Rejoignez-nous

Suisse

Le roi Charles III et la Suisse: une belle et longue histoire

Publié

,

le

Charles en compagnie de ses fils Harry et William en 2005 à Klosters (archives). (© KEYSTONE/ARNO BALZARINI/ARCHIVES)

Charles III est venu à de nombreuses reprises en Suisse, même si sa dernière visite remonte à plus de vingt ans. Le nouveau roi d'Angleterre et sa famille ont toujours préféré les vacances sur le territoire suisse, notamment à Klosters (GR), aux visites d'Etat.

La dernière visite officielle du représentant de la monarchie britannique remonte à novembre 2000, lorsque Charles - alors prince - avait accepté une invitation du président de la Confédération de l'époque, Adolf Ogi. Au cours de son voyage de quatre jours en Suisse, le conseiller fédéral l'avait emmené à Kandersteg (BE).

Lors d'une visite à la ferme, Charles avait préféré une bonne tasse de thé à un verre de vin blanc bio genevois. Il n'avait consenti qu'à une bouchée de fromage de chèvre et avait snobé la viande séchée. En revanche, le prince s'était montré très intéressé par la visite du chantier du tunnel de Mitholz, la pièce maîtresse du tunnel de base du Lötschberg.

Klosters, véritable résidence secondaire

Les voyages privés et les vacances en Suisse ont donc été bien plus nombreux que les visites officielles de la famille royale britannique. Charles, son ex-épouse Diana et leurs deux fils William et Harry ont ainsi régulièrement séjourné dans la station de Klosters (GR), pendant les vacances d'hiver.

A l'exception de 2007, Charles a passé presque toutes ses vacances de ski, dans les Grisons de 1978 à 2022. Le prince a logé à plusieurs reprises dans une pension de famille, de classe supérieure. En 1980, il fait la une des journaux en se déguisant sur les pistes, afin d'éviter les paparazzi. Malgré des lunettes de ski, un faux-nez et une barbe, le citoyen britannique avait fini par être reconnu.

Gravement accidenté en 1988

Même un grave accident de hors-piste en 1988, au cours duquel un de ses amis, l'écuyer de la reine Elisabeth II a trouvé la mort, n'a pas altéré le plaisir de Charles pour le ski et les Grisons. Des enquêtes en Suisse et en Grande-Bretagne ont ensuite dégagé l'héritier du trône britannique de toute responsabilité.

Charles est un passionné de sport d'hiver. En 1995, il a même mené les Britanniques à la victoire lors d'une course de ski réunissant des parlementaires britanniques et suisses à Davos. Bien que Charles ne se fût classé que douzième, sa première participation à une telle course fut une motivation suffisante pour que son équipe remporte la Coupe des nations.

Une exposition d'aquarelles

Pendant ses vacances en Suisse, Charles n'est pas seulement allé sur les pistes, il a également entretenu l'une de ses autres passions: la peinture. Au milieu des années 1990, il expose 31 aquarelles qu'il a sélectionnées dans un hall de guichet de banque à Klosters. Les ½uvres représentaient des paysages que le prince de Galles avait peints lors de ses séjours à l'étranger.

Charles se sent très lié à Klosters. En 2005, l'ouverture d'une route de contournement de 6,5 kilomètres a permis au trafic de transit, d'éviter le coeur de la station. A l'occasion de son inauguration, le prince avait participé à la fête en compagnie du ministre des transports de l'époque, Moritz Leuenberger.

Une impasse toute de prudence

En 2007, Charles avait annulé ses vacances en Suisse pour "protéger l'environnement". A l'époque, il avait été brièvement critiqué par les écologistes, qui l'accusaient d'hypocrisie. Charles avait prévu de s'envoler pour les Etats-Unis avec un entourage de vingt personnes pour accepter un prix environnemental.

L'hiver dernier, Charles a choisi de ne pas venir skier en Suisse. Selon les médias britanniques, le monarque ne voulait pas risquer de se blesser avant son couronnement. Un accident de ski aurait été catastrophique.

