Rejoignez-nous

Coronavirus - Politique

Face à l'augmentation des cas de Covid-19, Vaud serre la vis

Publié

,

le

Rebecca Ruiz, conseillère d'Etat vaudoise en charge de la santé, parle lors d'une conférence de presse sur la situation épidémiologique et sanitaire et sur la troisième dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 dans le canton de Vaud. (©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le Conseil d'Etat vaudois serre (un peu) la vis pour contrer la nouvelle vague de Covid-19. Il réintroduit le masque à l'école dès le secondaire I et appelle les aînés à s'inscrire pour la 3e dose pour pouvoir ensuite la proposer aux autres.

De nouvelles mesures sont annoncées dans le Canton de Vaud pour faire face au coronavirus. A l’image de la Suisse, le canton est aussi en proie à une augmentation des cas. Il compte actuellement quelque 300 nouveaux cas de Covid-19 par jour, et il n’est pas exclu que ce chiffre triple dans les semaines à venir. Si bien que le système hospitalier est à nouveau fragilisé. C’est l’avertissement de la ministre vaudoise de la santé Rebecca Ruiz ce matin devant la presse. Afin « de ne pas être contraint de prendre de nouvelles mesures susceptibles de réduire les libertés », un premier train de mesures a été annoncé.

Rebecca RuizConseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD

Dès lundi, le masque sera à nouveau obligatoire dans les classes vaudoises du secondaire I. Mesure valable à l’intérieur, jusqu’aux vacances de Noël et tant pour les élèves que pour les enseignants. Les cours de sport et de chant sont également concernés. Les autorités assurent suivre de près la situation dans les lieux de formation. Constat : à l’image de ce qu’il se passe dans la population générale, les cas sont en constante hausse depuis quelques semaines. Et la situation s’accélère. Le masque a un intérêt certain pour la ministre vaudoise de la formation Cesla Amarelle :

Cesla AmarelleConseillère d’Etat en charge de la formation, VD

Le port du masque est donc à nouveau obligatoire de la 9e à la 11e année. Au primaire, il est en revanche uniquement recommandé en classe pour les enseignants. Pourquoi ce double régime ?

Cesla AmarelleConseillère d’Etat en charge de la formation, VD

Le Conseil d’Etat a également annoncé qu’il allait renforcer les contrôles des mesures de protection, notamment dans les commerces, restaurants, discothèques ou fitness. Il appelle également les aînés à s’inscrire rapidement pour la 3e dose de vaccin. Des sms, mails et courriers postaux seront envoyés dès lundi aux plus de 65 ans pour les inciter à faire le rappel. Actuellement, 36% des Vaudois éligibles ont reçu ce booster ou ont pris rendez-vous pour l'injection. Le personnel de santé dans les unités sensibles, comme les soins intensifs et les unités Covid notamment, pourra bénéficier de ce booster dès lundi. Le canton prépare une "montée en puissance" de son dispositif. Il espère pouvoir ouvrir le plus rapidement possible cette troisième dose, par étapes, aux moins de 65 ans.

Système de santé sous tension

Pour tenter de juguler les prédictions de propagation, le Conseil d’Etat vaudois a donc décidé de serrer un peu la vis. Autant de mesures pour prévenir en particulier l’augmentation des hospitalisations. Quel est le profil des malades actuellement hospitalisés?

Karim BoubakerMédecin cantonal, VD

Cet emballement des cas et les mesures prises canton par canton rappellent fortement le scénario de l’année passée à la même période.

Karim BoubakerMédecin cantonal, VD

Pour l’heure, si la situation est encore sous contrôle, elle reste fragile selon les autorités. Si bien que la question du tri des patients a refait surface pour la première fois depuis plusieurs mois.

Karim BoubakerMédecin cantonal, VD

La balle change de camp

Les cantons ont annoncé aujourd’hui leurs mesures pour faire face à la nouvelle vague pandémique. En Suisse romande, Genève et Vaud se sont coordonnés et réintroduisent le masque dès le secondaire pour les élèves et les enseignants, à l'instar du Valais. Au primaire, le masque est recommandé pour les enseignants. A Genève, le masque sera aussi réintroduit dès lundi dans tous les lieux fermés, sauf pour les enfants de moins de 12 ans. Le Jura prévoit, lui, le masque dès 6 ans à l'école. A Fribourg, le masque sera obligatoire pour les occupants d'une classe si un cas est détecté en son sein.

