Rejoignez-nous

Lausanne

Plateforme 10 prend vie : le MCBA ouvre ce week-end

Publié

,

le

Le Musée cantonal des Beaux-Arts est fin prêt ! Première institution de Plateforme 10 à voir le jour, le MCBA ouvre ses portes au public ce week-end avec son exposition inaugurale. C’est la fin d’un long feuilleton.

Plus de 10 ans après l’échec dans les urnes du projet de Bellerive et 3 ans après la pose de la première pierre, le MCBA s'apprête à se dévoiler au public sur son nouveau site de Plateforme 10, à deux pas de la gare de Lausanne. Les autorités et les équipes du musée étaient réunies ce mardi pour une visite en avant-première du nouveau bâtiment rempli de ses œuvres. Une journée spéciale pour la conseillère d’Etat en charge de la culture, Cesla Amarelle :

Cesla AmarelleConseillère d'Etat, VD

L'enthousiasme et l'émotion sont partagés par son collègue de gouvernement, le conseiller d'Etat Pascal Broulis :

Pascal BroulisConseiller d'Etat, VD

La fierté est grande pour les équipes du MCBA. Avec ce déménagement de Rumine à Plateforme 10, c’est une vraie renaissance pour l’institution. Le directeur du Musée cantonal des Beaux-Arts, Bernard Fibicher :

Bernard FibicherDirecteur du MCBA

Après tant d'années de discussions, d'élaboration, de construction et un intense déménagement, Bernard Fibicher se réjouit d’enfin avoir son musée :

Bernard FibicherDirecteur du MCBA

Dès samedi, le public pourra découvrir l’exposition inaugurale « Atlas, cartographie du don ». Elle occupe la totalité des salles du bâtiment et se compose principalement de donations :

Bernard FibicherDirecteur du MCBA

Des Dubuffet, un Rodin, des Soulages, des Penone, des Vallotton, les œuvres contemporaines et plus anciennes se mêlent et se répondent au gré des salles et des chapitres de l’exposition. Des œuvres sublimées par ce nouvel écrin. Avec l’inauguration du bâtiment, c’est aussi une nouvelle ambition et même un changement de ligue pour le directeur Bernard Fibicher :

Bernard FibicherDirecteur du MCBA

Pour Cesla Amarelle, conseillère d’Etat en charge de la culture, ce bâtiment représente un tournant dans l'approche culturelle du canton :

Cesla AmarelleConseillère d'Etat, VD

L’ambition dépasse les frontières vaudoises. Les autorités savent que l’inauguration est très observée :

Cesla AmarelleConseillère d'Etat, VD

Côté chiffres, la construction a coûté quelque 84 millions, dont 34 millions de fonds privés. Le Conseil d'Etat vient par ailleurs de demander au Grand Conseil une enveloppe de 7,6 millions de francs pour la sécurité, une rampe d'accès, un restaurant et la transition numérique.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Les crocodiles sacrés "lausannois" arrivés à bon port à Agadir

Publié

le

Après quelques mésaventures, les seize jeunes crocodiles sacrés d'Aquatis sont finalement arrivés à bon port au Crocoparc d'Agadir. (© KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Après avoir été bloqués à l'aéroport de Genève, les seize crocodiles sacrés d'Aquatis à Lausanne sont finalement arrivés à bon port au Crocoparc d'Agadir. Un soutien de dernière minute a été trouvé pour leur transport au Maroc.

"Ils sont là, dans leur enclos de réadaptation à l'extérieur, afin de s'habituer à l'intensité des températures et du rayonnement solaire. Ils vont super bien", s'est réjoui samedi Michel Ansermet, directeur d'Aquatis, joint par Keystone-ATS au Maroc.

Le voyage aurait dû se dérouler mercredi soir, mais alors que le zoologue était assis dans l'avion, il s'est aperçu que les caisses contenant les seize reptiles avaient été sorties de la soute. En cause, un défaut technique dans le chauffage de cette dernière.

"Or, avec une température de 5 degrés, les crocodiles auraient souffert d'un choc thermique en arrivant au Maroc où les températures dépassent les 30 degrés. J'ai dû stopper l'opération", décrit M. Ansermet. Les animaux ont passé la nuit au fret. Lors d'une séance de crise, il a été décidé de les ramener à Lausanne, car le même avion était prévu pour les prochains vols.

Plan B

"C'est alors que la solution B est tombée du ciel", poursuit le directeur. "Touché par la situation, un cargo privé a pris en main la situation et nous a amenés moi et les reptiles à destination. Nous sommes arrivés à Agadir vendredi à 3 heures du matin".

Installés dans des compartiments séparés, les jeunes crocos sacrés - "une espèce qui a bon caractère et qui est moins agressive que ses congénères du Nil"- n'ont pas souffert de ce contretemps. Ils peuvent rester des mois et des mois sans s'alimenter, a précisé le zoologue.

L'objectif de l'opération est la réintroduction de l'espèce au Maroc où elle a disparu depuis plus de 60 ans. Il s'agit d'une première sur le continent africain. "La population locale se montre très intéressée par le projet", note M. Ansermet.

Elevés à Aquatis, les crocodiles sacrés voyageurs mesurent entre 42 centimètres et 1,06 mètre pour les plus grands. Deux sont issus d'une portée de 2019, quatorze de celle de 2022. Ils achèveront leur croissance à Crocoparc, avant d'être relâchés dans la nature d'ici un an. Ce sera au sud du Maroc dans des gueltas, à savoir des trous d'eau dans le Sahara. Le spécialiste a d'ailleurs pu visiter samedi l'un des sites prévus.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Lausanne: chute d'un arbre - rue de la Borde fermée à la montée

Publié

le

Suite à la chute d'un arbre, la circulation a été perturbéee samedi à la place du Tunnel, au bas de la rue de la Borde (photo prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un glissement de terrain a entraîné la chute d'un arbre vers la place du Tunnel en bas de la rue de la Borde à Lausanne. Les lignes aériennes des TL sont endommagées. Le trafic devrait être perturbé samedi toute la journée.