Epouse du futur roi, la reine Camilla connaît également bien la Suisse. Née Camilla Rosemary Shand à Londres en 1947, cette fille d'un riche ancien officier et homme d'affaires a fréquenté pendant une certaine période le pensionnat pour filles de Mon Fertile à Tolochenaz (VD), près de Morges.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Visana remonte la pente en 2023

Publié

le

L'assureur maladie bernois Visana a renoué avec les bénéfices l'année dernière, profitant notamment du succès de ses opérations de placement. (archives) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

L'assureur maladie bernois Visana a renoué avec les bénéfices l'année dernière, profitant notamment du succès de ses opérations de placement. La société est également parvenue à étoffer sa clientèle, autant au niveau des assurés privés que des entreprises.

Alors que les primes ont augmenté de 5,6% à 3,88 milliards de francs en 2023, les charges liées à l'activité d'assurance ont parallèlement enflé de 5% à 3,87 milliards, a détaillé Visana mercredi dans son rapport annuel.

Le résultat de l'activité d'assurance est par conséquent ressorti dans le rouge à -51,5 millions, contre -36,7 millions un an plus tôt. L'assureur a cependant inscrit un bénéfice de 59,1 millions grâce aux opérations de placement, après une perte de 23,6 millions un an plus tôt, lui permettant d'enregistrer un bénéfice net de 4,7 millions après une perte nette de 76 millions en 2022.

Visana a étoffé le nombre de clients privés de 1,1% à 856'500, alors que celui des entreprises a crû de 1,5% à 16'750.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Économie

Projet pilote: dix semaines de vacances pour les apprentis maçons

Publié

le

L'apprentissage de maçons change de paradigme dans le canton de Vaud avec dix semaines de vacances et le recours à l'intelligence artificielle pour attirer de nouveaux talents (photo prétexte). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Inquiet de l'érosion du nombre d’apprentis maçon depuis dix ans, le Groupe vaudois des entreprises de maçonnerie et de génie civil lance un projet pilote. Pour répondre aux aspirations de la génération Z, il propose dix semaines de vacances et le recours à l'intelligence artificielle dès la rentrée 2024.

Ces dix dernières années, les maçons vaudois ont vu chuter de 40% le nombre de nouveaux contrats d’apprentissage. De plus, près de la moitié des apprentis ne termine pas leur première année de formation. Dans ce contexte, le nombre de CFC délivrés aux nouveaux employés qualifiés est très nettement insuffisant pour assurer la relève professionnelle, souligne mercredi dans un communiqué le groupe vaudois des entreprises de maçonnerie et génie civil.

Favoriser la transition

Pour réduire le saut entre école et monde professionnel et enfin séduire davantage la génération Z", les maçons vaudois proposent une "révolution, un véritable changement de paradigme", selon les termes du président du groupe Jean-Luc Jaquier: offrir dix semaines de vacances en première année de formation".

Il s’agit, sans toucher à l’ordonnance de formation professionnelle, de se rapprocher de modèles scolaires tel que le gymnase, perçus comme très attractifs par les jeunes. Ce temps libre supplémentaire est aussi important pour les apprentis qui effectuent une maturité professionnelle.

Le nombre de semaines de congé devient dégressif au fil de la formation. Il passe à huit en deuxième année et à six en troisième, a précisé à Keystone-ATS Jean-François Savary, directeur de l'Ecole de la construction qui collabore au projet.

Apprentissage ludique

Autre grand changement, la branche propose d'utiliser l'intelligence artificielle (IA) en complément des cours professionnels. Elle permettra aux apprentis de faire de l'autoformation sur leur smartphone et de consolider leurs bases théoriques.

Sous forme de questions ludiques et didactiques, cette acquisition des compétences leur est imposée pendant une partie de ces vacances supplémentaires. Mais les jeunes pourront s’organiser librement.

En fonction des interactions avec l’utilisateur (de 5 à 15 minutes par jour), les réseaux de neurones de l’IA sont capables de construire un modèle de l’esprit de chaque apprenti, notamment ses niveaux de connaissance, ses besoins et ses capacités cognitives. Un suivi individuel agissant en véritable mentorat, souligne le communiqué.

