Rejoignez-nous

Climat

Dons records pour la Chaîne du Bonheur en 2022

Publié

,

le

Autour de l'incontournable Jean-Marc Richard, la Chaîne du Bonheur fait régulièrement appel à des bénévoles, parfois soutenus par des personnalités, pour récolter les promesses de dons au standard téléphonique (Archives), (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Chaîne du Bonheur n'avait récolté qu'une seule fois dans son histoire davantage de dons que l'an dernier. En 2022, année touchée notamment par la guerre en Ukraine et les inondations au Pakistan, les Suisses ont versé 154 millions de francs.

Seule l'année suivant le tsunami de 2004 en Asie du sud-est avait permis à la Chaîne du Bonheur de faire mieux, soit 227 millions de francs, a précisé l'oeuvre d'entraide à Keystone-ATS. Quant à l'année dernière, elle a été marquée par des crises humanitaires majeures, une collecte historique et un élan de solidarité exceptionnel, écrit la Chaîne du Bonheur mardi dans un communiqué.

Plus de 56 millions de francs ont été investis par la fondation dans 326 projets de ses organisations partenaires suisses dans 42 pays du monde entier, précise-t-elle. Il s'agit notamment de projets pour les enfants ainsi que l'aide en Afghanistan après la prise de pouvoir des talibans ou de projets pour les personnes réfugiées en Europe.

Ukraine

L'Ukraine a représenté une grosse part de l'activité. Ainsi, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 130 millions de francs jusqu'à fin 2022 pour l'aide en Ukraine et dans les pays voisins. Avec ces dons, elle a financé des projets d'aide de ses organisations partenaires suisses sur place, immédiatement après le début de la guerre le 24 février.

Plus de 11,5 millions de francs ont été utilisés en Suisse, entre autres, pour soutenir les personnes sans abri, les réfugiés de la guerre en Ukraine ainsi que les jeunes et les enfants en détresse.

Après les inondations de grande ampleur au Pakistan fin août, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 5,3 millions de francs de dons, selon le communiqué. L'argent récolté a permis de financer rapidement l'aide d'urgence des organisations partenaires suisses.

Le 23 novembre, la Chaîne du Bonheur a organisé, avec le soutien de la SSR, une journée nationale de solidarité pour les personnes touchées par la sécheresse en Afrique de l'Est. Jusqu'à la fin de l'année, 13,8 millions de francs ont été récoltés pour l'aide en Somalie, au Kenya et en Ethiopie, a précisé l'oeuvre d'entraide.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Changement du climat: les arbres confrontés au gel sont mieux armés

Publié

le

Avec le changement climatique, il fait souvent chaud plus tôt dans l'année. Mais, dans le même temps, le risque de gelées tardives devrait rester au moins aussi élevé (image d'illustration). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Les arbres soumis au gel parce qu'ils bourgeonnent tôt au printemps paraissent mieux armés pour faire face au changement climatique. Cette floraison précoce les a habitués à souffrir du gel et ils ont développé des moyens pour s'en remettre rapidement.

Selon une nouvelle étude de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), le changement climatique avance dans la saison le moment de la floraison des arbres. Mais le risque de gel tardif reste élevé.

Les essences qui se remettent rapidement des dégâts causés par le gel pourraient être avantagées à l'avenir, écrit le WSL mardi dans un communiqué. L'étude publiée dans la revue spécialisée Functional Ecology prouve que les arbres qui se remettent bien des gelées peuvent bourgeonner plus tôt dans l'année malgré le risque de gel existant.

Selon l'étude, cette capacité devient de plus en plus importante avec le changement climatique. Il fait souvent chaud plus tôt dans l'année, mais, dans le même temps, le risque de gelées tardives devrait rester au moins aussi élevé. Ainsi, les espèces tolérantes au gel pourraient à l'avenir s'imposer face aux espèces sensibles au gel, ce qui modifierait nos forêts à long terme.

Des arbres prêts à prendre des risques

Pour les arbres à feuilles caduques, choisir le bon moment pour l'apparition de ces dernières est une entreprise risquée. Trop tôt, et toute la production peut être victime d'un seul épisode de gel; trop tard, et des plantes voisines concurrentes peuvent déjà avoir fait main basse sur les ressources rares comme l'eau, les nutriments et la lumière.

Chaque arbre doit ainsi évaluer le niveau de risque à prendre pour faire ses feuilles par rapport à sa capacité à se remettre du gel. Au cours de l'évolution, chaque espèce a ainsi développé le moment optimal pour l'apparition des feuilles.

