Rejoignez-nous

Suisse Romande

Les parkings lausannois divisent toujours la gauche et la droite

Publié

,

le

À Lausanne, après le lancement d’une pétition contre les parkings désormais payants, ses initiants font le point.

Lancée le 5 septembre dernier, le texte a récolté plus de 8'000 paraphes. Pour rappel, la Ville a notamment décidé de supprimer cet été le stationnement gratuit à midi dans l'hypercentre. Les pétitionnaires, soit la Société coopérative des commerçants lausannois, soutenus notamment par les partis de droite et Gastro Lausanne, s’étaient fixés jusqu’à fin octobre pour atteindre 8'000 à 10'000 paraphes. Xavier de Haller, conseiller communal PLR et secrétaire général de l’Automobile Club de Suisse :

Xavier de HallerConseiller communal PLR

Ils demandent un retour à la situation antérieure… L’actuelle ayant été imposée par la Municipalité. C’est précisément cette non-consultation qui ne passe pas auprès des opposants. Fabrice Moscheni, conseiller communal UDC :

Fabrice MoscheniConseiller communal UDC

Même son de cloche du côté des libéraux-radicaux et de l’ACS. Pour Xavier de Haller, conseiller communal PLR et secrétaire général de l’Automobile Club de Suisse, la Municipalité ne respecte pas son engagement vis-à-vis d’une politique basée notamment sur la discussion… Xavier de Haller :

Xavier de HallerConseiller communal PLR

Contactée, la municipale Florence Germond nous a renvoyés auprès du président du parti socialiste lausannois. Benoît Gaillard répond donc à Xavier de Haller :

Benoît GaillardPrésident du PS lausannois

Interrogée par l’ATS, Florence Germond reconnaît un couac de communication. Mais selon elle : « une mesure impopulaire reste une mesure impopulaire quelle que soit la façon dont elle est communiquée". Si la gauche reconnaît prudemment un certain succès pour la pétition, le PS souligne surtout que la droite, de son côté, ne propose rien. Et de rappeler que les dossiers mobilité faisaient partie du programme des socialistes lors des élections communales. Benoît Gaillard :

Benoît GaillardPrésident du PS lausannois

Selon le président de la Société coopérative des commerçants lausannois, la pétition sera sûrement remise plus tôt que prévu, soit dans une dizaine de jours plutôt qu’à la fin octobre. Le nombre de signatures espéré ayant déjà été atteint.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Le Neuchâtelois Loris n'a pas gagné la finale de The Voice

Publié

le

Les Neuchâtelois se sont à nouveau rendus dans la fan zone pour suivre la prestation de Loris (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Loris n'est pas le vainqueur de The Voice, la compétition musicale sur TF1, qui cherche à dénicher de nouveaux talents. Après un parcours incroyable, le Neuchâtelois de 18 ans a réussi à faire partie des cinq finalistes, le premier Suisse à y arriver.

La gagnante du concours est Nour. La benjamine de l'émission s'est imposée avec 56,2% des voix contre 43,8% pour Mister Mat. Outre Nour, Mister Mat et Loris, Vike et Caroline Costa étaient en lice dans cette finale.

Loris a eu beaucoup de chances d'accéder à la finale, car il a été repêché deux fois par Nolwenn Leroy, une fois lors des auditions à l'aveugle et une autre fois en demi-finale. Le Neuchâtelois avait déclaré dans une interview à ArcInfo: "Mon coach Marc Lavoine me l'a bien dit: j'ai le cul bordé de nouilles".

Fan zone à Neuchâtel

A l'issue de la demi-finale le 14 mai, sur les réseaux sociaux, certains estimaient que le Neuchâtelois était un cran en dessous et n'avait pas sa place en finale. Comme Nolwenn Leroy "a choisi de me faire confiance, je vais devoir arriver avec quelque chose d'encore plus gros, qui fermera les clapets", avait déclaré Loris au quotidien neuchâtelois.

S'il a commencé la musique en faisant du rap à la Place Pury de Neuchâtel, Loris, qui ne chante que depuis cinq à six mois, a montré qu'il était capable de se produire sur différents types de musiques. Loris a suscité un grand engouement à Neuchâtel, si bien qu'une fan zone a été installée au tennis du Mail à Neuchâtel, à côté du restaurant du père du chanteur pour la demi-finale et pour la finale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Distinction pour le chemin de fer-musée Blonay-Chamby

Publié

le

Le premier musée "vivant" du chemin de fer en Suisse a ouvert ses portes en juillet 1968. Riche de 77 véhicules ferroviaires construits entre 1870 et 1940, il est l'un des plus complets et représentatifs d'Europe (archive). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La section vaudoise de Patrimoine suisse a attribué samedi sa Distinction vaudoise du patrimoine 2022 au chemin de fer-musée Blonay-Chamby. La récompense a été remise samedi à la mi-journée à Blonay, en présence de la présidente du Conseil d'Etat vaudois Nurria Gorrite et du conseiller national montreusien Laurent Wehrli.

