Rejoignez-nous

Football

FC Sion: Celestini a du pain sur la planche

Publié

,

le

Celestini a un immense chantier devant lui (© KEYSTONE/Pierre Albouy)

"On ne va aller nulle part comme ça !" Malgré le point arraché à dix contre onze sur le terrain de Servette, Fabio Celestini jetait un regard sans concession sur son équipe.

Comme s'il mesurait l'immense chantier qui se dresse devant lui.

"Sur les deux rencontres face à Lugano et Servette, nous ne méritions pas davantage qu'un point, lâche froidement le successeur de Paolo Tramezzani. Nous ne pouvons pas livrer une telle première mi-temps lors d'un derby avec l'effectif que nous possédons. Il y a trop de hauts et de bas. Nous sommes toujours dans la réaction, au lieu d'agir."

Le technicien vaudois se "réjouissait" pourtant de voir son équipe à la Praille. Il l'avait bâtie pour prendre le match à son compte avec un milieu à quatre - Cyprien, Zuffi, Grgic et Araz - très fin techniquement et deux latéraux - Lavanchy et Baltazar - capables de prendre le couloir. "On peut être mené 2-0 à la pause, c'est vrai. Mais je l'aurais accepté si mon équipe avait joué dans les deux sens et si Servette avait été plus en réussite," poursuit-il.

L'échéance du 1er mars

Fabio Celestini a un mois devant lui pour trouver la bonne alchimie. Le FC Sion jouera en effet sa saison le 1er mars à Tourbillon avec le quart de finale de la Coupe de Suisse contre Lugano.

La Coupe semble aujourd'hui l'unique moyen offert aux Sédunois pour retrouver la saison prochaine la scène européenne, une dernière fois faut-il le préciser si Christian Constantin devait se retirer au 30 juin 2024 comme il le suggère depuis des semaines. Fabio Celestini va sans doute très vite l'admettre: le FC Sion est avant tout une équipe capable de coups d'éclat. Son inconstance le pénalise trop sur la longueur d'un championnat.

D'ici le 1er mars, il devra réinventer une défense. A Genève, Dimitri Cavaré, Nathanaël Saintii, bien à la peine dans l'axe, et Baltazar, dépassé à gauche, ont failli. Avec Joël Schmied, Reto Ziegler et François Moubandjé, l'entraîneur bénéficie de véritables alternatives. Malheureux contre Lugano dans un poste de latéral gauche qui ne lui convient plus vraiment, Reto Ziegler peut s'affirmer dans un rôle plus axial comme le patron de la défense. N'a-t-il d'ailleurs pas été engagé pour cela cet hiver ?

"Ce n'était pas un cadeau de le faire entrer"

"Il faut assembler toutes les pièces du puzzle", avoue Fabio Celestini. La plus belle de toutes demeure bien sûr Mario Balotelli. A Genève, Super Mario a fait du Super Mario.

Introduit à la pause, il a armé une frappe sur sa première action bien misérable si on la compare avec le feu d'artifice lancé par les fans sédunois avant de jouer dans le registre qui est le sien depuis le 3 septembre: une implication réelle dans le match, mais toujours cette répugnance à enchaîner les courses même lorsque son équipe évolue en infériorité numérique.

"Ce n'était pas un cadeau de le faire entrer dans de telles circonstances, souligne Fabio Celestini. Il était seul devant. Il a défendu. Mais peut-être que sa seule présence a été un motif d'inquiétude pour l'adversaire." Peut-être, oui...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Serie A: enfin un but pour Ricardo Rodriguez

Publié

le

Ricardo Rodriguez: un but bienvenu (© KEYSTONE/AP LaPresse/FABIO FERARRI)

Ricardo Rodriguez a retrouvé le chemin des filets en Serie A après une longue attente. Le défenseur suisse de Turino a marqué le troisième but de son équipe lors du succès 3-1 contre l'AC Milan.

Rodriguez (31 ans) n'avait plus fêté la moindre réussite en Serie A depuis le 20 septembre 2017, alors qu'il évoluait à l'AC Milan. Outre son but, inscrit d'une belle frappe du gauche, il avait auparavant donné la passe décisive sur l'ouverture du score de Zapata.

Le défenseur a donc largement gagné le duel suisse de ce match de la 37e journée contre Noah Okafor, titularisé mais qui n'a pas pu se mettre en évidence et qui a été remplacé après une heure de jeu. Rodriguez a aussi cédé son poste au même moment.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le LS maintenu: "J'avais une grosse confiance en l'équipe"

Publié

le

Les Lausannois ont célébré le maintien en face de la tribune où se trouvaient leurs supporters. ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Cette fois, c'est fait! Le Lausanne-Sport sera bien en Super League la saison prochaine. Le club a validé son ticket grâce à une victoire 0-4 contre Stade Lausanne Ouchy.

