Rejoignez-nous

International

Mondiaux: Marlen Reusser 2e du contre-la-montre

Publié

,

le

Ellen van Dijk a été la plus forte (© KEYSTONE/EPA/OLIVIER HOSLET)

Marlen Reusser a obtenu une médaille d'argent frustrante dans le contre-la-montre des Mondiaux en Belgique. Elle n'est pas parvenue à se parer d'or le jour de son 30e anniversaire.

Quelques jours après son titre européen, la Suissesse, qui était passée en tête aux deux temps intermédiaires, a un peu faibli sur la fin des 30,3 km du parcours. Le titre est revenu à la Néerlandaise Ellen van Dijk (34 ans), qui a précédé Marlen Reusser de dix secondes. Le bronze est revenu à une autre Néerlandaise, Annemiek van Vleuten (38 ans), à 24 secondes.

Abonnée à la 2e place

La Bernoise avait déjà fini deuxième dans la même épreuve l'an passé en Italie, ainsi qu'aux Jeux olympiques cet été. Elle a longtemps pu croire à la victoire puisqu'elle a fait la course en tête sur les deux tiers de ce tracé tout plat fait de longues lignes droites. Mais Ellen van Dijk, déjà championne du monde du chrono en 2013, a terminé en trombe pour monter sur la plus haute marche du podium.

Karin Thürig reste donc la seule Suisssesse de l'histoire à avoir été championne du monde du contre-la-montre. Elle avait été titrée en 2004 et 2005.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

International

L'ONU accuse la junte birmane de "masser" des troupes dans le nord

Publié

le

Selon l'ONU, la junte birmane est en train de "masser des dizaines de milliers de troupes et des armes lourdes" dans le nord du pays (archives). (© KEYSTONE/AP/STR)

Le rapporteur de l'ONU pour les droits de l'homme en Birmanie a accusé vendredi la junte birmane de "masser des dizaines de milliers de troupes et des armes lourdes" dans le nord du pays. Il dit redouter de nouvelles "atrocités".

"Nous devrions tous être préparés, comme le sont les gens dans cette partie de la Birmanie, à des atrocités de masse encore plus nombreuses", a déclaré Tom Andrews devant l'assemblée générale de l'ONU, à New York.

"Ces tactiques sont une sinistre réminiscence de celles employées par les forces armées avant leurs attaques génocidaires contre les Rohingyas dans l'Etat de Rakhine en 2016 et 2017", a-t-il ajouté en précisant avoir été destinataire d'informations, selon lesquelles, un très grand nombre de troupes se déplaçaient dans les régions reculées du nord et du nord-ouest de la Birmanie.

Probables crimes contre l'humanité

Selon un communiqué du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, M. Andrews, un ancien parlementaire américain, a présenté à l'ONU les conclusions de son rapport annuel sur la situation des droits fondamentaux en Birmanie. D'après ce communiqué, la junte militaire birmane a perpétué depuis son coup d'Etat en février dernier de "probables crimes contre l'humanité et crimes de guerre".

"Je me présente devant cette vénérable institution aujourd'hui pour vous transmettre une simple demande de la population de la Birmanie: préoccupez-vous de la catastrophe en cours et traduisez cette préoccupation en actes significatifs", a plaidé le diplomate américain.

Cette semaine, l'armée, au pouvoir depuis le coup d'Etat du 1er février contre le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi, a annoncé la libération à l'occasion de la fête bouddhiste de Thadingyut de 5636 personnes arrêtées lors des manifestations massives qui ont secoué le pays après le putsch.

Des centaines de détenus politiques birmans, amnistiés, ont de fait retrouvé leurs familles en liesse devant les prisons, certains promettant déjà de reprendre le combat contre le régime militaire. Mais vendredi, selon une ONG, plus de 100 opposants ont de nouveau été arrêtés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Un nouveau lanceur d'alerte accuse aussi Facebook de tous les maux

Publié

le

Le deuxième lanceur d'alerte est aussi un ancien membre de l'équipe de Facebook chargée de l'intégrité civique du réseau social (archives). (© KEYSTONE/AP/Karl-Josef Hildenbrand)

Un nouveau lanceur d'alerte accuse Facebook de faire passer les profits avant la modération des contenus problématiques, d'après le Washington Post. Selon lui, les dirigeants du réseau social sapaient régulièrement les efforts de lutte contre la désinformation.

