Rejoignez-nous

Lausanne

Le dispositif a enregistré 400 cas d'harcèlement de rue signalés en un an

Publié

,

le

Pierre-Antoine Hildbrand, municipal de la Sécurité à Lausanne, a lancé un projet-pilote de signalement du harcèlement de rue, dont un bilan intermédiaire a été tiré après un an. (Image d'archives ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Lausanne tire un bilan intermédiaire, un an après la mise en place de son projet pilote contre le harcèlement de rue. Le signalement de ce type de situation trouve visiblement son public avec près de 400 cas rapportés. Un bilan global sera publié en 2021 avant de poursuivre l'expérience et de l'adapter.

Depuis plus d’une année, les victimes et les témoins peuvent signaler le harcèlement de rue directement aux autorités, de manière anonyme et en toute confidentialité, par le biais de l’application mobile ou le site web de la Ville. Chaque signalement est traité par une personne spécialisée rattachée à l’Observatoire de la sécurité, avec qui un entretien peut être demandé, rappelle la Ville mercredi dans un communiqué.

Parmi les 394 cas de harcèlement de rue rapportés, 33 entretiens ont ainsi été menés avec des victimes et témoins. Cela leur a permis de demander des conseils, d’être orientés, de s’exprimer et d’être écoutés sur ces situations, qui peuvent avoir un impact durable sur les personnes visées.

"Les retours sont très positifs. Ils montrent bien l'importance pour les victimes de pouvoir verbaliser et d'être entendues par une oreille attentive au phénomène", a commenté Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois de la Sécurité.

Surtout dans la rue

Globalement, trois quarts des cas sont rapportés par des victimes, le reste étant signalé par des témoins, mais aussi par des proches. Sans surprise, ce sont les femmes qui rapportent plus de trois quarts des cas aux autorités.

Les témoignages recueillis font état de problèmes en majorité les soirs de fin de semaine, mais des signalements sont effectués tous les jours et à presque toutes les heures. Dans près de 60% des cas, les faits rapportés se sont produits dans la rue, et dans les transports publics (20%).

Les trois types d’actes les plus fréquemment relevés dans les signalements sont les regards insistants (24%). Ils sont suivis des remarques et insultes à caractère sexuel/sexiste (21%), ainsi que le fait d’avoir été suivi (14%). Par ailleurs, 24 situations relèvent d’actes manifestement lesbophobes, homophobes ou transphobes.

Expérience adaptée

Un bilan global de cette prestation pilote, basé notamment sur une évaluation externe, sera publié à fin 2021. Le projet est par ailleurs accompagné par un groupe d’experts issus de divers domaines (égalité entre les femmes et les hommes, établissements publics, racisme, addictions, jeunesse, associations LGBTIQ+, spécialistes de l’aménagement et transports publics notamment).

L’ensemble des données à disposition permettra d’évaluer l’opportunité de poursuivre l’expérience, et de l’adapter. En outre, début 2021, la Municipalité proposera un plan d’action pour lutter contre les discriminations visant les personnes LGBTIQ+, ces dernières étant particulièrement exposées au harcèlement de rue.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Servette a su profiter de la situation favorable

Publié

le

Le milieu genevois Miroslav Stevanovic, gauche, lutte pour le ballon avec le défenseur lausannois Archie Brown. Le Bosnien est engagé sur les trois buts de son équipe. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Avec un homme de plus sur le terrain juste avant la pause, Servette a fait ce que l'on attendait de lui à la Tuilière. Les Genevois ont parfaitement géré ce derby lémanique (victoire 3-0).

"C'est certain que cette victoire fait plaisir, commente le gardien Jérémy Frick. Il y a un petit air de déjà vu avec ce succès sous la neige et nos supporters qui arrivent en retard. C'était le scénario parfait pour eux et pour nous. On a réussi à confirmer ce qu'on avait montré la semaine passée. On a eu du déchet et tout ne fut pas parfait, mais on va retenir qu'on a marqué trois buts et qu'on n'en a pas encaissé."

Mais le dernier rempart des Grenat ne voulait pas dépeindre un tableau trop idyllique sans revenir sur l'expulsion de Puertas juste avant la pause: "On ne va pas se mentir, cela nous a grandement facilité la tâche. Mais ce n'est jamais chose aisée de gagner contre une équipe comme Lausanne qui pouvait tout avoir de l'animal blessé. Il fallait marquer rapidement en deuxième mi-temps et ne pas encaisser. C'est ce qu'on a fait et plutôt bien."