L'entrée dans le match des Lausannois avait pourtant de quoi agacer. Quelques secondes seulement après le coup d’envoi, Kaly Sène s'est retrouvé en très bonne position pour marquer. Mais son tir est repoussé du pied par Jeremy Vachoux et personne n'a pu récupérer ce ballon derrière. Est-ce qu'à ce moment, l'attaquant se dit que c'est reparti pour un match galère? Non, Kaly Sène préfère voir le verre à moitié plein.

On a ensuite cru à l'ouverture du score 4 minutes plus tard. Mais Samuel Kalu, en remettant le ballon à Alvyn Sanches, était hors-jeu et la réussite du jeune milieu n’a évidemment pas été validée.

De son côté, Stade Lausanne Ouchy a aussi essayé. Alban Ajdini a eu une occasion en or d'ouvrir le score à la 12e. L’attaquant a pu s'échapper tout seul devant la cage. Et il a bien gagné son duel contre Karlo Letica mais c'est malheureusement le poteau qu'a trouvé le ballon. Ajdini a bien tenté de prendre le rebond, mais c'est encore passé à côté.

Le LS prend les commandes

Le match a ensuite peiné à trouver son rythme. Jusqu'au premier but lausannois. C'est Morgan Poaty, sur la gauche, qui a envoyé un beau centre sur Sanches. Le n°80 a frappé mais a envoyé le ballon dans les pieds du gardien stadiste. Et Sène a pu profiter du rebond pour marquer (26e).

Le LS n'en est pas resté là. Une petite dizaine de minutes plus tard, Sène a remis ça. C'est une tentative ratée de Kalu qui a mené au but. Le tir du milieu lausannois a été repoussé par Jeremy Vachoux. Kaly Sène n’a littéralement eu qu'à tendre le pied pour mettre le ballon au fond des filets.

Les Stadistes ont bien tenté de répondre, mais sans succès. Ils s'étaient pourtant offert une belle occasion à la 38e avec Elies Mahmoud qui a fait un petit pont au gardien lausannois. Le ballon a finalement pris un chemin juste à côté du poteau.

Et puis c'est une erreur de Jeremy Vachoux qui a mené au 0-3 après 42 minutes de jeu. Le gardien du SLO s'est concentré sur Poaty, tout au bord de la cage. Sauf que, lorsque le défenseur a tiré et que le ballon est revenu au centre, c'est une cage vide qui s'est présentée à Alvyn Sanches. Le joueur de 21 ans ne s'est pas fait prié pour marquer son Xe but de la saison.

Regards tournés vers la suite

En deuxième mi-temps, le LS allait-il assurer ses arrières ou tout donner pour augmenter encore le score? Un peu des deux. La quatrième réussite lausannoise n’arrivera cependant qu'à la 78e minute. Olivier Custodio, à l'arrière de La Défense stadiste a envoyé le ballon pour Diabaté. Le Malien s'est alors échappé pour s'offrir un duel avec Vachoux qui s'est soldé par un but. Le doute a cependant plané pendant quelques instants. On a effectivement cru que Diabaté était hors-jeu. Mais après vérification de la VAR, c'était limite, mais il était bien en position réglementaire. C'est 0-4.

Les trois buteurs du jour, (de droite à gauche) Kaly Sène, Fousseni Diabaté et Alvyn Sanches. Ils célébrent ici le but de Sanches en compagnie d'Antoine Bernede (tout à gauche). ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Avec cette cascade de buts, ce match semble contredire tous les soirs où le LS n'a pas réussi a trouver le chemin des buts malgré du bon jeu. Pour Kaly Sène, il y a un peu de réussite, mais il est conscient que "ça reste toujours un problème parce qu'on a marqué des buts, certes, mais on en a aussi raté pas mal, moi le premier. Donc c'est quelque chose qu'on doit travailler pour la saison prochaine. Ce sera très déterminant et important", ajoute l'attaquant.

Le score ne bougera plus. Le coup de sifflet sonne le maintien en Super League pour le Lausanne-Sport. Alors quelques minutes après avoir quitté le terrain, il y a évidemment de la joie dans le vestiaire lausannois.

Pour Ludovic Magnin, c'était le jour et la nuit entre les émotions de mercredi (après la défaite 0-2 face à Lucerne) et celles de ce samedi.

Est-ce que valider ce ticket 24/25 pour la Super League lors d'un derby rend le moment encore plus spécial? "Bien sûr", répond Ludovic Magnin avant d'enchaîner: "On s'en serait passé. On aurait bien voulu faire la première balle de match contre Lucerne. Mais voilà, c'est le foot. Je crois que l'année dernière on a passé au dernier match. Cette année c'est l'avant-dernier. On progresse", ajoute l'entraîneur avec le sourire.

