactions présumées, notamment en Syrie et en Centrafrique.

En Centrafrique, des centaines d'hommes y figurent parmi les "instructeurs" de l'armée, au point que Paris y évoque une "captation du pouvoir".

Une crise entre la Russie et le Bélarus a aussi mis un coup de projecteur inattendu sur l'organisation en 2020, quand Minsk avait annoncé l'arrestation de 33 "mercenaires" du groupe.

Ces hommes disaient alors qu'ils transitaient via le Bélarus pour aller sur d'autres terrains: Venezuela, Libye, Cuba, Turquie, Syrie... Embarrassé, Moscou avait négocié leur retour discret en Russie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le nouveau code de la famille, incluant le mariage gay, approuvé à Cuba

Publié

le

Quelque 8,4 millions de Cubains étaient appelés à se prononcer sur le nouveau code des familles. (© KEYSTONE/EPA/Yander Zamora)

L'autorité électorale cubaine a annoncé lundi que le Code de la famille, qui inclut le mariage homosexuel et la gestation pour autrui, a été "approuvé" par référendum. Les résultats partiels donnant 66% de suffrages favorables sont "irréversibles".

"Le code des familles a été approuvé par le peuple", les votes décomptés montrant une "tendance irréversible", a déclaré la présidente du Conseil électoral national (CEN), Alina Balseiro, à la télévision d'État.

Selon des résultats presque définitifs, la participation s'est établie à 74,01%, avec 66,87% en faveur du texte, et 33,13% contre, rapporte le CEN. Les résultats de 36 circonscriptions n'étaient pas encore connus en raison d'intempéries qui ont frappé l'est de l'île. La nouvelle loi devait obtenir plus de 50% pour être approuvée et entrer en vigueur.

Texte progressiste

Le texte, qui remplace désormais l'ancien code de la famille datant de 1975, est un des plus progressistes d'Amérique latine en matière de droits sociétaux. Il définit le mariage comme l'union de "deux personnes", légalisant ainsi le mariage homosexuel, et autorise l'adoption homoparentale.

Il renforce les droits des enfants, des personnes âgées et des handicapés, et introduit la possibilité de reconnaître légalement plusieurs pères et mères, outre les parents biologiques. Il autorise enfin la gestation pour autrui "solidaire", à savoir sans fins lucratives.

Premier référendum pour une loi

Quelque 8,4 millions de Cubains ont été appelés dimanche à répondre par oui ou par non à la question: "Êtes-vous d'accord avec le code des familles ?". Largement soutenu par le gouvernement, le vote en faveur du "oui" a fait l'objet d'une intense campagne officielle, dans la rue, à la télévision et sur les réseaux sociaux.

C'était la première fois que les Cubains étaient appelés à se prononcer sur une loi par référendum, ce type de scrutin étant jusque-là réservé aux textes constitutionnels.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Berlusconi retrouve le Parlement, le chef de la diplomatie évincé

Publié

le

Silvio Berlusconi peut sourire: l'ex-Cavaliere va retrouver un siège au Parlement italien. (© KEYSTONE/AP/Antonio Calanni)

Neuf ans après avoir été évincé du Parlement italien en raison d'une condamnation pour fraude fiscale, Silvio Berlusconi va pouvoir retourner y siéger. L'ex-Cavaliere a été élu au Sénat dimanche, à la veille de son 86e anniversaire.

L'ancien magnat des médias a obtenu un mandat direct à Monza (nord). Il se présentait comme candidat de son parti Forza Italia, membre de la coalition de centre-droit victorieuse du scrutin.

M. Berlusconi a été trois fois premier ministre dans les années 1990 et 2000, mais a dominé la vie publique pendant bien plus longtemps à la tête d'un vaste empire médiatique et sportif. Le Sénat l'a exclu en novembre 2013 après sa condamnation pour fraude fiscale, il a été interdit de participation à une élection législative pendant six ans mais il a toutefois été élu au Parlement européen en 2019.

D'autre personnalités ont en revanche échoué à obtenir un mandat direct. C'est le cas notamment du ministre sortant des affaires étrangères Luigi Di Maio à Naples. Son parti Impegno Civico - scission du Mouvement 5 Etoiles - n'ayant pas atteint la barre des 3% des voix au niveau national, il n'obtiendra pas non plus de siège grâce à l'élection proportionnelle.

Il en va de même pour l'ancienne ministre et commissaire européenne Emma Bonino, qui n'a pas obtenu de siège au Sénat.

