Rejoignez-nous

Sport

Roland-Garros: Wawrinka en 16e de finale

Publié

,

le

Wawrinka a maîtrisé son sujet face à Koepfer. (©KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

Stan Wawrinka (no 16) a lâché un set dans son 2e tour à Roland-Garros.

Le Vaudois a néanmoins maîtrisé son sujet face au quart de finaliste du récent Masters 1000 de Rome Dominik Koepfer (ATP 61), battu 6-3 6-2 3-6 6-1 en 2h08'.

Auteur dans les deux premières manches d'un récital interrompu brièvement par le passage d'un avion de chasse ayant franchi le mur du son, Stan Wawrinka n'a pas su garder la même intensité dans le troisième set. Il a laissé le gaucher allemand reprendre confiance, et n'a pas pu effacer le break concédé dans le huitième jeu.

Mais le vainqueur de l'édition 2015 du tournoi parisien n'a rien d'autre à se reprocher. Il a su durcir à nouveau les échanges dès l'entame de la quatrième manche, remportant les cinq premiers jeux avant de devenir le 15e joueur de l'histoire à atteindre la barre des 150 matches gagnés en Grand Chelem.

"J'ai livré un très bon match", s'est félicité Stan Wawrinka, qui a tenu le même discours clair qu'après son 1er tour face à Andy Murray: ces conditions automnales sont parfaites pour lui, la lenteur des courts lui permettant de mettre son jeu en place et la lourdeur des balles d'exploiter parfaitement sa capacité à générer de la puissance sur chacune de ses frappes.

"J'ai plus le temps de travailler la balle. Et je sais qu'on me mettra difficilement en danger", a souligné sur le court le Vaudois, qui a su rester calme après la perte du troisième set. "J'ai été plus hésitant au troisième set, et ai commis plus de fautes. Mais j'ai su reprendre les bonnes bases pour imposer mon jeu au quatrième set", a-t-il poursuivi.

Le Vaudois a vraiment fait parler sa force de frappe mardi, armant au total 51 coups gagnants (pour 52 fautes directes) dans une partie qui a commencé avec trois quarts d'heure de retard en raison de la pluie. S'il évolue dans le même registre en sachant rester patient à l'échange, il ne devrait pas rencontrer de difficulté majeure au 3e tour face à Hugo Gaston (ATP 239) ou à Yoshihito Nishioka (ATP 52).

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Hansi Flick nouvel entraîneur du FC Barcelone

Publié

le

Hansi Flick est le nouveau coach du Barça (© KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER)

Hansi Flick est le nouvel entraîneur du FC Barcelone.

L'ex-sélectionneur allemand s'est engagé pour les deux prochaines années en remplacement de Xavi Hernandez, limogé au terme d'une saison décevante sans trophée remporté.

"Le FC Barcelone et Hansi Flick ont trouvé un accord pour que l'Allemand soit l'entraîneur de l'équipe première masculine jusqu'au 30 juin 2026", a écrit le club catalan dans un communiqué, après avoir annoncé en premier lieu la résiliation du contrat de Xavi.

Homme de l'historique sextuplé de 2020 avec le Bayern Munich, Flick (59 ans) était sans contrat depuis la fin brutale de son aventure à la tête de la Mannschaft en septembre 2023. Il était annoncé depuis plusieurs mois comme le successeur potentiel de Xavi Hernandez.

Ce dernier avait fini par être licencié vendredi dernier quelques semaines après avoir été conforté à son poste pour la dernière année de son contrat, alors qu'il avait en premier lieu annoncé sa démission au terme de la saison fin janvier.

Echec avec la Mannschaft

Ancien adjoint fidèle et discret de Joachim Löw, Hansi Flick avait échoué dans sa mission de succéder à l'emblématique sélectionneur allemand et n'a pas su relever une sélection en perdition depuis 2018.

C'est également en tant qu'adjoint de Niko Kovac que l'ancien milieu de terrain avait fait son retour au Bayern Munich, club où il avait remporté quatre fois la Bundesliga. Il l'a ensuite emmené vers un impensable sextuplé en 2020 (Championnat, Coupe d'Allemagne, Ligue des champions, Supercoupe d'Allemagne, Supercoupe d'Europe, Coupe du monde des clubs).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Hockey

Florida égalise à 2-2 face aux Rangers

Publié

le

La joie des Panthers, qui ont égalisé à 2-2 face aux Rangers (© KEYSTONE/AP/Wilfredo Lee)

Florida a stoppé l'hémorragie face aux Rangers.

Battus en prolongation dans les actes II et III, les Panthers ont égalisé à 2-2 face à New York en finale de la Conférence Est de NHL en forçant la décision en "overtime" mardi.

La franchise floridienne s'est imposée 3-2 à domicile, grâce à une réussite de Sam Reinhart après seulement 72 secondes de jeu dans la première période supplémentaire. Elle évoluait depuis 13 secondes à 5 contre 4 après que le "revenant" Blake Wheeler - qui jouait son premier match depuis la mi-février - avait écopé de 2' de pénalité.

Les Panthers, qui visent une deuxième finale de Coupe Stanley consécutive après celle perdue 4-1 face à Vegas douze mois plus tôt, ont à nouveau dominé les débats mardi avec 40 tirs cadrés contre 23 pour leurs adversaires. Les Rangers ont en outre bloqué pas moins de 28 tirs adverses.

