Rejoignez-nous

Sport

Beaulieu, temple du skateboard le temps d'un weekend

Publié

,

le

Le Segment Festival accueille une étape qualificative de skateboard pour les JO de Paris 2024. © Segment Festival

Le Segment Festival, premier du nom, accueille une étape de qualifications pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Les meilleurs skaters du monde sont de la partie.

Sur l’esplanade, devant les halles de Beaulieu, un énorme skate-park éphémère a été construit. Les meilleurs athlètes de la planète s’y affrontent jusqu’à samedi. Ils tentent d’engranger des points en vue d’une qualification aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Il n'y aura cependant pas de ticket olympique à la clé à l'issue du Segment Festival. En effet, chaque étape qualificative permet de gagner des points. Et à l'issue de toutes les qualifications, les athlètes ayant comptabilisé le plus de points seront sélectionnés pour participer aux JO.

Coup de projecteur

Ticket olympique ou pas, une chose est sûre, l’arrivée du skateboard aux JO de Tokyo a changé le monde de la planche à roulettes. Si les grandes nations restent les Etats-Unis, le Brésil et le Japon, d’autres pays, comme la Chine, émergent dans cette discipline. Si le titre olympique n’a pas encore le prestige d’autres grandes compétitions de skateboard, cette entrée dans le monde olympique a mis un coup de projecteur sur ce sport de rue. De quoi changer la vie de certains athlètes.

Luca BasilicoDirecteur du skateboard à World Skate

Mais, comme dans n’importe quel sport,  le skateboard a un coût. Dans ce cas, ce n'est pas l'équipement qui nécessite un grand investissement puisque, pour une planche professionnelle, il faut débourser environ 200 francs. Ce sont les déplacements pour participer à ce genre de compétition qui coûtent le plus. Si certaines nations ont une vraie culture du skateboard et investissent pour ce sport, ce n’est pas le cas de tout le monde. Alors, World Skate a lancé un programme pour aider certains athlètes. Les précisions de Luca Basilico.

Luca BasilicoDirecteur du skateboard à World Skate

La relève suisse est là

Parmi les centaines de skaters présents au Segment Festival, on retrouve cinq Suisses. Dont un romand. Simon Gerber, 14 ans, est originaire de Sonceboz. C’est son père qui l’a initié au skate il y a 10 ans. Et lorsqu’on lui parle des JO, on sent qu’il faudra encore un peu de temps pour que les médailles olympiques aient le même prestige que pour d’autres disciplines.

Simon GerberSkater

Face aux meilleurs skaters du monde, Simon Gerber savait que ses chances de se hisser en haut du classement étaient maigres. Mais il s’est tout de même classé 72e sur 124 participants lors des qualifications. Et à 14 ans, il a tout le temps de s'améliorer et d'atteindre les sommets.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Auston Matthews: une soirée à oublier

Publié

le

L'occasion en or galvaudée par Auston Matthews (34) face au gardien Jeremy Swayman. (© KEYSTONE/AP/Michael Dwyer)

Meilleur buteur de la saison régulière avec ses 69 réussites, Auston Matthews a failli. L’ancien joueur de Zurich porte une part de responsabilité dans la défaite 5-1 de Toronto à Boston en play-off.

Auston Matthews a, en effet, trouvé le poteau sur une action de rupture qu’il aurait dû conclure mille fois alors que les Maple Leafs n’étaient menés que d’une longueur. Une minute plus tard, Brandon Carlo signait le 2-0 pour les Bruins dans un deuxième tiers temps qui a tourné au cauchemar pour Toronto.

Les chiffres parlent contre les Maple Leafs . Jamais Toronto n’a battu Boston dans les séries finales en six confrontations. Et avant cet acte I, les Bruins avaient gagné leurs quatre rencontres de la saison régulière contre Toronto.