Selon un article du quotidien américain paru vendredi, ce deuxième lanceur d'alerte est aussi un ancien membre de l'équipe de Facebook chargée de l'intégrité civique de la plateforme, qui a fait une déposition auprès de la SEC, l'autorité boursière.

Dans ce document, l'ex-employé du groupe relate notamment des propos tenus en 2017, quand l'entreprise décidait de la meilleure façon de gérer la polémique liée à l'interférence de la Russie dans l'élection présidentielle américaine de 2016 via sa plateforme.

"Ce sera un feu de paille. Des élus vont râler et, d'ici à quelques semaines, ils seront passés à autre chose. En attendant on imprime de l'argent au sous-sol et tout va bien", aurait alors déclaré Tucker Bounds, un membre de l'équipe de communication de Facebook.

Attention des utilisateurs à maintenir

Le deuxième lanceur d'alerte a signé sa déposition le 13 octobre, une semaine après le témoignage retentissant de Frances Haugen devant le congrès des Etats-Unis d'Amérique.

Cette ancienne informaticienne de Facebook, qualifiée d'"héroïne" par un sénateur démocrate, a répété que les dirigeants du groupe californien, Mark Zuckerberg en tête, "financent leurs profits avec notre sûreté".

Elle avait auparavant fait fuiter au Wall Street Journal des documents internes qui jettent une lumière nouvelle sur des dérives connues des réseaux sociaux, comme les problèmes psychologiques des adolescentes surexposées aux vies et corps apparemment "parfaits" des "influenceuses" sur Instagram.

D'après le Washington Post, la déposition auprès de la SEC de cette nouvelle personne assure que les dirigeants de Facebook sapaient régulièrement les efforts de lutte contre la désinformation, les discours haineux et autres contenus problématiques par peur de mettre en colère l'ancien président américain Donald Trump et ses alliés politiques et pour ne pas risquer de perdre l'attention des utilisateurs, essentielle à ses volumineux profits.

Sollicitée par l'AFP, Erin McPike, une porte-parole de Facebook, a déclaré que cet article était "inférieur aux standards du Washington Post, qui pendant les cinq dernières années n'a écrit qu'après avoir enquêté sur le fond et trouvé des sources multiples."

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Manifestations un an après la quasi-interdiction de l'avortement

Publié

le

Depuis la quasi-interdiction l'année dernière, des milliers de femmes se sont rendues à l'étranger pour pouvoir avorter. (© KEYSTONE/AP/Czarek Sokolowski)

Des manifestations ont été organisées vendredi en Pologne pour défendre le droit à l'avortement légal. Elles ont eu lieu à l'occasion du premier anniversaire de la décision du Tribunal constitutionnel qui a quasiment interdit l'interruption volontaire de grossesse.

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés à Varsovie, bloquant la circulation à l'un des ronds-points les plus fréquentés de la capitale avant de se diriger vers le bâtiment de la Cour constitutionnelle. Des manifestations de moindre ampleur ont eu lieu dans d'autres villes du pays.

"Nous défendons notre droit à l'avortement, notre droit fondamental à décider pour nous-mêmes et notre avenir", a déclaré sur Facebook l'association de défense de droits des femmes Strajk Kobiet qui a organisé la manifestation.

Le Tribunal constitutionnel, soutenu par le gouvernement populiste de droite, a proscrit le 22 octobre 2020 l'interruption volontaire de grossesse en cas de malformation grave du foetus, ce qui a abouti à l'interdiction de toute IVG sauf en cas de viol ou d'inceste, ou lorsque la vie de la mère est en danger.

Des milliers de femmes se sont depuis rendues à l'étranger pour pouvoir avorter. L'organisation Avortement sans frontières qui aide les femmes dans les pays européens où l'avortement est illégal ou très restreint, a indiqué avoir aidé 34'000 Polonaises à avorter depuis la décision du Tribunal constitutionnel.