"Ce musée unique en son genre en Suisse contribue depuis plus de 50 ans à la sauvegarde d'un matériel ferroviaire destiné à disparaître, qui présente un intérêt historique et technique indéniable. Il a assuré l'entretien et la restauration très minutieuse de nombreux véhicules", a indiqué la section vaudoise de Patrimoine suisse.

"L'exploitation touristique de la ligne Blonay-Chamby a permis de conserver de nombreux savoir-faire, grâce à la passion de plusieurs générations de bénévoles", ajoute-elle pour justifier la distinction.

Près de 80 anciens véhicules ferroviaires

Le premier musée "vivant" du chemin de fer en Suisse a ouvert ses portes en juillet 1968. Riche de 77 véhicules ferroviaires construits entre 1870 et 1940, il est l'un des plus complets et représentatifs d'Europe. Il est né de la volonté de passionnés du rail qui ne souhaitaient pas que cette ligne disparaisse.

La plus ancienne pièce date de 1868, soit la voiture du Lausanne Echallens, et la plus récente de 1947, soit le tram 28 de Lausanne. La collection comporte ainsi 46 véhicules romands, dont 20 vaudois. Les autres véhicules proviennent de la Suisse alémanique (22) et de l'étranger (9). Une soixantaine sont actuellement en fonction, trois en révision et quatorze sont des pièces d'exposition.

L'association, composée aujourd'hui d'environ 120 bénévoles actifs, assure les travaux d'entretien et de restauration. Elle met en service des trains historiques chaque weekend, de mai à octobre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le PS genevois choisit Thierry Apothéloz et Carole-Anne Kast

Publié

le

La gauche genevoise partira unie dès le premier tour pour l'élection au Conseil d'Etat en 2023 avec de gauche à droite Carole-Anne Kast (PS), Antonio Hodgers (Les Verts), Fabienne Fischer (Les Verts) et Thierry Apothéloz (PS). Objectif: conserver la majorité à l'exécutif. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Réuni samedi en congrès à Plainpalais, le PS genevois a désigné le sortant Thierry Apothéloz et l'élue expérimentée Carole-Anne Kast pour la course au Conseil d'Etat en 2023. Le parti, qui avait décidé de partir avec deux candidats, a évincé Caroline Marti.

Le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz a obtenu 236 voix sur 302 et la conseillère administrative d'Onex Carole-Anne Kast 166. La députée Caroline Marti arrive pas loin derrière, avec 151 voix.

"Je suis un fils d'ouvrier et je n'oublie rien de ce que je dois au socialisme", a relevé le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz, 51 ans. Défendant un "bilan solide" avec une hausse significative des prestations sociales, il a rappelé qu'il est resté un homme de terrain proche de la population. Son discours a été très applaudi.

Déception

Carole-Anne Kast, 47 ans, a mis en avant sa longue expérience. Elle a notamment passé 14 ans à l'exécutif d'Onex. Cette spécialiste des questions du logement, vice-présidente de l'ASLOCA, veut lutter contre les discriminations et pour la justice sociale. Elle est prête "à prendre le risque de déplaire, mais jamais de décevoir". Cette forte personnalité qui se dit combative accède pour la première fois à la candidature après deux échecs.

La perdante du jour, Caroline Marti, 32 ans, s'est déclarée déçue de son score, même si elle n'est qu'à quinze voix de Carole-Anne Kast. Elle n'avait déjà pas été retenue comme candidate pour l'élection au conseil administratif de la Ville de Genève. La députée, qui est aussi cheffe de groupe, avait plaidé devant le congrès pour une justice fiscale redistributive. "Je ne suis pas naïve, je connais la réalité politique", avait-elle relevé.

Liste commune

"L'objectif est de conserver la majorité au Conseil d'Etat et de se renforcer au Grand Conseil afin que la gauche atteigne la majorité", a déclaré Thomas Wenger, président du PS genevois. Le choix de partir avec deux candidats avait été approuvé par le congrès à la quasi-unanimité. "On ne veut pas que le peuple arbitre le surnuméraire", ont relevé les candidats.

La gauche partira unie dès le premier tour, les socialistes et les Verts ayant décidé de se présenter sur une liste commune en laissant la porte ouverte à Ensemble à Gauche. Les écologistes étaient également réunis en congrès samedi du côté du Grand-Saconnex pour désigner leurs candidats. Sans suspense, car ils étaient les seuls candidats, les deux conseillers d'Etat sortant, Antonio Hodgers, 46 ans, et Fabienne Fischer, 60 ans, ont été désignés.

En revanche, la surprise est venue des scores. Elue en cours de législature au Conseil d'Etat, Fabienne Fischer termine pourtant devant Antonio Hodgers. Elle a obtenu 121 voix sur 128 contre 100 pour Antonio Hodgers. Ce dernier brigue ainsi un troisième mandat.

