Rejoignez-nous

Lausanne

Les réseaux sociaux, source no 1 d'informations des jeunes Vaudois

Publié

,

le

Les auteurs de l'étude conseillent aux médias de se servir des réseaux sociaux pour toucher les 17-24 ans, notamment Instagram, la plateforme préférée de cette tranche d'âge. (© Keystone/DPA/CHRISTOPH DERNBACH)

La grande majorité des jeunes Vaudois (71%) s'informent via les réseaux sociaux. Leur consommation des nouvelles liées à l'actualité y est toutefois passive et aléatoire, sachant qu'ils vont d'abord sur les réseaux pour se divertir.

C'est principalement avec le "scrolling" (le fait de faire défiler une page), des suggestions générées par des algorithmes ou l'enchaînement automatiques de vidéos que ces jeunes ont accès à l'actualité. Ce constat ressort d'une étude de l'agence Qualinsight, menée dans le cadre de l'aide aux médias voulue par l'Etat de Vaud.

Derrière les réseaux sociaux, les applications ou sites de médias figurent en deuxième position (53%) parmi les plateformes utilisées pour suivre l'actualité, à égalité avec YouTube et juste devant les recherches par mots-clefs sur Google (48%). Les personnes interrogées (514 jeunes de 17 à 24 ans) n'utilisent pas, ou très peu, les canaux traditionnels que sont la télévision, la radio ou le journal papier.

Pas question de payer

La RTS est le média le plus consulté par les jeunes Vaudois (54% disent s'y informer au moins une fois par semaine), suivie par 20 Minutes (43%) et Tataki, le média en ligne créé par la RTS (32%). 24 Heures (20%), Le Matin (13%) ou encore Le Temps (11%) sont moins utilisés.

L'étude montre aussi que les jeunes s'intéressent plutôt aux enjeux globaux, mais pas vraiment à l'actualité locale: 46% n'y voient même aucun intérêt.

Pour eux, l'information doit également être gratuite. A la question de savoir s'ils seraient prêts à payer pour du contenu média "de qualité dédié aux jeunes", ils sont 58% à répondre par la négative et 33% à dire "peut-être".

Jeunesse des journalistes

Parmi leurs recommandations, les auteurs de l'étude conseillent aux médias de se servir des réseaux sociaux pour toucher les 17-24 ans. La priorité devrait être mise sur Instagram, la plateforme préférée de cette tranche d'âge. Ils prônent aussi des contenus "courts, concis, clairs et drôles", surtout via des vidéos.

L'étude de Qualinsight souligne encore l'importance d'avoir de jeunes journalistes qui incarnent un média. De quoi créer davantage de proximité et "une ambiance plus décontractée", avec par exemple des formats "live" ou "story".

Pour les médias locaux, les auteurs de l'étude estiment qu'il faut chercher à "se démarquer". Ils recommandent, par exemple, de couvrir les sujets locaux avec un axe "plus sociétal" ou en traitant davantage la vie des jeunes (portraits, reportages, etc).

Aide cantonale aux médias

L'enquête de Qualinsight a été réalisée début 2022 par un sondage sur un échantillon représentatif de 514 Vaudois, âgés de 17 à 24 ans. Des discussions plus approfondies ont ensuite été menées en petits groupes.

L'étude a été lancée dans le cadre de l'aide à la diversité des médias, un paquet concocté par le Conseil d'Etat vaudois et validé par le Grand Conseil en mars 2021. Cette enveloppe de 6,2 millions de francs sur cinq ans comprend, entre autres, la publication d'annonces, l'éducation des jeunes aux médias et la création d'un kiosque numérique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Net'Léman 2024: 3,5 tonnes de déchets ramassés dans les eaux

Publié

le

De nombreuses puffs ont été repêchées dans le Léman durant le week-end, un déchet très polluant. (© ASL)

Net’Léman, le grand nettoyage de printemps du lac, a permis de ramasser 3525 kilos de déchets ce week-end. Un millier de bénévoles, dont 300 en plongée et apnée, ont participé à cette 12e édition.

L'événement bisannuel a eu lieu simultanément sur treize sites tout autour du Léman, de Cologny (GE) au Bouveret (VS) en passant par Nyon, Morges, Vevey (VD) ou encore Evian (F). Berges, enrochements, ports, débarcadères, quais, plages, embouchures de rivières ont ainsi été passés au peigne fin.

Malgré une baisse de poids de déchets récoltés (3867 kilos en 2022), le nombre et la diversité des déchets plastiques laissent songeur, écrit l'Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL), organisatrice de la manifestation environnementale.

Petits plastiques

De nouveaux déchets tels que les confettis en plastique et puffs jetables ont été retrouvés en quantité alarmante. Par contre, on constate moins de mégots que les années précédentes: 19'650 ont été ramassés ce weekend, contre près de 60'000 en 2022. Pour rappel, un mégot pollue jusqu’à 1000 litres d’eau.

Cette année, les petits plastiques ont fait l’objet d’une attention particulière et ont été retrouvés en grande quantité: près de 400 coton-tiges trop souvent jetés dans les WC; plus de 500 pellets qui servent à la fabrication des objets plastiques; plus de 40’000 petits morceaux de moins de 2,5 cm issus de la fragmentation de morceaux plus gros.