Plus tôt dans la journée Carolina, sur sa glace, avait battu les Islanders 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un nouveau coup d'arrêt pour Xherdan Shaqiri

Publié

le

Murat Yakin (au second plan) peut nourrir des inquiétudes: Xherdan Shaqiri est à nouveau blessé. (© KEYSTONE/EPA/PETER KLAUNZER)

La troisième saison tortueuse de Xherdan Shaqiri à Chicago accuse un nouveau coup d’arrêt. Le Bâlois s’est blessé lors de la défaite 4-0 à domicile du Fire devant Real Salt Lake.

Victime d’un choc avec le Grec Alexandros Katranis, Xherdan Shaqiri a dû quitter le terrain peu avant la demi-heure alors que Chicago était mené 1-0. La nature de sa blessure n’est pas encore connue. Mais à moins de deux moins de l’Euro, l’inquiétude est de mise. Déjà en manque de rythme, celui qui a toujours brillé dans les phases finales depuis 2014 risque bien de se présenter en Allemagne à court de condition.

Le mois dernier à Dublin, Xherdan Shaqiri avait donné la victoire à la Suisse face à l’Irlande (1-0) sur une merveille de coup franc. Il avait rappelé à cette occasion combien il était indispensable à la bonne marche de la sélection malgré ses 32 ans, ses kilos en trop et son exil doré en MLS.

Un doublé pour Lionel Messi

Si les nuages s’amoncellent sur la tête de Xherdan Shaqiri et de Chicago, la vie est toujours belle pour Lionel Messi. L’Argentin a signé un doublé lors du succès 3-1 à domicile de la franchise de Floride face à Nashville. A la faveur de cette victoire, l’Inter partage la tête de la Conférence Est avec New York Red Bull.11e à 6 points des leaders, Chicago se retrouve - presque comme d'habitude - sous la barre.

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

La lutte pour le titre sera-t-elle relancée ?

Publié

le

Silvère Ganvoula: frappera-t-il aussi à Winterthour ? (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Invaincu depuis 12 matches toutes compétitions confondues, le FC Winterthour fera-t-il tomber les Young Boys pour relancer le championnat ? Tel est le souhait du FC Lugano et du Servette FC.

Si les Zurichois s’imposent, les Bernois aborderont le sprint final de la Super League avec 3 points d’avance sur le FC Lugano et 5 sur le Servette FC. Autant dire que tout reviendra possible...

Victorieux 4-2 dimanche dernier au Wankdorf, les Bernois ont toutefois repris des couleurs. Buteur lors des trois derniers matches, Silvère Ganvoula, après des mois bien difficiles, donne enfin sa pleine mesure. Le transfuge de Bochum pourrait s’affirmer comme le facteur X de cette fin de saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Face à Zurich, des "détails" font encore défaut aux Lausannois

Publié

le

Un véritable duel de Lions a scellé le score de cet Acte III. ©KEYSTONE/Michael Buholzer

La Swiss Life Arena est décidément difficile à prendre. Le LHC s'est incliné 4-2 face à Zurich samedi. Les ZSC Lions reprennent ainsi l'avantage dans cette finale.

Mauvaise entame pour le LHC. Après seulement quelques secondes (26 exactement), les Lausannois se sont retrouvés à 4 contre 5. Fabian Heldner a été puni pour obstruction. Et ça, c’est le genre de cadeau qu’il ne faut pas faire aux ZSC Lions.

Alors que Zurich revenait dans la zone offensive pour poser son jeu, Yannick Zehnder, sur la ligne bleue, a poussé Lawrence Pilut dans le dos, faisant tomber le défenseur lausannois. Les arbitres n’ont pas bronché. Le jeu a continué, mais Pilut s’est retrouvé en retard pour aller défendre. Conséquence, Juho Lammikko a été quelque peu oublié. L’attaquant finlandais a eu la voie libre pour ouvrir le score (3e, assists: Jesper Frödén et Mikko Lehtonen). Ce but encaissé si tôt a-t-il pesé sur la suite de la rencontre?

