Rejoignez-nous

Lausanne

Les finales de Graines de foot annulées à cause de la canicule

Publié

,

le

Elles devaient réunir 46 équipes juniors vaudoises et 520 enfants ce samedi 29 juin 2019 à Lausanne. Les finales de Graines de foot sont annulées à cause de la canicule.

Le créateur et organisateur de l’événement, Georges Guinand, nous l’a confirmé mercredi matin par téléphone. Il a mesuré plus de 40 degrés mardi sur les terrains synthétiques de la Tuilière. Décision prise pour le bien-être des enfants :

Georges GuinandGraines de foot

Avec un violent orage lors des qualifications le 15 juin, puis la canicule qui force l’annulation des finales, Graines de foot a été fortement touché par la météo cette année :

Georges GuinandGraines de foot

Graines de foot, c’est plusieurs mois de préparation pour Georges Guinand. Le tournoi des juniors vaudois sera de retour pour une 20e édition l’année prochaine.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Hausse de 20% des décès en 2020, retour à la normale en 2021

Publié

le

L’année 2020 a été marquée par une hausse sensible du nombre de décès liée à la pandémie de Covid-19:+20% par rapport à la moyenne 2015-2019 dans le canton de Vaud (photo prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'année 2020 a été marquée par une hausse sensible du nombre de décès dans le canton de Vaud, liée à la pandémie de Covid-19. Par rapport à la moyenne de 2015-2019, l'augmentation s'élève à 20%, pour un total de 6700 décès (toutes causes confondues) contre 14% au niveau suisse.

Deux périodes de surmortalité sont nettement visibles, au printemps et en automne, avant que les décès ne reviennent dans une fourchette normale en 2021, indique mardi Statistique Vaud dans un communiqué. Le total dépasse les 6300 morts de la grippe espagnole de 1918, même si, par rapport à la population, le taux de 2020 (8,3 décès pour mille habitants) est beaucoup plus bas qu'en 1918 (quelque 19 pour mille).

La surmortalité observée en 2020 concerne avant tout les personnes âgées de 80 ans et plus et, dans une moindre mesure, les 65-79 ans. La hausse est légèrement plus importante pour les hommes (+21%) que pour les femmes (+19%). En 2021, le nombre de décès revient dans la fourchette des valeurs observées ces dernières années jusqu'en novembre, avec cependant une petite hausse en décembre.

A relever que les résultats publiés dans Numerus présentent l'évolution brute des décès (sans prise en compte de l'effet de l'accroissement et du vieillissement de la population). Si, entre 2015 et 2019, la population avait eu une taille et une structure par âge identiques à celles de 2020, la hausse des décès par rapport à la moyenne aurait été de 13%, précise Statistique Vaud.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

A Lausanne, fin du campement sauvage d'urgence pour les SDF

Publié

le

Le collectif avait installé des tentes dans les jardins de la Haute Ecole (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'hébergement d'urgence installé sur les hauts de Lausanne dans les jardins de la Haute école de travail social de Lausanne (HETSL) va prendre fin. Après un mois d'occupation illégale, le collectif 43m2 a annoncé qu'il allait lever le camp d'ici lundi.

Le 30 mai dernier, le collectif avait installé par surprise et sans autorisation à la HETSL un campement sauvage pour accueillir les personnes sans solution de logement, suite à la fermeture estivale d'une partie des structures d'accueil de la ville. Des tentes, un salon et une cuisine collective étaient à la disposition des SDF.

Le lieu sera fermé dès la semaine prochaine. Le collectif explique "avoir poussé aussi loin que possible son engagement. Mais sans le relais des institutions, le maintien de cette structure n'est pas possible", écrit-il dans un communiqué.

Epuisement

"Des gens nous soutiennent, mais nous sommes épuisés. On assure une permanence 24 heures sur 24. Et nous n'avons pas envie de normaliser le travail gratuit", a expliqué mardi une militante à Keystone-ATS.

Ce départ ne répond pas à une menace d'évacuation forcée. Dès le début, la Haute Ecole avait demandé au collectif de quitter les lieux, mais elle n'a "jamais donné de date ou fixé d'ultimatum", ajoute la militante.