A noter encore que les socialistes ont également désigné samedi leurs 68 candidats pour le Grand Conseil. Les deux candidats au Conseil d'Etat seront en tête de liste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Vingt nouveaux bébés crocodiles sacrés naissent à Aquatis

Publié

le

Aquatis à Lausanne est un des seuls vivariums à avoir un couple de crocodiles sacrés, ou crocodiles d'Afrique de l'Ouest, que l'on ne confond plus officiellement depuis 2011 avec le crocodile du Nil, et le seul à en élever (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Fait plutôt rare en Europe et petit miracle, 20 bébés crocodiles sacrés sont nés en l'espace de 24h entre jeudi et vendredi à l'aquarium-vivarium Aquatis à Lausanne. Cette portée entière de crocodiles d'Afrique de l'Ouest sera remise dans la nature d'ici quatre ans.

"Les 20 bébés sont en bonne santé. C'est juste génial", s'est réjoui samedi auprès de Keystone-ATS Michel Ansermet, directeur du grand aquarium lausannois, revenant sur une information de 24 heures. Il s'agit des enfants du couple de crocodiles Cléo, 43 ans, et Farouche, 44 ans, vivant depuis longtemps à Aquatis et auparavant au Vivarium de Lausanne. Les oeufs ont été pondus en mars dernier.

Aquatis est un des seuls vivariums à avoir un couple de crocodiles sacrés, ou crocodiles d'Afrique de l'Ouest, que l'on ne confond plus officiellement depuis 2011 avec le crocodile du Nil, et le seul à en élever. C'est une espèce propre, dont le nombre de représentants a fortement diminué.

De plus d'un million en 1946, il en resterait entre 2500 et 3500 aujourd'hui. "Mais on en a récemment trouvé dans un lac en Ethiopie. Il pourrait donc y en avoir environ 5000 au total", explique M. Ansermet.

Visible six mois à la nurserie d'Aquatis

Les 20 nouveaux-nés vont rester six mois à Aquatis. Ils seront même visibles du public, à la nurserie de l'établissement sur les hauts de Lausanne. Ils partiront ensuite en Côte d'Ivoire, dans une section scientifique, non visible, du zoo d'Abidjan, précise le zoologue, spécialiste des reptiles venimeux et des crocodiles.

Ils seront élevés, surveillés et étudiés durant environ quatre ans - pour atteindre la taille de 80 centimètres à 1 mètre - avant d'être relâchés dans la nature dans un parc national ou une réserve naturelle du pays, poursuit-il. "L'objectif est de repeupler les espaces naturels avec cette espèce menacée".

Adultes, les crocodiles d'Afrique de l'Ouest peuvent mesurer entre trois et quatre mètres. Leur espérance de vie peut atteindre 80 ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

La solidité de l'économie suisse pendant la pandémie saluée à l'OMC

Publié

le

La Suisse a fait l'objet de l'attention des Etats membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La solidité de l'économie suisse pendant la pandémie a été saluée cette semaine par de nombreux membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève. En revanche, certains pays ont pointé des défis structurels.

Comme tous les cinq ans, la politique commerciale de la Suisse a fait l'objet depuis mercredi de l'attention des 163 autres membres de l'OMC. L'adaptation de son économie aux effets du coronavirus s'explique par sa diversification, son ouverture aux marchés internationaux ou encore son innovation, a relevé le président de la réunion dans ses déclarations finales, publiées vendredi par l'institution.

Des membres ont aussi salué la simplification et la numérisation des dispositifs douaniers. De même que la décision du Conseil fédéral de mettre un terme aux tarifs sur l'importation de produits industriels dès début 2024.

En revanche, des membres ont réitéré leurs préoccupations sur le soutien à l'agriculture ou le régime des tarifs. Certains ont également relevé les défis structurels auxquels la Suisse fait face comme le vieillissement de la population, la croissance de la productivité peu élevée, le changement climatique ou l'adaptation à l'économie numérique.

Brevets pas mentionnés

L'opposition suisse à une levée provisoire des brevets sur les technologies contre le coronavirus n'a pas été mentionnée, selon des sources concordantes. La Suisse est sous pression depuis plus d'un an de nombreux pays et ONG sur cette question.

Berne souhaiterait plutôt des licences volontaires et affirme que cette levée ne permettrait pas de fabriquer une dose supplémentaire si les capacités des pays en développement ne sont pas étendues. Pour autant, la Suisse est prête à un accord sur une composante de propriété intellectuelle si celle-ci fait partie d'un paquet de réponse du commerce mondial à la pandémie.

Encore selon des sources concordantes, la Russie a accusé à nouveau la Suisse de violer les règles de l'OMC en ayant repris les sanctions européennes contre Moscou. En revanche, des dizaines de pays ont salué cette approche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Quelle jolie forme vous tenez !!! De plus, un regain de libido exacerbée fera les délices de votre Chouchounet… et les vôtres !

Les Sujets à la Une

X