Rejoignez-nous

International

Coupe du monde: Hirscher revient avec les Pays-Bas

Publié

,

le

Marcel Hirscher réfléchit sérieusement à un retour en Coupe du monde (© KEYSTONE/AP/KERSTIN JOENSSON)

L'ex-numéro un mondial du ski alpin, l'Autrichien Marcel Hirscher (35 ans), a annoncé son retour à la compétition cinq ans après avoir pris sa retraite. Il portera les couleurs des Pays-Bas.

"Je veux surtout avoir l'occasion de participer à des courses pour le plaisir", a-t-il expliqué dans un communiqué de la fédération néerlandaise (NSkiV). C'est en effet sous les couleurs de la nation de sa mère qu'il va désormais concourir.

C'est "un grand honneur", a réagi Frits Avis, directeur technique de la NSkiV, peu habituée à accueillir de telles pointures dans un pays dont le point culminant s'élève à 322 mètres au-dessus du niveau de la mer. "Marcel (Hirscher) est une légende mondiale et une source d'inspiration pour tous les skieurs", a-t-il ajouté.

L'Autriche donne son accord

L'Autriche, où l'ex-skieur jouit d'un statut de rock star, a donné à contrecoeur son aval à sa requête. "Ces derniers jours, nous avons appris que Marcel Hirscher envisageait un retour sur le circuit international", a déclaré le secrétaire général de la fédération autrichienne (ÖSV), Christian Scherer.

"Bien sûr, nous regrettons énormément sa décision de demander un changement de nation pour rejoindre l'instance néerlandaise mais nous l'avons finalement soutenue (...) par estime pour lui" et par esprit sportif, a-t-il ajouté.

Huit gros globes de cristal

Marcel Hirscher avait décidé en septembre 2019 de raccrocher les spatules, las des exigences du haut niveau et de la pression physique endurée depuis son plus jeune âge. Il avait depuis lancé une marque de ski, Van Deer. "Je ne suis plus prêt à en payer le prix", avait alors expliqué le roi du slalom, disant ne plus avoir la motivation nécessaire. Mais début 2022, alors qu'il avait ouvert la mythique descente de Kitzbühel, il avait confié que le ski lui "manquait".

L'Autrichien fait figure de meilleur skieur de l'histoire grâce à ses huit victoires au classement général de la Coupe du monde entre 2012 et 2019, ce que personne n'a réalisé avant lui. Le Luxembourgeois Marc Girardelli s'était arrêté à cinq, l'Autrichienne Annemarie Moser-Pröll à six. Il a également remporté deux titres de champion olympique (slalom et combiné alpin) en 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud), cinq titres de champion du monde (trois en slalom, un en combiné alpin et un en slalom géant) et six petits globes (Coupe du monde de la spécialité) de slalom et autant en slalom géant. Il est aussi deux fois champion du monde par équipes, en 2013 et 2015.

Avec 67 victoires de Coupe du monde, il ne lui a manqué que le graal du cirque blanc: la marque du Suédois Ingemar Stenmark, référence absolue chez les hommes avec 86 courses remportées.

Respect et admiration

Impressionnant de perfectionnisme et de régularité, Hirscher n'avait cessé d'élever son niveau au fil des ans, suscitant le respect et l'admiration chez ses adversaires. Dans les mois à venir, il va "se concentrer sur les préparatifs" en vue de la prochaine saison et son niveau va être évalué, a précisé l'instance néerlandaise.

Ce spécialiste des épreuves techniques peut-il revenir au sommet malgré ses 35 ans et cette longue pause? Selon l'entraîneur de l'équipe masculine de l'ÖSV, Marko Pfeifer, cité par l'agence de presse APA, "cela peut aller très vite". En slalom, d'autres se sont illustrés à un âge avancé comme l'Autrichien Mario Matt ou le Suédois André Myhrer, tandis que le Français Johan Clarey avait été sacré vice-champion olympique de la descente à 41 ans.

Depuis la retraite du maître autrichien, le slalom est de loin la discipline la plus indécise du circuit mondial masculin, la seule que ne dispute pas le no 1 mondial suisse Marco Odermatt. Il y a en effet eu quatre vainqueurs différents du globe de la spécialité ces dernières années.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Ehammer pointe en tête à mi-parcours du décathlon

Publié

le

Simon Ehammer se trouve à 60 points de son record de Suisse après cinq disciplines. (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Après la première des deux journées du décathlon de Götzis (AUT), Simon Ehammer pointe à 60 points de son record national. Il en a totalisé 4601.

