Rejoignez-nous

Genève

Les référendaires remettent en cause le "gigantisme" du projet

Publié

,

le

A Genève, le projet de construction du tram qui reliera la Place des Nations, ici à l'image, au Grand-Saconnex, est contesté par un référendum (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, la campagne contre le projet de construction de la ligne de tram Nations-Grand-Saconnex (TNGS) est lancée alors que la date de la votation n'est pas encore fixée. Les référendaires, qui dénoncent le gigantisme de cet ouvrage, veulent que les autorités revoient leur copie.

"Ce n'est pas un référendum contre le tram, mais contre le gigantisme de l'ensemble de cette infrastructure de mobilité", a relevé jeudi devant la presse Didier Duret, mandataire du comité référendaire. Selon cet habitant du Grand-Saconnex, il y a clairement "mieux à faire".

Le TNGS circulera sur la route de Ferney à l'horizon fin 2025. Il ira ensuite jusqu'à Ferney-Voltaire de l'autre côté de la frontière. Ce nouveau transport public sera accompagné d'une double bande cyclable, alors que le trafic automobile sera décalé sur la route des Nations.

Mais ce report prévu sur la route des Nations ne convainc pas les riverains. Des associations d'habitants du Grand-Saconnex, ainsi que Sauvegarde Genève, ont ainsi lancé un référendum contre une délibération du Conseil municipal qui prévoit la cession de terrains pour la réalisation de ce projet. Selon les référendaires, la commune "bradera" 3'669 m2 de terrain.

"Grignotage urbain"

L'aboutissement du référendum a été annoncé mercredi par le Conseil d'Etat. Les opposants craignent que le trafic automobile ne se déverse sur les petites routes des quartiers avoisinants. La création de pistes cyclables, "conçues comme de véritables autoroutes le long des voies de tram", inquiète les référendaires. Il faudrait plutôt utiliser et valoriser les axes pour les vélos existants, estiment-ils.

Autre sujet de préoccupation des référendaires: l'abattage de quelques dizaines d'arbres, selon leurs estimations, dont au moins six qui sont centenaires. Ils dénoncent un "grignotage urbain" qui va s'accélérer avec la construction de la future ligne de tram. Au final, la voute arborée de la route de Ferney va disparaître, estiment les opposants.

Plus de concertation

Le projet a fait l'objet d'un processus de concertation en amont. Mais pour les référendaires, il s'agit de concertations "alibi". "On veut nous imposer un projet en nous demandant une injonction de consentement", a déploré M. Duret. Les référendaires appellent les autorités à plus de transparence. Ils demandent à l'Etat d'étudier des "alternatives moins dévoreuses du territoire" et "à faire preuve de bon sens".

La votation devrait avoir lieu cet automne. Ce référendum n'aura pas d'impact sur les prochaines étapes d'approbation des plans du projet du TNGS, a précisé le Département des infrastructures (DI). La date du démarrage du chantier dépendra de la date de l'obtention de l'autorisation de construire fédérale. Les travaux débuteront uniquement quand la route des Nations sera terminée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Genève

Richemont lance un outil contre le vol de montres et bijoux

Publié

le

Richemont, propriétaire notamment de Van Cleef & Arpels, annonce jeudi le lancement d'un outil destiné à améliorer le traçage de montres et bijoux de luxe perdus ou volés. Cette plateforme est aussi ouverte aux produits des concurrents du groupe genevois (illustration). (© KEYSTONE/SANDRO CAMPARDO)

Richemont, propriétaire notamment des marques Cartier et Van Cleef & Arpels, annonce jeudi le lancement d'un outil destiné à améliorer le traçage de montres et bijoux de luxe perdus ou volés. Cette plateforme, nommée Enquirus, est aussi ouverte aux produits des concurrents du groupe genevois.

Cette solution destinée au secteur du luxe dans son ensemble doit faciliter la coopération entre la police et les assureurs par-delà les frontières, explique Jérôme Lambert, directeur général de Richemont, cité dans le communiqué. L'objectif est d'intégrer le plus grand nombre d'acteurs du marché.

