Rejoignez-nous

Football

Frustration, déception et colère pour Stade Lausanne Ouchy

Publié

,

le

Jérémy Vachoux a livré une performance impressionnante ce dimanche. C'est une erreur qui aura été fatale. ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Stade Lausanne Ouchy passe juste à côté des points. Dimanche après-midi à la Pontaise, les hommes de Ricardo Dionisio se sont inclinés 1-0 face à Winterthur.

C'est au rythme de ce dimanche chaud et ensoleillé que le match a démarré. C'est-à-dire, dans le calme. Il fallait bien ouvrir l'œil pour voir quelque chose se passer sur le terrain.

Il y a eu cette échappée de Sayfallah Ltaief, contrée par une bonne sortie de Jérémy Vachoux. Et puis un bon centre de Souleymane Diaby, mais Adrian Gantenbein n'est pas arrivé assez vite devant le but pour tenter quoi que ce soit.

Côté lausannois, c'est Alban Ajdini qui a été le plus dangereux avec notamment un tir sauvé de justesse par le gardien zurichois. Et puis il y a eu cette faute, évitable, de Sahmkou Camara qui, après avoir été revue à la VAR, lui a valu un carton rouge. On joue la 27e minute et le SLO doit évoluer en infériorité numérique. Pour Riccardo Dionisio, il ne s'agit cependant pas d'un problème de discipline.

Ricardo DionisioEntraîneur de Stade Lausanne Ouchy

C'est à ce moment que Winterthur a commencé à augmenter son pressing. Les visiteurs se sont alors créé quelques belles occasions. Mais ils se sont heurtés à un Jérémy Vachoux en pleine forme. Un gardien qui, lorsqu'il n’arrivait pas à totalement contrôler un ballon, il a pu compter sur des bonnes réactions de la part de ses coéquipiers. À 10 contre 11, les Stadistes ont plutôt bien maîtrisé pour ne pas encaisser de but.

Ricardo DionisioEntraîneur de Stade Lausanne Ouchy

Le coach note toutefois un point important, ce genre de situation demande à ses joueurs de changer de système de jeu en cours de match. "On n'a pas pu revenir dans notre ligne de 5, pour quand même mettre un peu plus de pression dans la ligne du milieu, car on sait que Winterthur a un jeu intérieur fort, détaille le technicien. À l'extérieur aussi. Il faut donc avoir une égalité numérique pour dehors."

Une issue frustrante

Grosse frayeur en début de deuxième mi-temps. Alors que Granit Lekaj a commis une faute évidente sur Ismaël Gharbi, l’arbitre n'a pas sifflé et le jeu a continué. Ce qui a donné l’occasion à Sayfallah Ltaief de partir comme une flèche à l'autre bout du terrain et ainsi ouvrir le score. Sous les sifflets et les réclamations des joueurs, l’arbitre a finalement été appelé par la VAR. En toute logique, le but a été annulé et un coup franc a été accordé au SLO. Un ballon arrêté que Gharbi ne transformera malheureusement pas.

Mais ce but de Winterthur, on le sentait venir. Il y a d'abord eu Nishan Burkart qui a raté un rebond cadeau concédé par Vachoux. Et ensuite le gros shoot de Matteo Di Giusto qui a tapé la transversale et rebondi au sol devant la ligne de but. C'est finalement Aldin Turkes qui a trouvé l’ouverture du score (68e, passe décisive: Basil Stillhart). Après une double parade du portier lausannois et un sauvetage de la défense, l'avant-centre zurichois a pris de cours ses adversaires.

Les Stadistes auront tenté de revenir au score dans les dernières minutes. Mais rien n'y a fait. De quoi décevoir Jérémy Vachoux.

Jérémy VachouxGardien de Stade Lausanne Ouchy

Stade Lausanne Ouchy, malgré avoir perdu un joueur en cours de route, n'a pas su se montrer assez dangereux devant le but. Qu'a-t-il manqué?

Ricardo DionisioEntraîneur de Stade Lausanne Ouchy

Le prochain match, le dernier de la saison régulière, pour le SLO, ce sera samedi prochain face à Yverdon. Comment Ricardo Dionisio aborde-t-il cette semaine de travail? "Quand on est dernier, tous les autres sont mieux que nous. Il faut être clair. C'est dur, mais c'est la vérité, martèle l'entraîneur. Point. Il faut qu'on fasse mieux que les autres. Moins d'erreurs et plus de concentration. Ce sont les moments de déconcentration, qu'on ne peut pas avoir en Super League, qui mènent à des actions qui nous pénalisent." Les Stadistes savent donc à quoi s'attendre.