Théo RochetteAttaquant du LHC

Avant ce "moment sans" en deuxième période, les Lions ont été dominés. Il a vraiment semblé que les Zurichois avaient très bien fait leurs devoirs. Ils ont en effet intercepté un nombre incalculable de passes lausannoises. Que tire Théo Rochette de cela?

Théo RochetteAttaquant du LHC

Les Zurichois leur ont donné quelques sueurs froides. Des instants auxquels les hommes de Geoff Ward ont néanmoins réussi à répondre. Notamment avec un Lawrence Pilut en grande forme.

"On ne peut pas toujours dominer"

Les Lions sont revenus dans le match juste avant la pause. Un tir du fond de la zone offensive signé Théo Rochette (19e, assists: Andrea Glauser et Jiri Sekac). Antti Suomela a créé un peu de trafic en passant devant le but au moment du tir. Le genre de but que Lausanne a souvent encaissé, mais peu réussi. Et cette fois, l’action est plutôt belle.

Le deuxième tiers a fait connaître un ascenseur émotionnel au public. D’entrée de jeu, Lausanne est allé prendre l’avantage. Lawrence Pilut a sauvé un puck que Jesper Frödén tentait de dégager de la zone offensive. Le défenseur lausannois s’est avancé un peu et a tiré dans la mêlée qui se trouvait devant la cage (22e, assists: Ronalds Kennins et Christian Djoos). Un shoot en pleine lucarne face auquel Simon Hrubec n’a rien pu faire.

Une action qui a jeté un froid dans la patinoire. Pas de quoi atteindre les joueurs cependant. "J’ai pas trop fait attention très honnêtement, explique Makai Holdener. On marque et après on se concentre sur les shifts. Le reste, on le contrôle pas, on essaie vraiment de laisser ça de côté au maximum."

Malheureusement, on a ensuite assisté à un remake du premier match. En moins de deux minutes, les ZSC Lions sont revenus au score et ont pris l’avantage. Le 2-2 est intervenu sur une séquence pendant laquelle ils se sont montrés très menaçants, tentant à plusieurs reprises de shooter autour de la cage. Le puck est finalement revenu au centre et Yannick Weber a pu tirer (31e, assists: Reto Schäppi et Justin Sigrist). Un tir puissant que Connor Hughes a regardé passer, même si le reflexe de la mitaine était bon.

C’est ensuite Denis Malgin qui, sur le côté de la cage, a pu marquer (33e, assists: Rudolfs Balcers et Yannick Weber). Ce n’était pas faute d’avoir deux lausannois devant lui. Que s’est-il donc passé pendant ce laps de temps? De la déconcentration? Du relâchement? Simplement des joueurs plus forts en face? Rien de tout ça selon Théo Rochette.

Théo RochetteAttaquant du LHC

Encore une affaire de détails

Zurich a mis fin au match avec un 4e but à la 56e minute. Un engagement perdu à cause d’un mauvais contrôle du côté lausannois a permis à Justin Sigrist de partir en échappée et de gagner son duel face à Connor Hughes. Une fin de match mal payée pour Lausanne qui s’est montré très agressif pendant ces 20 minutes et qui a fait un très bon travail sur la récupération des pucks.

À nouveau, le match s’est joué sur des détails. "On s’est égarés sur certains détails et Zurich a capitalisé là-dessus", lâche Geoff Ward. Quant à savoir de quels détails il parle, le coach lausannois préfère garder cela pour son vestiaire.

"C’est décevant mais je pense qu’il y a beaucoup de choses à retenir, relativise Théo Rochette. On n’a pas fait un mauvais match mais on a manqué de constance donc maintenant il faut trouver les solutions pour aller gagner."

Makai Holdener lui se réjouit déjà du prochain match. Ce sera mardi à la Vaudoise Aréna. Une rencontre à nouveau cruciale pour les Vaudois. À noter que cet Acte IV, qui se jouera à guichets fermés, pourra notamment être suivi au cinéma Cinétoile.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

La carte céleste du jour promet d'être délicieuse : amour à toutes les sauces, agrémenté d'une touche de sensualité... Régalez-vous !

Les Sujets à la Une

X