Par rapport à son record de Suisse (8468 points), établi lors des championnats d'Europe de Munich en 2020, lorsqu'il avait obtenu la médaille d'argent, Ehammer accuse un retard de 60 points.

Après un départ en fanfare avec un meilleur temps personnel sur 100 m en 10''34 et 8,25 m au saut en longueur, l'Appenzellois n'a pas réussi à tenir la cadence. Il a dû se contenter de 14,08 m au lancer du poids, de 2,03 m au saut en hauteur et d'un temps de 48''22 sur 400 m.

Ses espoirs de battre sa meilleure performance demeurent toutefois plausibles, A Munich, il s'était montré dans un mauvais jour tant au disque, au javelot que sur le 1500 mètres, trois disciplines qu'il devra encore aborder lors de la seconde journée des épreuves.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

800'000 personnes ont fui les combats à Rafah, selon l'UNRWA

Publié

le

Les déplacés sont principalement allés dans les zones du centre (de la bande de Gaza) et à Khan Younès (sud, ndlr), selon l'UNRWA (archives). (© Keystone/EPA/MOHAMMED SABER)

L'UNRWA, agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens, a estimé samedi que 800'000 personnes avaient fui les combats à Rafah, depuis le 6 mai et le début d'opérations au sol israéliennes dans cette localité de la lisière sud de la bande de Gaza.

A Rafah, "800'000 personnes (...) ont été forcées de fuir depuis que les forces israéliennes ont entamé l'opération militaire dans la zone le 6 mai", indique sur X Philippe Lazzarini, patron de l'UNRWA.

"En réponse aux ordres d'évacuation demandant aux gens de fuir vers les soi-disant zones sûres, elles sont principalement allées dans les zones du centre (de la bande de Gaza) et à Khan Younès (sud, ndlr) y compris dans des bâtiments détruits", ajoute le Neuchâtelois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Rome: Iga Swiatek sans rivale

Publié

le

Iga Swiatek: irrésistible à Rome (© KEYSTONE/AP/Andrew Medichini)

La no 1 mondiale Iga Swiatek a remporté pour la troisième fois le tournoi WTA 1000 de Rome. La Polonaise a battu sa dauphine au classement WTA, la Bélarusse Aryna Sabalenka, 6-2 6-3.

À huit jours de Roland-Garros (26 mai-9 juin) qu'elle abordera en grande favorite, Swiatek (22 ans) a obtenu le 21e titre de sa carrière, son quatrième cette année après Doha, Indian Wells et Madrid. La Polonaise est la première joueuse depuis l'Américaine Serena Williams en 2013 à réaliser le doublé sur terre battue Madrid - Rome la même année.

Elle a signé face à sa grande rivale bélarusse sa huitième victoire en onze confrontations, la troisième consécutive. Si leur précédent duel, en finale à Madrid, avait été indécis jusqu'au bout avec trois balles de match en faveur de Sabalenka qui s'était finalement inclinée 7-5 4-6 7-6 (9/7), leur affrontement romain n'a jamais atteint la même intensité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Filippo Ganna, digne roi du contre-la-montre

Publié

le

Filippo Ganna a devancé Tadej Pogacar de 29''. (© KEYSTONE/EPA/LUCA ZENNARO)

Filippo Ganna a remporté la 14e étape du Tour d'Italie, un contre-la-montre de 31,2 km entre Castiglione delle Stiviere et Desenzano del Garda.

Respectivement triple et double vainqueur sur les contre-la-montre du Tour d'Italie, en 2020 et 2021, Filippo Ganna a ajouté un nouveau succès à son palmarès. L'Italien l'a emporté à la moyenne de 53,434 km/h. Deuxième à 29'', le Slovène Tadej Pogacar a conforté son maillot rose de leader.

Le double champion du monde de la spécialité n'a été accroché que par le leader du général, auteur d'un début de course en mode fusée. Pogacar possédait en effet 4''d'avance au premier temps intermédiaire. Dès la mi-course, Ganna, plus constant, est parvenu à faire la différence.

Outre Ganna, Tymen Arensman (3e à 1'07'') et Geraint Thomas (4e à 1'14'') ont permis à l'équipe Ineos-Grenadier de signer tir groupé qui aurait pu être encore plus impressionnant si Magnus Sheffield (11e à 1'35'') n'avait pas chuté dans un virage.

Au général, Pogacar compte désormais plus de 3 minutes d'avance sur son nouveau dauphin, Geraint Thomas (2e à 3'41'') et sur le Colombien Daniel Martinez (3e à 3'56'').

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X