Rejoignez-nous

Sport

Hockey sur glace : la Suisse battue par la Russie

Publié

,

le

Le gardien suisse Gilles Senn à la parade. (©KEYSTONE/AP Keystone/GEORGIOS KEFALAS)

La belle série des Suisses s’est interrompue lors de la dernière journée de la Deutschland-Cup à Krefeld. La sélection helvétique s’est inclinée 4-2 face à la Russie B et termine deuxième du tournoi.

C’est une Suisse réduite à sa plus simple expression qui s’est présentée contre les Russes. Patrick Fischer ne disposait plus que de six défenseurs et onze attaquants en raison de joueurs touchés et autres arrangements avec les clubs de National League (Zoug) en raison de la Ligue des champions. Mais pendant deux tiers-temps, la sélection helvétique a tenu tête aux jeunes Russes de la KHL.

Fidèle à leur – mauvaise – habitude à Krefeld, les Suisses ont concédé rapidement l’ouverture du score. Cette fois, Pascal Bertschy s’est montré moins inspiré en rejoignant le banc des pénalités après 34 » de jeu. Les Russes n’ont pas laissé passer l’aubaine par Iliyn (3e). Mais les joueurs de Patrick Fischer ont répondu également en supériorité numérique avec le premier but à ce niveau du défenseur des Zurich Lions, Roger Karrer (12e). Dominant depuis le début du tournoi, Bertschy a enfin trouvé le chemin des filets d’un magnifique tir du poignet (18e).

Tout avait bien marché jusque-là pour les Suisses qui avaient encore su résister à une période de 36 » à 3 contre 5. Mais peu après la mi-match, ils perdaient l’un de leurs défenseurs. Le Davosien Fabian Heldner était exclu pour le match pour un choc au milieu de la glace sans genou ou coude sortis. Le Russe Padakin, qui lui a sauté dessus pour faire justice, a lui aussi rejoint les vestiaires. Sur l’engagement qui a suivi l’incident, les Russes ont égalisé par Zemchyonok (32e) sur la seule erreur de Gilles Senn, qui a encaissé un but d’un tir du revers entre les jambières.

Les punitions s’accumulaient contre les Suisses qui peinaient physiquement face à leurs adversaires. D’autant qu’ils ne tournaient plus qu’à cinq défenseurs depuis la sortie de Heldner et à quatre quand Kreis s’est retrouvé sur le banc pour 2′. La fatigue aidant, les sorties de zone se sont faites de plus en plus difficiles. Senn multipliait alors les arrêts spectaculaires comme son duel gagné face à Prokhorkin ou une belle envolée qui lui a valu les applaudissements du KönigPalast.

Toujours plus sous pression, les Suisses ont craqué lors de la dernière période. Une nouvelle fois en infériorité numérique sur un tir d’Abrosimov (44e). Puis à 4 contre 4 sur une reprise de Yudin (52e).

Ce fut clairement le moins bon match des Suisses. Privés de deux défenseurs de poids – Fora et Marti – l’arrière-garde a souffert même si Frick, par exemple, a livré son match. Devant, certains joueurs comme Pestoni, Riat, Miranda ou Bachofner sont passés à côté de leur partie.

 

(ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Hockey sur glace: la Suisse en quarts malgré la défaite

Publié

le

La Suisse est revenue deux fois au score mais elle a fini par s'incliner (©KEYSTONE/MELANIE DUCHENE)

Petite consolation pour la Suisse, cette défaite d’un but contre la Suède (4-3) lui ouvre les portes des quarts et d’une qualification pour les JO 2022. Pas de quoi donner le sourire aux joueurs.

« Ca fait ch… » Romain Loeffel en avait gros sur le coeur après le match. Comme tous ses coéquipiers, naturellement. De voir une fois de plus la Suède s’octroyer la part du lion. D’un rien. Comme lors des cinq dernières années.

L’an passé les Scandinaves avaient écarté deux fois la Suisse. 5-3 en phase de poules et 3-2 tab en finale. Des scores étriqués qui racontent comment la Suisse joue désormais dans la cour des grands, sans toutefois avoir droit au sourire en fin de match. « C’est rageant de perdre un match comme ça, c’est frustrant de se dire qu’on est si proche, mais qu’on n’arrive toujours pas à les battre, appuie Loeffel. On a réussi à rester dans le match durant les soixante minutes, on revient deux fois au score, mais on prend par deux fois ces buts juste après l’égalisation. Je ne sais pas si c’est un manque d’attention, si on est monté trop haut dans la joie, mais on est de nouveau tout proche et c’est de nouveau ces Suédois. »

Dans le camp suisse, les joueurs tenaient un discours empreint de résilience. « Aller de l’avant », ont lâché de concert Romain Loeffel et Grégory Hofmann. Aller de l’avant et mettre cette défaite de côté. Parce que la Suisse a fait un excellent match et qu’il n’a finalement manqué qu’un peu de concentration après le 2-2 et le 3-3. Sur les autres plans qui pouvaient poser problème, les joueurs de Fischer ont été à la hauteur. « On a répondu au défi physique et on devra analyser la vidéo pour voir ce qui doit être amélioré », précise le défenseur de Lugano. L’une des améliorations possibles concerne le jeu de puissance qui a su se montrer dangereux sans pour autant mettre en difficulté le Tre Kronor.