Mathématiquement, Stade Lausanne Ouchy peut encore échapper à la place de relégué. Le club pointe actuellement à la dernière place du classement, mais ne compte que 7 points de retard sur Grasshopper, le barragiste. Il reste 3 points à aller chercher lors du dernier match de saison régulière. Puis encore 15 lors des 5 rencontres du Relegation Group. Les dates de ces matchs ne sont pas connues pour le moment.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

L'Angleterre lance son tournoi face à la Serbie

Publié

le

L'Angleterre de Gareth Southgate entame son Euro samedi face à la Serbie (© KEYSTONE/EPA/TOLGA AKMEN)

Favorite de l'Euro 2024, l'Angleterre entame son tournoi dimanche à 21h face à la Serbie. Les Three Lions affronteront ensuite le Danemark puis la Slovénie dans un groupe C qui leur est promis.

Rarement les perspectives auront été réjouissantes pour l'Angleterre, dont l'unique titre sur la scène internationale remonte à la Coupe du monde 1966. La sélection de Gareth Southgate a ainsi survolé un groupe de qualification qui s'annonçait pourtant compliqué, terminant invaincue avec 6 points d'avance sur l'Italie.

Portée par une somptueuse attaque autour du capitaine et buteur Harry Kane et des jeunes stars Jude Bellingham, Phil Foden et Bukayo Saka, l'Angleterre a les moyens de "venger" la défaite subie aux tirs au but en finale de l'édition 2021 face à l'Italie dans son antre de Wembley.

Les Anglais, qui avaient ensuite été sortis en quarts de finale du Mondial 2022 par la France, devraient survoler le groupe C de cet Euro. Dimanche à Gelsenkirchen, ils se frotteront à la Serbie, qui dispute sa première phase finale dans un championnat d'Europe depuis son indépendance.

Il s'agira d'ailleurs du premier duel entre les deux nations, l'Angleterre ayant affronté une fois la sélection de Serbie-Monténégro en 2003 à Leicester. Les Serbes, dont la défense n'est pas le point fort, ont décroché leur ticket sans panache en prenant la 2e place du groupe G derrière la Hongrie.

Retrouvailles

Le Danemark devrait être l'adversaire no 1 des Anglais en phase de poules. Les Danois ont terminé en tête du groupe H des éliminatoires à égalité avec la... Slovénie face à qui ils ont récolté 4 points. Les deux équipes se retrouvent dimanche à Stuttgart à 18h dans un match peut-être décisif pour une place en 8es de finale.

Le premier match du groupe D est également programmé dimanche, à 15h à Hambourg. La Pologne, qui a dû passer par les barrages pour décrocher son ticket, défie des Néerlandais en reconquête. Favorite de cette poule, la France de Didier Deschamps se frottera à l'Autriche lundi à 21h à Düsseldorf.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Euro 2024: l'Italie bat l'Albanie 2-1

Publié

le

Nedim Bajrami ouvre le score après 23 secondes! (© KEYSTONE/EPA/GEORGI LICOVSKI)

Tenante du trophée, l'Italie a bien entamé son Euro en battant l'Albanie 2-1 à Dortmund dans le groupe B. Menée après 23 secondes de jeu seulement, la Squadra azzurra a eu le mérite de savoir réagir.

La partie a en effet commencé par un coup de tonnerre: une mauvaise touche de Dimarco a profité à Bajrami, qui ouvrait le score au milieu d'une défense médusée. L'ancien joueur de Grasshopper, né à Zurich, a ainsi inscrit le but le plus rapide de l'histoire de l'Euro.

Ce choc initial n'a pourtant pas perturbé les Italiens. Il ne leur a fallu qu'un quart d'heure pour renverser la situation. Bastoni a d'abord égalisé de la tête sur un excellent centre de Pellegrini (11e), puis Barella leur a donné l'avantage grâce à une magnifique volée (16e).

Les émotions se sont ensuite raréfiées, même si le gardien Strakosha a empêché plusieurs fois les champions d'Europe de prendre le large, notamment en déviant sur son poteau après un essai de Frattesi (33e). Les Albanais ont beaucoup subi et se sont montrés trop timides sur le plan offensif. Donnarumma n'a ainsi eu aucun arrêt digne de ce nom à effectuer avant la 90e et une occasion de Manaj.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Euro 2024: large succès de l'Espagne contre la Croatie

Publié

le

Carvajal inscrit son premier but en sélection (© KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH)

L'Espagne a parfaitement entamé son Euro. A Berlin, une impressionnante Roja a largement battu la Croatie 3-0 dans un premier choc du groupe B qui s'est avéré bien plus déséquilibré que prévu.