Comme l’année dernière, la Confédération a demandé aux cantons d’agir. Ils l’ont fait. Mais pour la prochaine étape, la ministre vaudoise de la santé Rebecca Ruiz estime que ce serait au Conseil fédéral de prendre le relai:

Rebecca RuizConseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD

La Conférence des directeurs cantonaux de la santé appelle d’ailleurs le Conseil fédéral à prendre les mesures nécessaires au niveau fédéral. Qualifiant la situation de problématique, elle estime que les deux niveaux étatiques sont nécessaires pour obtenir l’adhésion de la population.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus - Politique

VD : Tests ciblés et répétitifs, pas de droit à un certificat Covid

Publié

le

Sur Vaud, les tests ciblés et répétitifs pratiqués dans les grandes entreprises et hautes écoles ne donnent pas droit à un certificat Covid (Photo symbolique © Keystone/GAETAN BALLY

Les tests ciblés et répétés faits dans le cadre du travail ou d'une haute école ne doivent pas donner droit à un certificat Covid dans le canton de Vaud, a décidé jeudi le Conseil d'Etat. L'ordonnance fédérale Covid-19 autorisait cette pratique.

La décision du gouvernement vaudois concerne tant les entreprises que les hautes écoles mais aussi les institutions et lieux de soins. Des attestations, valables uniquement dans le contexte où les tests sont effectués, continueront en revanche d'être remises aux personnes qui s'y soumettent, précise le canton.

Les exigences posées par la Confédération pour obtenir un certificat Covid dans le cadre des tests par PCR regroupés sont difficiles à réaliser par les entreprises ou les institutions, explique le Conseil d'Etat. Ce dernier argue aussi qu'il souhaite contrôler le nombre d'entités ayant accès au programme de délivrance des certificats, pour des raisons de sécurité et de surveillance.

Continuer la lecture

Coronavirus - Politique

Vaud : Procédure simplifiée pour les chaufferettes en terrasse

Publié

le

Les restaurateurs vaudois bénéficieront cet hiver encore d'une procédure simplifiée pour installer des chaufferettes électriques sur leur terrasse (Photo d'illustration © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Conseil d'Etat vaudois a décidé de faciliter, de manière provisoire, l'utilisation des chaufferettes électriques sur les terrasses des cafés, restaurants et buvettes. Comme pour l'hiver dernier, il souhaite ainsi "exprimer son soutien" au milieu de la restauration, qui souffre toujours de la crise sanitaire.

Cette "procédure simplifiée de devoir d'annonce" remplace le régime d'autorisation spéciale, normalement en vigueur pour installer des chaufferettes électriques, peut-on lire jeudi dans les décisions hebdomadaires du Conseil d'Etat. Cette mesure s'étend jusqu'au 30 avril 2022.

Un formulaire spécifique a été mis en ligne pour les établissements qui souhaitent faire une demande. Il est disponible sur les pages énergie du site de l'Etat de Vaud.

Continuer la lecture

Coronavirus - Politique

Présentation d'un test Covid négatif pour entrer en Suisse

Publié

le

A partir de lundi, il faudra présenter un test Covid négatif pour pouvoir entrer en Suisse (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les personnes non vaccinées et non guéries du coronavirus devront présenter un test Covid négatif pour entrer en Suisse dès lundi. Le Conseil fédéral souhaite ainsi éviter une hausse des cas après les vacances d'automne.

Cet été, les personnes revenant de vacances avaient contribué à l'évolution de la situation épidémiologique, a expliqué vendredi le ministre de la santé Alain Berset devant les médias à Berne. Le gouvernement ne veut pas que cela se reproduise.

Quel que soit le pays de provenance ou le moyen de transport utilisé, les personnes concernées devront effectuer un test rapide antigénique ou PCR. Les autotests ne seront pas valables, a précisé le Fribourgeois. Les personnes qui ne seront pas en mesure de présenter le résultat d’un test à leur arrivée devront se faire dépister immédiatement après.

