Rejoignez-nous

Suisse Romande

Lausanne : des ballons pour fêter les 30km/h

Publié

,

le

À Lausanne, les habitants des Avenues Vinet et Beaulieu fêtent une victoire contre les nuisances sonores, avec le lancement ce jeudi du test de réduction de vitesse.

Après un combat d’une dizaine d’années, jalonné de pétitions et autres interpellations au Conseil communal de Lausanne, les habitants ont eu gain de cause, pour l’instant en tout cas. La vitesse est abaissée à 30km/h sur Vinet et Beaulieu de 22h à 6h du matin. Une victoire pour Anne-Françoise Decollogny, présidente du Collectif Vinet-Beaulieu et conseillère communale PS à Lausanne :

Anne-Françoise DecollognyPrés. Collectif Vinet-Beaulieu, conseillère communale PS, Lausanne

 

Un test qui durera jusqu’en 2018. Anne-Françoise Decollogny :

Anne-Françoise DecollognyPrés. Collectif Vinet-Beaulieu, conseillère communale PS, Lausanne

 

En dehors de l’aspect festif de la démarche, les habitants espèrent que la réduction de vitesse permettra une prise de conscience. Anne-Françoise Decollogny :

Anne-Françoise DecollognyPrés. Collectif Vinet-Beaulieu, conseillère communale PS, Lausanne

 

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

La nouvelle passerelle prend forme au centre-ville de Lausanne

Publié

le

La passerelle prend place presque en parallèle au Grand-Pont. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

En plein centre-ville de Lausanne, une nouvelle passerelle provisoire prend forme. Les piétons pourront l'emprunter pendant la fermeture du Grand-Pont. Cet axe majeur de la mobilité lausannoise devrait être bouclé pour travaux dès le 17 janvier.

Le nouvel ouvrage se dresse quasiment en parallèle au Grand-Pont. "Le chantier se déroule comme prévu et, si le temps le permet, il devrait être terminé pour une ouverture entre le 6 et le 8 novembre", a expliqué mercredi à Keystone-ATS Patrick Etourneau, chef du Service lausannois des routes et de la mobilité.

La structure porteuse est désormais en place. Le tablier servant à la déambulation des piétons est en cours de montage.

La passerelle de substitution permettra les traversées à pied - entre les places Saint-François et Bel-Air - durant la fermeture du Grand-Pont, agendée en principe de janvier à novembre 2022. Durant les travaux, cet axe essentiel de la mobilité est-ouest sera interdit aux voitures, bus, vélos et piétons. Neuf lignes de bus qui transitent par l'ouvrage verront leur itinéraire modifié.

Impact sur le trafic

Le pont, inauguré en 1844, a besoin d’une sérieuse cure de jouvence. A n'en pas douter, cette rénovation va impacter fortement le trafic au centre-ville. Les travaux devraient commencer le 17 janvier, sous réserve de l'issue de deux recours qui visent des mesures d'accompagnement du projet: l'installation de chantier à la place centrale et une piste cyclable sur l'axe Jules Gonin - Grand-Chêne.

Le juge a ordonné les mesures super-provisionnelles accordant la levée de l'effet suspensif, ce qui a permis aux travaux de démarrer. "Il devrait prochainement se positionner sur les mesures provisionnelles et dans un troisième temps sur le fond", a précisé M. Etourneau.

Continuer la lecture

Football

Le vilain tour d'Uli Forte à son ancienne équipe

Publié

le

Uli Forte (à gauche) félicite son attaquant Steve Beleck, auteur d'un doublé. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Yverdon-Sport retrouvera la Coupe de Suisse au mois de février en quart de finale. L'équipe le doit à sa victoire contre Zurich, mais aussi à son entraineur, lui-même passé par le banc du FCZ.

Le néo-promu en Challenge League a sorti Zürich des huitièmes de finale aux tirs aux buts, après une série interminable conclue 11 à 10. Les nerfs des Nord-Vaudois ont tenu, eux qui ont vu leurs adversaires recoller deux fois au score dans le temps réglementaire, puis en prolongation :

Uli ForteEntraineur d'Yverdon-Sport

Buts, tension, suspense et résultat inattendu : la performance d’Yverdon a réuni les meilleurs ingrédients d’une qualification, mardi soir. Avec, notamment, une série de tirs au but à rebondissements, durant laquelle provocations impliquants joueurs, mais aussi supporters suisses-allemands ont fusé :

Uli ForteEntraineur d'Yverdon-Sport

Une soirée inoubliable, mais...

Si le pensionnaire du Stade Municipal peut se targuer d’avoir mis fin au parcours d'un club de Super League en pleine forme, ses joueurs devront récupérer pour enchaîner avec le championnat. Désormais, c’est Thoune, puis Stade-Lausanne qui se dressent sur le chemin des Yverdonnois. Deux matchs qui se disputeront respectivement samedi et mardi :

Uli ForteEntraineur d'Yverdon-Sport

 

Continuer la lecture

Hockey

Walser cinq ans de plus avec Gottéron

Publié

le

Samuel Walser se plaît sur les bords de la Sarine. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

L'attaquant international suisse Samuel Walser (29 ans) a prolongé pour les cinq prochaines saisons le contrat qui le lie avec Fibourg-Gottéron.

L'ancien Davosien dispute sa quatrième saison avec Fribourg. Il a inscrit 68 points en quelque 170 matches.

