Rejoignez-nous

Genève

Les établissements publics autonomes peuvent mieux faire

Publié

,

le

Les établissements publics autonomes genevois ont entamé la transition énergétique nécessaire, notamment avec la pose de panneaux solaires, mais cette démarche n'est pas assez structurée, constate la Cour des comptes (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, les établissements publics autonomes (EPA) sont sur la bonne voie en matière de transition énergétique, mais les démarches initiées ne sont pas assez structurées. Ce constat émane d'un rapport de la Cour des comptes, qui a analysé la gestion de onze EPA pour rénover leur parc immobilier.

"Tous les EPA ont commencé une démarche de transition énergétique", a relevé vendredi devant la presse François Paychère, magistrat de la Cour des comptes. Restait à savoir si c'était suffisant pour atteindre les objectifs fixés par le canton: soit une baisse de 60% des gaz à effet de serre d'ici 2030 et de 100% d'ici 2050 ainsi que l'abandon total du recours aux énergies fossiles et nucléaires.

La Cour des comptes, qui avait déjà effectué cet exercice pour les bâtiments dont l'Etat est propriétaire, a passé à la loupe les démarches effectuées dans ce domaine par onze EPA, dont les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), Palexpo et l'Hospice général. Au total, ces EPA représentent plus de deux millions de m2 de surface de référence énergétique.

Planification à la peine

François Paychère s'est refusé à faire un classement entre les EPA par rapport à l'avancement de leur démarche de transition énergétique. Non seulement ces EPA ont des besoins différents en fonction de leur activité, mais ils dépendent aussi de contraintes extérieures comme un raccordement au système GeniLac, a relevé le magistrat. La comparaison ne fait donc pas de sens, selon lui.

En revanche, la Cour des comptes a constaté que de manière générale, les EPA ont une bonne connaissance des caractéristiques de leur parc immobilier, mais que ces informations ne sont pas centralisées. Autre difficulté: la majorité des EPA n'a pas élaboré de planification par rapport aux gains énergétiques attendus. Il est donc compliqué de démontrer que les objectifs sont atteints.

Renforcer l'OCEN

La Cour des comptes s'est aussi penchée sur le rôle de l'Office cantonal de l'énergie (OCEN), qui est en charge du suivi et des contrôles des mesures à prendre pour la transition énergétique. Le constat clair: cet office doit renforcer ses effectifs et améliorer son système informatique pour automatiser certaines tâches. Les huit recommandations émises par la Cour des comptes ont toutes été acceptées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Genève et Rapperswil: Utiliser l'Europe pour rebondir

Publié

le

Genève-Servette doit faire comme en huitièmes de finale pour espérer aller plus loin en Europe (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Genève et Rapperswil disputent mardi le match aller de leur quart de finale de Champions League. Frustrés en National League, les deux clubs doivent profiter de l'Europe pour rebondir.

S'évader du quotidien le temps de deux matches, c'est ainsi que les deux organisations doivent envisager ces rencontres. Car en championnat, cela ne va pas bien fort. Les Aigles couchent sur quatre revers consécutifs: contre Berne (après avoir mené 2-0), Kloten, Langnau et les Zurich. Le bilan saint-gallois n'est guère plus réjouissant. Depuis leur victoire 3-1 contre Lugano le 17 novembre, les Lakers ont aligné cinq revers.

Seulement sur la scène européenne, les visages sont différents. En huitièmes de finale, Cervenka et sa bande ont pris le meilleur sur Mannheim (3-1 et 4-1). Opposés à Munich, les Grenat ont eux renversé la vapeur au retour en s'imposant 3-1 après avoir laissé filer le match aller 3-2.

Mais l'équipe qui attend les Genevois en quarts est d'un sacré calibre. Les Växjö Lakers sont tout simplement les champions de Suède. Ils sont dans le coup en championnat et n'ont pas perdu cette saison sur la scène européenne. Ce sera donc un duel de champions en titre.

Le quart entre Rapperswil et Vitkovice est moins glamour. Si les Lakers pointent actuellement au 13e rang de la National League, son adversaire ne fait guère mieux avec sa 12e place sur 14 équipes. Et les Tchèques n'ont atteint les quarts que parce que Lahti a été pénalisé d'une défaite par forfait en raison d'un problème de glace à l'aller.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le concours Nature en ville 2023 distingue trois projets

Publié

le

A Genève, le concours Nature en ville récompense trois projets cette année. Le premier prix revient à des riverains de l'hôpital qui veulent végétaliser une bande en béton de quelques mètres carrés, derrière un arrêt de bus, pour en faire un écrin de biodiversité (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Organisé par le canton de Genève, le concours Nature en ville récompense trois projets cette année. Le premier prix revient à des riverains de l'hôpital qui veulent végétaliser une bande en béton de quelques mètres carrés, derrière un arrêt de bus, pour en faire un écrin de biodiversité.

