Rejoignez-nous

Vaud

La campagne vaudoise en faveur de la loi sur le CO2 est lancée

Publié

,

le

La conseillère aux Etats Adèle Thorens fait partie du comité vaudois en faveur de la loi sur le CO2. (Image d'archives - ©KEYSTONE/Anthony Anex)

Des représentants du PLR, des Verts, du PS et des Vert'libéraux ont lancé la campagne vaudoise ce lundi matin pour le oui à la loi sur le CO2 soumise au peuple le 13 juin.

Le coup d’envoi est donné. Le comité vaudois pour le oui à la loi sur le CO2 a lancé sa campagne ce matin. Face à la presse, un conglomérat de partis plutôt inhabituel pour la défense d’un même projet. Des représentants locaux et nationaux du PS, des Verts, du PLR et des Vert’libéraux ont dit tout le bien qu’ils pensaient de cette loi soumise au peuple le 13 juin prochain. Une loi qui a donné lieu à des débats parlementaires riches en rebondissements et alliances contre-nature ces dernières années. Il y a un an, un compromis acceptable par le plus grand nombre était finalement trouvé. Jusqu’à l’aboutissement en janvier dernier d’un référendum. A l’origine de la fronde, deux blocs distincts: certains milieux économiques soutenus par l'UDC qui trouvent que la loi va trop loin et certaines sections de la Grève du Climat qui trouvent, elles, qu'elle ne va pas assez loin. Cette critique des grévistes du climat, la conseillère aux Etats Verte vaudoise Adèle Thorens la comprend. Pour autant, elle estime ce premier pas essentiel:

Adèle ThorensConseillère aux Etats, Verts, VD

Pour Adèle Thorens, en cas d'échec dans les urnes, la Suisse sera privée d'une politique climatique pour 2030. On l’écoute:

Adèle ThorensConseillère aux Etats, Verts, VD

Les milieux économiques à l'origine du référendum, parmi lesquels des représentants de l’automobile, de l’aéronautique ou du bâtiment, disent notamment craindre pour l’emploi en Suisse. Un argument que balaie Yves Loerincik, membre de l’assemblée des délégués de la Chambre vaudoise de commerce et de l'industrie. Pour lui qui est actif dans une entreprise spécialisée dans la transition énergétique, la Suisse peut tirer son épingle du jeu dans cette transition grâce à l’innovation:

Yves LoerincikMembre de l’assemblée des délégués de la CVCI et associé chez Eqlosion

Notons que le comité de Travail.Suisse et l’Union syndicale suisse sont tous deux favorables à la loi sur le CO2.

La mobilité

La question de la mobilité est au coeur de cette loi puisque les transports représentent à eux seuls 40% des émissions de CO2 de la Suisse. Pour les Vaudois, plusieurs changements pourraient intervenir sur ce point. David Raedler, président de l’Association transports et environnement Vaud et député Verts:

David RaedlerPrésident de l'ATE Vaud et député, Verts

Autre axe important de la loi sur le CO2 en termes de mobilité: la taxe sur les billets d’avion. Or l’aéroport de Genève et les compagnies aériennes sont des employeurs importants du canton de Vaud. Un pari risqué? David Raedler:

David RaedlerPrésident de l'ATE Vaud et député, Verts

Sur la question des coûts engendrés pour la population avec cette loi sur le CO2, les avis divergent. La ministre de l'environnement Simonetta Sommaruga estime que la facture se montera à 100 francs pour une famille de quatre personnes. Les entrepreneurs à l’origine du référendum arrivent quant à eux à des charges supplémentaires pouvant atteindre 1000 francs.

Rappelons enfin que selon les Grévistes du Climat qui s’opposent à cette loi, elle ne permettra pas d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030. Ni même l’objectif de l’Accord de Paris de 2050. Les milieux économiques à l’origine du référendum, la loi CO2 est "coûteuse, inefficace, bureaucratique et étatisante".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Lausanne fait la fête à la forêt samedi prochain à Sauvabelin

Publié

le

La 12e édition d'Arbracadabra aura lieu le 20 avril prochain à Sauvabelin à Lausanne (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La forêt sera en fête samedi prochain à Sauvabelin, sur les hauts de Lausanne. Le fil vert de cette 12e édition d'Arbracadabra sera la cascade du bois, soit l'ensemble de sa filière, de la récolte à la production. Des professionnels de la forêt, des associations et des artistes participeront à cette journée, organisée par la Ville de Lausanne en partenariat avec l'association Arbracadabra.