Pour cette étude, les chercheurs ont fait bourgeonner des arbres mis en pot dans une chambre chauffante, puis les ont exposés au gel dans une chambre froide. Il est apparu que les merisiers et les chênes pédonculés ont de bonnes stratégies pour résister au gel. Les nouvelles pousses des merisiers se forment depuis la base et les chênes ont de nombreux bourgeons de réserve.

En revanche, un charme étudié sur trois n'a pas survécu au gel. Les hêtres communs ont également souffert davantage: leurs feuilles étaient plus petites et leur couronne clairsemée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Sept morts et 62 disparus dans un glissement de terrain

Publié

le

Depuis janvier, les fortes pluies ont déjà fait 22 morts et 346 sans-abri dans le pays. Plus de 6900 maisons ont été endommagées et 72 ont été détruites, selon les autorités. (© KEYSTONE/EPA/Jose Jacome)

Soixante-deux personnes sont portées disparues et sept autres sont mortes dans le sud de l'Equateur, dans un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies dans la nuit de dimanche à lundi. C'est ce qu'a annoncé lundi soir le président équatorien Guillermo Lasso.

"Cinq (membres de ma famille) sont enterrés ici", explique à l'AFP Manuel Upai, un agriculteur et maçon de 40 ans, qui continuait lundi de chercher ses beaux-parents dans les décombres à Alausi, dans le sud de l'Equateur.

Plusieurs dizaines de maisons ont été ensevelies dans cette localité de la province de Chimborazo, à environ 300 km au sud de Quito, dans une zone andine frappée la semaine dernière par un tremblement de terre qui a fait 15 morts, dont un au Pérou voisin.

"Je déplore que sept personnes soient mortes et que 62 personnes soient toujours portées disparues", a déclaré lundi soir le président Guillermo Lasso à son arrivée dans la localité d'Alausi. "Nous continuerons de mener des opérations de sauvetage", a assuré M. Lasso. Dans la zone sinistrée, quelque 600 maisons épargnées par la coulée ont été évacuées sur ordre des autorités.

Les images diffusées par les médias locaux ont montré des dizaines de secouristes et de civils s'affairant autour des débris pour tenter de dégager des personnes ensevelies, dans un ballet d'ambulances à gyrophares et sirènes hurlantes. Une énorme coulée de boue brunâtre est descendue soudainement des montagnes verdoyantes qui entourent Alausi, où vivent quelque 45'000 habitants. Dans la zone sinistrée, les rescapés en larmes et aux visages éplorés attendent des nouvelles de leurs proches disparus.

"Nez du Diable"

Dès les premières heures de la matinée de lundi, des équipes de secours étaient à pied d'oeuvre à la recherche du moindre signe de vie sous les décombres. Le "bruit fatal" du pan de la montagne qui s'est détaché résonne encore dans l'esprit de Maria Villa, 46 ans, qui s'est échappée de sa maison par une fenêtre avec son mari et sa fille.

"J'étais en train de préparer à manger (...) et j'ai entendu un bruit", raconte-t-elle à l'AFP, apeurée. Son mari a aussitôt crié: "La colline est en train de s'écrouler". Maria reconnaît que les autorités avaient recommandé à sa famille de quitter la zone, celle-ci ayant été classée en "alerte jaune" en février en raison de risques de glissements de terrain après de fortes intempéries.

"Cette semaine, ils nous ont conseillé de partir, mais la vérité c'est que cela fait de la peine de laisser nos affaires derrière nous. Je sais que la vie a plus de valeur, mais c'est une douleur si forte", confie-t-elle. Les autorités avaient également mis en garde contre un possible effondrement de la route E35 dans le secteur de Casual, où une partie de la montagne s'était détachée.

Selon le Secrétariat national à la gestion des risques (SNGR), près de 500 personnes au total ont été affectées par la coulée. Le bureau du gouverneur de Chimborazo a indiqué qu'il préparait des centres de collecte de nourriture pour aider les personnes touchées. Les forces armées participent aux opérations de secours et à l'acheminement de matériel pour construire des abris temporaires.

De son côté, la Croix-Rouge locale a fourni des "soins préhospitaliers" aux victimes. Des habitants des villages voisins sont également arrivés dès les premières heures de la matinée pour participer aux opérations de sauvetage. La ville d'Alausi est connue dans le monde entier pour le "Nez du Diable", une pente abrupte par laquelle passe la ligne ferroviaire transandine de l'Équateur, un tronçon surnommé le "train le plus difficile du monde" en raison de sa dangerosité.