Pas de réponse concrète

L'intention du collectif était de rendre visible le besoin en places d'hébergement, durant toute l'année, belle saison comprise. "Mais la municipalité de Lausanne et le canton se renvoient la balle. Aucune réponse concrète n'est apportée", regrette le communiqué. Certes, une table ronde sera organisée fin août et des interventions ont été déposées au Grand Conseil et auprès du Conseil communal.

Le collectif tire un bilan "positif" de l'expérience vécue. "Le fait d'avoir un lieu où se reposer, discuter, cuisiner, dessiner en journée a été apprécié grandement par les bénéficiaires". Au final, à peu près 1540 nuitées ont été comptabilisées, et encore plus de personnes y sont passées, notamment pour y rester en journée.

"Ces derniers temps, une cinquantaine de personnes dormaient sur place", a complété la militante. Le collectif explique aussi avoir exploré de nouvelles manières de penser l'hébergement d'urgence, sortant du système de réservation et/ou de priorisation de certaines personnes.

Malgré la fermeture du lieu, les militants de 43m2 ne vont pas cesser leurs engagements. De nouvelles actions sont en discussion. "Nous sommes en train d'y réfléchir", a ajouté la militante.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Le retour des touristes étrangers attendu cet été

Publié

le

Le retour des touristes étrangers est attendu pour cet été dans le canton de Vaud (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La saison estivale qui débute devrait être propice à un retour à la normale dans le tourisme vaudois. Selon Statistique Vaud, les hôteliers vaudois comptent davantage sur une hausse de la demande étrangère pour renouer avec la croissance au 2e trimestre de 2022.

Selon les prévisions conjoncturelles publiées en mai, la fréquentation de la prochaine saison estivale devrait amorcer un retour à la normale en Suisse. Alors que le tourisme intérieur resterait légèrement supérieur à la situation d'avant la crise, les flux touristiques en provenance d'Europe devraient poursuivre leur reprise, relève Statistique Vaud mardi dans son courrier Numerus.

Pour la saison d'été, les hôteliers vaudois interrogés début avril 2022 font preuve d'une certaine réserve, avec 74% d'entre eux qui tablent sur une stabilisation de leurs affaires par rapport à 2021. Plus de la moitié d'entre eux (53%) redoutent en effet que la clientèle suisse ne soit moins présente qu'au printemps 2021 et tablent sur une hausse de la demande étrangère.

Effondrement

Statistique Vaud rappelle que l'effondrement des nuitées qu'a connu le canton en 2020 a été d'une telle ampleur qu'il faut remonter à la Seconde Guerre mondiale pour trouver une situation aussi défavorable: entre 2019 et 2021, la fréquentation hôtelière a reculé de 30% dans le canton de Vaud (-874'000 nuitées), davantage que dans l'ensemble du pays (-25%).

A l'inverse des régions de montagne et de loisirs qui s'en sortent plutôt bien, les destinations urbaines ont particulièrement souffert du manque de touristes extra-européens et de la clientèle d'affaires. Avec une baisse de 39%, la région lausannoise a vu le nombre de ses nuitées chuter le plus fortement en 2021. Celle d'"Yverdon-Vallée de Joux-Avenches-Moudon" a, en revanche, profité d'une hausse de fréquentation (+9%) en comparaison avec son niveau d'avant la crise.

Vive le camping

Le secteur de la parahôtellerie a été nettement moins impacté par la pandémie que l'hôtellerie. Contraints en partie de passer leurs vacances au pays, les Suisses ont privilégié des conditions d'hébergement qui limitent les risques d'infection et répondent à leur besoin de liberté. Un nouvel engouement pour les vacances au camping s'est créé. Il s'est confirmé en 2021 avec une progression de 16% du nombre de nuitées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Ouverture du nouveau siège du TAS à Lausanne

Publié

le

Directeur du TAS, Matthieu Reeb présente le nouveau siège de l'institution au Palais de Beaulieu à Lausanne. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a officiellement inauguré lundi son nouveau siège au Palais de Beaulieu à Lausanne. Les travaux, entamés en 2019, ont coûté environ 37 millions de francs.

Créé en 1984, le TAS a d'abord été installé à proximité du Musée olympique puis, dès 2005, au Château de Béthusy, où il s'est toutefois rapidement trouvé à l'étroit.