"Forêts et qualité de vie sont indissociables. Ces milieux frais et agréables amènent tant de bienfaits pour la population, que le terme patrimoine forestier est plus que mérité. Ce patrimoine se transmet et se valorise, feuille après feuille, stère après stère, grâce à la gestion durable et raisonnée de nos forestiers, dont nous célébrons la profession dans cette 12e édition", explique la municipale Natacha Litzistorf, citée dans un communiqué.

De nombreuses animations viendront compléter l'offre avec des démonstrations de débardage à cheval, des ateliers de land art pour les enfants, des contes et des concerts. Les élèves des écoles lausannoises seront invités à découvrir la manifestation la veille.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Lausanne fait un pas vers le maintien en battant Zurich

Publié

le

Fousseni Diabaté a marqué son premier but en Super League. ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Le Lausanne-Sport accueillait Zurich ce samedi à la Tuilière. Les hommes de Ludovic Magnin se sont imposés 1-0 dans un match sans grand spectacle.

Quel calme en début de rencontre. "Heureusement qu’il y a les supporters, sinon je m’endormais", a-t-on entendu dans les couloirs du stade à la mi-temps. Karlo Letica a réalisé quelques bons arrêts, Zurich s’est un peu montré dangereux, Lausanne aussi.

Il a fallu attendre la 26e pour voir tomber un but. Après un très bon travail de Simone Pafundi pour s’approcher du but, le jeune italien a passé à Fousseni Diabaté sur la gauche. Depuis la ligne des 16m, l’attaquant a envoyé le ballon à travers la défense zurichoise pour aller ouvrir le score. Un but qui a ravi le coach Ludovic Magnin.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne-Sport

"Il fallait qu'on apprenne à jouer plus bas"

La deuxième mi-temps a commencé sur le même rythme. Ce qui est plutôt étonnant vu que le FCZ doit encore défendre sa place dans le Top 6. Mathématiquement, le club pourrait encore se retrouver dans le "Relagation Group" la semaine prochaine.

Les joueurs de Murat Ural ont néanmoins retrouvé un peu de fougue. Ils ont ainsi pressé les Lausannois et se sont un peu plus démenés pour tenter de revenir au score. En parallèle, le LS a joué plus en arrière, plus défensivement. Est-ce que c'était le plan? Protéger ce 1-0 au maximum?

Olivier CustodioCapitaine et milieu de terrain du Lausanne-Sport

Ludovic Magnin confirme. Et même si ce positionnement a été un choix imposé, l'entraîneur s'en réjouis.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne-Sport

Le technicien apprécie de voir une équipe qui souffre en deuxième mi-temps, mais qui finalement n'a laissé pratiquement aucune occasion à Zurich. "Ça montre qu'ils ont trouvé du plaisir à défendre et l'équilibre offensif-défensif est beaucoup mieux qu'en début de saison", se félicite-t-il.

Au final, même si la performance n'a pas marqué les mémoires, ce sont tout de même des points en plus pour Lausanne. C'est donc une victoire qui fait du bien.

Olivier CustodioCapitaine et milieu de terraindu Lausanne-Sport

Le LS pas encore tiré d'affaire

Le Lausanne-Sport continue ainsi sa série sans défaite. Les Vaudois comptent 3 victoires et 2 matchs nuls sur les 5 dernières rencontres. Des performances qui pourraient les faire regretter de ne pas avoir réussi à accrocher ce Top 6. "J'essaie de ne pas trop regarder en arrière et de regarder le positif", répond Olivier Custodio. Le capitaine note surtout la progression effectuée par l'équipe en tant que groupe.

Pour Ludovic Magnin, ce qui faisait la différence en début de saison entre son équipe et les autres, c'était "les résultats, la maturité et cet esprit d'équipe, qui est là un peu plus vite chez les autres parce qu'ils avaient un noyau, ce que nous on n'avait pas."

Est-ce que le fait de savoir que les Lausannois ne pourraient plus atteindre le Top 6 les a libérés d'un poids? "Non, du tout, lance sans hésiter Olivier Custodio. Quand t'es pas sauvé mathématiquement d'une place de barragiste ou de relégable, tu ne peux pas te permettre de te relâcher." En tout cas, en prenant ces trois points face à Zurich, le LS a pris une bonne option pour se mettre à l'abri. 17 points séparent le club de Stade Lausanne Ouchy, actuelle lanterne rouge. Grasshopper, pour l'instant barragiste, est à 10 points des Lausannois.

Il reste un match de "saison régulière", puis il y aura encore 5 rencontres entre les équipes du "Championship Groupe" et celles du "Relegation Group". Le tout pour un total de 18 points à aller chercher. La prochaine rencontre du Lausanne-Sport, ce sera samedi prochain à Lugano.

