Rejoignez-nous

Suisse

Pas d'indices d'attentats terroristes en Suisse

Publié

,

le

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) estime que le risque de terrorisme en Suisse reste "élevé" (archive). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) ne dispose d'aucun indice de planification concrète d'attentats en Suisse. Le SRC estime toutefois que la menace terroriste en Suisse reste élevée, a-t-il fait savoir à Keystone-ATS.

Dans un contexte de possibles attentats, les autorités allemandes ont renforcé les mesures de sécurité autour de la cathédrale de Cologne. A Vienne également, les mesures de sécurité sont renforcées la veille de Noël.

Pour la Suisse, l'évaluation de la menace terroriste comme étant élevée n'a pas changé, a indiqué le SRC dimanche. Selon ce dernier, la Suisse faisant partie du monde occidental, considéré comme islamophobe par les djihadistes, elle représente donc de leur point de vue une cible légitime pour des attentats terroristes.

Selon l'évaluation du SRC, d'autres Etats sont toutefois plus exposés, notamment ceux qui participent militairement à des coalitions internationales contre l'"Etat islamique", ou qui sont perçus comme particulièrement islamophobes par des personnes inspirées par le djihadisme.

Extrémisme

Le scénario terroriste le plus plausible pour la Suisse est actuellement un acte de violence djihadiste perpétré par un individu inspiré par le djihad. Une telle attaque viserait des cibles faiblement protégées, comme des rassemblements de personnes. Elle nécessiterait peu d'organisation et de moyens logistiques.

En outre, l'attaque du Hamas contre Israël et la guerre au Proche-Orient pourraient également affecter la sécurité des intérêts juifs et israéliens en Suisse, poursuit le SRC. Les institutions juives et musulmanes sont déjà exposées depuis quelques années à une menace accrue de terrorisme et d'extrémisme violent.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Genève

Djokovic passe en deux sets, malgré la pluie

Publié

le

Novak Djokovic s'est en sorti en deux sets mercredi soir (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Novak Djokovic disputera au moins deux matches dans le Geneva Open.

Exempté de 1er tour, le no 1 mondial s'est hissé en quart de finale en battant Yannick Hanfmann (ATP 85) 6-3 6-3 mercredi soir sur la terre battue du Parc des Eaux-Vives.

Le Serbe, qui affrontera Tallon Griekspoor (ATP 27) ou Denis Shapovalov (ATP 123) jeudi vers 15h30 en quart de finale, a ainsi cueilli son 1100e succès sur l'ATP Tour. Il est le troisième joueur à atteindre ce chiffre vertigineux, après Jimmy Connor (1274 matches gagnés) et Roger Federer (1251).

La soirée avait bien commencé pour Novak Djokovic, le public genevois lui souhaitant en chanson un joyeux 37e anniversaire à son entrée sur le court. Appliqué, le Serbe a enchaîné en démarrant idéalement son match, signant un premier break dans le sixième jeu avant de mener 5-3. La pluie s'en est cependant mêlée.

Après une heure d'interruption, Nole a pu enfin conclure le set initial, non sans avoir dû écarter une cinquième balle de break dans un neuvième jeu qui avait démarré avant l'averse. Mais son manque de confiance s'est ressenti à l'entame de la deuxième manche: il s'est, ainsi, retrouvé mené 0-3.

Parfois emprunté à l'échange face à un adversaire au revers redoutable, Novak Djokovic a toutefois su se ressaisir pour s'éviter toute mauvaise surprise. Il a élevé d'un coup son niveau de jeu, s'adjugeant les six derniers jeux pour le plus grand bonheur d'un public qui n'avait d'yeux que pour lui.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage samedi, 21 millions de francs seront en jeu. (image symbolique) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 3, 13, 15, 26, 31 et 42. Le numéro chance était le 5, le rePLAY le 13 et le Joker le 392167.

Lors du prochain tirage samedi, 21 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Ruud lâche un set pour son entrée en lice

Publié

le

Casper Ruud jouera les quarts de finale à Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Casper Ruud (ATP 7) a démarré le Geneva Open 2024 en mode diesel. Le double vainqueur du tournoi (2021, 2022) a néanmoins assuré l'essentiel mercredi en se hissant en quarts de finale.

Exempté de 1er tour en tant que tête de série no 2, Casper Ruud s'est imposé 4-6 6-2 6-2 en 8e de finale face à l'Autrichien Sebastian Ofner (ATP 45). Il a survolé les débats après la perte du premier set, dans lequel il avait pourtant signé le break d'entrée. Son prochain adversaire est l'Argentin Sebastian Baez (ATP 20).

Après Ben Shelton (ATP 15) la veille, une autre tête de série américaine a par ailleurs mordu la poussière d'entrée. No 3 du tableau, Taylor Fritz (ATP 12) s'est incliné 6-4 4-6 7-5 au 2e tour face à son compatriote Alex Michelsen (ATP 65). Ce dernier affrontera le Tchèque Tomas Machac (ATP 44) en quart.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Marco Sieber devra encore attendre avant d'aller dans l'espace

Publié

le

Marco Sieber, 35 ans, sera le deuxième Suisse dans l'espace après Claude Nicollier. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le Biennois Marco Sieber devra encore attendre avant de découvrir l'espace. La Française Sophie Adenot et le Belge Raphaël Liégeois seront les deux premiers astronautes de la promotion 2022 à décoller pour des missions vers la Station spatiale internationale en 2026.

A l'instar de Marco Sieber, les deux astronautes ont récemment terminé leur formation de base d'un an, qui s'est achevée en avril dernier par une cérémonie officielle de remise des diplômes, rappelle mercredi l'Agence spatiale européenne (ESA) dans un communiqué.

Sophie Adenot décollera en premier, au printemps 2026, suivie de Raphaël Liégeois. Ce dernier a notamment travaillé comme neuroscientifique à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et à l'Université de Genève avant de commencer la formation d'astronaute avec Marco Sieber il y a un an.

Au cours de leurs missions à bord de la Station spatiale internationale (ISS), les astronautes réaliseront de nombreuses expériences scientifiques. Ils mèneront des recherches médicales, contribueront à l'observation de la Terre et participeront aux tâches d'exploitation et de maintenance de la station.

Les cinq nouveaux astronautes de l'ESA peuvent tous prétendre à des missions dans l'espace. L'agence spatiale prévoit qu'ils embarquent dans des missions à destination de l'ISS d'ici 2030. Tous ont reçu leur diplôme en avril dernier, au terme d'une année d'entraînement au Centre spatial européen à Cologne (Allemagne).

"Ceci est une bonne nouvelle car par le passé, les programmes de vol n'ont pas toujours été aussi précis. Certains ont dû attendre jusqu'à dix ans pour rejoindre l'ISS", a déclaré le directeur général de l'ESA, Josef Aschbacher, lors d'un sommet spatial à Bruxelles.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X