Rejoignez-nous

Sport

Rien à faire pour les Suisses face à Pidcock

Publié

,

le

Les Suisses ont brillé à Crans-Montana, mais Tom Pidcock leur a volé la vedette. (© KEYSTONE/MAXIME SCHMID)

Comme la veille sur le Short Track, Tom Pidcock a remporté l'épreuve "classique" de cross country dimanche à Crans-Montana. Il s'est imposé devant Mathias Flückiger et l'Italien Luca Braidot.

Le Britannique, champion olympique de la discipline en 2021, a bouclé les sept tours du spectaculaire parcours valaisan en 1h26'28'', avec 1'10'' d'avance sur son dauphin olympique Mathias Flückiger, qui a signé son meilleur résultat de la saison en Coupe du monde.

Vainqueur la semaine dernière à Val di Sole, Nino Schurter a quant à lui terminé au pied du podium, battu au sprint par l'Italien Luca Braidot. Lars Forster (8e) et Filippo Colombo (10e) ont aussi fini dans le top 10.

Très en jambes, Tom Pidcock a montré qu'il serait à nouveau l'homme à battre aux JO de Paris. Avant cela, le polyvalent coureur de l'équipe Ineos va disputer le Tour de France où il pourrait également briller, lui qui a remporté l'Amstel Gold Race ce printemps.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Patrick Rahmen: "Nous sommes devant un sacré défi"

Publié

le

Patrick Rahmen: un début de règne compliqué à Berne. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

"Nous sommes devant un sacré défi !" Patrick Rahmen ne masque pas la réalité. Le nouvel entraîneur des Young Boys mesure pleinement l’étendue de la tâche qui l’attend.

"Nous avons commis trop d’erreurs individuelles ce soir, reconnaît le Bâlois. Le premier et le troisième buts sont des véritables cadeaux offerts à l’adversaire. Servette mérite son succès. Les Genevois ont su nous bousculer en fin de première mi-temps." Patrick Rahmen n’ignore pas qu’il se retrouve sous pression après deux défaites lors des deux premières journées. "C’est vrai, la pression est là. Je dois l’accepter, dit-il. Mais ce n’est pas la première fois que je suis confronté à une telle situation dans ma carrière d’entraîneur."

Thomas Häberli veillait, quant à lui, à ne pas s’enflammer. "Nous avons gagné nos deux premiers matches. C’est bien. Mais dimanche après-midi, nous recevons Yverdon et cette rencontre s’annonce compliquée." Le successeur de René Weiler se félicite toutefois de la performance d’ensemble de son équipe face au champion. "L’équipe a livré le match que j’espérais", conclut-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Une première depuis 21 ans pour le Servette FC

Publié

le

Ce fut la fête pour les Grenat mercredi soir au Stade de Genève. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Pour la première fois depuis 21 ans, le Servette FC a remporté ses deux premiers matches de la saison en Super League. Victorieux 2-1 de Lucerne dimanche, les Grenat ont donné la leçon aux Young Boys.

Au stade de Genève devant 8727 spectateurs, le Servette FC s’est imposé 3-1 devant le double tenant du titre sur des réussites de Keigo Tsunemoto, Miroslav Stevanovic et Enzo Crivelli. Supérieurs dans tous les compartiments du jeu face à un adversaire qui fait vraiment peine à voir, les joueurs de Patrick Häberli auraient pu s’imposer encore plus largement. Trois jours après avoir bu la tasse au Wankdorf devant le FC Sion, les Bernois ont, en effet, dévoilé toutes leurs limites au point que Patrick Rahmen peut se demander s’il a eu raison de quitter Winterthour pour diriger cette équipe qui balbutie son football.

Une implacable logique

La première période a tourné au cauchemar pour les Bernois avec une défense toujours aussi friable et une attaque aphone. Le score de 2-0 en faveur des Grenat répondait ainsi à une implacable logique. L’ouverture du score de la 32e minute de Tsunemoto pour son premier but sous les couleurs servettiennes a été facilitée par le laxisme de Joël Monteiro dans son marquage. Le 2-0 fut le fruit d’une action magnifique conduite essentiellement par Bradley Mazikou pour placer Stevanovic dans une position idéale.

Sur le plan offensif malgré la présence de Monteiro et de Meschak Elia sur les côtés, les Young Boys n’ont rien montré. Ce néant pour une équipe qui a remporté six des sept derniers championnats interpelle vraiment. Il a ainsi fallu attendre l’heure de jeu pour voir une double parade de Joël Mall devant Elia et la 71e pour le but de l’espoir de Cédric Itten. Mais le penalty provoqué par Anel Husic huit minutes plus tard et transformé par Crivelli devait sonner le glas pour les Bernois. Au coup de sifflet final, Patrick Rahmen a compris qu'il se retrouvait devant un immense chantier.

undefined

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un choc au sommet mouvementé à St. Etienne

Publié

le

Javier Mascherano: une défaite qui passera mal... (© KEYSTONE/EPA EFE/ALEJANDRO GARCIA)

Le premier scandale des Jeux ? A St. Etienne, le Maroc a battu l'Argentine 2-1 dans un choc au sommet interrompu pendant plus de deux heures.

Des incidents sont survenus après l'égalisation des Argentins à la... 106e minute pour provoquer l'arrêt du match. Au retour des joueurs sur le terrain, devant des tribunes vides, l'arbitre a annulé le but égalisateur, et la rencontre a brièvement repris, se terminant sur la victoire du Maroc.

Juste avant l'interruption, au bout des arrêts de jeu, une vingtaine de supporters du Maroc avaient envahi le terrain. Des bouteilles et gobelets ont aussi été lancés, contraignant l'arbitre à inviter les joueurs à regagner les vestiaires. Les Argentins venaient alors d'égaliser (2-2).

Les deux équipes ont bien quitté le terrain, mais la fin du match n'a pas été sifflée, a constaté l'AFP. Pendant deux heures, le site officiel des JO a indiqué que la rencontre était toujours interrompue.

Cristian Medina a inscrit le deuxième but des hommes de Javier Mascherano après deux ballons contrés et deux tirs sur la transversale. Un but finalement refusé pour un hors jeu. La rencontre a aussi été marquée par des sifflets à l'encontre des joueurs argentins.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Le no 1 mondial sur le flanc

Publié

le

Jannik Sinner: un forfait regrettable. (© KEYSTONE/AP/Alberto Pezzali)

Coup dur pour Jannik Sinner ! Le no 1 mondial ne disputera pas les Jeux de Paris. Il souffre des amygdales.

Après une semaine de préparation à Monte-Carlo, l'Italien est tombé malade lundi soir. Le corps médical l'a fortement conseillé de renoncer à s'aligner au tournoi olympique. "Je suis très triste et très déçu. Les Jeux olympiques étaient l'un de mes grands objectifs de l'année", indique Jannik Sinner dans un communiqué.

Demi-finaliste face au futur vainqueur Carlos Alcaraz lors du dernier Roland-Garros, Jannik Sinner était, bien sûr, l'un des grands favoris à la course à la médaille d'or avec Alcaraz et Novak Djokovic. Il entend maintenant prendre le temps de se soigner pour être en pleine possession de ses moyens dans un mois à l'US Open.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Profitez des faveurs célestes du moment pour établir des ententes bénéfiques et constructives, que ce soit dans le privé ou dans le professionnel.

Les Sujets à la Une

X