Continuer la lecture

Culture

Le Cully Jazz a attiré 70'000 festivaliers

Publié

le

Le Cully Jazz 2024 a connu plusieurs "moments inoubliables", comme le concert de la saxophoniste Lakecia Benjamin. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le Cully Jazz a vécu une 41e édition "radieuse", se réjouissent les organisateurs à l'heure du bilan. La fréquentation du festival est estimée à 70'000 personnes, contre 62'000 l'an dernier.

Douze concerts payants ont affiché complet, ce qui représente plus de 12'500 billets vendus. Les 15 scènes du "off" ont aussi été "largement fréquentées", en particulier durant les deux week-ends ensoleillés, indiquent samedi soir les organisateurs.

Les ventes des bars et des stands de nourritures ont également "très bien fonctionné", ajoutent-ils, sans pouvoir encore se prononcer sur le bilan financier de cette édition.

Du point de vue musical, ils citent plusieurs "moments inoubliables", comme les prestations de la saxophoniste Lakecia Benjamin, accompagnée de la chanteuse Dee Dee Bridgewater, du groupe anglais The Herbaliser Band, du trompettiste Avishai Cohen, du multi-instrumentiste Rodrigo Cuevas ou encore du Portico Quartet.

Plusieurs artistes suisses se sont aussi distingués, comme la chanteuse lausannoise Nnavy, dont le concert "grandement attendu" s'est déroulé "dans une salle plus que comble." Les projets regroupant des instrumentistes issus du continent africain et de ses diasporas ont "transporté les corps et les coeurs jusqu'aux racines de leur riche héritage musical", poursuit le communiqué.

Balades musicales

Quant au festival "off", il a regroupé plus de 85 concerts dans les caveaux et scènes extérieures. De quoi offrir "un éventail de projets musicaux reflétant l'effervescence de la relève des musiques actuelles et du jazz", relèvent les organisateurs.

Les journées ensoleillées ont également contribué au "grand succès" des Balades Musicales guidées, organisées dans le cadre du programme Autour du Jazz. Cette année, le nouveau parcours a relié Puidoux à Cully, tout en faisant découvrir les compositions originales de huit artistes suisses.

Le Cully Jazz reviendra l'an prochain pour la 42e édition du 4 au 12 avril.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Plusieurs nouveautés au Musée Burnand à Moudon

Publié

le

Une entrée au Musée Burnand à Moudon offre un billet pour le MCBA à Lausanne, où est exposé le célèbre "Taureau dans les Alpes" (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Musée Eugène Burnand à Moudon (VD) dévoile samedi une nouvelle exposition consacrée au peintre vaudois. A voir jusqu'au 27 octobre, cet accrochage provisoire est centré sur ses oeuvres liées à la Camargue.

"Le peintre de la lumière relève le défi de reproduire l'éclat du soleil de et du Midi", écrivent les responsables du musée dans un communiqué. Après avoir peint à 23 ans "Les ânes dans le Midi", son premier succès, Eugène Burnand a passé plusieurs étés à Montpellier, où s'était établi l'un de ses frères. Dans la région, l'artiste moudonnois représente surtout "la vie pastorale, rude et libre".

Il s'est aussi lié d'amitié avec le poète provençal Frédéric Mistral, dont il a illustré l'édition de 1883 de son poème épique "Mireille". Eugène Burnand a aussi fréquenté Alphonse Daudet et réalisé plusieurs dessins pour accompagner ses contes.

"L'Eugène Burnand qui pendule au gré des saisons entre Vulliens et Paris est bien connu. Plus discret, le pan de sa vie méridionale mérite davantage d'éclairage, c'est l'ambition de l'exposition 2024", poursuit le communiqué de presse.

Nouveaux apports

Parallèlement, les salles permanentes du musée ont été réorganisées avec deux apports. Un mur est voué à des dessins originaux que l'institution a récemment fait restaurer: ils représentent des épisodes de la vie de saint François d'Assise.

Le second volet est consacré à une autre obsession d'Eugène Burnand, à savoir ses tentatives pour représenter le visage du Christ. Un panneau montre ainsi ses tâtonnements "pour saisir l'essence d'une physionomie divine".

A noter finalement que le Musée Burnand a conclu un accord avec Plateforme 10 à Lausanne. Un billet d'entrée au Musée Burnand offre une entrée gratuite, valable le même jour, pour le Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA), le mudac et Photo Elysée. L'occasion d'admirer deux toiles emblématiques d'Eugène Burnand exposées au MCBA, "Le Taureau dans les Alpes" et "La Prière sacerdotale".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Devenant plus mature, impossible de vous satisfaire de relations superficielles. Désormais, c’est la stabilité émotionnelle qui prime.

Les Sujets à la Une

X