Enfin, un cours de pratique complémentaire qui va au-delà de l’ordonnance fédérale, répond aux attentes des entreprises (travail en hauteur, permis de nacelle, pose de canalisations, etc.).

Accueil positif

Ce printemps, les chefs d’entreprise et artisans de ce projet ont été à la rencontre des entreprises formatrices de tout le canton pour leur présenter ce changement de paradigme. L’accueil a été dans l’ensemble positif.

Le principe de réalité s’est imposé aux entrepreneurs: une nouvelle formule est nécessaire pour assurer la relève, transmettre la passion du métier et être en mesure de relever les défis qui attendent les entrepreneurs (rénovation énergétique des bâtiments et réalisation des 5000 logements par an attendus pour répondre au dynamisme du canton et sa démographie).

Ce programme est destiné à la volée 2024-2027. Actuellement, une centaine d'apprentis maçons sont en cours de formation sur trois ans. Avec ces mesures, la branche espère en attirer au moins le double, a indiqué M.Savary.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Pas de sanctions contre l'élu lausannois Mountazar Jaffar

Publié

le

Le Parti socialiste vaudois a renoncé à sanctionner le conseiller communal lausannois Mountazar Jaffar pour ses "likes" controversés sur les réseaux sociaux (photo prétexte). (© KEYSTONE/DPA/MONIKA SKOLIMOWSKA)

Le comité directeur du Parti socialiste vaudois (PSV) a entendu mardi soir le conseiller communal lausannois Mountazar Jaffar à la suite de ses "likes" controversés" dans le cadre du conflit israélo-palestinien. Les instances dirigeantes ont décidé que la procédure disciplinaire ouverte contre l'élu faisait office d'avertissement.

Lors du comité directeur, Mountazar Jaffar a pu donner sa version des faits et répondre à différentes questions, a déclaré le président du PSV Romain Pilloud mercredi à Keystone-ATS. "Nous retenons des regrets et des excuses et que ces 'likes' ne reflètent pas sa pensée".

M. Jaffar a déclaré "n'être ni antisémite ni favorable à la destruction d'Israël. Comme le PS, il dénonce les régimes dictatoriaux ou ne respectant pas les droits humains", a rapporté M. Pilloud. "Il s'est engagé à faire plus attention" sur les réseaux sociaux.

Au final, le comité du PSV a considéré le comportement de l'élu lausannois "comme inacceptable, mais pas intentionnel". Ainsi, la procédure disciplinaire "déjà lourde" fait office d'avertissement. L'affaire n'ira pas plus loin. Le parti renonce à blâmer, suspendre ou exclure M. Jaffar.

"Ce n'est pas un blanc-seing. Aucun dérapage ne peut être toléré ni maintenant ni plus tard", a encore ajouté Romain Pilloud. La procédure disciplinaire avait été ouverte mi-mai, à la suite des "likes" du conseiller communal à des contenus hostiles à Israël sur le réseau social X.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Nathalie Fontanet prend la présidence du gouvernement

Publié

le

Nathalie Fontanet, la grande argentière du canton de Genève, présidera le Conseil d'Etat à partir de samedi et jusqu'au 31 mai 2025 (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Nathalie Fontanet, la grande argentière du canton de Genève, présidera le Conseil d'Etat à partir de samedi et jusqu'au 31 mai 2025. Le socialiste Thierry Apothéloz assurera la vice-présidence du collège durant cette année.

Le changement de présidence a eu lieu à Berne, où le Conseil d'Etat s'est rendu mardi et mercredi dans le cadre de la session d'été du Parlement fédéral, a fait savoir l'exécutif mercredi à l'issue de sa séance hebdomadaire qui s'est exceptionnellement tenue à la Maison des cantons de la capitale. Le président sortant Antonio Hodgers a remis la clé symbolique de la république à sa collègue PLR.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Les barrières qui freinaient votre avancée se dissipent soudainement, vous permettant de réussir brillamment dans tout ce que vous réalisez.

Les Sujets à la Une

X