"Obstacles extrêmes"

Quatorze ONG dont Amnesty International et Human Rights Watch ont indiqué mardi que les femmes polonaises "ont été confrontées à des obstacles extrêmes pour accéder à l'avortement légal au cours de l'année qui s'est écoulée". Les ONG ont exhorté la Commission européenne à mettre en oeuvre "de toute urgence" un mécanisme liant l'accès aux fonds européens au respect des valeurs de l'UE.

Le Tribunal constitutionnel, proche du parti conservateur nationaliste au pouvoir, Droit et Justice (PiS), est actuellement au coeur d'un conflit avec Bruxelles: il a récemment jugé incompatibles avec la Constitution certains articles des traités européens, contestant la primauté du droit européen et la compétence de la Cour de justice de l'UE.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Imhof 4e de la poursuite individuelle

Publié

le

Claudio Imhof a terminé 4e de la poursuite des Mondiaux (© KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT)

Claudio Imhof n'a pas signé d'exploit vendredi soir aux Mondiaux sur piste de Roubaix.

Le Thurgovien a logiquement subi la loi de la star italienne Filippo Ganna dans le match pour la médaille de bronze du tournoi de poursuite individuelle.

Le vice-champion d'Europe 2021, qui s'était qualifié pour cette petite finale en établissant un nouveau record de Suisse dans l'après-midi (4'07''609), n'a pas à rougir de cet échec synonyme de 4e place. Il s'est heurté à bien plus fort que lui vendredi soir.

Même au sommet de son art, Claudio Imhof n'aurait sans doute rien pu faire pour contrer un Filippo Ganna revanchard. Privé de finale pour plus d'une demi-seconde, le quadruple champion du monde de la spécialité a rattrapé le Thurgovien après moins de 3 km!

Lambie en or

Claudio Imhof (31 ans) en reste donc à une médaille mondiale, celle de bronze conquise en 2016 dans l'épreuve du scratch. Mais, en menant aussi le "quatre" helvétique à la 5e place de ces Mondiaux et à la 3e des récents Européens de Granges, il est parvenu à effacer la déception de sa non-sélection pour les JO de Tokyo.

Battu par Filippo Ganna en finale des Mondiaux 2020 à Berlin, Ashton Lambie a décroché pour sa part le premier grand titre de sa carrière. L'Américain de 30 ans, premier homme à être passé sous les 4' (3'59''930 cet été à Aguascalientes), a réalisé 4'05''060 en finale pour dominer l'Italien Jonathan Milan.

Thiébaud 6e de la course aux points

Membre de l'équipe de poursuite, Valère Thiébaud a par ailleurs terminé à une belle 6e place dans la course aux points, remportée par l'impressionnant Français Benjamin Thomas. Le Neuchâtelois, qui a récolté 16 points, n'a toutefois jamais semblé en mesure de monter sur le podium.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Alec Baldwin "dévasté" après son tir fatal lors d'un tournage

Publié

le

Le drame est lié à une arme servant d'accessoire (archives). (© KEYSTONE/AP/Seth Wenig)

La star Alec Baldwin s'est dit vendredi "dévasté" après avoir tué la veille, vraisemblablement de manière accidentelle, une directrice de la photographie sur le tournage d'un western dans le Nouveau-Mexique. L'événement est aussi tragique que rarissime dans le cinéma.

"Les mots me manquent pour exprimer ma stupeur et ma tristesse après l'accident tragique qui a tué Halyna Hutchins", a tweeté le comédien, qui a actionné jeudi une arme à feu censée être factice ou chargée à blanc et utilisée sur le tournage du film "Rust", touchant la directrice de la photographie, ensuite décédée de ses blessures, ainsi que le réalisateur Joel Souza.

"Je coopère pleinement avec l'enquête policière quant à la façon dont cette tragédie a pu avoir lieu et je suis en contact avec (le) mari (d'Halyna Hutchins) pour lui offrir mon soutien ainsi qu'à sa famille", ajoute l'acteur.

Halyna Hutchins, 42 ans, a été évacuée jeudi après le drame en hélicoptère vers un hôpital voisin, où elle a été déclarée morte par les médecins. Le réalisateur de "Rust", Joel Souza, 48 ans, a quant à lui pu quitter l'hôpital après quelques heures, selon l'actrice de "Rust" Frances Fisher, qui a reçu un SMS de M. Souza.