Surfer sur ces deux victoires

Ce deuxième succès de rang ramène un peu de calme dans le vestiaire genevois. "Tout n'est pas parfait, mais effectivement il y a un peu plus de sourires à l'entraînement, confie le gardien. On doit maintenant tout faire pour arrêter avec ces séries de défaites. On rejoue sur un synthétique le week-end prochain contre un grand YB, à nous de faire en sorte d'aller chercher ces trois points."

Et si le portier affichait un beau sourire, c'est aussi parce qu'il a signé un "clean sheet": "Je le cherchais depuis un petit moment comme un attaquant cherche un but quand il ne marque pas. Cela fait du bien et apporte de la sérénité. C'est une préparation optimale avant d'affronter le champion."

Dans le camp des vaincus, les mines étaient forcément basses. Et bien entendu, les Lausannois n'ont pas occulté l'expulsion de leur coéquipier. "Ca tue le match, lance le défenseur Anel Husic. On était bien. On n'était pas meilleur qu'eux, mais c'est dommage de prendre un rouge juste avant la mi-temps. En deuxième, ils sont clairement au-dessus. Ils attaquent et ils marquent. Ensuite on lâche et ils mettent le deuxième. On pousse pour essayer de mettre le 2-1 et on prend le troisième. Maintenant il faut tourner la page."

A la mi-temps, le coach a cherché à motiver ses troupes. "Il nous a dit que même avec un joueur en moins, on pouvait le faire, relève Husic. Malheureusement ça ne l'a pas fait. Si on avait pris le premier but vers la 65e, cela aurait peut-être changé quelque chose."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette domine un LS réduit à dix

Publié

le

Grosse ambiance pour le derby au stade de la Tuilière. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Servette a remporté le derby lémanique de la 15e journée de Super League. A la Tuilière, les Grenat se sont imposés 3-0 face à un LS réduit à dix après l'expulsion de Puertas.

Et voilà Servette qui se donne un peu d'air. Sans être brillants, les joueurs d'Alain Geiger ont su se montrer percutants au moment opportun, c'est-à-dire dès l'instant où ils ont pu évoluer en supériorité numérique.

Car la partie, disputée devant plus de 10'000 spectateurs, a pris une tournure différente à la 45e lorsque Cameron Puertas s'est fait l'auteur d'une faute inutile à mi-terrain. L'arbitre n'a alors pas hésité à sortir un deuxième carton jaune et a renvoyé le meneur de jeu vaudois aux vestiaires. Neuf minutes plus tôt, Puertas avait pris un premier carton largement évitable en zone offensive.

Trois assists pour Stevanovic

Servette n'a pas mis longtemps à profiter de leur avantage numérique. A la 49e, Kyei n'a pas manqué l'ouverture du score seul face au but vide après un excellent service de Stevanovic. Maître à jouer des Genevois, ce dernier s'est encore montré décisif à la 67e.

Une fois de plus décalé sur la droite, Miroslav Stevanovic a vu son puissant centre dévié par le portier Diaw avant d'être victorieusement repris par Imeri. Et c'est encore le Bosnien qui a servi Antunes pour le 3-0 des visiteurs (88e).

Servette grimpe au 6e rang

Dans les rangs lausannois, l'absence de Puertas a coûté cher en deuxième période, alors que la neige s'est mise à tomber plus fort encore. Les Vaudois se sont créé quelques occasions, mettant les réflexes de Frick à l'épreuve sur des frappes prises en dehors de la surface. Les hommes de Borenovic ont semblé jouer de manière plus simple à dix, même si ce ne fut pas fameux.

Lausanne se consolera en se disant que la défaite de Lucerne chez lui contre Bâle laisse au club de Suisse centrale la position peu enviable de lanterne rouge. Les Genevois de leur côté remontent au 6e rang.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

La population invitée à s'exprimer sur deux places majeures

Publié

le

Les deux places lausannoises de l'Europe et Centrale sont séparées par le Grand-Pont. (Image d'archives - ©Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Ville de Lausanne veut repenser les espaces publics de deux de ses places emblématiques: de l'Europe et Centrale. Un concours d'idée sera lancé en 2022 pour transformer ces deux lieux dans le cadre des futures réalisations du tramway et du métro m3. Un panel d'usagers de ces deux places, composé d'une quinzaine de personnes, pourra participer à la démarche.

