Rejoignez-nous

Jeux olympiques - Tokyo 2020

La Vaudoise Kim Métraux appelée de la dernière heure

Publié

,

le

Kim Metraux a décroché un billet pour les JO de Tokyo. (©KEYSTONE/AP/JEFF CHIU)

La sélection suisse aux Jeux olympiques de Tokyo compte une athlète de plus. La golfeuse Kim Métraux est désormais la 117e sélectionnée à rejoindre la Swiss Olympic Team.

Dans le cadre d'une réattribution, la Vaudoise de 26 ans prend la place d'une golfeuse qui renonce au tournoi de Tokyo 2020. Kim Métraux rejoint la Genevoise Albane Valenzuela au sein de l'équipe de Suisse.

Pour rappel, Morgane Métraux, la sœur cadette de Kim, aurait également pu être sélectionnée pour Tokyo. Elle a toutefois décidé de se concentrer sur le classement annuel du Symetra Tour aux États-Unis, afin de se qualifier pour le LPGA Tour.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Le chemin de croix de Wanders sur 10'000 m

Publié

le

Julien Wanders a souffert à Tokyo (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Julien Wanders est arrivé au bout de son chemin de croix en 21e position en finale du 10'000 m aux JO de Tokyo. Le Genevois a concédé un tour au vainqueur, l'Ethiopien Selemon Barega.

Cette première finale d'athlétisme dans la moiteur tokyoïte s'est inscrite dans le prolongement de la saison pour Wanders, marquée par des performances assez médiocres pour un athlète de son niveau. Une pneumonie au printemps l'avait sérieusement handicapé.

Le protégé du coach italien Renato Canova s'est accroché pour terminer, en 28'55''29, à près d'une minute 40 de son record de Suisse. La course a été marquée par quelques défaillances terribles, comme celle de l'Australien Patrick Tiernan, arrivé en titubant à la 19e place.

Selemon Berega, en 27'43''22, s'est imposé au finish devant les favoris ougandais, et en l'absence du double tenant du titre Mo Farah (GB), pas qualifié. Le recordman du monde Joshua Cheptegei est médaillé d'argent, à 4 dixièmes, et son compatriote Jacob Kiplimo en bronze. Wanders finit sixième Européen.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Ajla Del Ponte a épaté son coach à l'entraînement

Publié

le

Laurent Meuwly avait vu Ajla del Ponte venir. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

"J'étais convaincu qu'elle pouvait courir autour de 10''90", a relevé Laurent Meuwly au sujet de son athlète Ajla Del Ponte, qualifiée pour les demi-finales du 100 m à Tokyo (10''91, record national).

"Ces deux dernières semaines, en camp d'entraînement au Japon, j'ai vu ses progrès, notamment sur un test de vitesse lundi. Elle avait été retardée dans sa préparation après avoir attrapé la Covid au printemps, mais là, elle arrive à son top", a dit vendredi le coach fribourgeois à Keystone-ATS.

Meuwly ne s'emballe pas. La finale est certes parfaitement envisageable. "Mais si Ajla courait encore une fois autour de 10''90 en finissant 9e ou 10e, elle n'aurait pas grand-chose à se reprocher."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Pas de Grand Chelem doré pour Novak Djokovic

Publié

le

Une défaite improbable pour Novak Djokovic. (© KEYSTONE/EPA/RUNGROJ YONGRIT)

Novak Djokovic ne marchera pas sur les traces de Steffi Graf. Le Serbe ne réalisera pas le Grand Chelem doré réussi par l'Allemande en 1988.

Titré à Melbourne, à Paris et à Wimbledon, Novak Djokovic s'est incliné en demi-finale du tournoi olympique de Tokyo. Il a été battu 1-6 6-3 6-1 par Alexander Zverev. L'Allemand affrontera le Russe Karen Khachanov en finale.

Cette défaite de Novak Djokovic est pour le moins improbable. Impérial depuis le début du tournoi, le Serbe a, en effet, mené 6-3 3-2 service à suivre pour se diriger vers un succès sans histoire. Seulement, Alexander Zverev s'est pleinement relâché après avoir projeté de rage une balle dans le ciel de Tokyo avant que Novak Djokovic ne soit sans doute rattrapé par le poids de l'enjeu qui avait été fatal quelques jours plus tôt à Naomi Osaka. Le no 1 mondial a, en effet, perdu dix des onze derniers jeux du match pour échouer une fois de plus dans sa quête de l'or olympique.

Une dernière fenêtre de tir à Paris

Il avait été éliminé par Rafael Nadal en 2008, par Andy Murray en 2012 et par Juan Martin del Potro en 2016. Il lui reste peut-être une fenêtre de tir dans trois ans à Paris pour cueillir la seule grande victoire qui ne figure pas à son palmarès. Mais dans l'immédiat, il doit très vite retrouver ses esprits pour cueillir le mois prochain à New York un titre synonyme de Grand Chelem qui serait le premier depuis celui réalisé par Rod Laver en 1969.

