Rejoignez-nous

Vaud

L'école d'informatique 42 Lausanne a ouvert ses portes

Publié

,

le

La première volée de l'école 42 Lausanne compte 182 étudiantes et étudiants, retenus à l'issue de trois tests de sélection. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'école privée d'informatique 42 Lausanne a ouvert ses portes ce lundi à Renens. La première volée de cet établissement gratuit venu de France basé sur l'apprentissage collaboratif compte 182 étudiantes et étudiants.

Après 21 mois de gestation et trois tests de sélection réalisés cet été, ce nouveau lieu de formation a officiellement démarré ses activités sur le site de la Fondation Inartis où il s'est installé, à côté des anciennes imprimeries de Renens, a-t-il communiqué. Il s'agit du 35e campus de l'école 42 dans le monde et du tout premier en Suisse.

Le cursus est ouvert à tout le monde (sans diplôme requis ni limite d'âge) et les étudiants ne doivent payer ni frais d'inscription, ni écolage. Il est soutenu par plusieurs acteurs de l'économie régionale et nationale, parmi lesquels Swisscom, Romande Energie, Qoqa, la Banque cantonale vaudoise ou encore le Centre patronal. Mais une centaine de "marraines" et de "parrains" prêts à débourser 3500 francs par an pour soutenir financièrement les étudiants sont encore recherchés.

La pédagogie, à 100% pratique, mise sur l'apprentissage entre pairs. Dans ce modèle "sans cours ni professeurs", les étudiants organisent leur emploi du temps comme ils le désirent et sont tour à tour formateurs et apprenants. Le but est de les aider à "développer leurs capacités en cherchant, en expérimentant et en défendant leurs idées". Une équipe pédagogique les encadre toutefois.

Profils variés

Le programme dure de deux à cinq ans et inclut un stage en entreprise. La moyenne d'âge des inscrits à Lausanne est de 28 ans. Les profils sont variés.

"Il y a autant des personnes qui n'ont pas fini l'école ou qui ont fait de l'informatique mais qui n'ont peut-être pas une maturité ou qui ne veulent pas aller à l'EPFL, que d'autres qui ont fait employé de commerce ou maçon et qui ont envie de s'orienter vers autre chose", a expliqué à Keystone-ATS Christophe Wagnière, le directeur de 42 Lausanne.

"La formation donne accès aux métiers de l'informatique au sens large, a ajouté le responsable. Cela peut être la création de jeux vidéo, la gestion d'infrastructures, le développement d'applications ou encore la fondation de start-up."

Ouverts 24h/24 et sept jours sur sept, les locaux qui s'étendent sur 650 m2 se veulent "conviviaux", offrant espaces collaboratifs et équipements de pointe: parc de 200 ordinateurs dernier cri, réseau très haut débit, serveurs de stockage à forte capacité, le tout accompagné du "meilleur des technologies".

Remédier à la "pénurie de talents"

L'école 42 a été créée en 2013 par l'entrepreneur français Xavier Niel, qui la finance en partie. Elle est présente dans 22 pays. Son objectif est de contribuer à "remédier à la pénurie de talents dans le numérique tout en répondant aux mutations économiques et technologiques".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Nyon : un train routier renversé bloque l'autoroute

Publié

le

Le chargement d'un camion s'est renversé sur l'autoroute A1 près de Duillier (VD) erntraînant la fermeture de l'autoroute A1 à hauteur de Nyon (VD). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un train routier s'est renversé mardi matin vers 8h20 sur l'A1 près de Duillier, entre Nyon et Gland. Son chargement s'est répandu sur la chaussée. La conductrice a été blessée. L'autoroute était toujours fermée en fin d'après-midi.

Le camion qui s'est renversé pour une raison encore inconnue a bloqué l'autoroute à hauteur de Duillier, provoquant un important bouchon. L'autoroute entre Nyon et Gland, direction Lausanne a été fermée, a déclaré à Keystone-ATS, Alexandre Bisenz, chargé de communication à la police cantonale.

Un plan Delesta qui vise le report de la circulation sur un autre itinéraire a été mis en oeuvre. Les véhicules bloqués sur l'autoroute ont été évacués petit à petit, faisant demi-tour vers la sortie de Nyon.

La conductrice du train routier a été désincarcérée. Souffrant de blessures sans trop de gravité, elle a été hospitalisée, a précisé le porte-parole.

Des travaux de déblaiement ont été entrepris afin d'évacuer le chargement du camion qui contenait divers déchets, parmi lesquels du papier et du carton. La chaussée a été nettoyée. Une grue devrait évacuer le camion accidenté.

En fin d'après-midi, le tronçon Nyon-Gland n'avait toujours pas été rouvert à la circulation, a relevé M.Bisenz. Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances exactes de l'accident.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Élections vaudoises

Venizelos et Mischler candidats à la candidature chez les Verts

Publié

le

A l'issue du délai, deux candidats verts, Vassilis Venizelos et Maurice Mischler, briguent un siège au Conseil d'Etat vaudois (Photo d'illustration © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

A l'issue du délai, deux Verts sont sans surprise sur les rangs pour l'élection au Conseil d'Etat vaudois: les députés Vassilis Venizelos et Maurice Mischler. Le parti décidera de sa stratégie et élira son ou ses candidats lors d'une assemblée générale le 20 novembre.

