Rejoignez-nous

Genève

Déficit de 460,2 millions au projet de budget 2022 de l'Etat

Publié

,

le

La ministre genevoise des finances Nathalie Fontanet a présenté un projet de budget 2022 affichant un déficit de 460,2 millions de francs (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le projet de budget 2022 de l'Etat de Genève prévoit un déficit de 460,2 millions de francs. Le contexte reste marqué par la crise sanitaire, mais le canton s'attend à une forte croissance des revenus fiscaux, signe de la résilience de l'économie genevoise.

"La croissance est de retour, mais de manière différenciée selon les secteurs", a relevé jeudi le président du Conseil d'Etat Serge Dal Busco. L'horlogerie, le négoce international et les activités financières affichent une reprise robuste alors que l'hôtellerie et le tourisme sont toujours fortement touchés, a-t-il ajouté.

Les revenus progressent de 521,7 millions par rapport au budget 2021 (+6,1%), principalement grâce à l'augmentation des rentrées fiscales (+462 millions). La hausse de la part aux bénéfices de la BNS y contribue aussi (+117,3 millions), de même que la péréquation intercantonale (+21,3 millions) et à la rétrocession d'une partie du bénéfice de l'Aéroport de Genève (+14 millions).

La crise économique ne semble pas affecter les recettes fiscales, mais en même temps la crise sociale entraîne une forte augmentation des besoins de la population. Pour l'exécutif, il s'agit d'un "covid social long". Le gouvernement, présent in corpore pour défendre ce budget, compte y répondre en développant les prestations sociales.

Les communes

Au total, les coûts liés à la crise sanitaire sont estimés à 180 millions, selon la ministre des finances Nathalie Fontanet. Le Conseil d'Etat veut aussi allouer 315 nouveaux postes (+1,8%) pour répondre aux besoins en matière de formation, de numérique et de sécurité.

Malgré l'augmentation des dépenses sociales, le Conseil d'Etat a contenu la hausse des charges à 1,4% (+ 135 millions), soit en dessous de son objectif de 2%, relève-t-il. L'exécutif mise sur des réformes, qui doivent encore être avalisées par le Grand Conseil, pour faire des économies.

Il compte sur une nouvelle répartition de la facture sociale entre le canton et les communes (soit une économie de 41,7 millions). L'exécutif veut aussi modifier la répartition de la charge LPP employeur-employé pour les nouveaux assurés (-2,5 millions). Au total, ces mesures structurelles atteignent 46 millions. Le versement de l'annuité, source de conflit social annoncé, est assuré en 2022.

Transition énergétique

Autre volonté affichée par le gouvernement: des investissements massifs, en hausse de près de 3 milliards sur dix ans (+37%), à 11,1 milliards. Cette manne vise à accélérer les transitions énergétique (5,9 milliards) et numérique ainsi qu'à soutenir l'économie et l'emploi.

Au final, le projet de budget 2022 affiche des charges de fonctionnement de 9,49 milliards pour des revenus de 9,03 millliards. Selon le plan financier quadriennal 2022-2025, la réserve conjoncturelle de 772 millions est suffisante pour absorber les déficits supérieurs aux limites du frein au déficit.

Refus annoncé

Il s'agissait du premier projet de budget du Conseil d'Etat genevois depuis qu'il a basculé à gauche en avril dernier. Le budget 2021 affichait un déficit historique de 847 millions en raison de la crise et de trois grosses réformes. Il avait été accepté suite à un accord entre le PLR, le PS, le PDC, les Verts et le MCG qui voulaient éviter une crise institutionnelle.

Ce scénario ne devrait pas se répéter. Le PLR a annoncé son refus du projet de budget en l'état, critiquant les "maigres porpositions d'économie". Pour le PDC aussi, les réformes structurelles sont insuffisantes. Les deux partis viennent de lancer une initiative afin de limiter la hausse du nombre de fonctionnaires. Le MCG critique un budget "très dépensier" alors que l'UDC dénonce "une fuite en avant".

A gauche, les Verts saluent la prise de conscience du gouvernement pour agir en faveur du climat. Le PS se réjouit d'un budget qui accorde des moyens supplémentaires à la formation, au social et à la santé. En revanche, les socialistes déplorent, comme Ensemble à Gauche, des mesures d'économie sur le dos de la fonction publique. Le Cartel intersyndical est aussi scandalisé: sur quatre ans le personnel se verra ponctionner de près de 180 millions, estime-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Genève

L'affaire de corruption présumée au sein de la police se dégonfle

Publié

le

Olivier Jornot n'a pas trouvé d'acte de corruption dans les procédures pénales qu'il avait ouvertes en 2019, visant une trentaine de policiers. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, l'enquête portant sur les relations qu'entretenaient des policiers avec un tenancier d'un salon érotique n'a pas mis à jour des faits de corruption. Certains agents sont poursuivis pour avoir transmis des informations confidentielles à l'exploitant.