Clin d'oeil de l'histoire, il jouera à Tokyo le match pour la médaille de bronze contre Pablo Carreno Busta, l'adversaire face auquel il avait été disqualifié l'an dernier à Flushing Meadows. L'Espagnol s'est incliné 6-3 6-3 devant un Karen Khachanov irrésistible. Le Russe évolue dans le registre qui lui avait permis de remporter le Masters de Paris-Bercy en 2018. Il ne partira pas battu d'avance contre Alexander Zverev qu'il a battu lors de leurs deux dernières confrontations.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Fahrni/Siegenthaler toujours dans le coup

Publié

le

Maja Siegenthaler et Linda Fahrni surprennent (© KEYSTONE/AP/Bernat Armangue)

Linda Fahrni et Maja Siegenthaler continuent de surprendre en 470. Elles occupent la 5e place sur leur dériveur après trois journées dans la baie d'Enoshima.

"Si quelqu'un nous avait proposé avant les Jeux un 'top 10' à mi-parcours de la compétition, nous aurions signé tout de suite", s'est réjouie Linda Fahrni. "Il nous reste quatre régates, après la journée de congé. Nous allons encore tout donner", a assuré sa coéquipière bernoise.

Les quatre embarcations qui devancent les Suissesses sont toutes occupées par des navigatrices déjà championnes du monde, que ce soit les Polonaises, les Anglaises, les Françaises ou les Japonaises. Néophytes à ce niveau, les Suissesses se trouvent en bonne compagnie.

Maud Jayet très déçue

En Laser Radial, Maud Jayet boucle ces Jeux au 19e rang. La Vaudoise s'en voulait. Son bateau manquait de vitesse et sa tactique n'a pas toujours été la bonne, même si elle a remporté une des manches.

Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas aussi mal navigué. "Aujourd'hui, j'ai fait pratiquement toutes erreurs possibles. Je n'étais pas fraîche mentalement et je suis naturellement très déçue."

Dans la classe 49er, Sébastien Schneiter et Lucien Cujean naviguent au 13e rang au classement après neuf des treize régates. Les Romands ont eux aussi souffert, dans une journée avec peu de vent. Mais les deux hommes gardent leurs chances de se qualifier pour la "Medal Race" des dix meilleurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Emma McKeon sacrée sur 100 m libre

Publié

le

Emma McKeon a cueilli l'or sur 100 m libre (© KEYSTONE/EPA/HOW HWEE YOUNG)

Complétant la razzia australienne, Emma McKeon a décroché vendredi le titre du 100 m libre aux JO de Tokyo.

En quête d'un premier sacre international à 27 ans, Emma McKeon a assumé sans trembler son statut de favorite, elle qui domine les bilans de l'année. Elle avait lancé le 4x100 m australien vers l'or et le record du monde dès dimanche.

Emma McKeon a bouclé l'aller-retour en 51''96, devenant la deuxième sprinteuse la plus rapide de l'histoire derrière Sarah Sjöström (51''71 en 2017). Elle a devancé la révélation hongkongaise des Jeux, Siobhan Bernadette Haughey (52''27) et la deuxième Australienne Cate Campbell (52''52).

Sa médaille d'or s'ajoute à celles d'Ariarne Titmus (200 m et 400 m) et de Kaylee McKeown (100 m dos), 20 ans toutes les deux, alors que les nageuses australiennes attendaient un titre individuel depuis les JO 20008 de Pékin.

Murphy agacé

Sur 200 m brasse, Tatjana Schoenmaker a signé le premier record du monde individuel de ces joutes pour se parer d'or (2'18''95). La Sud-Africaine a été poussée par la triple championne olympique Lilly King (2'19''92), une autre Américaine Annie Lazor complétant le podium (2'20''84).

Le Russe Evgeny Rylov, qui concourt sous pavillon neutre en raison des sanctions pour dopage frappant son pays, a de son côté confirmé son succès sur 100 m dos. Il a remporté le 200 m dos, devant l'Américain Ryan Murphy et le Britannique Luke Greenbank.

Mais Murphy, qui avait réalisé à Rio le même doublé 100 m-200 m, s'est agacé en zone mixte, visant sans le nommer son rival russe. "C'est un énorme poids mental pour moi de nager toute l'année dans une course qui n'est probablement pas propre", a-t-il lâché.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Poisson

Les astres bichonnent vos amours. Vous avez là une formidable opportunité de relancer votre couple, de recréer de belles émotions.

Les Sujets à la Une

X