La Municipalité souhaite réaménager les places de l'Europe et Centrale pour en faire un espace public majeur capable d'héberger une interface de mobilité d'importance tout en développant un lieu convivial à taille humaine, écrit-elle vendredi.

"Situées en plein cœur de la ville, ces deux places sont amenées à jouer un rôle majeur en matière de mobilité. Nous souhaitons également profiter de cette occasion pour en faire des lieux de vie agréables et pensés pour toutes et tous. C'est pourquoi notre démarche s'appuie à la fois sur le point de vue d'experts mais aussi sur l'expérience et les souhaits des usagers", explique Florence Germond, municipale en charge de la mobilité.

Identité, mobilité et environnement

Identité, mobilité, usages, défis climatiques, intégration à l'environnement et dynamisme économique, sont les enjeux à relever pour les participants du concours d'idées lancé l'an prochain, souligne la Municipalité. Les projets sélectionnés par le jury permettront ensuite de fixer le cadre du concept qui sera développé par la Ville.

Le jury comportera en plus des représentants de la Ville et des professionnels (architectes, urbanistes, ingénieurs), deux membres du groupe d'usagers issus de la population lausannoise. Quant à l'ensemble du groupe, il donnera son avis sur les potentiels de ces deux places et analysera en amont les projets présentés lors du concours d'idées.

En cas de fort intérêt de la population, un tirage au sort sera effectué pour désigner les représentants de ce groupe. Une parité en termes d'usages, de genre et de tranches d'âge sera garantie, précise encore la Ville

Continuer la lecture

Lausanne

Retour à l'horaire normal sur la ligne CFF entre Lausanne et Genève

Publié

le

Les travaux se poursuivent au bord des voies, sans impact sur l'horaire de la ligne Lausanne-Genève (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'horaire des trains retourne à la normale dès samedi sur la ligne CFF entre Lausanne et Genève. Les travaux de stabilisation se poursuivent près de Tolochenaz (VD), où un affaissement s'est produit le 9 novembre. Mais ils n'ont plus aucun impact sur l’horaire.

Dès samedi, l’entier de l’horaire habituel sera assuré sur la ligne Lausanne - Genève, y compris en trafic régional, ont annoncé jeudi les CFF. Les travaux s'effectuent désormais parallèlement au trafic, à l'aide de deux équipes de dix personnes qui se relaient.

Après l'affaissement survenu en début de soirée le 9 novembre, le sous-sol sous le remblai ferroviaire a dû être durablement stabilisé avant que les trains puissent circuler normalement. Une première série de forages et d'injections de ciment a débuté la semaine du 15 novembre côté Jura, puis côté Lac durant la semaine du 22 novembre.

Ces opérations ont permis d’élever peu à peu les vitesses des trains et d’augmenter la capacité de la ligne. Les trains ont ainsi circulé à 20 km/h, puis à 50 km/h sur la zone endommagée.

Un trou sous les voies

Pour mémoire, après la découverte d'un "trou" près des voies, le trafic avait dû être complètement interrompu pendant deux jours et demi, avant de reprendre de manière limitée. L'accident est lié au chantier voisin en cours de la société privée Energie 360°. Celle-ci effectuait des travaux pour le percement d'une canalisation dix mètres sous les voies pour un projet de réseau d'énergie thermique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Huit matches de suspension contre Barberio

Publié

le

Barberio (à gauche) a écopé de 8 matches de suspension (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le défenseur du Lausanne HC, Mark Barberio a écopé d'une suspension de huit matches pour sa charge avec la crosse à la hauteur de la tête de l'attaquant des Zurich Lions, Garrett Roe.

Le Canadien, capitaine de l'équipe vaudoise, devra en outre s'acquitter d'une amende de 11'170 francs. Il s'était rendu coupable dimanche d'une faute grave à l'entrée du camp zurichois. Il avait chargé Roe à la hauteur de la nuque. L'attaquant américain a dû être hospitalisé et a subi une fracture de la mâchoire.

Barberio n'en était pas à son coup d'essai. Il avait déjà eu affaire avec les Zurich Lions la saison dernière en play-off. Pour avoir propulsé Sven Andrighetto contre la bande, le Canadien avait déjà reçu une sanction de six matches de suspension.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X