En douze éditions depuis 2005, Net'Léman a permis de repêcher plus de 130'000 kilos de déchets sauvages. L'ASL est une association franco-suisse, à but non lucratif, apolitique, de référence scientifique et reconnue d'utilité publique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Le public était au rendez-vous pour la Parade navale de la CGN

Publié

le

Deux des cinq bateaux de la flotte Belle Epoque de la CGN, "La Suisse" et le "Savoie", devant 10'000 spectateurs lors de la Parade navale annuelle. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les quais de Vevey (VD) et de La Tour-de-Peilz (VD) ont accueilli 10'000 personnes dimanche lors de la Parade navale 2024 de la CGN. Quelque 1500 passagers ont pu embarquer sur les cinq bateaux Belle Epoque qui ont évolué sur le lac Léman.

Dans un communiqué, la Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN) s'est dite honorée de présenter sa chorégraphie pour la première fois dans deux villes.

Alors que plus de 1500 chanceux ont pu prendre part au spectacle à bord de l’un des prestigieux bateaux, 10’000 personnes ont admiré leur ballet aquatique depuis les quais et ont profité des stands et animations. Après 45 minutes de chorégraphie au large, le spectacle s’est poursuivi aux abords des quais.

Au total, la Parade a duré une heure trente. Elle s’est terminée en beauté par le concert des coups de sifflet des bateaux en parade.

Cette édition a rassemblé le "Montreux" (1904), le "Vevey" (1907), l'"Italie" (1908), "La Suisse" (1910) et le "Savoie" (1914). La chorégraphie navale a été imaginée et dirigée par le premier capitaine Alex Beauval, aux commandes du bateau "Vevey".

La CGN donne rendez-vous en mai 2025 pour la prochaine édition de la Parade navale. Elle se déroulera dans un lieu tenu encore secret.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Lausanne: 17e édition du festival Chocolate du 31 mai au 1er juin

Publié

le

Le Chocolate Festival, le rendez-vous des fans de l'électro et de la techno, se tient au D!Club (photo) et aux Pyramides de Vidy à Lausanne (archives). (© Keystone/VALENTIN FLAURAUD)

La 17e édition du Chocolate Festival, manifestation de musique électronique, se tiendra le week-end prochain du 31 mai au 1er juin à Lausanne. Le rendez-vous des fans de l'électro et de la techno se tient au D!Club et aux Pyramides de Vidy, avec des DJs venant des quatre coins d'Europe et de Suisse.

Les organisateurs annoncent plusieurs têtes d'affiche: Rebüke (Irlande), Mha Iri (Ecosse), Konstantin Sibold (Allemagne), Elif (Turquie), Lee Ann Roberts (Pays-Bas), Dax J (Allemagne), Djeff (Portugal) ou encore Patrisha (Suisse). La programmation mêle artistes de renom et talents émergents, soulignent-ils.

Un concours (DJ Contest) est aussi organisé pour soutenir la scène électronique suisse en offrant une plateforme d'expression aux nouveaux talents. Plus de 6000 festivaliers participent généralement à l'événement. "Un nombre qui ne cesse de croître et qui témoigne de la place prépondérante du Festival dans le paysage local", se félicitent les responsables.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

MCBA: Gina Proenza expose à l'Espace Projet

Publié

le

Gina Proenza, gagnante du Prix Culturel Manor Vaud 2024, expose au MCBA (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Lauréate du Prix Culturel Manor Vaud 2024, Gina Proenza investit l'Espace Projet du Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA) jusqu'au 1er septembre. Avec cette nouvelle exposition, la Lausannoise d'adoption, née en Colombie, se penche sur les procès médiévaux intentés contre des animaux, et plus particulièrement sur ceux de vers blancs accusés de dévaster les récoltes dans la région de Lausanne.

Dans les procès imaginés par Gina Proenza, les humains n'ont la parole que pour la prêter aux insectes. Les voix diffusées dans l'espace sont celles de trois avocats, invités à plaider l'acquittement des vers.

Ces plaidoyers "redessinent les dynamiques" entre les personnes qui accusent et les accusés et "posent la question des responsabilités qui nous incombent", écrit le MCBA dans son communiqué de presse. L'artiste remet aussi en question la parole judiciaire elle-même, en choisissant de l'énoncer avec des gargouilles qui tirent des langues de bois.

Dans cette exposition, Gina Proenza travaille également la question des territoires et de leurs délimitations. De grands rideaux motorisés réalisés à partir de chutes de tissus se meuvent doucement, ouvrant et fermant des espaces. Ces rideaux "brouillent la délimitation entre ici et là-bas, entre un espace et un autre, mais également entre le temps présent et celui à venir", poursuit le communiqué.

Passée par l'ECAL et la Manufacture

Formée notamment à l'ECAL et à la Manufacture (la Haute Ecole des arts et de la scène), Gina Proenza est aujourd'hui investie dans l'activité des scènes artistiques de Suisse romande. Elle enseigne la sculpture et anime un atelier sur les écritures contemporaines à l'ECAL.

Lauréate de plusieurs prix, elle a notamment bénéficié d'expositions personnelles à la Kunst Halle de St-Gall, au CAN–Centre d'art Neuchâtel et au Centre culturel suisse à Paris.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Ouvrez-vous tout grand aux vibrations régénérantes du Zodiaque, qui insufflent en vous un nouveau courant de motivation et de vitalité.

Les Sujets à la Une

X