Echec aussi pour l'actrice Gina Lollobrigida qui se présentait, à 95 ans, au Sénat sous les couleurs d'un petit parti anti-establishement ou pour l'ancien pilote de Formule 1 Emerson Fittipaldi, candidat à l'un des sièges réservés aux Italiens de l'étranger.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

International

Sanction possible au Royaume-Uni contre TikTok

Publié

le

La maison-mère de TikTok, ByteDance, est basée en Chine, où le réseau social n'est pas disponible. (archives) (© KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER)

L'agence britannique de protection des données (ICO) envisage une amende de 27 millions de livres (environ 28,70 millions de francs) contre le réseau social TikTok pour ne pas avoir suffisamment protégé les données personnelles d'enfants utilisateurs.

L'ICO indique lundi dans un communiqué avoir mené une enquête "montrant que l'entreprise pourrait avoir enfreint la législation britannique de protection des données" entre mai 2018 et juillet 2020.

Le régulateur dit avoir émis à l'encontre de TikTok une "notice d'intention", un document juridique avertissant d'une amende potentielle.

L'enquête montre que "les données d'enfants de moins de 13 ans pourraient avoir été traitées sans consentement parental et sans avoir informé les utilisateurs dans un langage concis, transparent et facile à comprendre", élabore le communiqué.

Aucune décision n'a pour l'instant été prise et les conclusions sur des violations de la loi ne sont pas encore définitives, l'ICO attendant à présent les explications de TikTok.

"Nous voulons que les enfants puissent apprendre et faire l'expérience du monde numérique, mais avec des protections adéquates de leurs données personnelles", a commenté John Edwards, le commissaire de l'ICO.

Il précise que son agence examine la manière dont "50 services en ligne différents respectent la loi sur les données numériques des enfants et nous avons six autres enquêtes sur des entreprises qui n'ont pas, selon nos conclusions initiales, pris leurs responsabilités face aux données des enfants suffisamment au sérieux".

Sources principales d'information

Les réseaux sociaux Instagram et TikTok, ainsi que la plateforme de vidéos YouTube représentent les trois principales sources d'information chez les adolescents au Royaume-Uni, selon une étude du régulateur britannique des médias Ofcom publiée en juillet.

Les réseaux sociaux sont régulièrement accusés d'avoir des effets néfastes sur les plus jeunes utilisateurs, en les surexposant par exemple aux vies apparemment idéales d'autres personnes ou à des publicités inappropriées.

Les parlementaires californiens ont adopté fin août un texte destiné à obliger les réseaux sociaux comme Instagram et TikTok ou les plateformes de jeux via internet à faire passer l'intérêt des enfants avant leurs profits.

La loi obligerait les plateformes à installer par défaut les paramètres offrant un haut niveau de protection des données pour les mineurs.

Elle leur interdirait par ailleurs de collecter, partager ou vendre toute information personnelle non nécessaire au bon fonctionnement du service.

Elle veut aussi empêcher les réseaux sociaux d'utiliser toute fonctionnalité dont ils savent qu'il porte atteinte à la santé, physique ou mentale, des plus jeunes utilisateurs.

La maison-mère de TikTok, ByteDance, est basée en Chine, où le réseau social n'est pas disponible.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

Économie

La Bourse de Moscou plonge au plus bas depuis le début de la guerre

Publié

le

La chute de la Bourse de Moscou intervient sur fond de mobilisation partielle pour renforcer les troupes engagées en Ukraine et au moment où des "référendums" d'annexion sont en cours. (archives) (© KEYSTONE/EPA/YURI KOCHETKOV)

La Bourse de Moscou plongeait lundi matin de 10%, à son plus bas depuis le début de l'offensive contre l'Ukraine fin février, sur fond de tensions dans de nombreuses régions sur la mobilisation partielle.

L'indice principal Moex (en roubles) était en baisse de 10,25% à 10H10 GMT à 1873,55 points, passant brièvement sous la barre des 1900 points pour la première fois depuis le 24 février.

Le RTS (libellé en dollars) chutait lui de 8,59% à 1043,70 points.

Ces fortes chutes interviennent sur fond de mobilisation partielle pour renforcer les troupes engagées en Ukraine et au moment où des "référendums" d'annexion sont en cours jusqu'à mardi dans quatre régions de l'Est et du Sud de l'Ukraine contrôlées par Moscou.

Le risque de nouvelles sanctions occidentales contre la Russie perturbe aussi les marchés.

L'action du géant russe Gazprom, contrôlé majoritairement par l'Etat russe, s'enfonçait ainsi lundi de 6,11%.

Le rouble, qui s'est renforcé depuis plusieurs mois, n'évoluait toutefois pas par rapport au dollar et à l'euro, s'échangeant toujours autour d'un dollar pour 58 roubles à 10H40 GMT.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X