"A Fribourg, je me sens à l’aise sur et en dehors de la glace. Le club, les fans, le nouveau stade ainsi que la mission d'atteindre le titre de champion suisse à moyen terme m'ont motivé à prolonger mon contrat avec Fribourg-Gottéron", déclare Walser, cité mercredi dans un communiqué du club.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La police genevoise traque les véhicules trop bruyants

Publié

le

Le sonomètre est placé à quelques dizaines de centimètres du véhicule et mesure le bruit qu'il produit. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Mercredi matin, il valait mieux éviter de circuler du côté du pont du Mont-Blanc à Genève si l'on était au volant ou au guidon d'un véhicule peu silencieux. La police genevoise menait en effet dans le quartier une opération anti-bruit.

Des agents à moto sillonnaient les rues, l'oreille en alerte, à la recherche de véhicules suspects. Une fois repérés, ils les escortaient jusqu'à leurs collègues, postés sur le quai des Bergues, pour le contrôle. Une bonne trentaine de deux-roues et une voiture ont ainsi été examinés par des yeux experts.

Le bruit est un problème de santé publique, a rappelé le major Patrick Pulh, chef de la police routière. Le but de ces opérations policières anti-bruit est de se concentrer sur les véhicules qui émettent un son particulier. Sans surprise, les deux-roues sont de loin les plus concernés quand on parle de nuisances sonores.

Inspection minutieuse

Lors de ces opérations anti-bruit, les policiers procèdent d'abord à un contrôle visuel de l'état de la voiture ou de la moto. Ils vérifient ensuite la conformité des pièces et portent une attention toute particulière aux pots d'échappement, afin de trouver du matériel qui n'est pas homologué.

Ils placent enfin un sonomètre à quelques dizaines de centimètres de l'arrière du véhicule et mesurent le niveau de décibels émis. Dans certains cas, la facture est lourde. Elle atteint des centaines de francs pour un pot non-conforme. Si le véhicule est trop trafiqué, il sera séquestré, a souligné M. Pulh.

Ce combat contre le bruit est d'autant plus difficile à mener que les milieux de l'automobile ont appris, avec le temps, à jouer avec les règles. La police a ainsi interpellé mercredi le propriétaire d'une Harley-Davidson. La moto était équipée d'un système qui permet de réduire drastiquement le bruit émis par le pot d'échappement.

Un bouton qui fait la différence

Lors d'un contrôle, il suffit d'appuyer sur un bouton. Une valve se ferme et la Harley-Davidson, qui quelques secondes auparavant rugissait, devient un gentil chaton. Ce mécanisme est parfaitement légal. La seule possibilité de punir le conducteur d'un tel véhicule est de l'attraper sur la route en flagrant délit de bruit.

Lors de son opération, qui a duré deux heures, la police genevoise a délivré deux amendes d'ordre et onze ordonnances pénales, dont certaines pour des infractions routières comme le franchissement d'une double ligne. Cinq pots d'échappement ont été jugés non-conformes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Les entreprises neuchâteloises en nette reprise ces derniers mois

Publié

le

La Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie évoque pour l'heure une marche des affaires en reprise et de bonnes perspectives d’investissement dans le canton (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Les entreprises neuchâteloises commencent à profiter de la vive reprise de l'activité après l'impact négatif de la crise sanitaire. Pas moins de 40% d'entre elles décrivent la marche de leurs affaires comme "bonne à excellente", contre 19% "mauvaise à médiocre".

"Les entreprises neuchâteloises sont en nette reprise", a constaté la Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie (CNCI) à l'occasion d'un "webinaire" tenu mercredi depuis Neuchâtel. Et la dynamique relevée dans l'étude révèle que la dynamique devrait se maintenir au cours des six prochains mois.

En revanche, les entreprises se montrent davantage prudentes dans leurs prévisions pour le deuxième trimestre 2022, précise le communiqué de la CNCI. Cette année, 23% d'entre elles affirment avoir augmenté leurs effectifs et 22% pensent encore le faire lors du prochain exercice.

Industrie plus prudente

Tant pour la marche des affaires que pour les effectifs, les entreprises industrielles sont plus optimistes que les entreprises de services. Au-delà, 37% des entités sondées projettent d'investir ces douze prochains mois, avec une manne qui pourrait représenter un montant total de 185 millions de francs dans le canton de Neuchâtel.

La CNCI a interrogé par ailleurs ses membres en ce qui concerne leurs problèmes en matière d’approvisionnement et de recrutement. Ainsi, 34% des entreprises sondées rencontrent des difficultés d’approvisionnement en marchandises (57% dans l’industrie et 20% dans les services).

Pour le recrutement de personnel, 35% des entreprises connaissent des problèmes (46% dans l’industrie; 29% dans les services). "Il est essentiel de repenser les chaînes d’approvisionnement, plus locales, moins opaques, et de revoir la stratégie du 'juste à temps'", a noté Karine Doan, professeure à la Haute école de gestion Arc.

Changement de paradigme

"Les mesures instaurées en Suisse et dans le monde pour limiter la propagation du Covid-19 ont profondément affecté les chaînes d'approvisionnement, développées à l'échelle mondiale depuis les années 1980", a ajouté Karine Doan. "Une perturbation sans précédent qui a mis en évidence les nombreuses failles d'aujourd'hui."

L'enquête a été menée par la CNCI du 23 août au 14 octobre. Près de 31% des membres sollicités y ont répondu, ce qui correspond à 303 réponses (108 entreprises industrielles et 195 sociétés de services). L'ensemble des entreprises ayant participé occupe 12’908 collaborateurs dans le canton de Neuchâtel.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Vous avez passé de bien difficiles moments avec courage et persévérance. Maintenant le meilleur arrive !

Les Sujets à la Une

X