Rejoignez-nous

Vaud

Aurélien Buffat est le nouveau chancelier d'Etat vaudois

Publié

,

le

Aurélien Buffat est le nouveau chancelier d'Etat vaudois (© ARC Sieber)

Le nouveau chancelier d'Etat vaudois est désormais connu: le gouvernement a nommé jeudi Aurélien Buffat, 39 ans, à ce poste-clé des institutions du canton. Il prendra ses fonctions le 1er novembre et succèdera ainsi à Vincent Grandjean, dont le départ à la retraite au 30 septembre avait été annoncé à la fin de l'année dernière.

Originaire du Nord vaudois, Aurélien Buffat travaille à l'Etat de Vaud depuis 2013, essentiellement au poste de collaborateur détaché à la présidence du Conseil d'Etat, occupé d'abord au Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) et actuellement au Département des infrastructures et des ressources humaines (DIRH), a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Dans cette fonction, il a notamment soutenu la présidence par un suivi transversal et systématique des objets soumis au Conseil d'Etat. Il a également assumé la direction du projet "santé bucco-dentaire" de 2015 à 2017, sous l'autorité du Service de la santé publique, précise le canton.

M. Buffat est titulaire d'un master et d'un doctorat en sciences politiques de l'Université de Lausanne (UNIL) consacré à l'analyse des politiques publiques. Il est également au bénéfice d'un certificat exécutif en management et action publique de l'Institut des Hautes études en administration publique (IDHEAP).

Long processus

Avant de rejoindre l'administration cantonale vaudoise, il a été assistant diplômé, premier assistant et chargé de cours à la Faculté des sciences sociales et politiques de l'UNIL sur des enseignements portant sur l'action publique et l'étude des processus décisionnels en Suisse, détaille encore le Conseil d'Etat.

Ce dernier est "convaincu par son sens des institutions, sa vision étendue des politiques publiques ainsi que des activités transversales de l'Etat de Vaud". M. Buffat a aussi démontré une "parfaite compréhension des enjeux d'évolution de la chancellerie d'Etat et de l'administration en général".

Le gouvernement vaudois a choisi M. Buffat, après examen et recommandation de la commission de recrutement, à la suite d'une procédure sur appel auprès de plusieurs candidates et candidats. La mise au concours publique n'avait en effet pas permis d'identifier une candidature disposant du profil souhaité parmi les 43 dossiers soumis à la commission recrutement, explique le canton.

Durant le mois d'octobre, la direction la chancellerie d'Etat sera assurée par Sandra Nicollier, vice-chancelière et suppléante du chef de service, ainsi que par Laurent Koutaïssoff, vice-chancelier et chef du Bureau d'information et de communication.

Vingt-quatre ans de fonction

Fin diplomate, passionné de Tintin, féru d'histoire et doté d'un sens du devoir sans faille, Vincent Grandjean avait annoncé en novembre dernier vouloir partir à la retraite le 30 septembre 2021, après 24 ans de carrière.

Né le 28 novembre 1958 à Lausanne, M. Grandjean y a mené des études de droit, a travaillé dans les cercles patronaux puis est entré à l'Etat de Vaud. En 1992, il a été délégué aux affaires européennes, puis secrétaire général du Département de justice et police et, enfin, chancelier de l'Etat de Vaud à partir du 1er août 1997.

Un peu serviteur de l'ombre mais surtout rouage essentiel de l'Etat, le chancelier à la retraite a côtoyé 22 conseillers d'Etat en 24 ans. Le gouvernement a salué "un exceptionnel et grand serviteur de l'Etat".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Vaud: "Time Designers" remporte le concours d'innovation Qart

Publié

le

Pierre Coutaz et Guillaume Bonneau, lauréats du 2e Qart, avec leur projet Time Designers, ont reçu leur distinction mardi à l'ECAL en présence des conseillères d'Etat Nuria Gorrite et Isabelle Moret (© Keystone/ARC/Jean-Bernard Sieber)

La deuxième édition de Qart, concours d'idées vaudois reliant l'art et la technologie, a récompensé "Time Designers". Ce projet porté par Pierre Coutaz et Guillaume Bonneau promet de développer des montres d'avant-garde intégrant un affichage spectaculaire basé sur des liquides magnétisés.

Lancé en juin 2022 dans le but de stimuler la dynamique des industries créatives dans le canton de Vaud, l'appel à idées "QART – Quand l'art rencontre la technologie", a reçu pour sa deuxième édition près de 130 candidatures. Cinq finalistes ont été choisis, écrit le canton de Vaud mercredi dans un communiqué.

Le lauréat "Time Designers" a convaincu le jury grâce à sa technologie propriétaire qui parvient à sculpter un liquide précieux dans une sphère en saphir, en temps réel, sur le poignet de son propriétaire. Cette sphère est la base de montres uniques.

Dans cette histoire, la physique peut soit remplacer, soit partager la scène avec la joaillerie. Le projet bénéficiera d'un accompagnement d'une valeur de 25'000 francs afin de poursuivre son développement technique et commercial.

La remise des prix a eu lieu mardi à l'ECAL en présence des conseillères d'Etat Nuria Gorrite en charge de la culture et Isabelle Moret, ministre de l'économie. "La tenue de la deuxième édition de ce concours montre l'importance que nous portons à la création de synergies au sein de l'écosystème d'innovation vaudois", a notamment souligné Mme Moret, citée dans le communiqué.