La rue de la Borde est fermée à la circulation dans le sens de la montée, a précisé Michel Gandillon, porte-parole de la police de Lausanne à Keystone-ATS. Des spécialistes des Services industriels, des TL et des sapeurs-pompiers sont à l'oeuvre sur le terrain.

Des déviations de trafic ont été mises en place. La police de Lausanne conseille d’éviter le secteur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

40 bougies pour la liaison Lausanne-Paris par rails

Publié

le

Inaugurée en 1984, la liaison ferroviaire entre Lausanne et Paris célèbre cette année son quarantième anniversaire. (Archives © KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Ouverte en 1984, la liaison ferroviaire entre Lausanne et Paris souffle ses quarante bougies cette année. Une ligne inaugurée seulement trois ans après l'arrivée en France du train à grande vitesse.

Depuis quatre décennies, un train grande vitesse relie deux capitales : Lausanne, l'Olympique, et Paris, la Française, en moins de quatre heures. Une liaison qui faisait suite, trois ans plus tard, à l'arrivée de la ligne Paris-Genève, en. 1981.

Une liaison ferroviaire transfrontalière qui possède de nombreux avantages, souligne la conseillère d'Etat vaudoise en charge des infrastructures, Nuria Gorrite :

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise en charge des infrastructures

Depuis quarante ans, ce ne sont pas moins de 200 millions de voyageurs qui ont emprunté les différentes liaisons franco-suisses, indique TGV Lyria.

Noces d'émeraude

40 ans de mariage de cette ligne, célébré ce 14 juin en gare de Lausanne. La ligne Lausanne-Paris fut ouverte en 1984, seulement trois ans après l'arrivée en France du train à grande vitesse. Lausanne a donc été reliée par le TGV avant même d'autres villes dans l'Hexagone. Une preuve de l'importance de cette liaison transfrontalière, souligne le Consul général de France en Suisse :

Clément LeclercConsul général de France en Suisse

Cet anniversaire doit aussi être l'occasion de voir vers le futur, notamment sur l'offre des dessertes au départ de Lausanne :

Grégoire JunodSyndic de Lausanne

Pour la ministre vaudoise des infrastructures, il faut continuer à se battre pour maintenir cette ligne. Mais aussi voir plus loin en ce qui concerne les destinations :

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise en charge des infrastructures
Continuer la lecture

Lausanne

La limite olympique reste un objectif pour Mumenthaler

Publié

le

Timothé Mumenthaler a Paris 2024 en tête (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Tout frais champion d'Europe du 200 m, Timothé Mumenthaler a déjà son prochain objectif en tête.

Quasiment assuré de décrocher un ticket pour les JO par le biais du classement mondial, il espère valider sa qualification en réussissant la limite, fixée à 20''16.

"Ce chrono reste un objectif. Il semblait lointain, mais il me paraît atteignable après mes 20''28 des Européens". Pour y parvenir, "je devrai réussir une très bonne course, dans de très bonnes conditions", a-t-il expliqué vendredi lors d'une conférence de presse organisée par Athletissima.

Mais "j'ai fait mes calculs. Je suis 32e dans la Road to Paris", alors que 48 athlètes participeront aux JO 2024. "Je ne veux pas vendre peau de l'ours avant de l'avoir tué. Mais statistiquement, ma place aux Jeux est garantie", a lâché Timothé Mumenthaler, qui accompagnera le Grison Williams Reais sur cette distance.

Le Genevois de 21 ans espère néanmoins pouvoir profiter des championnats de Suisse de Winterthour (28/29 juin), où il bénéficiera aussi de la concurrence de William Reais (3e aux Européens) et de Felix Svensson, pour réussir cette limite. "Mais je ne courrai pas le 200 m à AtleticaGenève" le 22 juin.

Objectif 4x100 m

Timothé Mumenthaler aura un autre objectif dans le Stade du Bout-du-Monde: la qualification olympique en relais, que la Suisse doit aller chercher en faisant mieux que 38''30. Soit le chrono réalisé cette saison par Trinité & Tobago, qui détient pour l'heure le 16e et dernier ticket disponible sur 4x100 m.

"On fera une tentative à Genève. Mais, et tout le monde en est conscient, on doit remanier l'équipe" par rapport à la finale des Européens, que le quatuor Mancini/Reais/Lestrade/Mumenthaler avait conclue au 5e rang en 38''68.

"De mon point de vue, on a assez de jeunes talents en Suisse. William (Reais) et Felix (Svensson) sont en forme, Bradley (Lestrade) a réussi un bon virage à Rome. On a quatre coureurs en forme, avec une composition idéale pour Genève", précise Timothé Mumenthaler.

"On n'a pas forcément de meilleur partant que Pascal (Mancini)", concède-t-il. "On perdrait sur les 30 premiers mètres, mais on serait plus rapide sur la suite", assure le Genevois qui, à 21 ans, n'a pas sa langue dans sa poche.

Des examens à repousser

Timothé Mumenthaler a par ailleurs un autre objectif en tête: convaincre la direction de l'EPFL de repousser ses examens. "J'ai eu beaucoup de stress, et n'ai pas pu suivre les cours comme j'aurais dû. Ca me libérerait d'un poids mental si je n'avais pas à préparer mes examens maintenant", a-t-il glissé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Vous parvenez toujours à comprendre le pourquoi et le comment des choses, cependant, faites en sorte que cela ne vous complique pas trop la vie !

Les Sujets à la Une

X