"Avec l'essor de l'arbitrage sportif et le développement du TAS, il nous fallait des locaux plus grands. Nous avons alors cherché, dès 2012, à trouver un nouveau site, afin également de pérenniser notre présence dans la capitale olympique", a rappelé Matthieu Reeb, directeur du TAS, interrogé par Keystone-ATS.

Toujours locataire jusqu'ici, le TAS est désormais propriétaire de ses locaux, situés dans l'aile sud du Palais de Beaulieu. Par rapport au bâtiment d'origine, la façade a été simplement rafraîchie. L'intérieur a, lui, été complètement détruit puis reconstruit. Un quatrième niveau a notamment été ajouté.

Les travaux ont permis de construire trois salles d'audience, une salle de médiation et plusieurs salles de réunion. S'y ajoutent des bureaux, une cafétéria et un auditoire de 92 places, imaginé pour accueillir des séminaires et des ateliers de formation.

De quoi permettre au TAS "d'organiser simultanément plusieurs audiences dans un environnement à la pointe de la technologie, incorporant des installations de vidéo-conférence et de traduction simultanée", a-t-il souligné dans son communiqué. Des audiences publiques pourront aussi être organisées plus fréquemment à l'avenir.

Renouveau de Beaulieu

Le TAS enregistre environ 900 procédures d'arbitrage et organise quelque 250 audiences par année. Il emploie actuellement 45 personnes et vient de lancer une campagne de recrutement pour engager du personnel supplémentaire.

L'arrivée du TAS contribue aussi au renouveau du site de Beaulieu, qui a traversé des années tourmentées. La Haute Ecole de santé de La Source s'y est aussi installée, tandis que le Théâtre de Beaulieu, qui a été entièrement rénové, rouvrira ses portes en septembre prochain.

L'inauguration a réuni lundi le président du CIO Thomas Bach et plusieurs dirigeants de Fédérations sportives internationales. Le ministre vaudois du sport Philippe Leuba et le syndic de Lausanne Grégoire Junod ont aussi pris la parole, au nom du Conseil d'Etat et de la Ville de Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Les fouilles de Lousonna s'ouvrent à nouveau au public

Publié

le

Après deux ans d'absence, les fouilles archéologiques du site de Lousonna s'ouvrent à nouveau au public lors de journées portes ouvertes (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le chantier-école de l'Université de Lausanne sur le site antique de Lousonna, aux Prés-de-Vidy, rouvre au public après deux ans d'absence due à la pandémie. Le résultat des dernières campagnes de fouilles seront présentés vendredi et samedi lors de journées portes ouvertes.

Ces dernières campagnes ont notamment porté sur la fouille de deux parcelles d'habitat. Elles ont permis de dégager les constructions les plus anciennes de ce quartier, alors totalement bâti en terre et en bois, indiquent lundi l'Etat de Vaud, la Ville de Lausanne et l'Université de Lausanne.

L'exploration du secteur nord du site, ouvert en 2019, a aussi permis la découverte "d'espaces probablement à ciel ouvert, munis de plusieurs puits, ainsi qu'un nouveau bâtiment maçonné construit durant la deuxième moitié du troisième siècle", poursuit le communiqué. Des éléments architecturaux (vestiges de parois, sols, foyers) et du mobilier (céramique, objets en métal, monnaies, os) permettent aussi d'en savoir plus sur les habitants de l'époque.

Visites commentées

Pour mémoire, l'Institut d'archéologie et des sciences de l'Antiquité de l'Université de Lausanne dépêche depuis 2013, et à hauteur de deux mois par année, des étudiants et spécialistes pour exhumer l'histoire de Lousonna. Une agglomération gallo-romaine qui s'est développée sur les terrasses lacustres de Vidy aux alentours de 30 avant J.-C. et a connu son plein essor au 2e siècle de notre ère.

Vendredi de 14h00 à 18h00, puis samedi de 10h00 à 17h00, la population est invitée à se rendre sur place. Ces portes ouvertes comprendront une visite commentée du chantier et la présentation d'une sélection d'objets. Plusieurs animations seront aussi proposées:démonstrations de tournage de céramique, dégustations de recettes romaines ou encore animations archéologiques pour les enfants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X