Dans sa configuration actuelle, la plateforme prend en considération 175 marques de luxe et de joaillerie. Richemont revendique des milliers de clients ayant déjà enregistré leur collection, dont 28'000 montres et bijoux signalés comme perdus ou volés.

Le Département de la Sécurité territoriale à Paris, le Service des bijoux de la police genevoise et d'autres forces de l'ordre en Europe sont enregistrés sur Enquirus, détaille le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

Trafic réduit au quai Gustave-Ador par la pose de phonoabsorbant

Publié

le

A Genève, un revêtement phonoabsorbant va être posé au quai Gustave-Ador, le long de la plage des Eaux-Vives du 11 au 21 avril. Il permettra de réduire le bruit du trafic motorisé (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, un revêtement phonoabsorbant va être posé au quai Gustave-Ador, le long de la plage des Eaux-Vives du 11 au 21 avril. Les travaux consisteront aussi à refaire la chaussée qui est très abîmée. La Ville de Genève recommande aux conducteurs de véhicules motorisés d'éviter le secteur.

Le tronçon entre la place des Marronniers et celle du Traînant est la dernière portion du quai sur le territoire municipal où un revêtement phonoabsorbant n'a pas encore été mis en place, a indiqué jeudi la Ville de Genève. La mesure va permettre de diminuer le bruit routier sur les voies de circulation qui font partie du U lacustre et qui longent une promenade très fréquentée.

Le trafic sera réduit sur une voie dans chaque direction pendant la durée du chantier qui est calée sur les deux semaines des vacances scolaires de Pâques. Les travaux s'effectueront de manière continue, jour et nuit, du mardi 11 au jeudi 13 et du lundi 17 au mercredi 19 avril. Les autres jours de la semaine seront gardés en réserve.

Des déviations seront mises en place en cas d'afflux important de véhicules, précise la Ville de Genève, qui recommande de privilégier d'autres itinéraires. Les travaux seront reportés à plus tard si les conditions météorologiques sont mauvaises.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les comptes 2022 de l'Etat de Genève affichent un excédent record

Publié

le

Les comptes de l'Etat de Genève sont à nouveau bénéficiaires. L'exercice 2022 boucle sur un excédent de revenus record de 727 millions de francs, a annoncé jeudi la grande argentière Nathalie Fontanet (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les comptes 2022 de l'Etat de Genève bouclent sur un bénéfice de 727 millions grâce à des revenus fiscaux exceptionnels. Le gouvernement a décidé d'affecter une partie de l'excédent record à l'amortissement de la recapitalisation de la caisse de pension de l'Etat.

"Nous laissons au prochain gouvernement un canton dans une meilleure santé financière", a relevé jeudi devant la presse la Grande Argentière, Nathalie Fontanet, à deux mois la fin de la législature. Le Conseil d'Etat s'est globalement réjoui de ce résultat.

L'excédent de revenu de 727 millions de francs contraste avec le déficit de 93 millions prévu au budget 2022, qui a été calculé sur la base des douzièmes provisoires. Hors amortissements, le bénéfice aurait même atteint 1,3 milliard, ce qui constitue un record.

Le gouvernement a opté pour un amortissement de 606 millions à la réserve budgétaire liée à la recapitalisation de la caisse de prévoyance de l'Etat (CPEG). Cette mesure permet de diminuer les coûts de fonctionnement de l'Etat de 16 millions par an pour les 37 prochaines années, a relevé le Conseil d'Etat.

Commerce international

Ce résultat positif s'explique avant tout par des revenus hors normes (+1,98 milliard par rapport au budget). Les impôts sur les personnes physiques ont bondi de 683 millions. Des décisions judiciaires ont notamment débouché sur des rectifications de taxations à hauteur de 58 millions.

La résilience de l'économie genevoise dans un contexte géopolitique compliqué a aussi contribué à cet exercice comptable extraordinaire. Les impôts sur les personnes morales affichent un excédent record de 672 millions. La croissance des secteurs phares du canton, soit le commerce international, la finance et l'horlogerie, ont fortement fait pencher la balance.