Le délai de candidature a échu lundi soir. Les deux candidats vont désormais faire le tour des sections locales pour aller à la rencontre des membres, écrivent les Verts vaudois mardi dans un communiqué.

Dans sa lettre de motivation, le favori Vassilis Venizelos, 44 ans, 35 ans de Conseil communal à Yverdon-les-Bains et 14 ans de Grand Conseil, annonce ses priorités: l'urgence climatique, les leçons à tirer de la crise sanitaire et une politique proactive en matière d'égalité.

Duo nécessaire

Municipal d'Epalinges, Maurice Mischler, 55 ans, estime qu'il n'y aura pas trop de deux représentants verts au Conseil d'Etat vaudois face à une catastrophe programmée. Député depuis 2016, il rappelle également son expérience de dix ans au sein de l'exécutif de sa commune, qui s'étend à tous les domaines.

Ce double ticket a peu de chances d'être validé: la direction du parti milite pour une candidature unique, au vu de la majorité de gauche du Conseil d'Etat. Selon elle, l'enjeu se situe plutôt au niveau du Grand Conseil. Le gouvernement compte actuellement une élue, Béatrice Métraux, qui ne se représente pas.

Continuer la lecture

Coronavirus

Recours contre le certificat Covid dans les Hautes Ecoles vaudoises

Publié

le

Le port du masque et le certificat Covid sont obligatoires dans les Hautes Ecoles vaudoises (Archives © Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le collectif ESC (Education sans certificat) a déposé un recours auprès de la Cour constitutionnelle contre l'arrêté du Conseil d'Etat qui impose le pass Covid dans les Hautes Ecoles vaudoises. En attendant une décision sur le fond, le certificat sanitaire reste requis.

Cette procédure ne suspend pas l'entrée en vigueur de l'arrêté du Conseil d'Etat. Le président de la Cour a en effet prononcé le retrait de l'effet suspensif à titre superprovisionnel. Il a communiqué lundi cette décision au Conseil d'Etat et aux auteurs de la requête, a indiqué lundi le Tribunal cantonal à Keystone-ATS.

La Cour constitutionnelle doit désormais se prononcer sur le fond. Le collectif étudiant à l'origine du recours s'était félicité la semaine dernière de bénéficier alors de l'effet suspensif, parlant de "demi-victoire" temporaire.

Le collectif ESC milite pour l'abrogation du certificat Covid au sein des écoles. A ses yeux, l'arrêté cantonal vaudois sur la restriction d'accès aux universités porte atteinte au droit supérieur, notamment à divers droits fondamentaux - droits économiques, sociaux et culturels - ainsi qu'à la Constitution fédérale et vaudoise, écrit-il dans un communiqué.

Continuer la lecture

Lausanne

Plusieurs coups de feu et un blessé sur les hauts de Lausanne

Publié

le

Un homme interpellé ce matin à Lausanne. (Photo prétexte © KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Un homme a été blessé à une jambe à la suite de plusieurs coups de feu tirés lundi matin vers 08h00 dans les hauts de Lausanne. Le tireur a été interpellé en ville peu après. Les deux protagonistes se connaissaient.

Lundi matin, la police est intervenue au chemin de Maillefer, près de la Blécherette, où des personnes signalaient des détonations. Sur place, les agents ont découvert un homme blessé à une jambe à la suite de coups de feu tirés avec une arme de poing.

La victime a été emmenée à l'hôpital en ambulance. Ses jours ne sont pas en danger, a indiqué lundi la police lausannoise.

L'auteur des faits, un ressortissant turc de 40 ans, a été interpellé peu après par les membres du groupe d'intervention de la Police de Lausanne (GIPL) et du détachement d'action rapide de la police vaudoise (DARD). Au total, plus d'une trentaine de policiers ont été engagés dans l'opération.

La police judiciaire mène les investigations afin de déterminer les causes et le déroulement des faits. "L'homme a ciblé spécifiquement sa victime, sans mettre en danger d'autres personnes", a précisé un porte-parole à Keystone-ATS.

Continuer la lecture

Santé

Dépistage gratuit des maladies visuelles liées au diabète à Rennaz

Publié

le

Le dépistage a lieu sur inscription à l'Espace Santé Rennaz, sur le site de l'hôpital Riviera Chablais (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'antenne de Rennaz de l'hôpital ophtalmique Jules-Gonin organise le 9 novembre une journée de dépistage gratuit des maladies visuelles liées au diabète. Ce type de problème tend à s’accroître dans la population avec l’augmentation de la longévité, de l’obésité et de la sédentarité.

L'événement, organisé en collaboration avec le Réseau Santé Haut-Léman, se déroule dans les locaux de l’Espace Santé Rennaz, sur le site de l'Hôpital Riviera Chablais. Il a lieu sur inscription, indique lundi l'hôpital Jules-Gonin.

L’objectif de cette journée, organisée pour la première fois dans le Chablais, est de sensibiliser à l’importance d’un dépistage précoce de la rétinopathie diabétique et d’autres maladies visuelles. En plus de l'examen de dépistage, les visiteurs recevront des informations sur le diabète et les risques liés à la maladie.

Le diabète peut être une menace pour la vision. En l’absence de traitement, la maladie peut mener à une diminution importante de la vision, voire même à une perte complète de la vue. Il est vivement conseillé aux diabétiques d'effectuer un suivi régulier, indique l'hôpital dans un communiqué.

https://events.ophtalmique.ch/

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X