Depuis janvier, les fortes pluies ont déjà fait 22 morts et 346 sans-abri dans le pays. Plus de 6.900 maisons ont été endommagées et 72 ont été détruites, selon les autorités. Quelque 987 incidents ont été causés par les intempéries, tels que des inondations et des glissements de terrain. En février, les pluies ont entraîné une suspension de cinq jours du pompage du pétrole brut car un oléoduc menaçait de se rompre après l'effondrement d'un pont.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Le Mississippi dévasté par des tornades, au moins 25 morts

Publié

le

Des tornades ont dévasté le Mississippi. (© KEYSTONE/EPA/THOMAS GRANING)

L'aide commençait à s'organiser dimanche dans le Mississippi après le passage dévastateur l'avant-veille de tornades qui ont fait au moins 25 morts, et où sont attendues de nouvelles fortes intempéries en soirée

Le nombre de décès dimanche matin "s'élève toujours à 25 avec des dizaines de blessés", indiquent les services d'urgence du Mississippi (MSEMA) qui précisent encore que ce chiffre est "susceptible de changer".

Les tornades ont parcouru le Mississippi d'ouest en est sur plus de 150 km, laissant dans leur sillon des "dégâts dévastateurs", selon le gouverneur, Tate Reeves.

L'une d'elles a été classée de manière préliminaire en catégorie 4 (sur 5 sur l'échelle de Fujita), selon MSEMA, tandis que les services météo nationaux (NWS) ont précisé qu'elle avait duré une heure et 10 minutes et parcouru près de 95 km.

"Zone de guerre"

A Rolling Fork, une municipalité de quelque 2000 habitants frappée de plein fouet par cette tornade vendredi, les rues ressemblent à une "zone de guerre", explique à l'AFP John Brown, un responsable de la Croix-Rouge pour l'Alabama et le Mississippi.

La ville s'est réveillée dimanche sous un soleil printanier mais avec la menace de potentiels nouveaux orages. Et les dégâts s'y étendent à perte de vue. Lorsque les toitures de certaines maisons ont tenu, elles ont été éventrées. Mais nombre d'entre elles se sont tout simplement envolées.

Devant les habitations dévastées, les voitures témoignent de la violence de la tornade. Certaines ont été poussées les unes contre les autres, toutes ont les vitres brisées, beaucoup ont leur carrosserie comme martelée par d'innombrables coups, et un véhicule a été propulsé au sommet d'un monticule de débris.

Douleur et angoisse

L'aide a commencé à s'organiser dans la ville dès samedi. La Croix-Rouge américaine a investi un bâtiment de la Garde nationale, où la nourriture et les produits de nécessité affluent aux côtés de lits de camp.

Certains ont fait des dizaines de kilomètres pour prêter renfort. Jon Gebhardt, professeur assistant en science militaire à l'Université du Mississippi à Oxford, à quelque trois heures de Rolling Fork, dit être arrivé dans la nuit de vendredi à samedi, après le passage de la tornade, pour aider à mettre le centre sur pied. Confronté à la "douleur et à l'angoisse" des habitants, "j'ai pas mal pleuré" samedi, reconnaît-il auprès de l'AFP.

Samedi soir, des électriciens à bord de pick-up ont fait le tour de la ville pour tenter de rétablir le courant aussi rapidement que possible, au milieu de nombreuses voitures de police.

"Nous allons faire tout notre possible à travers (des solutions) de logement et d'autres moyens pour faire revenir les gens dans cette ville aussi rapidement que possible", a déclaré le gouverneur Tate Reeves lors d'une conférence de presse dimanche à Rolling Fork.

Situation "déchirante"

Le gouverneur était accompagné du ministre de la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas, qui a évoqué une situation "déchirante" face aux décès et à la dévastation qu'il a pu voir.

Le ministre a également évoqué la question du dérèglement climatique. "Nous voyons des événements météo extrêmes qui vont en augmentant, que ce soit en gravité et en fréquence", a-t-il dit. "Nous devons construire nos villes de manière à être préparés au mieux, d'être capables de répondre rapidement et de se rétablir" le plus rapidement possible, a ajouté Alejandro Mayorkas.

Le président Joe Biden a ordonné dimanche le déploiement de l'aide fédérale, qui sert pour des logements provisoires, des travaux de réparation et des prêts à taux réduits pour couvrir les pertes de biens non-assurés. Il avait assuré samedi que l'Etat fédéral ferait "tout ce qu'il pourra pour aider", "aussi longtemps qu'il le faudra".

Des "rafales destructrices" attendues

De nouvelles fortes intempéries sont attendues dans la soirée dimanche dans le Mississippi, a annoncé MSEMA. "Il existe des risques 'renforcés' de conditions météos graves" dans certaines parties du Mississippi a tweeté l'agence. "Des rafales destructrices et des tornades sont possibles", a-t-elle ajouté.

A travers le sud des Etats-Unis, les orages ont également été particulièrement intenses vendredi. Dans l'Alabama, Etat voisin du Mississippi, un homme est mort après que sa caravane s'est retournée, selon la police locale.