Outre ces violations de secret de fonction, des entraves à l'action pénale ont été découvertes. Une amende d'ordre a été annulée, a expliqué devant les médias le procureur général du canton de Genève, Olivier Jornot. Au niveau de la gravité, on se retrouvait dans cette affaire au bas de l'échelle, a indiqué le magistrat.

M.Jornot a néanmoins transmis à la commandante de la police genevoise Monica Bonfanti 29 dossiers de policiers, car il les estime limites sur le plan déontologique. Le tenancier du salon de massage partageait souvent des repas avec des policiers et quand il se rendait au poste des Pâquis, "il faisait partie de la boutique".

Ces questions déontologiques sont du ressort de la direction de la police et du département de la sécurité qui coiffe l'institution, a précisé M.Jornot. Selon le magistrat, les policiers avaient l'impression qu'avec cet exploitant de salon il tenait "un type formidable". Or, ce sont eux qui se trouvaient dans sa toile.

Cette affaire, quand elle a éclaté en 2019, a fait l'objet des plus folles rumeurs. Des policiers auraient rabattu des prostituées pour le compte de leur ami tenancier, ils auraient participé à des parties fines, auraient obtenu du sexe gratuit et touché des enveloppes. L'enquête pénale n'a rien révélé de tout ça.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

A Genève, le Conseil pour le climat débute ses travaux

Publié

le

La première séance du Conseil pour le climat s'est tenue jeudi à Genève. Composée de treize membres provenant de différents horizons, cette entité vise à étudier toutes les pistes pour atteindre les objectifs climatiques du canton, soit la réduction de 60% des gaz à effet de serre d'ici 2030 et la neutralité carbone en 2050.

Le Conseil pour le climat a pour objectif d'apporter un éclairage au Conseil d'Etat, en lien avec le Plan Climat cantonal, sur tout sujet de réflexion et pistes d'action en la matière, indique le Département du territoire (DT). Il s'agit d'un laboratoire d'idées chargé de donner des avis et émettre des recommandations sur cette stratégie cantonale.

Ce Conseil pour le climat est présidé par Sophie Swaton, chercheuse à l'Université de Lausanne. Parmi ses membres figurent Ivan Slatkine, président de la Fédération des entreprises romandes, Sophie Buchs, directrice de Caritas Genève, Patricia Bidaux, d'AgriGenève, l'éthicienne Samia Hurst ou encore l'artiste Tom Tirabsco. Les travaux de ce Conseil s'étaleront sur une année.

Continuer la lecture

Genève

Le Passage, un nouvel hébergement d'urgence pour les sans-abris

Publié

le

Le Passage, nouveau lieu d'hébergement d'urgence pour les sans-abris à Genève, propose des chambres de deux ou trois lits. Géré par l'Armée du Salut, il peut accueillir 62 personnes 365 jours sur 365, 24 heures sur 24. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un nouvel hébergement d'urgence pour les sans-abris ouvrira ses portes le 1er novembre à Genève. Situé dans le quartier de Sécheron, Le Passage a une capacité de 62 places pour 44 hommes et 18 mineurs non accompagnés.

Il a fallu dix ans pour concrétiser ce projet, a rappelé jeudi lors de l'inauguration officielle Agnès Wahli, directrices des institutions sociales romandes de l'Armée du Salut. La Fondation a rassemblé les 9 millions de francs nécessaires à la réalisation du bâtiment et fera tourner l'infrastructure avec une équipe de 45 collaborateurs pour un budget annuel de 3,9 millions.

On accède au Passage depuis l'entrée du tunnel sous-voie de la rue du Valais par un escalier couvert qui débouche sur une réception et un grand réfectoire baignés de lumière. Le bois clair et les grandes baies vitrées qui donnent sur les voies de maintenance des CFF accentuent cette impression de clarté.

Dignité

Des chambres à deux ou à trois lits se répartissent sur trois étages. Le Passage sera ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le nombre de nuits est limité à 30 par personne. Un encadrement socio-sanitaire est proposé sur place. "Le Passage a été conçu pour retrouver de la sérénité et la dignité", a relevé Thierry Apothéloz, chef du département de la cohésion sociale.

Le bâtiment se dresse sur une ancienne friche qui appartient au canton. L'Etat octroie un droit de superficie à l'Armée du Salut. Le Passage prendra la suite de l'Accueil de Nuit du Chemin Galiffe qui pouvait accueillir 39 personnes. Ce baraquement en bois censé être provisoire tombe en ruine après 67 ans d'utilisation intensive. Il sera détruit prochainement.