Justement, il avait annoncé que le but cette saison, c'était d'assurer un maintien le plus confortable possible. L'objectif est-il tout de même atteint?

La case "maintien" peut donc être cochée. Mais Ludovic Magnin ne veut pas fixer d'objectifs pour le moment. "J'en fixe très volontiers avec vous quand je verrais le contingent que j'aurais", explique le technicien. Le contingent, ce sera justement l'un des enjeux pour la suite du Lausanne-Sport. À quoi s'attend le coach pour cet inter-saison? Ce groupe mérite-t-il de jouer encore la saison prochaine?

Explosion de joie au coup de sifflet final pour Ludovic Magnin. ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Côté stadiste, les hommes de Ricardo Dionisio n'avaient plus rien à perdre ce samedi. Une affirmation qui, selon le coach, vaut pour ce qui est du classement, mais pas de manière générale.

Malgré cette contre-performance du jour, Ricardo Dionisio affiche une volonté de rester à Lausanne et de faire grandir cette équipe.

Il reste encore un match à jouer pour les deux clubs. Le SLO disputera sa dernière rencontre en Super League à Lucerne mardi. Au même moment, le LS recevra Grasshopper à la Tuilière. Et à noter qu'Yverdon Sport a également validé son maintien en Super League ce samedi. Les Nord-Vaudois ont battu Lucerne 3-1 pour leur dernier match de la saison au Stade Municipal.

Continuer la lecture

Football

Super League: tout est dit dans le Relegation Group

Publié

le

Kaly Sène a inscrit les deux premiers buts du LS (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Lausanne-Sport évoluera toujours en Super League la saison prochaine. Il a acquis ce droit en remportant facilement le derby contre le Stade Lausanne-Ouchy 4-0 samedi à la Pontaise.

Face à son rival local, déjà condamné à la relégation en Challenge League, le LS a fait le travail avant même le repos. Sène (26e/35e) et Sanches (42e) ont mis à nu les grosses lacunes de la défense du SLO, qui a désormais encaissé 76 buts depuis le début de la saison après la quatrième réussite des hommes de Ludovic Magnin inscrite par Diabaté (79e)!

Yverdon est aussi désormais certain de jouer encore dans l'élite lors du prochain championnat. Les joueurs du nord vaudois, qui avaient besoin d'un point, en ont récolté trois en s'imposant 3-1 face à Lucerne grâce à des réussites d'Aké (45e), Rodrigues (46e) et Carlos (54e).

Ces deux résultats signifient que Grasshopper n'échappera pas à la place de barragiste. Les Zurichois, qui n'avaient plus le contrôle de leur destin, ont perdu 1-0 à domicile contre le FC Bâle lors de cette 37e journée, sur un but de Frei à la 94e. Ils joueront leur place en Super League dans un barrage aller/retour de tous les dangers, probablement contre Thoune.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Bundesliga: le champion finit invaincu

Publié

le

Xabi Alonso: l'entraîneur du Bayer Leverkusen a réussi une saison extraordinaire (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Le Bayer Leverkusen a bouclé la saison de Bundesliga sans avoir connu la défaite. Le nouveau champion a battu Augsburg 2-1 lors de la 34e et dernière journée.

Pour la première fois de l'exercice, Granit Xhaka avait pris place sur le banc, de même que plusieurs autres titulaires. Cela n'a pas empêché le Bayer de rapidement prendre les devants grâce à des buts de Boniface (12e) et Andrich (27e). Les visiteurs ont répliqué par Komur (62e). Xhaka est entré en jeu à la 70e.

L'équipe de Xabi Alonso a ainsi porté sa série d'invincibilité à 51 matches cette saison, toutes compétitions confondues. Il lui reste deux rencontres à jouer: mercredi à Dublin en finale d'Europa League contre Atalanta, puis samedi prochain à Berlin en finale de la Coupe d'Allemagne contre Kaiserslautern, club de 2e Bundesliga.

L'ère Thomas Tuchel au Bayern Munich a pris fin sur une nouvelle déception. Les Bavarois ont perdu 4-2 à Hoffenheim, alors qu'ils menaient 2-0 après des buts de Tel (4e) et Davies (6e). Kramaric, auteur de la passe sur la réussite de Beier (8e), a ensuite marqué trois fois après la pause (68e/85e/87e).

Borussia Dortmund, avec Gregor Kobel, a réussi sa répétition générale avant la finale de la Ligue des champions. A domicile, le BVB a dominé Darmstadt 4-0.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Votre nature gentille fait de vous une personne appréciée par les gens qui vous entourent que ce soit dans le travail ou ailleurs… Ne changez pas !

Les Sujets à la Une

X