Rejoignez-nous

Lausanne

La banque de lait du CHUV est opérationnelle

Publié

,

le

Le CHUV a ouvert ce mercredi la première banque de lait de Suisse romande (© KEYSTONE/Cyril Zingaro)

Le Canton de Vaud a son lactarium. Il a officiellement ouvert ses portes ce mercredi à Lausanne, dans les murs du CHUV. Il s'agit de la première banque de lait en Suisse romande, dévoilée la veille de la Journée mondiale du don de lait maternel.

Le premier lactarium de Suisse romande a officiellement ouvert ses portes mercredi au CHUV à Lausanne. Après une phase-pilote et des mises au point sécuritaires, le lait de donneuses est désormais prêt à être administré aux nouveaux-nés à risques. Une première étape qui a permis de valider tous les processus au niveau du traitement du lait de donneuses et d'en assurer la qualité et la sécurité.

Protection supplémentaire

Le lait maternel est considéré comme un traitement de référence pour prévenir certaines complications néonatales graves des nouveaux-nés à risque. Lorsqu'il vient à manquer, le recours au lait de donneuses est unanimement recommandé, rappelle le CHUV. Une offre supplémentaire qui représente une belle étape pour le canton, mais pas seulement selon la ministre vaudoise de la santé Rebecca Ruiz :

Rebecca RuizConseillère d'Etat en charge de la santé

Pour les prématurés, les nourrissons de faible poids de naissance ou souffrant de certaines maladies, ce lait de donneuses permet par exemple de mieux prévenir l'entérocolite nécrosante, une maladie qui affecte les intestins et peut s'avérer mortelle.

Trente litres par mois

Depuis le 10 mai, plusieurs nouveaux-nés hospitalisés dans le Service de néonatologie, centre de référence pour les grands prématurés, ont déjà pu bénéficier des services du lactarium. Pour l'heure, il est destiné en priorité aux nourrissons du canton de Vaud hospitalisés au CHUV, ainsi qu'à ceux des hôpitaux partenaires romands. Après une période de déploiement, ces critères pourront être élargis.

Philippe EckertDirecteur général du CHUV

La banque du lait prévoit d'augmenter graduellement sa production pour atteindre une trentaine de litres par mois. Cette quantité sera adaptée en fonction des besoins des nouveaux-nés à risque qui ont des indications prioritaires. Ces derniers représentent environ 25% des quelque 900 bébés admis chaque année dans le Service de néonatologie. Plus globalement, c'est également un point positif en terme de santé publique :

Rebecca RuizConseillère d'Etat en charge de la santé

Quelque 20 donneuses

Parmi les nombreuses femmes qui se sont annoncées spontanément, une vingtaine ont été recrutées pour cette première phase. Un élan de générosité qui permet de couvrir les besoins à court terme du lactarium

Dre Céline Fischer FumeauxMédecin adjointe en néonatologie

D’autres recrutements seront nécessaires dans les prochains mois pour consolider la production et relayer les premières donneuses.

Modèle novateur

Afin d’assurer la qualité et la sécurité du processus, le CHUV s’est associé avec Transfusion Interrégionale CRS. Cette association entre une banque de lait et une banque de sang est un modèle novateur en Suisse, les huit lactariums qui existent déjà Outre-Sarine fonctionnant différemment.

Le Service de néonatologie et le Centre de nutrition infantile du CHUV sont en charge du recrutement des donneuses et de leur accompagnement. Une équipe médico-infirmière a été formée et dédiée au processus de banque de lait.

Collecté à domicile

Transfusion Interrégionale CRS s'occupe de la collecte auprès de la donneuse, du stockage, de la pasteurisation et de la livraison au CHUV. Des tests sont effectués avant et après la pasteurisation pour en vérifier la sécurité microbiologique. Selon la directrice générale de Transfusion Interrégionale, il existe des points communs entre le lait et le sang :

Joëlle VuignierDirectrice générale de Transfusion Interrégionale CRS

Le don concerne toutes les femmes en bonne santé qui allaitent, ont un excédent de lait, et sont prêtes à offrir leur surplus de manière volontaire et non rémunérée. Les personnes intéressées sont invitées à consulter le site internet dédié au lactarium, qui informe en temps réel des besoins.