Les tornades, phénomène météorologique aussi impressionnant que difficile à prévoir, sont courantes sur le territoire américain, notamment dans le centre et le sud du pays. En décembre 2021, environ 80 personnes avaient perdu la vie après le passage de tornades dans le Kentucky.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Au moins 25 personnes tuées par une tornade dans le Mississippi

Publié

le

Des agents fouillent des débris à la recherche de survivants à Rolling Fork. (© KEYSTONE/AP/Rogelio Solis)

Au moins 25 personnes ont été tuées lors du passage d'une tornade dans le Mississippi, a indiqué samedi le gouverneur de cet Etat du sud des Etats-Unis. Le phénomène météorologique a laissé derrière lui un paysage ravagé sur 150 km.

"C'est une tragédie", a déclaré sur Twitter le gouverneur Tate Reeves, évoquant des "dégâts dévastateurs" après le passage vendredi soir de cette tornade qui a parcouru le Mississippi sur plus de 150 km d'ouest en est. "L'échelle des pertes et dégâts est manifeste dans toutes les zones touchées aujourd'hui", a-t-il expliqué après s'être rendu à Silver City, l'une des villes frappées le plus durement.

Le bilan s'élève à 25 morts et des dizaines de blessés, selon les services d'urgence de l'Etat du Mississippi (MSEMA). Quatre personnes portées disparues "ont été retrouvées", ont-ils ajouté. Des équipes de recherche et de secours sont à pied d'oeuvre pour retrouver d'éventuelles autres victimes.

Le président américain Joe Biden a évoqué dans un communiqué des images "déchirantes". Il a souligné que l'Etat fédéral ferait "tout ce qu'il pourra pour aider", "aussi longtemps qu'il le faudra".

"Quasiment tout a été balayé"

A Rolling Fork, une ville de quelque 2000 habitants dans l'ouest du Mississippi, des images montraient samedi matin des rangées entières de maison arrachées de leurs maigres fondations, des rues jonchées de débris et de voitures retournées sur leur toit. Deux semi-remorques étaient également entassés l'un sur l'autre.

Les arbres ont été arrachés et des morceaux métalliques enroulés autour des troncs tandis que pour une maison, toujours debout mais vacillante, l'étage s'est écroulé. "Quasiment tout a été balayé" dans la ville, a déclaré par téléphone à l'AFP Patricia Perkins, une habitante de 61 ans. "La plupart des boutiques ont été rasées" par la tornade, raconte cette employée d'un magasin d'outillage.

Aaron Rigsby, chasseur de tornades, raconte être arrivé sur place vendredi soir et avoir entendu "des cris de gens pris au piège des décombres, appelant à l'aide".

"Il y avait une dame qui n'a pas réussi à se mettre à l'abri à temps et qui a été fauchée, le toit de sa maison lui tombant dessus", raconte-t-il à l'AFP par téléphone. "J'ai réussi à la libérer des décombres" et à chercher des secours alors qu'elle était blessée à la jambe, ajoute-t-il.

Une autre femme s'est retrouvée "coincée entre son sofa, des morceaux de toiture et un frigo", dit-il encore, en parlant des "mêmes scènes à travers la commune".

"Ma ville n'existe plus"

Sur CNN, le maire de Rolling Fork, Eldridge Walker, a asséné: "Ma ville n'existe plus". Selon l'édile, plusieurs victimes ont été localisées et dégagées des débris de leurs maisons, pour être emmenées vers des hôpitaux et être soignées.

"Les maisons qui ont été arrachées peuvent être remplacées, mais vous ne pouvez pas remplacer une vie", a encore déclaré Eldridge Walker. "Les pertes seront ressenties dans ces villes pour toujours", a tweeté le gouverneur Tate Reeves, demandant de prier pour les victimes et leurs familles.

Selon la chaîne ABC, au moins 13 personnes sont mortes dans le comté de Sharkey, ainsi que trois dans celui de Carroll et deux autres dans celui de Monroe. Par ailleurs, un policier de Silver City, dans le comté d'Humphreys, a signalé à ABC le décès d'une personne.

Dans l'Alabama, Etat voisin du Mississippi, les orages ont également été particulièrement intenses. Un homme est mort après le retournement de sa caravane, a annoncé le bureau du shérif du comté de Morgan.

Les tornades, phénomène météorologique aussi impressionnant que difficile à prévoir, sont courantes sur le territoire américain, notamment dans le centre et le sud du pays.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Vous devrez orchestrer plusieurs activités de front et vous le ferez bien… Négociations et démarches serviront fort bien vos intérêts.

Les Sujets à la Une

X