Rejoignez-nous

Football

Le Lausanne-Sport battu pour son premier match de la saison

Publié

,

le

Elie Youan, auteur d'un doublé pour Saint-Gall. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT).

Le Lausanne-Sport rate sa première. Les Vaudois ont perdu 2 à 1 contre le FC Saint-Gall à la Tuilière pour leur entame du championnat de Super League.

Devant les près de 4700 spectateurs présents, les Vaudois ont manqué de tranchant tant offensivement que défensivement pour espérer mieux. Malgré ce revers, l’équipe du nouvel entraîneur Ilija Borenovic a fait preuve d’une bonne mentalité sur la pelouse.

Stjepan Kukuruzovic, capitaine du LS:

Stjepan KukuruzovicCapitaine du Lausanne-Sport

Le Lausanne-Sport était mené 2 à 0 avant de revenir à 2 à 1. La première réussite de la saison pour le club Vaudois a été inscrite par Brahima Ouattara à la 87ème minute, offrant une fin de match pleine de suspens, mais le LS ne reviendra donc pas. Face aux Brodeurs, le LS est tombé sur une équipe mieux organisée tactiquement.

Les explications du coach lausannois Ilija Borenovic:

Ilija BorenovicEntraîneur du Lausanne-Sport

Cette défaite est la première de la saison pour le LS. Les Vaudois n'avaient en effet perdu aucun de leurs 5 matchs de préparation. Au Letzigrund contre le FC Zurich samedi prochain, le club lausannois espère ainsi retrouver le chemin de la victoire. 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Servette a fait le job à Nyon

Publié

le

Un match tout en maîtrise pour le Servette FC. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Première équipe de Super League en lice lors des 32es de finale de la Coupe de Suisse, le Servette FC a fait le job. Les Grenat se sont imposés 4-1 à Nyon.

Face à une formation de Promotion League qui a remporté ses deux premiers matches de championnat, le Servette FC a témoigné de l'application voulue. Les joueurs d'Alain Geiger ont plié l'affaire avant la demi-heure grâce à des réussites d'Alexis Antunes (22e) et de Ronny Rodelin (25e). Menés 4-0, les Nyonnais ont sauvé l'honneur par Christian Gomis.

A Nyon, les Genevois ont rappelé par leur investissement que la Coupe de Suisse était bien un véritable objectif de la saison. Une épreuve qu'ils n'ont plus gagnée depuis 2001 et qui leur avait infligé la saison dernière une bien cruelle désillusion à Thoune. Des Thounois qui, pour leur part, se sont également imposés vendredi. La formation de Mauro Lustrinelli a gagné 4-0 à Bulle, néo-promu en Promotion League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Zurich s'impose, YB et Bâle battus

Publié

le

Dzemaili a offert la victoire au FCZ jeudi (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Le FC Zurich, pourtant si décevant en championnat, a sauvé l'honneur du football suisse jeudi sur la scène européenne. Il a pris une option sur sa qualification en phase de poules de l'Europa League.

Exilé à St-Gall, le Champion de Suisse en titre s'est imposé 2-1 devant Heart of Midlothian pour aborder le match retour à Edinburgh en position favorable. En revanche, les feux sont à l'orange pour les Young Boys et le FC Bâle, battus 1-0 respectivement par Anderlecht et le CSKA Sofia pour le compte des barrages de la Conference League.

S'ils sont éliminés la semaine prochaine, les Bernois et les Rhénans quitteront sans gloire cette scène européenne. Le FC Zurich a pour sa part l'assurance de disputer la phase de poules de la Conference League en cas de malheur en Ecosse.

Dzemaili le sauveur

Indestructible, Blerim Dzemaili a inscrit le but de la victoire pour le FCZ à la 34e d'une frappe du droit imparable. Deux minutes auparavant, Adrian Guerrero avait égalisé sur une volée tout aussi magnifique.

En quelques secondes, les Zurichois ont ainsi renversé une situation qui semblait si compromise après l'ouverture du score de Heart sur un penalty de Lawrence Shankland à la 22e. Cette victoire agira peut-être comme un déclic pour la formation de Franco Foda qui traverse un début de championnat catastrophique.

Un première défaite qui fait mal

Bâtis pour figurer sur la scène européenne au printemps prochain, les Young Boys ont concédé le soir où il ne le fallait vraiment pas leur première défaite de la saison. Dans leur antre du Wankdorf, les Bernois ont été piégés par un but du défenseur Hannes Delcroix à la 57e favorisé par une bien mauvaise inspiration de Mechak Elia avec une remise en retrait suicidaire. Un tir sur la transversale de Fabian Rieder et une frappe d'Ulisses Garcia auraient pu permettre aux Young Boys de revenir au score.