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

A Lausanne, un stage d'été pour repérer les jeunes talents

Publié

le

Septante jeunes danseurs avaient participé en début d'année au Prix de Lausanne 2022 (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le Prix de Lausanne organise du 4 au 9 juillet un stage d'été pour jeunes talents. Les candidats suivront une semaine de cours de danse classique et contemporaine. Quatre d'entre eux pourraient être sélectionnés pour le prochain Prix, qui aura lieu du 29 janvier au 5 février 2023.

Quarante-neuf danseurs, provenant de 13 pays européens, participeront à ce stage, qui est organisé pour la troisième fois. Ils bénéficieront de cours et coaching avec des professeurs de renommée internationale, comme Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta, anciens danseurs étoiles du Ballet de l'Opéra national de Paris.

Le jury du Prix a sélectionné les candidats en mai dernier, sur vidéo. Il a retenu 57 jeunes gens, dont 49 ont validé leur participation, explique un communiqué.

Les danseurs seront répartis en deux catégories, selon leur niveau: 25 concourront dans la catégorie "Présélection européenne", et pourront peut-être décrocher une place pour le prochain concours. Les autres suivront un stage d'été "intense" durant lequel ils recevront un entraînement et des conseils de professionnels leur permettant de se familiariser avec les exigences du Prix de Lausanne.

Le concours international a vu le jour en 1973. Il est destiné aux danseurs âgés de 15 à 18 ans. Après une année délocalisée à Montreux en raison de travaux, le Prix retrouvera le Palais de Beaulieu en 2023 et y fêtera ses 50 ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Un 200 m masculin déjà très relevé

Publié

le

Armand Duplantis sera de retour à Lausanne pour un concours à la perche sous chapiteau à Ouchy (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Athletissima a présenté les principaux contours de son édition à venir le 26 août. Pour l'heure, le 200 m masculin et la perche à Ouchy s'annoncent très prometteurs.

Il va de soi qu'avec les Mondiaux de Eugene en juillet et les Championnats d'Europe de Munich en août, le plateau de la 47e édition sera finalisé au plus près de l'événement. Mais la réunion de la Pontaise promet déjà beaucoup.

Sur le demi-tour de piste masculin, le champion olympique bahaméen du 400 m Steven Gardiner se mesurera à l’Américain Noah Lyles, champion du monde en titre et médaillé de bronze olympique sur la distance. Les deux hommes devraient aussi affronter le vice-champion olympique Kenny Bednarek (USA). C’est à Lausanne que Noah Lyles avait signé en 2019 le chrono canon de 19''50 qui fait de lui le 5e meilleur performer de l’histoire.

Star des stars, le champion olympique et recordman du monde Armand Duplantis emmènera un plateau de haut vol au concours de la perche qui aura lieu la veille du meeting, le jeudi 25 août, dans le décor idyllique d’Ouchy au bord du Léman. Nouveauté, l’épreuve se déroulera sous un chapiteau, de quoi permettre de grandes performances peu importe la météo.

En attendant de voir si les meilleures Jamaïcaines seront là, le 100 m féminin pourra compter sur la présence des deux flèches Ajla del Ponte et Mujinga Kambundji. On peut encore citer la présence de Femke Bol sur 400 m haies, de Pedro Pichardo au triple saut, de Ryan Crouser au lancer du poids et de Loïc Gasch au saut en hauteur pour un concours qui sera disputé avec les deux champions olympiques Barshim et Tamberi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

René Prêtre continuera d'opérer au CHUV

Publié

le

René Prêtre continuera à opérer au CHUV durant les cinq prochaines années (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le CHUV pourra toujours compter sur René Prêtre. Le célèbre chirurgien cardiaque, qui avait annoncé son départ à la retraite en mai, continuera d'opérer à Lausanne au cours des cinq prochaines années, à un taux d'activité de 40%.

L'annonce a été faite vendredi par la ministre de la santé vaudoise Rebecca Ruiz, à l'occasion de la leçon d'adieu de René Prêtre. Le Jurassien de 65 ans, qui laisse la direction du Service de chirurgie cardiaque à Matthias Kirsch, se consacrera désormais aux interventions de chirurgie cardiaque adulte chez ses patients, indique le CHUV dans un communiqué.