La franchise new-yorkaise, qui retrouvera sa glace jeudi pour le match no 5, a ouvert la marque en supériorité numérique à la 9e minute. Les Panthers ont renversé la vapeur en marquant deux fois au deuxième tiers (dont une sur un "powerplay"), concédant l'égalisation à la 44e. Mais ils n'ont pas craqué en prolongation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

L'Olympiakos pour une première grecque

Publié

le

Ayoub El Kaabi et l'Olympiakos rêvent d'offrir à la Grèce un premier titre en Coupe d'Europe (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

L'Olympiakos est en quête d'un premier trophée continental historique pour le football grec en finale de la Conference League.

Il se frotte à la Fiorentina, qui rêve d'offrir mercredi à Athènes un deuxième titre cette saison à l'Italie après la victoire de l'Atalanta en Europa League.

Dans le stade du rival de l'AEK Athènes, le club du Pirée pourra compter sur le soutien de ses bouillants supporters. Un atout non négligeable contre la "Viola", sevrée de lauriers depuis 23 ans (un succès en Coupe d'Italie) et qui vise un deuxième sacre dans une compétition européenne, 63 ans après avoir soulevé la Coupe des coupes en 1961.

Finaliste malheureuse l'an dernier face aux Anglais de West Ham, l'équipe de Florence pourrait ainsi sauver un exercice bien terne. Elle navigue ainsi à une piteuse 8e place en Serie A avant son dernier match, le 2 juin face à l'Atalanta.

"Nous sommes fiers et heureux d'avoir atteint pour la deuxième année consécutive la finale, c'est un motif de joie, le résultat de trois années de travail merveilleuses. On est de retour en finale, cela n'a pas été facile, mais on va donner notre maximum, car la Fiorentina n'a plus remporté de trophée depuis quelques années déjà", a déclaré l'entraîneur Vincenzo Italiano qui quittera le club en fin de saison.

Stabilité retrouvée

Auteur d'un début de championnat raté, l'Olympiakos a de son côté changé à trois reprises de technicien, sept fois au total sur les deux dernières saisons. Mais le club a retrouvé de la stabilité et des résultats depuis l'arrivée sur le banc de José Luis Mendilibar en février, finissant à la troisième place de la Super League grecque.

L'entraîneur espagnol, vainqueur de l'Europa League avec Séville en 2023, a transformé le visage de l'équipe. "J'ai étudié les joueurs et, jour après jour, j'ai commencé à croire que nous pouvions faire quelque chose de grand. Et puis deux d'entre nous y ont cru, puis quatre, puis six...", a-t-il expliqué. Ils sont désormais des centaines de milliers à y croire à travers le pays, prêts à soutenir le club le plus populaire de Grèce.

La formation du Pirée comptera notamment sur son attaquant marocain Ayoub El Kaabi. Ce dernier a particulièrement brillé en demi-finales avec cinq buts sur les six marqués au total contre Aston Villa (4-2, 2-0).

Sécurité

Dans un pays marqué par les affrontements récurrents entre hooligans, l'organisation d'un tel événement revêt par ailleurs un enjeu sécuritaire important pour la Grèce. En août 2023, un supporter grec avait été tué au stade de l'AEK dans l'attaque de hooligans croates du Dinamo Zagreb.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Courtois absent de la liste de la Belgique, sans surprise

Publié

le

Thibaut Courtois ne jouera pas l'Euro (© KEYSTONE/EPA/OLIVIER MATTHYS)

Tout juste de retour d'une longue blessure, le gardien Thibault Courtois est absent de la liste de la Belgique pour l'Euro 2024, liste dévoilée mardi par le sélectionneur Domenico Tedesco.

Pilier de la Belgique lors de la décennie passée, le portier de 32 ans avait subi une rupture du ligament croisé au genou gauche en août 2023. Cumulé à une déchirure du ménisque en mars, cela lui a fait manquer l'essentiel de la saison.

"Il a été honnête avec moi, très tôt dans sa façon de communiquer, il connaît son corps, c'est une chose de jouer trois ou quatre matches", une autre de faire l'Euro, a déclaré Domenico Tedesco, en référence aux quatre matches de Liga disputés avec le Real Madrid en mai. "Il n'est pas prêt pour l'Euro, et on doit jouer avec ceux qui le peuvent", a résumé l'Italo-Allemand.

Le sélectionneur a choisi qui sera le gardien numéro 1 entre Koen Casteels (Wolfsbourg), Matz Sels (Nottingham Forest) et Thomas Kaminski (Luton) mais a confié devoir "d'abord en parler avec eux".

Tedesco a par ailleurs décidé d'emmener le milieu Axel Witsel, 35 ans, et le défenseur Jan Vertonghen, qui à 37 ans joue désormais à Anderlecht. En revanche, l'ancien Marseillais Michy Batshuayi, 30 ans, n'a pas été retenu: "On ne pouvait se permettre un troisième buteur" après Romelu Lukaku et Loïs Openda, a dit Domenico Tedesco.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Les conditions sont top pour donner vie à un projet qui attend depuis un certain temps dans les dossiers. Il est temps de passer à la réalisation concrète !

Les Sujets à la Une

X