Cette défaite place les Young Boys le dos au mur. La semaine prochaine à Bruxelles, Raphaël Wicky jouera gros. L'entraîneur valaisan devra trouver les moyens pour renverser la situation face à un adversaire qui n'a rien volé au Wankdorf. Jeudi, il a sagement laissé Kastriot Imeri sur le banc. Le Genevois a une semaine pour travailler sa condition dans l'espoir d'être en mesure de peser sur ce match retour dont l'enjeu est immense pour les Young Boys.

Bâle cède sur un autogoal

Enfin à Sofia, le FC Bâle d'Alex Frei a poursuivi sa descente aux enfers. Privés d'Andi Zeqiri blessé, les Rhénans se sont inclinés sur un... autogoal de Sergio Lopez à la 70e. Le latéral a dévié, sous la pression d'un adversaire, dans son propre but un centre venu de la droite pour précipiter la défaite de ses couleurs.

Cet autogoal a valeur de symbole. Il résume parfaitement le manque de réussite qui poursuit le FCB depuis le début de la saison. Mais il ne doit pas occulter les lacunes d'une équipe qui peine à trouver un véritable fond de jeu malgré un mercato très ambitieux.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le football, outil d'intégration sociale en Suisse

Publié

le

Les clubs de foot permettent aux joueurs de nouer de multiples relations sociales et d'améliorer leurs connaissances linguistiques (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP/THANASSIS STAVRAKIS)

Le football apporte une contribution importante à l'intégration sociale des migrants en Suisse, selon une étude. Il offre un accès à des activités sociales et à des réseaux qui dépassent le cadre du club. La situation est toutefois plus difficile pour les femmes.

L'étude menée par l'Institut des sciences du sport de l'Université de Berne révèle une grande diversité au sein des clubs de football, souligne l'Association suisse de football (ASF) mercredi dans un communiqué: pas moins de 179 nationalités sont représentées dans les quelque 1400 clubs de l'ASF.

Dans l'ensemble, l'étude constate une forte intégration sociale de tous les membres des clubs, et ce indépendamment de la génération de migration. Les footballeurs connaissent les normes et les habitudes centrales dans les clubs et s'identifient à leurs couleurs.

Femmes immigrées loin des terrains

L'enquête souligne que l'intégration sociale des femmes issues de l'immigration est réussie, comme pour l'ensemble des membres des clubs. Cependant, les femmes qui ont elles-mêmes immigré en Suisse trouvent plus rarement le chemin des terrains de foot.

Selon les chercheurs bernois, "les capacités linguistiques, la biographie individuelle du club et la convivialité au sein des clubs revêtent une grande importance pour l'intégration sociale". C'est précisément dans les équipes que se nouent de multiples relations sociales, qui dépassent souvent le cadre du club en tant que réseau social.

De nombreuses personnes interrogées ont indiqué participer à des événements conviviaux. Des événements d'équipe, des réunions régulières après les entraînements ou une ambiance d'équipe détendue, sont liés à une meilleure intégration sociale de tous les membres.

Moins de fonctions honorifiques

L'appartenance à un club permet à de nombreuses personnes d'améliorer leurs connaissances linguistiques. La barrière de la langue n'est pas considérée comme un obstacle à la participation aux entraînements. En revanche, elle empêche parfois de participer aux événements conviviaux.

Les joueurs issus de l'immigration restent par ailleurs moins longtemps membres d'un club et sont plus rarement impliqués dans des fonctions honorifiques. Ils sont en outre plus souvent victimes de discrimination. Un membre immigré sur dix en a fait état dans le cadre de l'étude, selon l'ASF. Ces expériences sont liées à une moins bonne intégration.

Formation des entraîneurs

"Cette étude est la preuve que le football est une clé pour la société et pour une intégration réussie", se félicite le président de l'ASF Dominique Blanc, cité dans le communiqué. Soulignant le rôle central des entraîneurs, l'association entend promouvoir les compétences sociales et interculturelles dans la formation de base des coachs.

L'étude se base sur des données qualitatives et quantitatives, précise l'ASF. Elle tient compte des déclarations des principaux fonctionnaires et des membres des clubs issus ou non de la migration. L'étude quantitative se base sur des enquêtes menées auprès de 42 clubs de football en Suisse alémanique et en Suisse romande, de 145 équipes et de 1839 membres de clubs.