Mme Fontanet a souligné le poids des entreprises actives dans le commerce international pour les finances cantonales. La conseillère d'Etat a toutefois mis en garde contre la dépendance du canton à un très petit nombre de contribuables. "Il convient d'être très prudent par rapport à cette dépendance", a-t-elle relevé.

Baisse de la dette

Du côté des charges, hors dépenses extraordinaires liées aux crises ukrainienne et sanitaire, le Conseil d'Etat estime qu'elles sont maîtrisées avec une hausse minime de 0,3%. L'autofinancement des investissements nets de l'Etat (470 millions) a aussi été assuré. Seul bémol: le taux de réalisation de ces investissements (69%) est plutôt bas, notamment en raison de recours visant des travaux.

Dans ce contexte comptable favorable, le gouvernement a pu se poser la question de l'affectation du bonus de 727 millions. Il a annoncé vouloir alimenter la réserve conjoncturelle à hauteur de 190 millions pour faire face à d'éventuelles nouvelles crises. Cette décision dépend toutefois du Grand Conseil.

Enfin, la dette de l'Etat est réduite de 900 millions pour s'établir à 11,5 milliards à fin 2022, un niveau équivalant à celui de 2003. "C'est une bonne nouvelle", selon Nathalie Fontanet, mais Genève reste toujours le canton avec la dette la plus élevée de Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Diminution de la cybercriminalité à Genève

Publié

le

La commandante de la police genevoise Monica Bonfanti a présenté les statistiques de la criminalité en 2022 au côté du conseiller d'Etat Mauro Poggia. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La cybercriminalité a reculé de 17% à Genève en 2022. La police genevoise a toutefois indiqué lundi qu'il fallait prendre cette baisse avec prudence. En effet, l'an dernier, grâce à l'interpellation d'une trentaine de personnes, le nombre d'affaires de commandes frauduleuses sur internet a chuté de 45%, tordant du même coup les statistiques.

Les autres délits de cybercriminalité sont, quant à eux, restés stables ou ont augmenté, à l'image des petites annonces bidons ou des faux supports techniques. Les cybercriminels sont aussi devenus plus gourmands. Le préjudice des affaires cybercriminelles est passé de 12 millions de francs en 2021 à 34 millions de francs en 2022.

Si Genève se distingue un peu du reste de la Suisse pour la cybercriminalité, le canton du bout du lac colle aux statistiques nationales concernant l'évolution générale de la criminalité enregistrée l'an dernier. Les infractions au Code pénal ont ainsi progressé de 15% par rapport à 2021.

Après avoir baissé de 13% en 2021, les infractions pour violence ont augmenté de 8% l'année dernière. La hausse s'explique notamment par une recrudescence des tentatives d'homicide commises par des mineurs. Les infractions contre l'intégrité sexuelle, de leur côté, ont connu une croissance de 19% d'une année à l'autre.

Hausse des vols de deux roues

En recul pendant la pandémie de Covid-19, les infractions contre le patrimoine ont retrouvé, en 2022, des niveaux proches des années sans virus. La police genevoise a notamment observé une hausse des vols de deux roues, et plus particulièrement des vols de vélos électriques qui ont carrément doublé.

Les infractions liées aux stupéfiants sont, pour leur part, restées stables en 2022. La consommation de crack inquiète les forces de l'ordre. Cette drogue, très addictive, est vendue à Genève par des Sénégalais venus de Paris. Les toxicomanes la fument souvent dans la rue, aussitôt achetée, tellement ils en sont dépendants.

En 2022, la police genevoise a répondu à 194'000 appels et est intervenue à 87'000 reprises. L'an dernier, beaucoup de personnes ont contacté la police pour signaler des vols ou des disparitions. En revanche, les plaintes pour du bruit ont été moins nombreuses, a indiqué la commandante de la police Monica Bonfanti.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X