Plus de solidarité

Une récente étude de l'Université de Genève a estimé le nombre de personnes obligées de dormir dehors ou de passer la nuit dans une structure d'urgence à environ 730. Cet automne, près de 500 places sont à disposition, en comptant celles proposées par les pouvoirs publics et celles ouvertes par les associations. Les abris PC ne seront pas utilisés cette année pour accueillir les sans-abris qui seront hébergés uniquement dans des locaux en surface.

La Ville de Genève qui assure l'hébergement d'urgence demande plus de moyens pour lutter contre le sans-abrisme et davantage de solidarité financière entre les communes. Le Grand Conseil a voté une loi en septembre qui définit pour la première fois la prise en charge des sans-abris. Reste désormais à fixer ce mécanisme financier dans un règlement d'application.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le tunnel de la future route des Nations est percé à Genève

Publié

le

La cérémonie de percement du tunnel de la future route des Nations à Genève a eu lieu vendredi en fin de matinée rassemblant. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, les deux fronts de creuse du tunnel de la future route des Nations se sont rejoints vendredi matin après 40 mois de travaux. Ce tube de près de 500 mètres qui passe sous la butte du Grand-Saconnex permettra de réaliser un nouvel axe routier.

Une soixantaine d'ouvriers se sont relayés depuis septembre 2017 pour percer ce tunnel, progressant de 70 cm par jour, indique vendredi le Département des infrastructures (DI) dans un communiqué. Ce chantier a produit 60'000 m3 de matériaux, soit l'équivalent de seize piscines olympiques.

"Il s'agit d'une réalisation d'importance majeure", a indiqué Serge Dal Busco, chef du DI, cité dans le communiqué. En effet, la future route des Nations reliera sur 1,2 kilomètre le quartier des organisations internationales à la nouvelle jonction autoroutière en cours de finalisation. Ce dernier chantier est piloté par l'Office fédéral des routes.

La nouvelle route des Nations est conçue pour absorber le passage de 20'000 véhicules par jour. Cet axe délestera la route de Ferney et permettra d'y créer une nouvelle ligne de tram et des tronçons pour les vélos et les piétons, offrant une alternative pour le trafic automobile pendulaire. Sa mise en service est prévue pour la fin du premier semestre 2023. Le crédit d'investissement pour cet ouvrage est de 153 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Des boîtes noires dans les nouveaux véhicules dès 2022 en Suisse

Publié

le

La surveillance des voitures sera augmentée pour améliorer leur sécurité dès l'année prochaine en Suisse (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Des boîtes noires seront obligatoires pour les nouveaux types de voitures particulières et de camionnettes dès juillet prochain en Suisse, après l'entrée en vigueur d'un règlement de l'ONU. Cette approche sera élargie en juillet 2024 à tous ces nouveaux véhicules.

Le nouveau règlement, entré en vigueur fin septembre, doit permettre une avancée importante dans les données sur les accidents de la route, a précisé jeudi à Genève la Commission économique de l'ONU pour l'Europe (CEE-ONU). De quoi améliorer les systèmes de sécurité des véhicules et la sécurité routière.

Grâce au nouveau dispositif, les enquêteurs pourront reconstituer un accident à partir de 5 secondes avant celui-ci jusqu'à l'immobilisation du véhicule. Approuvé en mars dernier lors d'une réunion internationale, le règlement sera appliqué dès juillet dans l'UE pour les nouveaux types de voitures particulières et de camionnettes.

Trois ans plus tard, l'obligation portera sur toutes les nouvelles voitures et camionnettes. Or, la Suisse s'aligne sur les dispositifs européens sur ces questions, a aussi précisé à Keystone-ATS un porte-parole de la CEE-ONU.

En janvier 2026, les boîtes noires seront obligatoires dans les nouveaux types d'utilitaires lourds, les camions et les bus. Avant un élargissement en 2029 à tous ces véhicules neufs.

Personne pas identifiée

Le nouveau règlement exige que le véhicule stocke des données sur l'activation et les performances de nombreux systèmes de sécurité active et passive du véhicule. De même que des indications sur la vitesse, l'activation de l'accélérateur et des freins et l'état des ceintures de sécurité du conducteur et du passager avant.

Le dispositif doit également enregistrer l'activité des systèmes de sécurité active comme les commandes de direction, ainsi que l'activation des éléments de sécurité passive comme les airbags. Le mouvement du véhicule, son accélération et sa décélération seront aussi analysés.

Selon le règlement, les données enregistrées ne doivent pas être liées au numéro d'identification du véhicule ou au numéro de châssis. Les données seront anonymes, sans possibilité de savoir qui est le propriétaire ou l'utilisateur d'un véhicule.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Vous voici prêt à surmonter les obstacles qui vous éloignaient des êtres que vous aimez le plus. Vous passerez une jolie journée ensemble…

Les Sujets à la Une

X