Il a toutefois fallu digérer un lancinant round d'observation avant que la partie ne se débloque enfin. Mais dès que les Espagnols ont ouvert le score par Morata (29e), servi dans l'axe de superbe manière par Fabian Ruiz, les Croates se sont écroulés. Le même Ruiz a ajouté le numéro deux peu après (32e) après une passe de Pedri.

Le défenseur Dani Carvajal (32 ans) a creusé l'écart dans les arrêts de jeu, signant son premier but en sélection. L'assist sur ce 3-0 est venu de Lamine Yamal, devenu à 16 ans et 338 jours le plus jeune joueur à disputer un match de phase finale d'un Euro.

Le joueur du FC Barcelone, où il a véritablement éclaté cette saison (sept buts et huit passes décisives) a failli inscrire le 4-0 à la 51e, mais Livakovic a mis son veto. Yamal n'a ainsi pas battu le record détenu par le Suisse Johan Vonlanthen. Celui-ci avait 18 ans et 141 jours quand il a marqué contre la France lors de l'Euro 2004.

Le poids des ans

Les Croates, pour qui Luka Modric (38 ans) n'a pas pu s'illustrer lors de sa 176e sélection et a été remplacé peu après l'heure de jeu, ont semblé ressentir le poids des ans, se trouvant souvent en difficulté face à la vitesse de leurs adversaires. Ils ont aussi manqué de réalisme en attaque, ratant plusieurs occasions nettes. Les hommes de Zlatko Dalic devront être plus efficaces lors de leur prochain match, mercredi à Hambourg contre l'Albanie.

Avec un savant mélange entre éléments d'expérience (Rodri, Carvajal, Nacho, Morata) et des jeunes talents déjà très forts (Pedri, Yamal, Williams), le sélectionneur Luis de la Fuente dispose d'un effectif à même de pouvoir viser haut dans ce tournoi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Granit Xhaka, un capitaine heureux mais prudent

Publié

le

Xhaka se félicite de l'état d'esprit affiché par la Suisse (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

"La concurrence a du bon. On l'a vu avec l'apport de Kwadwo Duah et de Michel Aebischer": Granit Xhaka insiste sur la "richesse" de son équipe après la victoire face à la Hongrie à l'Euro.

"L'entraîneur a fait les bons choix pour son onze de départ. Les joueurs sortis du banc ont également tenu un rôle important dans cette victoire, poursuit le Bâlois. Nous avons fait un premier pas. Il faut maintenant bien récupérer avant le match contre l'Ecosse mercredi. J'espère que les Ecossais ne vont pas trop réagir après la claque reçue vendredi contre l'Allemagne. Même si nous avons gagné notre premier match, la pression mercredi sera encore sur nos épaules. Il faudra donc l'assumer."

Le capitaine se félicite du nouvel état d'esprit de l'équipe. "J'ai vécu l'automne dernier mes moments les plus pénibles en sélection, affirme-t-il. Tout est allé de travers. Nous étions trop dans le confort. Mais cette année, j'ai le sentiment de jouer dans une autre équipe. A l'entraînement et en match. Et aujourd'hui, la récompense était bien là."

Kwadwo Duah "en plein rêve"

"Je nage encore en plein rêve", avoue quant à lui Kwadwo Duah, le premier buteur de la Suisse dans cet Euro 2024. "Deuxième sélection, premier but ! Il me faudra quelques jours pour réaliser. Je dédie ce but à tous ceux qui ont cru en moi, à Murat Yakin en particulier. Ce n'est pas vraiment évident de sélectionner un jouer qui évolue dans le championnat de Bulgarie. Je m'étais préparé à cette titularisation. Jeudi, Giorgio Contini m'avait dit que j'avais de bonnes chances de jouer." Le secret avait été bien gardé.

"Nous avons été à la hauteur de l'événement", se félicite pour sa part Breel Embolo qui a remporté sa course contre-la-montre. "Nous avons été trop passifs entre la 65e et la 75e. Je suis heureux d'avoir marqué. Ma saison a été très dure à vivre en raison de mes blessures. Mais j'ai toujours eu cet Euro dans un coin de ma tête. Je voulais tout faire pour aider l'équipe." Il y est parvenu samedi avec un 14e but en sélection. Sans doute pas le plus beau, mais peut-être celui qui compte le plus pour un joueur revenu de si loin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Préparez-vous à des moments enivrants, où chaque parole se trouve chargée d’une de ces promesses éternelles faite quand on est fou amoureux !!!

Les Sujets à la Une

X