Le tournage a été arrêté "pour une durée indéterminée", a annoncé la production dans un communiqué. Le drame a eu lieu au ranch Bonanza Creek, abondamment utilisé dans les westerns, était survolé vendredi par deux hélicoptères. L'accès y était toujours bouclé par la police.

D'après le Hollywood Reporter, citant un porte-parole de la production, il s'agit d'un "accident" impliquant un accessoire devant être chargé à blanc. Les services du shérif du comté de Santa Fe ont indiqué que cela semblait être le cas.

Aucune arrestation

"M. Baldwin a été interrogé", avait déclaré jeudi à l'AFP le porte-parole du shérif, Juan Rios. L'acteur "s'est présenté volontairement et a quitté l'immeuble après la fin des interrogatoires. Aucune poursuite n'a été engagée et aucune arrestation n'a été faite." L'enquête se poursuivait vendredi.

Le journal local Santa Fe New Mexican a publié des images d'Alec Baldwin visiblement désemparé, prises sur un parking après la tragédie. Cette publication précise que ses journalistes ont vu l'acteur en larmes après son interrogatoire. "Toute l'équipe est totalement anéantie par la tragédie d'aujourd'hui et nous adressons nos sincères condoléances à la famille d'Halyna et à ses proches", a déclaré un porte-parole de la production dans un communiqué.

"Rust" est un western écrit et réalisé par Joel Souza, dont Alec Baldwin, co-producteur, doit tenir le rôle principal du hors-la-loi Harland Rust, qui prend la fuite avec son petit-fils de 13 ans lorsque ce dernier est condamné, à la suite d'un homicide accidentel, à la pendaison pour meurtre.

Appel à la "vigilance"

Halyna Hutchins, installée à Los Angeles, était considérée comme une étoile montante du cinéma américain. Née en Ukraine, elle avait grandi dans une base militaire soviétique située sur le cercle arctique, selon son site internet.

L'Alliance internationale des métiers de la scène (IATSE), à laquelle appartenait Halyna Hutchins, s'est dite "dévastée". "Etablir une culture de la sécurité nécessite une vigilance de tous les instants et de chacun d'entre nous, chaque jour", a ajouté le syndicat.

L'IATSE a refusé de commenter auprès de l'AFP les informations relayées par la presse américaine selon lesquelles la branche accessoiristes du syndicat a fait circuler un e-mail affirmant qu'une "balle réelle avait accidentellement été tirée" et qu'aucun de ses membres n'était sur le lieu du tournage lors du drame.

Interrogée par l'AFP à ce sujet, la production n'avait pas immédiatement répondu vendredi. Les autorités en charge du cinéma au Nouveau-Mexique n'ont pas non plus souhaité commenter, soulignant dans un communiqué que "la sécurité et le bien-être de tous les acteurs, équipes et cinéastes au Nouveau-Mexique (étaient) toujours une priorité".

Le précédent Brandon Lee

Alec Baldwin, 63 ans, s'est rendu particulièrement populaire aux Etats-Unis ces dernières années par ses imitations de Donald Trump dans la célèbre émission satirique "Saturday Night Live". Dans "La chanteuse et le milliardaire" et "Guet-Apens", il partageait l'affiche avec Kim Basinger. Les deux ont formé un couple parmi les plus glamours de l'époque avant un divorce très acrimonieux.

Dans les années 2000, l'acteur new-yorkais avait reçu deux Emmy Awards, équivalent des Oscars pour la télévision américaine, pour la série comique "30 Rock" où il incarnait un patron de studio face à Tina Fey. Avec ses sept saisons, la comédie avait signé un vrai succès pour Baldwin et considérablement redoré son blason d'acteur.

En mars 1993, l'acteur Brandon Lee, fils de la star des arts martiaux Bruce Lee, alors âgé de 27 ans, était décédé sur le tournage du film "The Crow" après avoir été blessé au ventre par une balle restée bloquée dans le canon et délogée par la détonation d'une cartouche à blanc.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Durant des discussions professionnelles, vous saurez vendre vos capacités, toutefois évitez les excès qui se retourneraient contre vous !

Les Sujets à la Une

X