Un deuxième test, payant, devra être effectué après quatre à sept jours. Les cantons pourront vérifier de manière aléatoire si ce second test a bien été réalisé grâce au formulaire de voyage Passenger locator form qu'il faudra remplir lors de l'entrée en Suisse.

Remplir un formulaire d'entrée

Les personnes vaccinées et guéries seront également tenues de remplir ce document. Tout le monde doit le faire car cela permet de détecter quelles personnes sont soumises à une obligation de dépistage, a précisé Michael Gerber, responsable de la Division Droit de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les données pourront être utilisées pendant une durée de 14 jours. Cet outil est indispensable car le douanier ne peut pas savoir à qui il a affaire, a relevé le conseiller fédéral.

Les enfants de moins de 16 ans seront exemptés de l'obligation de présenter un test mais pas de celle concernant le formulaire. Les frontaliers, ainsi que les personnes en transit et celles qui transportent des biens ou des personnes dans le cadre de leur activité professionnelle, seront eux exemptés des deux obligations.

Les personnes en provenance de zones frontalières en seront aussi exemptées. Le Conseil fédéral tient ainsi compte des échanges économiques, sociaux et culturels étroits qui caractérisent les régions frontalières.

Amendes

Quiconque n'effectue pas les tests demandés encourra une amende de 200 francs. Le montant s'élèvera à 100 francs pour une personne n'ayant pas rempli le formulaire.

Les compagnies aériennes et les entreprises de transport par autobus devront vérifier si leurs passagers ont un formulaire ainsi qu'un certificat Covid ou le résultat d'un test. Ces contrôles basés sur les risques seront réalisés par l’Administration fédéral des douanes et les unités de police compétentes sur le plan local.

Le gouvernement a préféré cette variante à une mesure de quarantaine. Consultés, les cantons la jugent plus praticable et demandant moins de travail.

Le Conseil fédéral fera le point sur ces nouvelles mesures dans quelques semaines. Il procèdera à des ajustements si nécessaire.

Certificat Covid pour les étrangers

Dès lundi aussi, les personnes vaccinées à l'étranger avec un vaccin approuvé par l'Agence européenne des médicaments qui habitent ou voyagent en Suisse pourront obtenir le certificat Covid helvétique. Actuellement, seuls les certificats des pays qui ont adhéré au certificat Covid numérique de l'UE sont compatibles avec le système suisse.

Cette mesure doit permettre aux voyageurs entre autres de participer à la vie sociale. "C'est important pour le tourisme", a souligné M. Berset.

Les cantons seront chargés de délivrer ce document, aussi sous forme électronique. Une page Internet de l'OFSP regroupera les points de contact cantonaux. Un groupe de travail fédéral accompagnera les cantons dans la mise en oeuvre.

Phase de transition

L'objectif est de parvenir à une solution qui soit la plus efficace et la plus facile pour les personnes concernées. Dans une phase transitoire jusqu'au 10 octobre, tous les certificats Covid étrangers, dont le certificat de vaccination de l'OMS, seront acceptés en Suisse pour accéder aux endroits le demandant.

Cependant, comme dans les pays voisins, tous les vaccins reconnus par l’OMS ne donneront pas droit à un certificat Covid, a tranché le gouvernement. Des exceptions sont toutefois prévues pour les Suisses de retour de l’étranger, les ressortissants de pays tiers de l’UE travaillant en Suisse, les employés d’organisations internationales, le personnel diplomatique accrédité ainsi que les étudiants.

Listes des pays à risques

Le Conseil fédéral a encore décidé de renoncer à la liste des pays à risque tenue par l'OFSP. Celle-ci ne fait plus sens en raison du variant Delta, très contagieux, qui peut régionalement faire augmenter très vite le nombre de cas.

En revanche, la liste du Secrétariat d'Etat aux migrations est maintenue. Tous les pays hors de l'espace Schengen qui ne figurent pas sur cette liste sont considérés comme des pays à risques. Des restrictions d'entrée s'appliquent donc pour les ressortissants non vaccinés de ces Etats.

Continuer la lecture

Coronavirus - Politique

Des tests gratuits pour les étudiants vaudois dès le 4 octobre

Publié

le

Les étudiants qui ne sont ni vaccinés ni immunisés pourront se faire tester gratuitement dès le 4 octobre. (©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Finalement, ce sera gratuit. Les étudiants des hautes écoles vaudoises et de l'Université de Lausanne se verront offrir par le canton leur dépistage du Covid-19. Test qui leur permettra d’obtenir une attestation pour assister aux cours.