Pour mémoire, le QART est soutenu par le Service de la promotion de l'économie et de l'innovation (SPEI) et accompagné par le Service des affaires culturelles (SERAC), le tout en partenariat avec arttechs.io. Il est porté par la Fondation Inartis.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Près de 10% de dossiers en plus pour la justice vaudoise

Publié

le

L'Ordre judiciaire vaudois (OJV), avec au centre la présidente du Tribunal cantonal Marie-Pierre Bernel, a présenté le bilan de l'année 2023. (© Keystone/CYRIL ZINGARO)

La justice vaudoise a enregistré en 2023 une hausse de 8% de nouvelles affaires devant les tribunaux et les justices de paix. Malgré près de 59'000 cas, le délai de traitement est resté en moyenne stable rapporte l'Ordre Judiciaire vaudois.

Près de 10% de dossiers en plus pour la justice vaudoise. L’Ordre judiciaire cantonal présentait son bilan 2023 ce mercredi, avec près de 59’000 nouvelles causes enregistrées par les tribunaux et justices de paix, pour une augmentation de 8%.

Malgré l’augmentation des nouveaux dossiers, la durée de traitement est resté stable en moyenne, avec 93% des cas traités en moins d’une année.

Marie-Pierre BernelPrésidente du Tribunal cantonal vaudois

Une augmentation peut être jugée inquiétante : plus de 21% d'accroissement des dossiers sur la table du Tribunal des mineurs :

Marie-Pierre BernelPrésidente du Tribunal cantonal vaudois

Sur le volet des poursuites et des faillites, l’augmentation est générale. Une hausse de près de 10% pour les poursuites introduites, soit plus de 446’000 cas, qui s’approche du pic de 2019.

Concernant les nouvelles faillites, une augmentation de 8% est observée par rapport à 2022.

Christophe MaillardVice-président du Tribunal cantonal vaudois

Au-delà de ces résultats comptables, l’Ordre judiciaire vaudois continue sa mise en oeuvre de plusieurs projets. Citons, pour 2023, le renforcement de la protection de l’enfant, ou l’actuel projet pilote de consensus parental, en cas de séparation ou de divorce conflictuel, actuellement en test dans l'Est du canton.

Marie-Pierre BernelPrésidente du Tribunal cantonal vaudois

Une analyse future du projet de consensus parental permettra d'envisager l'opportunité de le développer dans l'ensemble du canton.

L'Hermitage bientôt opérationnel

Pour finir, le Tribunal cantonal de l'Hermitage voit gentiment le bout du tunnel, avec les travaux d'extensions et de rénovations qui respectent le calendrier établi.

Valérie MidliSecrétaire générale de l'Ordre judiciaire

La fin des travaux de rénovation à l'été 2025 permettra la réunion concrète de toutes les cours du Tribunal cantonal sur un même site.

Continuer la lecture

Lausanne

Quels oiseaux dans le ciel et les parcs lausannois

Publié

le

Les parcs et jardins constituent des refuges pour une diversité d'oiseaux, notamment la mésange bleue (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La ville de Lausanne, en association avec BirdLife, appelle la population à passer une heure à compter les oiseaux depuis sa fenêtre, son jardin ou un parc public. Le recensement aura lieu du 8 au 12 mai. Un cours d'initiation est proposé mardi à la Maison de quartier sous-gare pour identifier les volatiles.

Combien d'espèces nichent dans votre jardin ? Quelle est l'espèce qui égaye vos matinées de son chant flûté ? Les haies et les étangs servent-ils aux oiseaux ? Voici quelques-unes des questions auxquelles devrait répondre l'action "Oiseaux de nos jardins".

Cette opération participative de référencement vise à documenter le nombre d'espèces d'oiseaux qui peuplent la ville. Il conviendra d'observer les volatiles durant une heure, en restant au même endroit, et de noter toutes les espèces rencontrées, explique mercredi la ville dans un communiqué.

Brochure et dépliant

Pour aider les participants, une brochure présentant les espèces les plus fréquentes dans les jardins et les parcs ainsi qu'un dépliant sont disponibles sur le site de BirdLife. Il est recommandé aux intéressés de se munir d'une paire de jumelles et de choisir une heure en matinée ou en soirée, au moment où les oiseaux sont les plus actifs.

Un cours gratuit d'initiation à l'identification des oiseaux les plus courants aura lieu le 30 avril à la Maison de quartier sous-gare, suivie d'une mise en pratique au parc de Milan. Il faut s'inscrire car les places sont limitées.

Les données pour Lausanne et l'ensemble du pays - il est possible de participer partout en Suisse - seront ensuite évaluées et comparées aux années précédentes. En mai 2023, au total, 106'153 oiseaux appartenant à 168 espèces avaient été signalés en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Deux semaines de spectacles estudiantins sur le campus de Dorigny

Publié

le

Le festival se tient durant deux semaines sur le campus de Dorigny (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le festival estudiantin Fécule va animer le campus de Dorigny durant les deux prochaines semaines. Dès lundi, plus de 300 étudiantes et étudiants, collaborateurs ou associations présenteront leur travail artistique sur le site universitaire lausannois.

Du 29 avril au 11 mai, cette 17e édition mettra en lumière des productions de théâtre, musique et danse ainsi que diverses performances. Au menu, entre autres: "La Visite de la vieille dame" de Friedrich Dürrenmatt ou un concert du Big Band de Dorigny.

Les représentations se tiennent à la Grange de Dorigny, mais aussi au Nucleo (au Vortex) ainsi qu'en extérieur. Une exposition, des projets de médiation et des rencontres avec des chercheurs complètent le programme de ce rendez-vous annuel.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Journée qui pourrait vous réserver une rencontre amoureuse spéciale. Du côté des couples, chacun s’affaire à renouveler ses sentiments pour l’autre…

Les Sujets à la Une

X