Le Collectif BiodiversCité reçoit ainsi 23'000 francs pour concrétiser "La bande verte de la rue Lombard", a indiqué lundi le Département du territoire (DT). Ce projet prévoit des arbustes et des plantes vivaces, qui seront arrosés grâce à l'eau de pluie récupérée, des hôtels à butineurs construits par les habitants et des nichoirs. Des panneaux expliqueront la biodiversité de proximité.

Le second prix, doté de 7000 francs, a été décerné à la commune de Thônex pour "Les verchières de la mairie". Ce projet consiste à réhabiliter les dépendances - autrefois appelées des verchières - pour reconstituer un verger caractéristique des paysages genevois historiques. De nombreux ateliers sur la biodiversité y seront organisés.

Le jury a aussi attribué une distinction honorifique pour mettre en avant une réalisation exemplaire, "Jardin sur cour". A la rue Alcide-Jentzer, la Caisse de pension de l'Etat de Genève a végétalisé une cour intérieure de 900 mètres carrés qui sera ouverte au public. Des arbres poussent sur les places de stationnement, des plantes grimpent le long des façades et des vivaces fleuriront sur les toits.

Le concours Nature en ville a été lancé en 2014. En dix ans, des projets exemplaires portés par des habitants ou des collectivités ont permis de transformer huit hectares en espaces urbains favorables à la biodiversité, a fait savoir le DT. Le concours va à présent faire l'objet d'une évaluation, l'objectif étant toujours d'offrir les meilleurs appuis pour promouvoir le plus efficacement possible ce type d'initiatives.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Les entreprises genevoises questionnent les défis de l'IA

Publié

le

A Genève, une étude est lancée pour étudier l'impact de l'intelligence artificielle sur l'économie (image d'illustration). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

A Genève, les entrepreneurs du canton avaient rendez-vous vendredi pour évoquer les défis liés à l'intelligence artificielle (IA) à l'occasion de la 9e édition du Forum économie numérique (FEN). Ils ont pu participer à des ateliers pratiques pour apprendre notamment à concevoir un agent conversationnel.

Il était aussi possible de tester le fonctionnement du "machine learning" (auto-apprentissage de la machine), de découvrir les opportunités offertes par l'IA dans les ressources humaines et d'apprendre à générer un "prompt" (instruction donnée à l'IA), indique le Départemement de l'économie et de l'emploi dans un communiqué.

Le canton tient à accompagner les entreprises dans la transition numérique. Dans cette optique, le DEE a dévoilé vendredi une série de guides pratiques. Ces fascicules portent sur les thématiques suivantes: cyber-risques, intelligence artificielle, blockchain, open data, protection des données et responsabilité numérique des entreprises.

Elaborés en partenariat avec l'Université de Genève (UNIGE) et la Haute école de gestion de Genève (HEG), ces guides proposent une approche des thématiques de façon vulgarisée afin de faciliter leur compréhension et leur adoption au sein des entreprises. Dès janvier 2024, le DEE proposera aussi gratuitement deux nouvelles formations d'une journée sur l'IA et la blockchain à la HEG Genève.

Enfin, le DEE a annoncé qu'il lançait une étude sur les impacts de l'IA sur l'économie genevoise. Il veut notamment évaluer les mesures nécessaires pour accompagner l'adoption de l'IA dans les entreprises.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Journaliste accusé d'avoir diffamé Tariq Ramadan condamné en appel

Publié

le

Le journaliste accusé d'avoir diffamé l'islamologue Tariq Ramadan, ici à l'image, a été condamné en appel (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le journaliste du Point accusé d'avoir diffamé l'islamologue Tariq Ramadan a été reconnu coupable par la Chambre pénale d'appel et de révision de Genève. Il a été condamné à une peine pécuniaire de 90 jours-amende avec sursis.

Dans l'arrêt révélé jeudi par Léman Bleu, les juges estiment que le journaliste "est allé trop loin". "Dans l'impossibilité d'appuyer ses affirmations sur une base suffisante, il devait s'abstenir", relève la Chambre pénale d'appel et de révision.

"Cet arrêt consacre le fait que notre mandant a été diffamé (par le journaliste, ndlr) et pose les jalons des devoirs de tout journaliste sérieux, lesquels ont ici été sacrifiés", indiquent Yaël Hayat, Guerric Canonica et Théo Badan, les avocats de Tariq Ramadan.

Le journaliste poursuivi pour calomnie et diffamation avait été acquitté en première instance. L'affaire devrait se poursuivre au Tribunal fédéral. Nicolas Capt, l'avocat du journaliste estime qu'à première vue un recours paraît inévitable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X