Les frissons des joueurs

Plein d’énergie, Grégory Hofmann a tenté. Sans succès. « Au deuxième tiers on était là, juge-t-il. On doit apprendre à tenir quand on marque un goal. Je ne sais pas si c’est mental, mais on doit être prêt. On a beaucoup créé, notamment durant le tiers médian. Dans ce genre de matches, ça se joue sur des détails. On doit garder la tête haute et repartir comme il faut contre la Russie. »

Et les joueurs ont tenu à rendre hommage à un public dont la ferveur a surpris ces habitués des matches devant plusieurs milliers de spectateurs. « Le public était incroyable, vraiment incroyable, a lâché Loeffel. C’était magique de jouer dans cette ambiance. » Grégory Hofmann renchérit: « Je n’ai jamais vu ça. J’en ai eu des frissons. C’était magnifique. »

Pour en revenir à cette consolation des quarts de finale pour la Suisse, c’est en raison de sa défaite d’un seul but contre la Suède et de sa victoire de deux longueurs contre la Lettonie. Peu importe que la Lettonie batte la Suède, elle est qualifiée dans tous les scénarios au cas ou les trois équipes se retrouvent avec douze points. Un tout petit rayon de soleil dans la grisaille d’une défaite mortifiante.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Sport

ASF: Blanc président

Publié

le

Dominique Blanc prendra la succession de Peter Gilliéron le 1er juillet, élu par 69 voix contre 31 à Kurt Zuppinger (©Keystone/PETER SCHNEIDER)

Dominique Blanc (69 ans) a été élu à la présidence de l’Association suisse de football.

Le Vaudois, candidat et président de la Ligue amateur, succédera le 1er juillet à Peter Gilliéron, en poste depuis dix ans. M. Blanc a été élu au 2e tour face à Kurt Zuppinger, par 69 voix contre 31.

Blanc a ainsi pu compter jusqu’au bout sur le soutien de la Ligue amateur, la plus grosse section de l’ASF (47 voix). Membre du comité central de la Fédération, le Lausannois est reconnu dans le milieu pour sa maîtrise des dossiers et son entregent. « Le moment est venu de nous rassembler, de mettre nos forces en commun pour un football suisse ambitieux qui gagne dans toutes ses composantes », a déclaré le président élu.

Dominique Blanc a basé sa campagne sur sa proximité avec le football de base, axant son discours sur le rôle de « ciment social » du football. En plus de soutenir les clubs amateurs, il entend également créer un « board de l’innovation » pour développer de nouveaux projets. Son sloggan résume la vision d’un homme qui s’inscrit dans la continuité: « évolution, pas révolution ».

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Sport

Blessé, Federer fait forfait à Rome

Publié

le

Federer: le Masters 1000 de Rome est fini pour lui (©KEYSTONE/EPA ANSA/ETTORE FERRARI)

Le Masters 1000 de Rome est terminé pour Roger Federer. Le Bâlois, blessé à la jambe droite, a déclaré forfait avant le quart de finale qui devait l’opposer au Grec Stefanos Tsitsipas, a dit l’ATP.

« Je ne suis pas à 100% au plan physique et après des discussions avec mon équipe, il a été décidé que je ne jouerai pas », a déclaré le Suisse, selon un message communiqué par l’ATP.

Federer avait dû jouer deux matches jeudi, après l’annulation des rencontres de mercredi en raison de la pluie. Il avait battu en matinée le Portugais Joao Sousa, puis en soirée le Croate Borna Coric au terme de trois sets très serrés. Federer avait même dû sauver deux balles de match dans le tie-break décisif.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Sport

Tennis : Federer passe deux tours à Rome

Publié

le

Roger Federer a dû jouer deux matchs dans la même journée, pour la première fois depuis quinze ans. (©KEYSTONE/AP/GREGORIO BORGIA)

Journée chargée, mais journée réussie pour Roger Federer jeudi. Le Bâlois a passé deux tours au Masters 1000 de Rome, en éliminant João Sousa, avant de se débarrasser de Borna Coric en 8e de finale.