Il poursuivra aussi une collaboration avec le CHUV dans le domaine de la chirurgie cardiaque pédiatrique humanitaire, dans le cadre de missions à l'étranger et pour renforcer les liens avec les filières qui prennent en charge des jeunes patients au CHUV.

"Cette poursuite de collaboration avec le Pr René Prêtre, dans le contexte du développement du Service de chirurgie cardiaque, nous permettra ainsi de bénéficier, quelques années encore, de son expérience reconnue et de son important réseau de partenaires", a indiqué Matthias Kirsch, cité dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Le duel Maillard - Nordmann pourrait tomber à l'eau

Publié

le

Un arrangement aurait été trouvé entre Roger Nordmann et Pierre-Yves Maillard, qui entourent ici le président du PS Suisse Cédric Wermuth (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les socialistes vaudois n'auront peut-être pas à choisir entre Pierre-Yves Maillard et Roger Nordmann pour savoir qui se lance dans la course au Conseil des Etats. Une solution alternative sera proposée aux délégués du parti samedi lors du congrès à Payerne (VD).

"Une proposition largement soutenue par le comité directeur et relative aux élections fédérales sera faite", indique vendredi la présidente du PS Vaud, Jessica Jaccoud, contactée par Keystone-ATS. Elle ajoute qu'aucun autre commentaire ne sera fait jusqu'à samedi.

La présidente ne confirme ni n'infirme l'information publiée vendredi après-midi par Le Temps, à savoir qu'un arrangement aurait été trouvé entre Pierre-Yves Maillard, Roger Nordmann et les instances dirigeantes du parti.

Selon Le Temps, Roger Nordmann serait prêt à retirer sa candidature, pour autant qu'il obtienne une deuxième dérogation pour pouvoir se représenter au Conseil national. Le chef de groupe du PS au Parlement a en effet atteint la limite du nombre de mandats fixé par son parti pour la Chambre du peuple, où il siège depuis 2004.

Pour mémoire, le PS vaudois veut récupérer, lors des élections fédérales d'octobre 2023, le siège perdu en 2019 au Conseil des Etats. Tant Pierre-Yves Maillard que Roger Nordmann se sont montrés intéressés à relever le défi. Plusieurs observateurs craignent toutefois qu'un tel duel fratricide, entre deux ténors de la politique suisse, ne laisse des traces au sein du PS vaudois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une nouvelle directrice pour le festival de la Cité

Publié

le

Le festival de la Cité aura une nouvelle directrice dès le mois de septembre en la personne de Martine Chalverat (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Martine Chalverat est la nouvelle directrice du festival de la Cité à Lausanne. Elle entrera en fonction le 1er septembre à la place de Myriam Kridi, en poste depuis sept ans.

Née en 1981 et formée entre Lausanne et Genève, Martine Chalverat est actuellement codirectrice de Visions du Réel à Nyon. Elle a auparavant travaillé pour le festival Images à Vevey, la salle de concerts Fri-Son à Fribourg, le Cully Jazz, mais encore pour l'Office fédéral de la culture (OFC). Elle préside également depuis 2018 le conseil de fondation du Sinfonietta de Lausanne.

"Au-delà de son solide parcours professionnel dans le domaine culturel et de sa grande aptitude de conduite d'équipe, Martine Chalverat est une personne passionnée et engagée", se réjouit vendredi le festival de la Cité dans son communiqué.

La prochaine édition, la dernière sous la direction de Myriam Kridi, est programmée du 5 au 10 juillet. Pour son 50e anniversaire, la manifestation dévoilera 100 propositions artistiques, soit 60 concerts et 40 spectacles d'arts vivants. Elle investira 18 lieux de la capitale vaudoise, essentiellement à la Cité, mais aussi le site muséal de Plateforme 10.

Lors de sa dernière édition normale en 2019, soit avant l'arrivée du Covid-19, le festival avait accueilli quelque 100'000 personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Bien que d’une efficacité redoutable au travail, votre esprit ne songera qu’à de lointains horizons ensoleillés ! Courage !

Les Sujets à la Une

X