Les étudiants des hautes écoles vaudoise et de l'UNIL pourront se faire tester gratuitement. Tel en a décidé le Conseil d’Etat à cinq jours de la rentrée. La mesure doit permettre de garantir le droit fondamental à la formation en présentiel pour les personnes non vaccinées ni immunisées. Parce qu’on le rappelle, le certificat Covid sera exigé dans ces institutions. Ce dispositif transitoire sera mis en oeuvre à partir du 4 octobre et s'applique à toutes les hautes écoles publiques ou privées subventionnées du canton. Parmi elles l'UNIL, l'EPFL, la HEP, l'ECAL, l'Ecole hôtelière, la HEIG-VD et la HESAV. Cesla Amarelle, conseillère d’Etat en charge de la formation:

Cesla AmarelleConseillère d’Etat en charge de la formation, VD

Seuls quelques rares classes n’exigeront pas de certificat ou d’attestation Covid.

Cesla AmarelleConseillère d’Etat en charge de la formation, VD

Des contrôles seront effectués.

Cesla AmarelleConseillère d’Etat en charge de la formation, VD

Au 31 octobre, la situation sera réévaluée. Notamment au regard de l’évolution de la pandémie et d’éventuelles décisions du Conseil fédéral, mis sous pression sur la gratuité des dépistages. Sur les campus, les tests seront salivaires et groupés, soit par pools. Eric Masserey, médecin cantonal-adjoint:

Eric MassereyMédecin cantonal adjoint

L’attestation que recevra alors l’étudiant sera valable une semaine. Quant aux masques, ils resteront malgré tout obligatoires. Attention subtilité: les attestations qui seront délivrées ne sont pas un certificat Covid.

Eric MassereyMédecin cantonal adjoint

Les dispositifs pour ces tests sur les campus ne seront pas prêts avant le 4 octobre, alors que les tests deviennent payant dès le 1er octobre. Quid des étudiants non vaccinés et non immunisés durant ce laps de temps?

Cesla AmarelleConseillère d’Etat en charge de la formation, VD

On sait maintenant depuis une semaine que les tests seront obligatoires. N’était-ce pas possible d’anticiper pour que le dispositif soit opérationnel à la rentrée ?

Cesla AmarelleConseillère d’Etat en charge de la formation, VD

A relever que l'enseignement à distance sera maintenu au moins jusqu’au 15 novembre. Un dispositif semblable est mis sur pied à Genève pour l'université, les Hautes écoles spécialisées et l'Institut des hautes études internationales et du développement.

Continuer la lecture

Coronavirus - Politique

Parlement vaudois: pass exigé à la tribune, pas dans l'hémicycle

Publié

le

Le certificat Covid n'est pas exigé dans la salle du Parlement vaudois, mais le masque reste obligatoire (Archives © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les 180 députés vaudois ne seront pas tenus de présenter un certificat Covid au sein de leur hémicycle. Le document sera en revanche exigé pour accéder à la tribune destinée aux médias et au public.

Après avoir analysé le cadre légal et sur la base de contacts avec le médecin cantonal, il apparait que l'accès des députés au Parlement vaudois ne peut être conditionné à la présentation du certificat Covid, annonce jeudi le Bureau du Grand Conseil.

En vertu de l'article 19 de l'ordonnance fédérale Covid-19 Situation particulière, les séances du Grand Conseil ne sont "pas limitées en nombre" de participants, "ne nécessitent pas de certificat Covid et peuvent se dérouler dans des locaux ordinaires", écrit le bureau. Le port du masque est en revanche obligatoire.

Les personnes qui assistent aux séances parlementaires, sur la tribune, ne sont pas incluses dans l'exception prévue par l'article 19. Le certificat Covid est dès lors nécessaire. Dans un "souci d'exemplarité", le bureau a décidé d'exiger le pass pour accéder à la buvette du Grand Conseil, en assimilant ce lieu à un restaurant.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Ces temps-ci, Dame Fortune est tout sourire… Tentez la chance, elle pourrait bien vous tomber dans les bras !

Les Sujets à la Une

X