Roger Federer
ATP 3
Roger Federer ATP 3

Après avoir passé plus de 230 minutes (1h20′ contre Sousa, 2h31′ contre Coric) sur le court, Federer aura pour mission de bien récupérer. Son prochain adversaire vendredi sera le Grec Stefanos Tsitsipas (ATP 7) qui a battu l’Italien Fabio Fognini (ATP 12) en deux manches jeudi soir.

Si le numéro trois mondial n’a jamais vraiment été mis en difficulté par Sousa, 72e joueur mondial et battu 6-3 6-4, la tâche a en revanche été d’une autre ampleur face à Coric (ATP 13). Il s’en est sorti, en l’emportant 2-6 6-4 7-6 (9/7), non sans trembler.

Journée à deux matchs

A relativiser, car la journée de jeudi était particulière au Foro Italico, après un mercredi tombé à l’eau en raison d’une pluie continue. Alors Federer, comme beaucoup d’autres, a été contraint de jouer deux matchs, comme beaucoup d’autres, a été contraint de jouer deux matchs, histoire que les quarts de finale puissent se disputer normalement vendredi. A trente-huit ans, forcément, cela pèse.

Et Borna Coric, du haut de ses 22 printemps et dont c’était en plus le seul match de la journée, en a profité. En attaquant très vite, histoire d’empêcher Federer de gérer sa partie. Si bien qu’après tout juste vingt minutes de jeu, le Croate menait déjà 4-0, avec un double break d’avance.

Deux balles de matchs sauvées

Très juste à l’échange, Coric a dominé. Et il a logiquement remporté 6-2 un premier set dans lequel le Bâlois a demandé un temps mort médical pour soigner un début de cloque à la main droite. Mais « Rodgeur » a eu de la ressource. Et dans une deuxième manche pas évidente pour autant, il est parvenu à faire la différence. S’il avait breaké une premier fois dans ce set, Federer a perdu son service alors qu’il s’apprêtait à servir pour la manche. Avant de corriger ça d’emblée et de s’adjuger le set.

Le numéro un suisse n’a pas été plus aérien lorsqu’il a fallu finir le match. Souvent contesté par un excellent Coric, il n’a pas été loin de se faire breaker. Notamment à 4-4, lorsque le Croate a eu une opportunité. Et surtout dans le tie-break, où le meilleur joueur helvète a dû sauver deux balles de matchs. Avant de conclure à 9-7 dans un interminable échange.

Ce succès fait du bien à Federer. Il apparaît comme la première victoire de référence depuis son retour sur terre battue à Madrid. Il s’agira de la confirmer, histoire d’avoir encore plus de références à l’heure d’aborder Roland-Garros dans dix jours.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture

Sport

Tennis : Federer passe l’obstacle Sousa à Rome

Publié

le

Roger Federer n'a passé que 80 minutes sur le court. (©KEYSTONE/EPA ANSA/ETTORE FERRARI)

Roger Federer a facilement passé le deuxième tour du Masters 1000 de Rome. Le Bâlois a battu le Portugais Joao Sousa (ATP 72) 6-4 6-3.

En fin d’après-midi, Federer disputera son huitième de finale face au Croate Borna Coric, no 13 mondial.

Le Bâlois n’a pas trop dépensé d’énergie en vue de cette journée marathon en passant 80 minutes sur le court. En raison de la pluie de la veille, Federer comme beaucoup d’autres seront obligés de disputer deux matches ce jeudi.

Il affrontera le Croate Borna Coric pour une place en quarts de finale. Ce dernier a eu la chance de disputer ses deux premiers matches lundi et mardi. Il s’est qualifié en sortant le grand espoir canadien Felix Auger-Aliassime et Cameron Norrie. Il se présentera donc frais face au Bâlois, qui mène 3-2 dans leur duel.

Pour Federer, il s’agit de sa première journée à deux matches dans un tournoi ATP depuis 2004. Cette année-là, sur les hauteurs de Gstaad, il avait éliminé en trois sets Ivo Karlovic et Radek Stepanek à la suite avant de remporter le tournoi.

D’autre part, l’Espagnol Fernando Verdasco (ATP 38) a créé une surprise en éliminant l’Autrichien Dominic Thiem, no 4 mondial, 4-6 6-4 7-5. En huitièmes de finale, Verdasco doit affronter le Russe Karen Khachanov (ATP 13).

Thiem vainqueur à Barcelone s’est incliné après 2h43 de match acharné contre l’Espagnol de 35 ans. Thiem ne déboursera pas de points au classement ATP puisqu’il était sorti lors de son premier match l’an dernier dans le tournoi romain.

 

(KEYSTONE-ATS)

 

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Scorpion

Romantisme au menu du jour. Tout n’est que sérénité et douceur avec votre chouchou… Les échanges se font sur le mode romantique !!!

Publicité

Les Sujets à la Une

X