L'étude partielle qualitative se base, elle, sur onze interviews de groupes de discussion avec 22 personnes issues de la migration sur l'intégration sociale dans le club et dans la société. Les chercheurs ont aussi mené 18 études de cas avec 44 interviews d'experts sur l'émergence et la mise en oeuvre d'efforts intégratifs dans les clubs

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Rachat de Manchester United: "c'est une blague", corrige Elon Musk

Publié

le

Après un tweet viral, Elon Musk a démenti vouloir acheter le club de football anglais Manchester United (archives). (© KEYSTONE/AP/Jae C. Hong)

"C'est une blague": le milliardaire Elon Musk, patron de Tesla et de SpaceX, a démenti dans la nuit de mardi à mercredi vouloir acheter le club anglais de Manchester United, quelques heures après un premier tweet viral dans lequel il évoquait une telle intention.

"Non, c'est une blague (...). Je n'ai prévu d'acheter aucun club de sport, a rectifié le richissime entrepreneur sud-africain, après que son tweet initial eut suscité en quelques heures près de 500'000 "j'aime" sur le réseau social. Dans ce premier tweet, Musk, habitué des déclarations imprévisibles et provocatrices sur Twitter, avait affirmé: "Et j'achète Manchester United, de rien".

Interrogés par l'AFP, ni Tesla, ni la direction du club anglais, contrôlé par la famille Glazer, n'avaient répondu dans l'immédiat à ce premier tweet.

"ManU", coté en Bourse à New York depuis une dizaine d'années, affiche une capitalisation boursière de 2,08 milliards de dollars. L'action qui avait clôturé stable mardi à 12,78 dollars (+0,08%) perdait 2,11% dans les échanges électroniques après la fermeture.

Bien qu'aucun actionnaire ne détienne une majorité du capital, Manchester United est contrôlé par les six enfants de l'homme d'affaires américain Malcolm Glazer, qui ont pris les commandes de l'entreprise en 2005.

Mauvais résultats

ManU est l'un des plus célèbres clubs au monde mais il traverse une sévère crise de résultats, et subit les foudres de ses nombreux fans sur les réseaux sociaux. Samedi dernier, les Reds Devils ont été humilié à Brentford (4-0), et figurent à une indigne dernière place du Championnat d'Angleterre après deux défaites en deux matches.

La direction du club avait déjà essuyé les protestations véhémentes des supporters en avril l'année dernière lorsqu'elle avait voulu participer à un projet de Super Ligue européenne dissidente, finalement abandonné.

Les Red Devils voulaient, avec 5 autres clubs anglais, 3 espagnols et 3 italiens, créer une compétition européenne rivale de la Ligue des Champions, initiative qui avait suscité de vives protestations politiques et sportives, mais aussi de vives réactions des supporters des clubs concernés.

Quant à Elon Musk, il a récemment vendu pour près de 7 milliards de dollars d'actions de son groupe automobile Tesla, alors qu'il est en pleine bataille judiciaire autour de son projet de rachat avorté du réseau social Twitter.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Premier League: Chelsea et Tottenham se séparent sur un nul 2-2

Publié

le

James et Son aux prises dans un derby acharné (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Le premier choc de la saison en Premier League n'a pas déçu. Chelsea et Tottenham ont fait 2-2 dans un derby londonien électrique à Stamford Bridge, marqué par une altercation entre les deux managers.

Thomas Tuchel et Antonio Conte se sont vivement accrochés au terme de l'affiche de la 2e journée. Devant les caméras de la télévision, l'Allemand et l'Italien se sont adonnés à une poignée de main plus que musclée, avant de s'invectiver, tête contre tête, et d'être tous deux exclus de la rencontre après le coup de sifflet final.

Déjà après le premier but de Tottenham, les deux techniciens s'étaient empoignés, lorsque l'Italien était venu célébrer face au banc des Blues, avec défiance, ce qui n'avait pas plu à son homologue, prompt pour réagir avant d'être rattrapé par ses adjoints. Les deux hommes avaient déjà reçu un carton jaune à l'issue de cet épisode.

Scénario fou

La rencontre a été plutôt agitée entre les deux équipes londoniennes, avec un scénario assez fou, et s'est conclue par une égalisation des Spurs dans les dernières secondes. Chelsea a nettement dominé et ouvert le score sur une volée de Koulibaly (19e).

Contre le cours du jeu, Hojbjerg a égalisé (68e) avant que les Blues ne repassent devant grâce à James (77e). Très discret jusque-là, Kane a signé le 2-2 de la tête après un corner au bout des arrêts de jeu (96e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Besoin sérieux de vous ressourcer… Ce qu’il vous faudrait, aujourd’hui, c’est du farniente et de la bonne humeur. Si c'est possible, faites comme ça !

Les Sujets à la Une

X